Le Grand Bénare par le Grand Bord et la Glacière depuis le Maïdo

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 18 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2896 - 2100 m
Dénivelé positif 930 m
Dernière mise à jour 22/01/2019

Longue piste facile et agréable au retour

Ni trop longue, ni trop difficile, cette randonnée présente surtout l'avantage d'admirer le Cirque de Mafate depuis de très nombreux endroits, à condition d'emprunter dès le départ le sentier du Grand Bord. C'est tout d'abord Roche Plate qui se présente à nos pieds, suivi de la Nouvelle puis de Marla avant d'arriver au Grand Bénare, reconnaissable à sa croix (ainsi qu'à la pancarte indiquant son nom et son altitude). Par beau temps, c'est du Grand Bénare qu'on a la meilleure vue sur les deux cirques (Mafate et Cilaos). Ne pas oublier un vêtement de pluie car le temps change vite à cette altitude et les brouillards y sont fréquents. Le site de la Glacière est très particulier dans son univers totalement minéral. La végétation a du mal à se fixer sur les couches trop fines de terre qui recouvrent les coulées de lave des anciennes pentes du Piton des Neiges. Par temps de pluie, les bassins sont remplis d'eau claire fournie par de petites cascades. Par temps sec, l'eau stagnante y est plus noire.
Depuis la Glacière, on peut rejoindre le Piton Rouge, la Route forestière des Tamarins ou le Maido.

La randonnée débute au Maïdo et emprunte la nouvelle route bétonnée puis le sentier du Grand Bord, très bien indiqué sur la gauche, qui rejoint puis longe au plus près le rempart de Mafate. Il grimpe régulièrement jusqu'au Grand Bénare avec un seul vrai raidillon à mi-parcours. Après un cheminement facile sur de la lave solidifiée totalement inculte, on rencontre une petite montée qui amène à une vierge qui veille sur le cirque ou plutôt qui veillait car elle a été vandalisée ou détruite par les cyclones successifs. La Photo 1 ne pourra donc pas être reproduite avant le remplacement par une autre statuette. Tout le long du rempart, on rencontre de longues et profondes failles qui marquent le futur rempart lorsque tout sera écroulé. Souhaitons que ce soit le plus tard possible car des habitations sont situées beaucoup plus bas à Roche Plate ou Marla. Les pancartes viennent rappeler constamment le danger de les enjamber. Plusieurs emplacements sans failles permettent de profiter des panoramas sur le cirque. Le chemin est très caillouteux, comporte quelques petites descentes mais surtout des montées bordées des brandes classiques de cette région où le grand ajonc d'Europe tient une place importante malgré les nombreuses campagnes d'éradication. Ce sont ces cailloux par milliers qu'il faut fouler ou enjamber qui créent le plus de fatigue et non le dénivelé jusqu'au Bénare (Photo 3). On laisse plusieurs fois des sentiers partant vers la droite et menant à la Glacière. Les panoramas sont variés et toujours splendides quand la végétation ne bouche pas la vue (Photo 6). Une portion un peu plus raide comportant des lacets courts et serrés passe parfois assez près du précipice, toujours dans les cailloux. Comme le sol n'est jamais plat, faire attention de ne pas admirer le paysage quand le sentier passe trop près du bord ou s'arrêter pour le faire (Photo 12). Des antennes ou les derniers petits raidillons qui alternent avec quelques portions de plat annoncent la fin proche de la première partie de la boucle. La végétation s'est raréfiée et on peut admirer à loisir le Cirque de Mafate dans son ensemble (Photo 11) et bientôt celui de Cilaos qui débute aux Trois Salazes (Photo 16). Une fois le Grand Bénare atteint, profiter au maximum de ces paysages uniques à la condition que les nuages ne soient pas déjà installés dans les cirques ou au Bénare lui-même. On voit facilement la Fournaise, la Plaine des Cafres ou le Sommet de l'Entre Deux en plus de tous les panoramas sur les îlets de Mafate aperçus dans la montée. Quelques emplacements entourés de pierres montées en murettes permettent, pour les courageux ne craignant pas le froid, de passer la nuit (Photo 17). Il faut ensuite redescendre par le même sentier jusqu'au croisement qui mène à la Glacière ou emprunter le sentier du Grand Bénare (fermé, en orange sur la carte de la photo 25, mais conseillé si le temps est beau car il ne comporte pas de danger visible qui justifie sa fermeture). Le sol est totalement dénudé et le sentier, encore plus caillouteux que celui emprunté, est très bien marqué (Photo 18). La Glacière s'atteint par une longue descente sur un sentier parfois étroit et toujours parsemé de cailloux de lave. Les randonneurs (ainsi que les baliseurs) ont créé des dizaines de raccourcis qui éroderont petit à petit le flanc de la montagne. Bien profiter de la visite en ce lieu unique pour se renseigner sur l'origine des puits, voir les retenues d'eau au plus près ou dans les roches avoisinantes (Photo 20). Par temps humide, une petite cascade coule même sur un des côtés de la Glacière et maintient le niveau du bassin entouré d'une rambarde (Photo 22). Le retour vers le Maïdo est une plaisanterie face à ce qui vient d'être parcouru sur une piste large et refaite à neuf (Photo 24). Cette piste est même bétonnée de la station de l'observatoire atmosphérique inauguré en octobre 2012 (vois § ci-dessous) au parking.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre au parking du Maïdo depuis le Tévelave ou Saint Gilles les Hauts - Garer le véhicule - Prendre la route bétonnée qui débute au coin du parking derrière une barrière en bois - Suivre la route quelques dizaines de mètres et obliquer immédiatement à gauche en direction de Grand Bord, à la pancarte - Arrivé à la Statue de la Vierge (ou ce qui en reste), obliquer à droite et suivre le sentier en bordure du Rempart de Mafate jusqu'au Grand Bénare - Redescendre par le même sentier et obliquer à gauche dans la direction indiquée de la Glacière - A la Glacière, tourner à droite vers le Maïdo qu'on atteint par une large piste caillouteuse se transformant à la fin en route bétonnée à partir de l'observatoire de l'air récemment construit - Rejoindre le parking.
Au Grand Bénare, on peut également passer par le Sentier du Grand Bénare mais il est officiellement  fermé même s'il ne présente guère de danger.

L'observatoire atmosphérique du Maido

La construction de l’observatoire atmosphérique au sommet du piton Maïdo, à 2.200 mètres d’altitude, a duré plus longtemps que prévu initialement. Ce bâtiment abrite les instruments de l’Observatoire de Physique de l'Atmosphère de la Réunion (OPAR). Le site dégagé présente un intérêt majeur pour l’étude de la stratosphère tropicale car sa position en latitude est particulièrement intéressante, mais aussi son altitude permet en s’affranchissant de la couche limite fortement chargée en vapeur d’eau, d’améliorer considérablement la qualité des mesures par télédétection.

Il présente un intérêt tout aussi important pour l’étude et le suivi de la composition chimique de la troposphère. Le fonctionnement de la plupart des instruments de télédétection (FTIR, radiomètres, lidar) est perturbé par les effets négatifs de la couche limite tropicale (humidité, pollution, lumière etc.) Cet inconvénient est résolu par la construction de la station d’altitude implantée au Piton Maïdo. Source : www.zinfos974.com

Un film de Guillaume Helion

Belle musique et vues aériennes en drône pour mieux apprécier le lieu.

Visiter l'endroit autrement grâce au spectacle vivant

Le site BALADES CREATIVES propose une manière bien différente de visiter ce lieu. Nouvelles légendes réunionnaises au sommet du Maïdo.


Commentaires sur cette randonnée (186)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
laplume76430, 27/11/2022 18:34
Randonnée complétée il y a 3 jours en 6h00

Nous avons fait la rando avec nos enfants de 8 et 9 ans! Ils ont l’habitude de faire de la rando!
Rando faite en 6h avec une pause sandwich a 10h30 au sommet!
Dur pour les articulations! Chevilles fragiles ne pas vous y aventurez!
La vue est juste splendide!
Le retour par la Glacière est plus monotone !

le papangue, 27/11/2022 17:54

Randonné effectué 25/11/22.. pour profiter de la vue faudra arrivé avant 10h

J'ai mis 2h45 pour arriver au sommet

Randonné difficile pour les articulations, et personne qui ne marche pas beaucoup.. la randonnée se fait sur sol dur ( roches et poussières) attention au genoux et chevilles.. magnifiques paysages tout au long de la promenade. Ne vous approcher pas du bord trop prés..la dernière montée se joue dans la tête 😁😁. Bonne balade et soyez prudents.

stephlydie, 22/11/2022 17:39
Randonnée complétée le 22/11/2022 en 6h20

Tout simplement ÉPOUSTOUFLANT

Lou57, 14/11/2022 22:26
Randonnée complétée le 12/11/2022 en 8h00

Rando effectuée le 11/11/22. Que dire ! Paysages et points de vue exceptionnels, veillez cependant à arriver avant 11h30 au sommet pour profiter de la vue sans trop de nuages. L’aller était splendide, malgré un sol difficile (attention aux chevilles et aux genoux fragiles), la montée se veut progressive, il ne faut pas se décourager devant la pente finale, elle vaut le coup! Toutefois, le retour est bien long et bien ennuyant, on est dans les nuages et la route n’est pas franchement intéressante (2h30 annoncées, comptez bien 3h). La route de la Glacière est tout aussi difficile pour les articulations… La difficulté technique n’est pas très élevée mais c’est la longueur de la marche qui la rend un peu complexe. Préparez crème solaire, bonnes chaussures et lever matinal !
Malgré tout, des paysages dont on se souviendra longtemps!

tamarins, 13/11/2022 19:56

Bonjour Qui pourrait m'indiquer la meilleure façon de faire le Grand Bénare et le petit Bénare depuis le Maïdo. Merci.

Akila, 13/11/2022 10:03
Randonnée complétée le 12/11/2022 en 6h00

Aller/retour par Grand Bord, départ 2h du matin pour arriver la haut au lever du soleil.
Attention aux chevilles qui sont mises à rude épreuve par les cailloux tout au long du sentier.

BILL&Co, 12/11/2022 08:45

Circuit réalisé hier matin par grand beau de temps. Avons atteint le Grd B. en 03h30 avec notre fils de 8 ans. La pente est progressive jusqu’au sommet. Les points de vue sont sensationnels. Les chevilles sont, je le confirme, mises à rude épreuve. Le retour par Glacière se fait tranquillement sans réelle difficulté.

yvascotta, 02/11/2022 11:40
Randonnée complétée le 03/11/2022 en 4h24

Magnifique randonnée. Lever de soleil au Maïdo, début de marche à 6h par le sentier du grand bord, sans nuage.
Très beaux points de vue. Redescente par la Glacière. Au début du sentier il faut des chevilles soliiiides, mais ensuite le sentier devient un chemin facile !

Marie Crz, 28/10/2022 21:00

Rando faite le 26/10/2022.
Départ a 5h de Maïdo pour assister au lever de soleil en longeant le grand bord direction le grand Bénare ! Mometmnt magique avec une vue imprenable. Magnifique randonnée même si très caillouteuse, nous étions ravis. Le retour par la glacière est assez monotone cependant.

JAL52, 28/10/2022 15:55
Randonnée complétée le 29/10/2022 en 6h15

Magnifique rando. Montée en 3h par le grand bord en prenant notre temps, avec vue sur Mafate entre les nuages. Arrivée au Grand Bénard à 11h30 où nous étions comme suspendus au-dessus des nuages 😍!!
Redescente en 2h15 par le sentier qui mène à la glacière... c'est long.
Effectivement les chevilles sont bien sollicitées avec les cailloux.

Randonnée ajoutée le : 01/02/2016