Les bassins et cascades de Saint-Gilles

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h
Distance 2.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 179 - 65 m
Dénivelé positif 140 m
Dernière mise à jour 07/02/2020

Ne pas oublier la lampe

Cette petite promenade dominicale, effectuée avant ou après une baignade dans le lagon de Saint-Gilles ou une visite à l'aquarium permet de parcourir un lieu totalement inattendu près de Saint Gilles qui donne habituellement une impression de terrain aride et sans rivière. Pourtant il coule ici une des rares rivières pérennes de l'île même si son débit n'atteint pas celui de la Rivière Langevin ou des Marsouins. Le sentier est fermé depuis très longtemps par arrêté mais il est certainement un des plus fréquentés de l'île. Les autorités ont sans doute voulu se couvrir d'éventuels accidents. Le seul danger vraiment visible provient des jeunes du coin qui rivalisent sur la hauteur de leur plongeon dans les bassins et pourront avoir un jour un stupide accident. Le week-end, il faudra marcher autant sur la route que sur les sentiers tellement les bordures de la route sont encombrées de véhicules.
Il est possible de stationner au petit café proche de l'entrée moyennant 1,50€ ou des consommations.

La randonnée débute 10 mètres en amont du café en empruntant un sentier marron (facilement reconnaissable à ses immondices !) près de la grille d'un terrain parfois ouvert mais interdit de passage aux piétons. On arrive très vite à deux départs de sentiers. Le mieux est de débuter la randonnée en longeant tout d'abord le canal supérieur en partant immédiatement à gauche. On marche le plus souvent dans le fond du canal à sec (Photo 1). S'il a de l'eau, ce qui arrive de moins en moins, marcher sur la margelle mais gare au vertige pour certains (Photo 2). On se retrouve très vite à l'entrée d'un premier tunnel (Photo 3), puis d'un second. Une lampe peut s’avérer utile mais non indispensable car il suffit de marcher en tâtant le plafond avant d'apercevoir très rapidement la lumière de l'autre côté. Plus loin, c'est une faille étroite qu'il faut emprunter (Photo 4). Un peu partout, le canal surplombe le vide et il faut prendre le temps d'étudier le travail impressionnant réalisé par les ouvriers de l'époque. Des arbres aux racines interminables qui tombent du haut de la falaise côtoient des lianes enchevêtrées (Photo 6). Repérer au passage les sentiers qui redescendent vers le canal inférieur et la Bassin des Aigrettes. D'autres sentiers, moins pratiqués et parfois dangereux, descendent vers la grande cascade, officiellement fermée de hautes grilles infranchissables. Le bruit de l'eau devient plus fort et on se retrouve en haut de la cascade des Aigrettes (Photo 12). S'il y a peu d'eau, on peut franchir la ravine et marcher sur les rochers pour dominer la chute et son bassin (Photo 13). Plus loin, quelques passages très rocheux imposent de faire un peu d'escalade (Photo 7). On arrive enfin au bassin Malheur entouré de hautes falaises friables (Photo 8) et dominé par la route des Tamarins. Ce bassin a beaucoup d'eau malgré le manque de cascade pour l'alimenter. Le courant provient en réalité d'une importante résurgence d'eau très claire (Photo 9) sous les rochers. Une fois le plongeon ou le bain effectué, reprendre le sentier en sens inverse et descendre à pic vers le canal inférieur pour rejoindre la ravine. Un sentier comportant de courts lacets et un sol très glissant permet de rejoindre en quelques minutes (Photo 11) un canal le plus souvent rempli d'un courant d'eau clair et frais (Photo 16). En partant sur la gauche et en remontant le courant du canal on parvient à une première grille, usée par les passages et plus loin, une seconde beaucoup plus difficile à franchir. Pourtant, en regardant à travers, on voit des gens qui se promènent ou se baignant !! Randopitons ne veut pas inciter les marcheurs à enfreindre les règles et chacun prendra ses responsabilités pour se rendre au pied de cette magnifique cascade (Photo 14). On peut voir la cascade depuis les grilles (Photo 15). La troisième chute du Bassin des Cormorans se rejoint en longeant le second canal (Photo 17). On domine le bassin qu'on devine au bruit de la chute avant de l'apercevoir à travers les branches (Photo 19). Descendre jusqu'à la touffe de bambous proche du bassin en passant près d'un "repaire" qui sent parfois une bonne odeur de fumée qui n'est pas encore légalisée, ce qui ne saurait tarder ! Il faut préciser que ce dernier bassin devient de moins en moins attrayant depuis quelques années en raison de son manque d'entretien, de la boue ou des cailloux glissants. Une fois cette troisième visite terminée, reprendre en sens inverse jusqu'au croisement du sentier qui remonte au point de départ (Photo 24). La pente, pourtant moyenne, fera vite oublier la fraîcheur des lieux !
On peut observer ces magnifiques chutes et la vallée de la Ravine Saint-Gilles du haut du rempart en effectuant la boucle du Moulin Kader à partir du Golf de Villèle. On a même la possibilité de voir le Bassin Bleu, situé en amont du pont de la Route des Tamarins et des chutes.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint Gilles et prendre la direction de Saint Gilles les Hauts - Passer devant le théâtre de plein air et se garer dans le parking, à droite de la route, dans un virage vers la gauche - Emprunter le canal que l'on rencontre aussitôt et le suivre le long de la falaise - Passer 3 tunnels en marchant dans l'eau (s'il y en a !!!) puis rejoindre le Bassin Malheur - Revenir en arrière sur le même itinéraire sur environ 300 m - Prendre le sentier à gauche qui mène au petit canal du bas (photo 17) et le remonter jusqu'à deux grilles qui ferment (officiellement) l'accès au Bassin des Aigrettes - Se rendre ou non au bassin des Aigrettes (pas d'indications de Randopitons !) - Reprendre le même sentier et continuer le long du canal, puis descendre vers le Bassin des Cormorans - Continuer ensuite sur le sentier qui remonte vers le parking.


Commentaires sur cette randonnée (60)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Walking Dog 974, 12/04/2021 18:03
Randonnée complétée le 06/02/2021 en 1h20

Randonnée réalisée le 6 février. Que de souvenris d'enfance, lorsque nous y allions en famille, notamment au fameux bassin des Aigrettes.C'est si loin ! Et pourtant rien n'a changé ou presque....La baignade m'a réellement été profitable.

Tavi, 11/04/2021 10:52

Faite en février. Mieux vaut partir du bas, vers en haut. Effectivement et filmée des jeuns qui faisait cela.

Alain DURAND-OMARJEE, 07/04/2021 14:54
Randonnée complétée le 04/04/2021

Nous avons fait cette balade le jour de Pâques et c'était sans doute une bonne idée car il n'y avait pas trop de monde. Tout à fait d'accord avec Guy Guignes, la balade se faisait dans les canaux remplis d'eau claire et c'était plutôt sympa avant. Désormais on marche dans un canal au sec. Seule la cascade du bassin des Aigrettes demeure vraiment photogénique
le sentier pour arriver au bassin Cormoran est mal entretenu.
Bref une balade à privilégier un jour où il y a peu d'affluence

fanniesrno, 05/04/2021 22:22
Randonnée complétée le 12/03/2021 en 1h00

Très bel endroit mais beaucoup de monde et très pollué avec beaucoup de déchets... un peu déçue !

Guy Guiguess, 12/01/2021 17:10
Randonnée complétée le 12/01/2021 en 3h00

bof , tres sec, tres sale et beaucoup de monde sans grand intérêt sauf la 2eme cascade

Eléna Lauret, 07/12/2020 12:07
Randonnée complétée le 28/08/2020 en 2h30

super randonnée, à faire famille

Psycho, 19/11/2020 12:11
Randonnée complétée le 19/11/2020 en 1h00

Bonjour à tous
Est ce que cette marche est faisable avec un chien (qui nage bien mais ne met pas la tête sous l'eau) ? Merci de votre aide !!

superqualifragili, 17/11/2020 20:26
Randonnée complétée le 17/11/2020

Petite promenade tranquille facile à faire.
Une jolie cascade à voir si vous êtes dans les parages ...

Manal, 02/11/2020 17:48
Randonnée complétée le 31/10/2020

Promenade sympa a faire, l'acces au bassin Coromoran est un peu sportif et peu de place pour rester. Le bassin des Aigrettes est plus facile d'acces et on peut s'installer sur une grosse pierre. Prevoir des chaussures aquatiques. Le retour par le canal en haut offre une jolie vue.

Antoineremy, 26/09/2020 18:21
Randonnée complétée le 26/09/2020 en 1h00

Sympa, à faire. Pas très difficile.
Mais sentier interdit en raison des éboulements ! A éviter en cas de pluie!
Nous avons pris le chemin du haut qui longe la canalisation jusqu'au bassin malheur. Attention quelques passages dangereux mais c'est super sympa car plusieurs passages dans la Roche.
Ensuite nous avons pris le chemin descendant vers le bassin des aigrettes. Magnifique décor. Baignade possible. Mais les pierres glisses!
Ensuite, on a suivi la canalisation jusqu'à un chemin non balisé sur la gauche. Pas simple à trouver. La descente n'est pas longue et le chemin non entretenu. En bas, le bassin Cormoran. Très sauvage. Baignade à éviter. Enfin retour par le chemin du bas.

Randonnée ajoutée le : 01/11/2011