Le tour du Pic Adam à partir du Bois de Nèfles

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h15
Distance 7.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1221 - 709 m
Dénivelé positif 650 m
Dernière mise à jour 11/06/2021

Pour de superbes panoramas sur le chef-lieu

Cette courte randonnée a été déjà évoquée sur la fiche de la randonnée allant de Bois de Nèfles à la Roche Ecrite par le Pic Adam. Elle comporte quelques pentes assez fortes surtout dans le sens inverse à celui proposé ci-dessous. Il faut effectivement lever souvent les pieds car une partie importante du circuit est recouverte de racines et comporte de nombreuses marches très hautes. Mais le sentier, très fréquenté par les Dionysiens, est en excellent état et permet de superbes vues sur le chef-lieu si les nuages ne sont pas trop bas. La région est couverte de goyaviers et l'on remarque en cheminant une multitude de petites sentes tracées pour accéder plus facilement aux arbustes en période de fructification. Aucune crainte pourtant de s'égarer. Plus haut, le point de vue depuis le Pic Adam permet d'admirer l'ensemble de la côte nord, de La Montagne jusqu'à Sainte-Suzanne. Le sentier comporte également des parties glissantes et boueuses.
Beaucoup de randonneurs préfèrent effectuer cette boucle dans le sens inverse de celui proposé ici. Le départ est alors plus facile à trouver, la montée en début de boucle est plus forte mais les paysages sur la ville et la côte seront devant soi lors de la descente.

La randonnée débute à la fin de la Route du Piton, dans les Hauts de Bois de Nèfles, près des citernes alimentées par la canalisation qu'on rencontre en fin de boucle. Quelques emplacements de stationnement sont faciles à trouver sur un parking à gauche avant la fin de la montée. Entamer la boucle par la portion bétonnée entre cases et chantiers de construction en profitant de belles vues sur le chef-lieu. On rencontre très vite le début du sentier qui part tout droit vers la Roche Ecrite. Des panneaux sont là pour guider et indiquer les temps. Poursuivre à gauche jusqu'à la fin de la route puis traverser des champs d'ananas avec de nouveaux points de vue sur la ville (Photo 1). On trouve sans hésitation la suite du sentier entre cannes et ananas, malgré le manque de signalisation et les propriétés privées. Il traverse tout d'abord une aire de pique nique sous les cryptomerias comportant quelques tables et kiosques (Photo 2). On rencontre quelques sentes sur le bord du sentier. Certaines servent à cueillir les goyaviers, d'autres, qui peuvent être explorées, mènent à de beaux points de vue. La pente, faible au départ, comporte quelques racines et des portions glissantes par temps humide (Photo 3). Certains tronçons sont creusés dans le talus, d'autres comportent de nombreuses marches. Plus on s'élève et plus les panoramas s'agrandissent vers la côte (Photo 5). La vallée de la Ravine des Patates à Durand crée une large coupure entre les parties habitées (Photo 6). La pente est continuelle, alternant les parties presque plates et celle plus fortes. Une partie incendiée il y a quelques années est plus dégagée et couverte de fougères et jouvences. C'est de là qu'on profite du panorama allant des pentes de La Montagne jusqu'à Sainte-Suzanne. Un peu plus haut, un sentier part à droite en direction d'un point de vue officiel comportant un panneau explicatif sur les vallées que l'on aperçoit (Photo 7). Un banc permet même de souffler un peu. Profiter également des beaux paysages sur la forêt entourant la vallée de la Ravine du Chaudron (Photo 8). Reprendre le sentier dans les goyaviers, très touffus par endroits (Photo 9). Admirer au passage un énorme filao centenaire de plusieurs mètres de circonférence (Photo 28). Les goyaviers diminuent et disparaissent même à 1100 m, remplacés par les branles et fougères. Deux échelles facilitent des passages techniques mais sont très peu utilisées (Photo 10). La terre est glissante mais la marche est plus agréable que sous les goyaviers (Photo 11). Les sabres se multiplient en bordure de sentier (Photo 13). Il oblique à droite peu après la deuxième échelle. Le sentier effectuera plusieurs dents de scie pour franchir des ravines. Il est plus étroit que dans la montée mais reste agréable en sous-bois malgré de grosses flaques de boue qu'on peut éviter (Photo 14). L'une des ravines traversée coule en une petite cascade qu'on peut remonter par une sente en rive gauche (Photo 15). Le bassin peut rincer les chaussures mais ne convient pas à la baignade. Dans les trouées de la végétation, le Pic Adam apparait au-dessus de la forêt ainsi que des paysages vers la côte (Photo 16). Le sentier longe un moment une profonde vallée. Des câbles viennent sécuriser les parties les plus sensibles même si la végétation est assez dense côté ravin (Photo 17). Un autre affluent de la Ravine Blanche coule également dans la verdure et annonce l'arrivée proche du sentier de la Roche Ecrite (Photo 18). Laisser ce sentier partant à gauche et entamer la descente par la droite dans les branles qu'on retrouve pour un petit moment. Les eucalyptus bordent le sentier et les fougères arborescentes recouvrent une grande partie des collines environnantes (Photo 20). Le sentier en descente dans les branles verts est le même que dans la montée de l'autre côté vers des échelles (Photo 21). Il est creusé par endroits par les milliers de semelles des marcheurs et joggeurs (Photo 23). Comme on descend vers la mer, les paysages sont constants. On voit bien qu'on contourne le Pic Adam qu'on reconnait très bien (Photo 22). On retrouve très vite les goyaviers qui cachent tout, de la forêt aux paysages (Photo 24). La descente comporte souvent des portions en forte pente soutenues par des marches (Photo 25). Sur la gauche, des falaises verticales dominent la vallée de la Ravine Blanche. On parvient à une forêt de cryptomerias, sombre comme toujours sous ces conifères où même les longoses ont du mal à pousser. Laisser plus bas le sentier des captages du Pic Adam sous les cryptomerias et leurs racines glissantes avant de franchir une portion plate où se rejoignent quelques tuyaux et canalisations. Les pentes se font moins nombreuses et la fin de la descente s'effectue en toute sérénité sous les goyaviers et quelques bois de couleurs (Photo 27). Une fois parvenu à la route bétonnée, entreprendre cette dernière descente vers le parking.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Saint-Denis et rouler sur le Boulevard Sud - Prendre à droite la direction de Bois de Nèfles - Rouler jusqu'à la fin de la route puis garer le véhicule sur le parking près des citernes - Débuter la randonnée par la route qui monte vers le bois et laisser à droite le sentier de la Roche Ecrite - Poursuivre sur la route bétonnée et repérer le début du sentier dans le champ d'ananas - Suivre le sentier jusqu'au point de vue du Pic Adam, poursuivre au point le plus haut de la boucle avant de bifurquer sur la droite, de rejoindre la jonction vers la Roche Ecrite et reprendre à nouveau à droite pour descendre vers le point de départ

Le film de Romain Glaudel (Dream World Production)

3 minutes de balade en musique pour faire le tour du discret piton qui domine Saint-Denis.

Randonnée ajoutée le : 15/05/2021