La montée au Piton des Neiges depuis le Bloc à Cilaos

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h
Distance 15.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 3070 - 1380 m
Dénivelé positif 1730 m
Dernière mise à jour 11/10/2017

Plus court mais plus raide

Le Piton des Neiges est le point culminant de l'Océan Indien avec ses 3070 m d'altitude. Voilà sans doute pourquoi il est autant visité ; ce n'est pas tous les jours qu'on peut avoir les yeux à 3071,78 m pour un randonneur de taille normale. Le nombre de personnes qui dorment chaque soir au Gîte de la Caverne Dufour, celles que l'on croise dans la montée ou dans la descente ou le nombre de connexions sur cette page montrent bien l'engouement des marcheurs pour ce piton légendaire qui a perdu 1000 mètres lors de l'effondrement de son cratère et la formation des cirques alentour. Mais la raison principale est son accessibilité qui met cette sortie d'altitude au même niveau que de nombreux autres parcours de l'île. Le sommet s'atteint en 4 heures (pour les marcheurs entraînés) et la randonnée peut sans problème se dérouler en une journée si l'on part assez tôt du Bloc situé à 1380 m. L'ascension est sérieuse dans les lacets de la Découverte, difficile du refuge au Gîte de la Caverne Dufour mais le plus fatigant est la marche sur les énormes blocs de lave situés après le gîte avant d'affronter les lapillis menant au sommet : gare aux glissades en arrière par temps sec. Privilégier les jours de beau temps prévus par la météo car on ne fait pas mieux comme point de vue à plusieurs milliers de km à la ronde et on regrette amèrement l'arrivée des nuages si l'on a traîné au lit avant de partir. Ce point de vue de 360° mériterait d'ailleurs une discrète table d'orientation pour au moins désigner les principaux pitons visibles à l'horizon. Si tout le monde peut reconnaître au premier coup d’œil la Fournaise à l'Est ou le Grand Bénare à quelques encablures, peu peuvent désigner avec certitude le Sommet de l'Entre Deux, le Mazerin ou le Bé Massoune. Ceux qui n'aiment pas courir dès le soleil levé, partiront la veille, dormiront au Gîte de la Caverne Dufour pour être à l'aube au sommet et admirer le lever du soleil.
Le Piton des Neiges n'est pas l'Everest qui nécessite de l'oxygène pour la dernière ascension mais, en cas de gros effort dans les dernières centaines de mètres, certains randonneurs un peu fatigués pourront sentir tout de même les effets d'un début minime de raréfaction de l'oxygène.

La randonnée débute au lieu-dit Le Bloc qui comporte un arrêt de bus et plusieurs places de parking sous les grand bois de cryptomerias d'où commence le sentier. La montée au Gîte de la Caverne Dufour s'effectue en deux étapes séparées par le Plateau du Petit Matarum qui propose un refuge et un point d'eau sous les cryptomerias ; la première sur un sentier essentiellement constitué de marches dans une importante végétation de bois de couleurs empêchant tout point de vue (Photo 3) et la seconde, beaucoup plus raide sur de courts lacets et de hautes marches plus nombreuses mais permettant quelques panoramas sur le piton ou Cilaos. Cette partie est le domaine des grands branles verts, recouverts de barbes de Jupiter (Usnea barbata), dans lesquels chantent les merles pays (Photo 2). Après un grand oratoire sur la droite annonçant la proximité du col, on rencontre au sommet le sentier de droite qui vient de Bourg Murat. Une petite halte au sommet permet d'apercevoir le gîte et de voir le chemin parcouru en jetant un regard vers Cilaos. Ne pas manquer une petite visite à la caverne qui a donné son nom au gîte (Photo 7). Après avoir passé les bâtiments au toit vert clair, c'est une montée régulière qui amène en une heure au sommet dans une végétation de plus en plus clairsemée et de plus en plus rabougrie en raison des climats frais qui règnent ici une bonne partie de l'année (Photo 9). La première moitié est assez désagréable car il faut sauter de bloc en bloc en suivant les traces blanches. Après le passage de la ravine (Photo 10), les cailloux disparaissent et font place à des gravillons ou de la terre moins stable. La végétation disparaît presque totalement et la dernière partie s'effectue avec, en ligne de mire, le sommet ou la station météo. Le panorama depuis ce point (Photo 14) ne se décrit pas, il se mérite et il faut absolument aller le voir de plus près. On peut même y passer la nuit dans de minuscules enclos à taille humaine destinés à couper des vents froids (Photo 15). Une fois l'ascension terminée il faudra hélas retourner vers le gîte puis vers Cilaos pour une interminable descente qui mettra à mal les genoux.

Profil

Plan de l'itinéraire

Cliquer sur (coin supérieur droit) pour la carte logo IGN.

Itinéraire

Se rendre dans le Cirque de Cilaos - Traverser Cilaos et prendre la direction de Bras Sec - Stationner au parking du Bloc - Attaquer pour près de 3 heures la montée vers le Gîte de la Caverne Dufour - A la crête, laisser à droite le sentier du Dimitile et de la Plaine des Cafres - Au gîte, prendre à gauche vers le sommet - Redescendre au Bloc par le même itinéraire.

L'abri du Petit Matarum

L'abri vétuste situé près de la source sur le Plateau du Petit Matarum a été remplacé par un kiosque. Avis aux campeurs habitués à ce "monument" car les assauts du vent froid sont plus difficiles à supporter quand il vient à passer entre les barreaux. Voir également la vignette de la nouvelle source surgissant de son tronc de cryptomeria. Merci à Sébastien pour cette mise à jour du 10 août 2015.


Commentaires sur cette randonnée (51)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
orando974, 11/10/2017 12:06
Randonnée faite

Pour Nacma : A mon gout il n'y à pas de passage vertigineux. Le seul endroit vertigineux est au sommet mais il n'y pas besoin de s'approcher du bord pour profiter de la vue. Il y'a assez de place pour beaucoup de personnes. Pourquoi pas avec un guide qui vous donnera plus d'informations sur la nature rencontrés ainsi que les noms des principaux lieux visibles mais sans c'est largement réalisable si on est bien préparer.

Nacma, 11/10/2017 05:13

Faisable si problème de vertige ou peur du vide ? Avec guide?

Ghislain, 07/10/2017 16:43

Bonjour, voilà un site bien pratique et une bien belle communauté de randonneurs. Bientôt en vacances à La Réunion, je m'apprête à faire cette rando seul, partant à midi du parking du Bloc, avec étape de nuit à la caverne Dufour. Est-ce que cela présente un risque particulier ? Je précise que je suis aguerri aux randos de montagne / haute montagne. Merci pour votre conseil.

Plein Sud, 28/09/2017 17:07

Bonjour JC06.Je confirme les remarques de Christian L. De tous les itinéraires qui convergent vers le Piton des Neiges ,celui-ci est le plus sûr et il n'y a pas de passages vertigineux. Au sommet l'espace est suffisamment important pour que des dizaines et des dizaines de randonneurs évoluent sans se marcher sur les pieds. Donc on peut facilement se tenir à l'écart du vide.Pour réserver le gîte (si c'est l'option retenue),voir ce site avec disponibilités et réservations en ligne : http://book.explorelareunion.com. Après il faudra compter sur un peu de chance et une météo clémente ou un grand soleil !! Prévoir également gants et bonnets. De nuit ou au petit matin les températures sont fréquemment proches de zéro et avec du vent ça peut devenir franchement glacial. Une rando, avec un "petit parfum d'aventure", qui laisse des souvenirs pour longtemps.

Christian L, 26/09/2017 20:05

Pour JC06: j'espère refléter l'avis des autres randopitonneurs: pas de passages vertigineux mais bien sûr ce n'est pas un sentier marmailles, rester prudent, ne pas s'approcher trop près des falaises et des précipices;réserver au gîte même si de l'avis de beaucoup c'est de loin pas le meilleur gîte de l'île ...! Que l'on me prouve le contraire! Pour bivouaquer pas de problème !.avec des vêtements chauds car vent et températures froides souvent au programme à 3000m! Bonne rando!

JC06, 26/09/2017 19:12

Bonjour à tous, La randonnée du piton des neiges sera surement un de mes projets lors de mon prochain séjour à la réunion. Pourriez-vous m'indiquer si lors de cette randonnée il y a des passages ou des points vertigineux? D'autres parts faut-il réserver le refuge à l'avance? Y a-t 'il des endroits pour bivouaquer à côté du refuge ou sur le chemin? Merci à tous

Carlito, 23/09/2017 00:49
Randonnée faite le 09/07/2017 en 4h40

Rando effectuée en partant le matin vers 6h15, au sommet vers 8h40 : pas un nuage, un panorama magnifique à 360° ce jour-là, surement une chance pour ma première là-haut. Après 25 min à rester dans le vent et le froid (le temps de prendre qq photos tout de même), je ne m'attarde pas plus. Retour au bloc vers 11h, je retrouve à la descente pas mal de randonneurs ayant fait la montée plus tôt pour avoir le lever de soleil au sommet ... à refaire pour le vivre, ça semble unique ...

Jonathan Barthelemy, 26/08/2017 18:57
Randonnée faite le 26/08/2017 en 3h20

Randonnée effectuée en trail. Départ à 6h30 du parking ce situant en contre bas du lieu dit Le Bloc (plus de place disponible). Montée au refuge avec une météo clémente dans une forêt bien dense constituée de nombreuses marches. A partir du refuge nuage plus pluie viennent s'inviter à la partie et ne me lâchera plus jusqu'au retour du refuge. Changement de décor, je me retrouve dans un environnement plus minéral ou il faut bien lever les pieds pour franchir les nombreux roches. Arrivée au sommet après 2h05 de course. Petite alte pour prendre une photo indiquant le sommet, je ne traîne pas car il fait froid et la visibilité est d'environ 20m ! Pas de beau panorama pour aujourd'hui. Vêtements adaptés de rigueur. Descente en 1h15 à la voiture. Cette randonnée doit être magnifique par beau temps (panorama du sommet)... Une prochaine fois peut être... Sinon le profil sportif qu'offre cette ascension m'a beaucoup plu.

Jajah, 22/08/2017 18:57
Randonnée faite le 11/08/2017 en 10h00

Nous avons fait cette randonnée la semaine dernière d'une traite : départ à 6h30 du bloc, retour à 16h30 au parking. La montée s'effectue assez bien pour des marcheurs pas spécialement entraînés mais en bonne condition physique. Là-haut, vue à couper le souffle sur toute l'île, cela vaut largement les efforts à faire pour y accéder. Après un pique nique dans les rochers, descente très longue, surtout la deuxième partie mais une super expérience et une des plus belles randos à la Reunion pour nous, accessible à tous pour peu qu'on aime marcher !

Petite débutante, 15/08/2017 22:44
Randonnée faite le 13/08/2017 en 10h00

Bonjour à tous ! j'ai fait le piton des neiges pour la première fois ce weekend après une looongue hésitation ! De nuit et sans dormir au gîte : il faut s'accrocher mais faisable ! Je suis pas une randonneuse experte je fais quelques marches de temps en temps mais rien de plus. Nous sommes partis à 23h30 du parking et sommes arrivés au gîte à 3h. Après une petite pause d'une demie heure, nous avons entamé la montée vers le piton dans un vent glacial et un brouillard plus que présent pour une durée de 2h30... cette partie était la plus difficile surtout dans ces conditions climatiques ! Arrivés en haut à 6h, nous avons attendu le lever du soleil "à l'abri du vent" et le spectacle a été plus que magique ! mais il faut être à l'heure car très rapidement le vent glacé, la brume et la pluie se sont invités et la descente de la première partie a été une épreuve ! nous avons quitté le piton à 7h30 nous sommes arrivés au gîte à 10h. Nous sommes repartis vers 10h30 et nous sommes arrivés au parking à 12h. Le froid peut réellement tout gâcher, préparez plusieurs couches, vos gambettes et votre mental et admirez le spectacle !

Randonnée ajoutée le : 01/02/2010