La montée au Piton des Neiges depuis le Bloc à Cilaos

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h
Distance 15.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 3070 - 1380 m
Dénivelé positif 1730 m
Dernière mise à jour 29/11/2017

Plus court mais plus raide

Le Piton des Neiges est le point culminant de l'Océan Indien avec ses 3070 m d'altitude. Voilà sans doute pourquoi il est autant visité ; ce n'est pas tous les jours qu'on peut avoir les yeux à 3071,78 m pour un randonneur de taille normale. Le nombre de personnes qui dorment chaque soir au Gîte de la Caverne Dufour, celles que l'on croise dans la montée ou dans la descente ou le nombre de connexions sur cette page montrent bien l'engouement des marcheurs pour ce piton légendaire qui a perdu 1000 mètres lors de l'effondrement de son cratère et la formation des cirques alentour. Mais la raison principale est son accessibilité qui met cette sortie d'altitude au même niveau que de nombreux autres parcours de l'île. Le sommet s'atteint en 4 heures (pour les marcheurs entraînés) et la randonnée peut sans problème se dérouler en une journée si l'on part assez tôt du Bloc situé à 1380 m. L'ascension est sérieuse dans les lacets de la Découverte, difficile du refuge au Gîte de la Caverne Dufour mais le plus fatigant est la marche sur les énormes blocs de lave situés après le gîte avant d'affronter les lapillis menant au sommet : gare aux glissades en arrière par temps sec. Privilégier les jours de beau temps prévus par la météo car on ne fait pas mieux comme point de vue à plusieurs milliers de km à la ronde et on regrette amèrement l'arrivée des nuages si l'on a traîné au lit avant de partir. Ce point de vue de 360° mériterait d'ailleurs une discrète table d'orientation pour au moins désigner les principaux pitons visibles à l'horizon. Si tout le monde peut reconnaître au premier coup d’œil la Fournaise à l'Est ou le Grand Bénare à quelques encablures, peu peuvent désigner avec certitude le Sommet de l'Entre Deux, le Mazerin ou le Bé Massoune. Ceux qui n'aiment pas courir dès le soleil levé, partiront la veille, dormiront au Gîte de la Caverne Dufour pour être à l'aube au sommet et admirer le lever du soleil.
Le Piton des Neiges n'est pas l'Everest qui nécessite de l'oxygène pour la dernière ascension mais, en cas de gros effort dans les dernières centaines de mètres, certains randonneurs un peu fatigués pourront sentir tout de même les effets d'un début minime de raréfaction de l'oxygène.

La randonnée débute au lieu-dit Le Bloc qui comporte un arrêt de bus et plusieurs places de parking sous les grand bois de cryptomerias d'où commence le sentier. La montée au Gîte de la Caverne Dufour s'effectue en deux étapes séparées par le Plateau du Petit Matarum qui propose un refuge et un point d'eau sous les cryptomerias ; la première sur un sentier essentiellement constitué de marches dans une importante végétation de bois de couleurs empêchant tout point de vue (Photo 3) et la seconde, beaucoup plus raide sur de courts lacets et de hautes marches plus nombreuses mais permettant quelques panoramas sur le piton ou Cilaos. Cette partie est le domaine des grands branles verts, recouverts de barbes de Jupiter (Usnea barbata), dans lesquels chantent les merles pays (Photo 2). Après un grand oratoire sur la droite annonçant la proximité du col, on rencontre au sommet le sentier de droite qui vient de Bourg Murat. Une petite halte au sommet permet d'apercevoir le gîte et de voir le chemin parcouru en jetant un regard vers Cilaos. Ne pas manquer une petite visite à la caverne qui a donné son nom au gîte (Photo 7). Après avoir passé les bâtiments au toit vert clair, c'est une montée régulière qui amène en une heure au sommet dans une végétation de plus en plus clairsemée et de plus en plus rabougrie en raison des climats frais qui règnent ici une bonne partie de l'année (Photo 9). La première moitié est assez désagréable car il faut sauter de bloc en bloc en suivant les traces blanches. Après le passage de la ravine (Photo 10), les cailloux disparaissent et font place à des gravillons ou de la terre moins stable. La végétation disparaît presque totalement et la dernière partie s'effectue avec, en ligne de mire, le sommet ou la station météo. Le panorama depuis ce point (Photo 14) ne se décrit pas, il se mérite et il faut absolument aller le voir de plus près. On peut même y passer la nuit dans de minuscules enclos à taille humaine destinés à couper des vents froids (Photo 15). Une fois l'ascension terminée il faudra hélas retourner vers le gîte puis vers Cilaos pour une interminable descente qui mettra à mal les genoux.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre dans le Cirque de Cilaos - Traverser Cilaos et prendre la direction de Bras Sec - Stationner au parking du Bloc - Attaquer pour près de 3 heures la montée vers le Gîte de la Caverne Dufour - A la crête, laisser à droite le sentier du Dimitile et de la Plaine des Cafres - Au gîte, prendre à gauche vers le sommet - Redescendre au Bloc par le même itinéraire.

L'abri du Petit Matarum

L'abri vétuste situé près de la source sur le Plateau du Petit Matarum a été remplacé par un kiosque. Avis aux campeurs habitués à ce "monument" car les assauts du vent froid sont plus difficiles à supporter quand il vient à passer entre les barreaux. Voir également la vignette de la nouvelle source surgissant de son tronc de cryptomeria. Merci à Sébastien pour cette mise à jour du 10 août 2015.


Commentaires sur cette randonnée (59)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
mumu_933, 29/11/2017 16:28
Randonnée complétée le 28/11/2017

Rando sur 2 jours avec nuit au gîte, très bon rougail saucisse. Bcp de marches sur la première partie, puis cailloux sur la 2ème. Mais ça vaut la peine. Magnifiques vues de l île, lever de soleil extraordinaire.

Fanoche, 24/11/2017 19:04
Randonnée complétée le 23/11/2017 en 8h30

Randonnée faite hier et aujourd'hui, avec nuit en bivouac au piton des neiges. Superbe aménagement pour planter la tente, on entendait le vent, mais aucun ressenti derrière ces blocs de pierres. Magnifique couché de soleil au dessus des nuages, et magnifique levé du soleil ce matin bien découvert sur mafate, et nuage alternant sur l'est. Le passage entre le gite et le sommet du piton reste bien difficile avec déjà les 3h de montée dans les jambes jusqu'à la caverne et avec des sacs bien remplis. Très belle randonnée, mais le nombre de marches peut vite devenir lassant :)

Léon Jarrod, 17/11/2017 22:10

Merci JPG de rappeler qu'ici Rando n'est pas trail... prenons le temps de marcher et apprécier la nature comme il se doit en buvant un bon coup et en prenant le temps de pisser, en attendant aussi ses camarades de route, discuter etc (même si je suis convaincu qu'on peux tout faire en même temps)... hommage à Tristan EDER et au Paadré qui confirme que la rapidité n'est pas un gage de propreté. avec un peu de temps pendant les randos voilà ce que l'on peu découvrir: https://www.instagram.com/leonjarrod/

JPG, 17/11/2017 07:59

Pour Mathieu64 et ses trois commentaires précédents. Merci de participer par vos retours d'expérience. Depuis la création de ce site, j'ai reçu de nombreux mails me disant que mes temps étaient sous-évalués. Je rajoute donc 20% à mes propres chronos et depuis, le flot de remarques a cessé. Malgré mes 66 ans, 50% des randonneurs mettent une bonne heure de plus que mes temps indiqués. Ces commentaires sont avant tout destinés à aider la communauté des randonneurs et non faire part de ses exploits ou semer le doute. Il existe pour cela d'excellents forums ou des pages Facebook. Pour mémoire, Benoît Girondel a bouclé les 166 km du Grand Raid en moins de 24 h et termine la rando du Piton des Neiges en 2h. Ce n'est pas une critique mais pensez aux gens qui tiennent compte de vos commentaires et partiront à 14 h pensant être rentrés à la nuit. Le PGHM a bien assez de travail ainsi.

mathieu64, 16/11/2017 18:47

Randonnee largement faisable sur la journée pour ceux qui ont une bonne condition physique. Ma compagne et moi l avons faite en 5h30 ( aller retour) Superbe paysage je recommande.

Paadre Dany, 15/11/2017 13:18

petite rando tranquille prenant une fois le temps d'apprécier et de regarder en 7h00 sa change de courir dans les sentiers......... par contre mes dames,lorsque vous faites pipi ramasser votre papier svp ,s'en était jonger depuis le bloc jusqu'au piton...

L'Ursu, 06/11/2017 18:48
Randonnée complétée le 06/11/2017 en 3h10

Départ depuis le sentier Kerveguen pour le sommet (déjà fait par le Bloc, en 2013). Ça m'a paru moins difficile par là... . Conditions de vent favorables pour décoller, 100m sous le sommet, et se poser à Cilaos (d'où les 3h10...). Un grand moment!

Mathieu Consol, 31/10/2017 21:44
Randonnée complétée le 31/10/2017 en 4h50

Je recommande vivement cette randonnée. Aimant les challenges et étant mon dernier jour à la réunion, j'ai tout fait de travers... parti du bloc à 5h30 avec le levé de soleil, arrivée au piton à 8h30 (en mode sport++) où les nuages commences à envahir les cirques et redescente en 2h (en mode kamicase). N'y allez pas pour le challenge mais prenez votre temps pour apprécier tout l'environnement. Dormez au gite et prévoyez la frontale pour etre justement à 5h30 au sommet pour contempler le lever de soleil sur la fournaise. Prévoyez également des habits chauds qu'il faudra enfiler au plus tard dès que le cabanon de la dernière montée est visible, 1h30-2h en frontal pour l’ascension depuis le gite. Ayant le vertige, je n'ai eu quasiment aucune appréhension. Partagez vos photos (j'envoie les miennes dès que je brancherai l'appareil).

orando974, 11/10/2017 12:06
Randonnée complétée

Pour Nacma : A mon gout il n'y à pas de passage vertigineux. Le seul endroit vertigineux est au sommet mais il n'y pas besoin de s'approcher du bord pour profiter de la vue. Il y'a assez de place pour beaucoup de personnes. Pourquoi pas avec un guide qui vous donnera plus d'informations sur la nature rencontrés ainsi que les noms des principaux lieux visibles mais sans c'est largement réalisable si on est bien préparer.

Nacma, 11/10/2017 05:13

Faisable si problème de vertige ou peur du vide ? Avec guide?

Randonnée ajoutée le : 01/02/2010