Le circuit de Terre Rouge à partir du Piton Vincendo

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h15
Distance 5.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 102 - 0 m
Dénivelé positif 120 m
Dernière mise à jour 18/05/2020

Voir de plus près des falaises d'hyaloclastites et de palagonite

Circuit refait en février 2020 en ajoutant un peu de piste et de route car les propriétaires des cultures entourant le piton ne veulent plus que des véhicules mal garés gênent leurs activités.

Ce circuit facile, accessible à tous, permet de découvrir une partie de la côte sauvage entre Langevin et Vincendo mais surtout cette particularité rare à la Réunion de rencontrer des terres rouges, jaunes et ocre qui n'ont rien à voir avec celles habituellement observées lors des randonnées (voir explications ci-dessous). Bien connu des pêcheurs et des pique-niqueurs de la région, ce littoral est très sauvage et les vagues qui s'y brisent peuvent être dangereuses. La falaise s'effrite peu à peu aussi faut-il éviter de trop s'approcher du bord qui peut être friable ou même surplomber les vagues. On peut y voir deux grottes, issues d'une bouche de tunnel de lave et un magnifique souffleur bien connu des pique-niqueurs du Cap Poisson d'Ail. Par manque de temps, il est conseillé de rouler jusqu'à la marine de Vincendo et de remonter vers les Terres Rouges avant de faire demi-tour sans remonter au Piton de Vincendo. La randonnée sera plus courte et toujours à plat.

La randonnée débute au plus près de la RN2, sur la gauche de la Rue de Terre Rouge où quelques emplacements pour stationner sont possibles le long d'une clôture. Si tout l'espace est occupé, il est conseillé de revenir sur la RN2 et stationner au plus près de la rue. Descendre très rapidement les 250 mètres de rue avant d'emprunter une piste en terre pénétrant dans les cultures. Très vite, une grande bananeraie occupe la majorité du terrain (Photo 1). La piste se poursuit jusqu'à un croisement : A droite, on va vers Langevin par un circuit difficile qui passe au plus près d'un puits caractéristique. Tout droit, la piste herbeuse mène à des champs de moins en moins entretenus et permet un point de vue sur le haut de la falaise de Cap Jaune. Un panneau "fait main" demande de ne plus stationner en ce lieu (Photo 2). Partir à gauche sur la piste de bonne qualité bordée de fougères, de pandanus (vacoas) et de quelques cultures ou arbres (Photo 3). Plus bas, ce sont surtout des cocotiers qui ont été plantés (Photo 4). Les cultures semblent souffrir d'un peu d'abandon et les mauvaises herbes dépassent souvent au-dessus du manioc. Après un virage à gauche, un panneau attire l'attention sur la direction à suivre pour rejoindre le Cap Jaune (Photo 5). Si elle venait à disparaître, garder en mémoire que c'est le premier sentier partant sur la droite depuis le panneau d'interdiction ; les autres, visibles il y a quelques années, semblent avoir totalement disparu. Le sentier est étroit mais bien marqué. On marche le plus souvent sur les longues feuilles de vacoas séchées sur lesquelles on peut glisser (Photo 6). La pente est faible mais sans difficulté. Un grillage empêche de pénétrer dans les cultures presque abandonnées. Plus bas, on entend la mer se briser sur les roches avant d'apercevoir les superbes falaises sur la droite (Photo 7). Plusieurs endroits créés par les multiples passages permettent de voir la falaise mais c'est en descendant au pied que l'on a le plus de chance de l'admirer. La descente à la microscopique anse qui abrite les falaises ocre est vertigineuse sur un sentier étroit et glissant ; bien se maintenir aux branches ou longues herbes (Photo 8). C'est du bas que l'on aura les meilleures vues ou photos et le détour vaut vraiment la peine (Photo 9). Après une remontée sportive, on longe le sentier qui s'élargit pour le point de vue officiel permettant de voir toute la falaise et même la côte en direction de la Petite Île (Photo 10). Le sentier en direction de Vincendo est en descente légère sur un terrain terreux et souvent humide dans les poivriers et chocas ou jeunes vacoas (Photo 11). Les sous-bois cessent en quelques mètres et on se retrouve à plat sur d'anciennes coulées de lave recouvertes de verdure et de roches dentelées (Photo 12). Quelques filaos ont réussi à pousser en bordure de falaise malgré le vent et l'air salin (Photo 14). Sur le sol, on retrouve ce gazon ras très présent dans le sud au plus près de la mer (Photo 16). Jamais entretenu, il donne pourtant l'impression d'être constamment tondu. Le sentier, large et facile, ondule dans le paysage recouvert de filaos, d'herbe rase ou de manioc marron en offrant de beaux panoramas sur les hauteurs en direction du volcan (Photo 17). On peut s'approcher de la côte en veillant cependant à ce que la falaise ne présente pas trop de failles dangereuses (Photo 18). Par mer calme, le plus beau spectacle est celui des grands perroquets verts qui chassent dans les vagues en se reflétant au soleil. On les voit dans l'eau mais rarement au bout d'une canne à pêche. Ne pas manquer les deux bouches de tunnels de laves bouchés mais qu'on peut visiter facilement (Photo 19). L'arche située près des vagues est toujours en place à subir la furie des vagues. Le sentier se poursuit en direction de Cap Poisson d'Ail en longeant la mer et de belles touffes de vacoas (Photo 20). Il effectue encore quelques virages en pleine nature (Photo 21) avant d'arriver au Chemin du Port bordé également de centaines de vacoas (Photo 22). Longer toute cette route jusqu'à la plage de sable entourant l'estuaire de la Ravine Dominique. Une vierge située à la fin de la route attire régulièrement des gens venant prier (Photo 23). La ravine, toujours à sec, présente quand même un beau cassé intéressant à visiter en période de fortes pluies pour y voir une haute cascade éphémère. Repartir vers Langevin mais en suivant le sentier de bord plutôt que la route. On a sur la gauche une importante surface de roches volcaniques comportant des bassins, quelques gouffres et un magnifique souffleur qu'on devine à une centaine de mètres. Utiliser ce repère pour tenter de s'en approcher. La marche est dangereuse en cas de chute. Bien regarder où mettre les pieds et effectuer quelques contournements de bassins grouillant de vie ainsi que les fissures où s'engouffrent les vagues. On se retrouve en quelques minutes près de ce souffleur régulier qui jaillit en panache vertical du plus bel effet (Photo 24). Marcher ensuite en direction de la route et passer au plus près de la marine bétonnée qui permet aux embarcations de retrouver la terre ferme (Photo 25). Poursuivre en visant la direction du sentier pris à l'aller en traversant en hors sentier de beaux petits endroits en bordure de mer (Photo 26). Les quelques mètres de vieilles laves à traverser ne sont qu'une formalité pour retrouver le sentier officiel (Photo 27). Une fois sur le sentier, remonter vers Vincendo par le même itinéraire ou flâner sur les falaises en empruntant les sentiers de pêcheurs, moins marqués mais toujours visibles (Photo 28).

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Langevin, près de Saint-Joseph et rouler en direction de Saint Philippe - Entre Langevin et Vincendo, au lieu-dit Le Plateau, prendre à droite la rue de Terre Rouge et stationner immédiatement sur la gauche de la rue - Descendre la totalité de la rue puis emprunter le chemin qui traverse une grande bananeraie - Au premier croisement de trois pistes, prendre à gauche la piste qui longe le bois – Bifurquer après quelques virages sur le sentier partant sur la droite - Suivre ce sentier jusqu'à quelques petits promontoires permettant d'apercevoir les falaises sur la droite - Bifurquer ou non à droite sur le petit sentier qui descend à pic vers l'eau - Après avoir contemplé la falaise, rebrousser chemin et tourner à droite en direction de l'océan - Suivre le sentier jusqu'à la Pointe Marcelin puis vers le souffleur du Poisson d'Ail - Poursuivre jusqu'à la Vierge et rebrousser chemin par le même itinéraire.

Formation de la terre ocre

Cette randonnée permet d'observer deux types de formations volcaniques : à la base, des strates de roches de couleur jaune-orange correspondent à des hyaloclastites qui doivent leur origine à un dynamisme éruptif particulier. Elles sont recouvertes par un empilement de coulées de lave de couleur grise. Les hyaloclastites sont constituées de débris de magma vitrifié et de blocs rocheux, arrachés aux terrains pré-existants lors d'une éruption explosive hydromagmatique. Ce type d'éruption se produit lorsqu'un magma montant vers la surface rencontre des eaux souterraines : l'eau se vaporise sous l'effet de la chaleur du magma, augmentant considérablement le degré d'explosibilité de l'éruption, ce qui a comme effet la fragmentation et la projection du magma juvénile et des roches encaissantes. Par ailleurs, le magma réagit chimiquement avec l'eau et il y a hydrolyse du verre volcanique avec formation de palagonite jaune, un type particulier d'argile.

Visiter l'endroit autrement grâce au spectacle vivant

Le site BALADES CREATIVES propose une manière bien différente de visiter ce lieu. Une autre façon de découvrir les Terres Rouges en relatant des souvenirs d'enfance de gramounes du quartier.


Commentaires sur cette randonnée (21)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
paulcath, 06/06/2020 20:49
Randonnée complétée le 03/06/2020 en 1h00

On le fait régulièrement beau parcours

JPG, 18/05/2020 18:49

Merci Christian. N'ayant pas vu l'arche, j'étais persuadé qu'elle avait fini, emportée par une vague scélérate ! Tant mieux. En revanche, j'ai revisité les deux bouches des tunnels de lave de la photo 19 et te confirme qu'elles sont encore bien en place. Je vais donc modifier mon texte.

Christian Léautier, 18/05/2020 15:05
Randonnée complétée le 17/05/2020 en 2h20

(Re)visite au Cap Jaune en profitant des cordes mises par Hervé pour rejoindre le bas de la falaise par une descente malgré tout un petit peu acrobatique mais qui permet des visions encore plus originales. Photographié d'assez près le joli souffleur en se méfiant des grosses vagues. Cherché mais pas trouvé les 2 tunnels de lave ? Mais par contre trouvé l'arche "disparue, emportée par la furie des vagues" (sic JPG ) et pourtant c'est bien celle ci , ressuscitée !, quand je compare ma photo et la photo du site (Points d'intérêt: Terres Rouges-arche-) .Arche trouvée un peu au hasard , au niveau du Cap Chien et non pas à l'ouest du cap Marcellin comme noté sur le Plan de l'itinéraire . Ceci pour l'anecdote!. Rando à vivement conseiller surtout pour de "petits "marcheurs peu expérimentés qui se régaleront à chercher et trouver un ou des endormis multicolores.

Syl Via, 17/10/2018 16:40
Randonnée complétée le 21/06/2018 en 1h30

Magnifique balade. Très simple et rapide. Je recommande.

fridou65, 26/07/2018 19:30

Nous avons tenté de faire cette randonnée et nous avons finalement rebroussé chemin. L'itinéraire nous a amenés dans une propriété privée, puis dans une descente très raide qui nous a semblé dangereuse (il avait plu). Nous sommes finalement allés à la plage de Vincendo.

Malou Dypou, 08/07/2018 12:06
Randonnée complétée

commentaire de Gohu tout a fait justifié par rapport a celui de blaireau des alpes surtout ne pas se baigner.Une reunionnaise

Christian Léautier, 24/05/2018 16:32
Randonnée complétée le 17/05/2020 en 2h20

Allez! Encore une fois-on ne s'en lasse pas- pour faire visiter à des métros émerveillés! Pour le dernier commentaire de GoHu Leveque du 20/05 sur cette rando, il faudra m'expliquer ?????

GoHu Leveque, 20/05/2018 13:10

@Blaireau des alpes : Pour rappel, les requins chassent dans peu d'eau, merci de ne pas inciter les gens à se mettre en danger en communiquant de fausses informations... principe de précaution. https://www.nouvelobs.com/societe/20130715.OBS9564/attaque-de-requin-a-la-reunion-l-eau-lui-arrivait-aux-genoux.html

Pauline L, 10/05/2018 23:33

Balade très facile d'accès, pouvant être faite avec des enfants sans difficulté. Très beau contraste de couleur entre le noir de la roche, le vert des plantes et le bleu de l'Océan. Très belle randonnée !

Tofitof 974, 09/05/2018 19:13
Randonnée complétée le 06/05/2018 en 2h00

Rando très agréable et facile pour une famille avec des marmailles. Très beau point de vue avec de jolis panoramas. Par contre, le sentier qui descend au Cap jaune est très rude et déconseillé aux enfants. Pour ma part, j'y suis allé avec ma fille de 14 ans mais pas de 11ans car trop risqué à mon gout.
Souffleur splendide à Cap Poisson d'Ail avec une mer un peu agitée....
Nous avons mis 2h A/R mais bcp d'arrêts pour prises de photos
Dommage on n'a pas vu d'Endormis!!!!
A conseiller sans problème

Randonnée ajoutée le : 24/02/2020