Randonnées par région
Publicité
Statistique en temps réel
Vous êtes 9 randopitonneurs connectés.
  • France: 7
  • Royaume-Uni: 1
  • Réunion: 1
S'informer des sentiers fermés
Les bons numéros à connaître
Secours depuis un GSM 112
Maison de la Montagne 02 62 90 78 78
Météo Réunion 08 36 68 00 00
Sentiers fermés 02 62 37 38 39
Point Cyclone 08 97 65 01 01
PGHM 02 62 930 930
Randopitons en chiffres
  • 21227 membres
  • 5378 commentaires
  • 617 randonnées
  • 184 randonnées familiales
  • 3990 heures de marche
  • 6836 km cumulés
  • 356 km de dénivelé positif
  • 423 panoramas
  • 396 cascades
  • 115 grottes
  • 25 étangs
  • 79 arches
  • 67 bassins
Sentiers fermés : arrêté récent

L'arrêté préfectoral n°2148 du 8 novembre 2018 portant restriction d'accès au public dans la zone de l'enclos du Piton de la Fournaise.

Lire l'arrêté - Voir les autres arrêtés

Nouvelles
29 oct.
2018
LE GUIDE DE TOURISME DE RANDOPITONS EST EN KIOSQUE

Parallèlement à la sortie de la page tourisme sur Randopitons, un guide publié par Austral Editions est en vente depuis le 24 octobre 2018. (Plus...)

28 oct.
2018
NOUVELLE PAGE TOURISME

Je n'abandonne pas la randonnée mais je rajoute dans le menu ci-dessus un lien vers une page consacrée au tourisme. (Plus...)

09 fév.
2018
TELECHARGEMENT DES TRACES POUR SMARTPHONES

Beaucoup de questions concernant ce sujet. Voici en quelques mots un résumé des possibilités (Plus...)

Les randonneurs s'expriment

Lauriane Palin, 16/11/2018 22:23 - Le Cassé de Takamaka et le Bassin des Hirondelles depuis Bébour

Rando faite ce jour et loin d'être facile! Chemin très très boueux et présence de mares difficile à contourner sur le parcours mais temps de pluie les jours précèdents surement. Et la pluie s'est invitée pendant la rando pour courronner le tout. A déconseillé si le soleil n'est pas au rdv. Avons mis plus de 2h à descendre au bassin et 1h15 à remonter, nous avons même pas essayé d'aller au point de vue de takamaka au vue des racines glissantes et de la boue.

Camille Dijoux, 16/11/2018 21:06 - Le Piton Tortue depuis la Plaine des Cafres

Pour moi Piton Tortue ne sera jamais une simple randonnée. Je l'ai fait le 13 Octobre 2018 avec un petit groupe très sympa accompagné d'un guide bien sur. On peut se perdre oui, la foret est très dense et le sentier pas très visible. Je l'ai refait avec ma femme dernièrement et j'ai l’intention de la refaire aussi souvent que le temps me le permet ( j'habite à la plaine des cafres) mais je le ferai toujours seul. Je l'ai fait avec Stéphane, il nous a fait prendre conscience de la magie de ce lieu. Quand je part je respect les consignes que j'ai reçu pour protégé ce lieu Sentier assez escarpé et glissant je précise que j'ai fait cette sortie pied nu

Christian Léautier, 16/11/2018 18:06 - Le tour de Petite Terre et du Lac Dziani par le GR1

Souvenir agréable (2013) d' une rando incontournable à Mayotte.

Christian Léautier, 16/11/2018 18:03 - L'ascension du Mont Choungui depuis le village de Chounguy

Souvenir (2013) d'une montée (et descente) au Mt Choungui sous des trombes d'eau ! mais du monde sur le sentier. Bien sur ce jour là pas de points de vue et pas de photos. Gros ? pour d'autres randos à Mayotte (pour faire écho à Fanch) où même des guides touristiques déconseillaient déjà il y a 5 ans d'y aller seul!! Dommage car les paysages valent souvent le coup.

laruche, 16/11/2018 17:44 - Les bassins et cascades de Saint-Gilles

Belle rando, le GPS n'est pas de trop, la cascade du bassin malheur très peu alimentée et sinon attention, au retour la voiture avait une vitre brisée et avait été visité et cela en pleine après-midi le long de la route.

Fred1969, 16/11/2018 16:43 - Le tour de la Vallée Heureuse par les Puys Ramond et le Piton de Bois Vert

Hello, Il pleut il mouille, c’est la fête à la grenouille... Rando faite sous des trombes d’eau ! Si tu aimes, les racines, la roche patinette et l eau qui remonte du sol.... vas y ;) Merci à ceux qui entretiennent ce parcours... et à ceux qui laissent leurs merdes partout je.... Fred


Jean Paul Goursaud, le papi randonneur

Arrivé en 2005 à La Réunion, mon statut de retraité m'a permis de trouver du temps pour assouvir un de mes sports favoris : la randonnée. Attiré par les beautés de l'île, j'ai d'abord parcouru les grands classiques notés en rouge sur les cartes touristiques. Quelques mois plus tard, je suis passé aux cartes IGN au 25000ème pour découvrir de nouvelles idées de sorties marquées de discrets pointillés noirs. Ensuite, ce sont de très vieilles cartes dénichées ça et là qui m'ont servi de guide pour retrouver des traces disparues sur les nouvelles éditions. Désormais, c'est la découverte fortuite d'un sentier étroit et envahi de végétation qui attire mon attention ou les mails de randonneurs qui me parlent d'un itinéraire perdu.

Aider d'autres randonneurs dans leurs recherches, leur faire partager le fruit de ma passion a donné naissance, en 2009, au modeste site randopitons.free.fr, remplacé en 2011 par randopitons.re. Enfin, 2016 voit la naissance de ces pages grâce au professionnalisme de Hugues Normandin.

C'est souvent en solitaire que je parcours une grande partie de La Réunion. Lors de recherches plus délicates, sportives, aléatoires voire dangereuses, je sais pouvoir compter sur un noyau d'irréductibles copains randonneurs animés de la même passion !


Jean Paul Goursaud, créateur du site

Hugues Normandin, le mordu de l'informatique

Hugues est un vrai passionné de l'informatique. Venu du Canada, c'est en 2013 qu'il atterrit à Mayotte et découvre l'océan Indien. Non loin de l'île de La Réunion, il y fait un premier voyage et découvre une île aux mille et une randonnées. Sa première recherche lui fait découvrir le site de Randopitons où il prend un plaisir fou à voyager de page en page pour trouver sa randonnée du week-end. Il n'a alors qu'une idée en tête, aider le papi randonneur Jean Paul à refaire son site web pour améliorer la navigation. 1 an plus tard, la nouvelle mouture voit le jour. Hugues est spécialisé dans les technologies de l'information et un adepte de la randonnée.


Hugues Normandin, développeur du site

Le site

Ce site, construit jour après jour au retour des randonnées est avant tout un site souvenirs de randos, ce qui explique parfois que certains circuits se terminent en pleine campagne ou que d'autres sont effectués en aller-retour alors qu'ils constituaient l'étape d'une sortie plus longue. Il peut permettre au visiteur de trouver la randonnée qu’il recherche en lui prodiguant conseils, renseignements utiles, extraits de cartes, de photographies de lieux remarquables ou pittoresques.

Il n’a pas la prétention d’être exhaustif ni de se substituer aux excellents ouvrages et sites parus sur ce sujet. Il peut cependant compléter ou présenter différemment certains renseignements sur les randonnées.

L'île de La Réunion

L’île de la Réunion, avec une superficie de 2500 km², offre au visiteur des paysages magnifiques et contrastés qu’on peut rencontrer ailleurs, excepté, dit-on, la banquise. Les plages de sable fin côtoient les falaises abruptes en bordure de route. D’anciens cônes volcaniques réduits par l’érosion à l’état de collines bordent des failles, remparts ou pitons déchiquetés. Ravines encaissées et cascades permettent de trouver un peu de fraîcheur.

Des centaines de kilomètres de sentiers, chemins, routes forestières sillonnent le département et permettent à tous les marcheurs, quel que soit leur niveau, de trouver sans difficulté la randonnée qui leur permettra de découvrir cette île intense, paradis des randonneurs.

Les pitons

La Réunion, surgie des eaux il a 3 millions d'années, est la minuscule pointe d'un cône de 250 km de diamètre reposant sur les fonds marins à 4000 m de profondeur. Le Piton des Neiges, éteint depuis 12 000 ans, est le point culminant de l'île ; il fascine par sa présence majestueuse au centre de l'île. Un effondrement de sa structure a donné naissance aux cirques (Cilaos, Mafate, Salazie) bien connus de la Réunion. Le Piton de la Fournaise, toujours en activité atteint tranquillement 2631 m d'altitude.

L'érosion, depuis plusieurs dizaines de milliers d'années a transformé les pics acérés en montagnes plus ou moins accessibles nommées "pitons". Ce sont ces pitons, traversés de sentiers de randonnée, qui ont donné le nom à ce site.