La boucle du Col des Bœufs à Marla par la Nouvelle

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 7h30
Distance 18.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1976 - 1249 m
Dénivelé positif 1300 m
Dernière mise à jour 24/02/2024

Une boucle qui peut s'effectuer depuis la Nouvelle

Pour diverses raisons, il n'est pas toujours possible de traverser Mafate car il faut pour cela randonner sur plusieurs jours. Lorsqu'on ne dispose que d'une journée pour se ressourcer, cette boucle, ni trop longue ni trop difficile permet de se régaler des magnifiques paysages de Mafate ou des panoramas alentour. Elle emprunte tout d'abord un grand classique de Mafate par la descente à la Nouvelle par la Plaine des Tamarins. C'est toujours un plaisir de traverser cette étendue recouverte de ce grand arbre endémique de la Réunion qui semble résister à tout sauf aux incendies. On rencontre quelques petites difficultés sur le sentier qui sépare le plus grand îlet du cirque à la Plaine aux Sables qui permet de se reposer avant une éventuelle trempette dans la Rivière des Galets ou une visite à la grande cascade de Trois Roches qui attire chaque jour de nombreux randonneurs. Cette belle chute se mérite, quelle que soit la direction prise pour l'atteindre ; la plus difficile vient du Maïdo, surtout si la sortie est effectuée dans la journée. La remontée vers Marla traverse des zones d'intenses éboulis qui ont déchiqueté les parois rocheuses, rendant glissants certains tronçons du sentier, heureusement bien consolidé de marches en bois. Ne pas oublier de boisson car le sol chauffé par le soleil déshydrate fortement. Heureusement, la boutique de Marla est prête à fournir les ingrédients manquants. Si on a peu l'habitude de marcher dans cette partie de Mafate, il ne faut hésiter à profiter de l'occasion pour effectuer une petite visite à la Stèle Joset Ethève, à la passerelle qui a failli être emportée par un gros rocher et surtout aux beaux bassins ou petites chutes d'eau qui l'entourent. On ne rencontre que deux raidillons : Entre Marla et la Plaine des Tamarins et un peu avant de rejoindre le Col des Bœufs.

La randonnée débute au Piton Marmite, fin officielle pour les véhicules empruntant la Route Forestière du haut Mafate mais pas pour les piétons qui poursuivent sur ce tronçon en pente douce pour bien préparer les jambes aux 15 kilomètres qui suivront. Les paysages sur Grand Sable, la Plaine des Merles et le Col de Fourches sont toujours agréables (Photo 1). On domine les cryptomerias omniprésents avant d'arriver au Col des Bœufs qui est l'une des entrées de l'île la plus employée. Il faut dire que la Nouvelle est facile d'accès en bas de la longue descente. On embrasse d'un seul regard la Plaine des Tamarins et le Rempart de Mafate du côté du Maïdo et du Grand Bénare qu'on approchera de près en arrivant à la Rivière des Galets. Il est fréquent qu'un hélicoptère fasse la noria entre ce col et les îlets pour les ravitailler en matériel de construction. La descente ne présente guère de difficultés même si on rencontre parfois des marches plus hautes que la moyenne. La traversée de la Plaine des Tamarins ne se décrit plus et on flâne en regardant vers le Gros Morne ou le Morne de Fourche, assis sur le tronc d'un tamarin des hauts tombé lors d'un cyclone mais qui a poursuivi sa croissance comme si de rien n'était (Photo 2). De grandes clairières couvertes de joncs sont entourées de grands tamarins (Photo 3). On peut même y rencontrer des vaches qui vivent heureuses dans cette grande herbe verte (Photo 4). La descente vers la Nouvelle est plus difficile car les marches deviennent plus hautes et quelques fois glissantes. Un détour est possible pour un beau point de vue sur la Nouvelle depuis le Plateau Chêne. L'Îlet de la Nouvelle est le plus grand de Mafate et plusieurs sentiers parcourent le village où l'on peut voir de belles cases et beaucoup de gîtes entourant la chapelle constituée de deux pans descendant jusqu'au sol. Le sentier qui rejoint plus loin la Plaine aux Sables est parfois abrupt et en lacets mais moins fatigant que dans le sens inverse. Après avoir franchi la Ravine aux Sables, toujours à sec, on arrive dans la Plaine du même nom où il est possible de croiser d'autres petites vaches (Photo 6). C'en sera bientôt fini des descentes après avoir franchi la belle pente qui amène par de très courts lacets à la Rivière des Galets. La fin s'effectue sur un sentier ombragé par des centaines de filaos (Photo 8). En fonction de l'heure et de la météo, le détour vers la Cascade de Trois Roches ne prendra que trente minutes, sinon il faut débuter la longue ascension vers Marla sur un sol très souvent dénudé ou poussiéreux et glissant. Le cheminement à plat le long de la rivière est une balade facile sous quelques filaos (Photo 9). On s'approche de la rivière constituée de larges plaques basaltiques bordées de falaises friables (Photo 11). Un escalier en bois amène à des marches pour entamer la remontée. On s'éloigne un peu de la rivière pour franchir un rein en face des petites cascades de la Ravine du Taïbit (Photo 10). Le sentier longe ensuite à nouveau la rivière en rive droite avant le franchissement d'un gué fait de grosses roches. Le sol est parfois très rocailleux et les plantes ont du mal à s'installer (Photo 13). Par beau temps, le soleil chauffe ces roches et la terre glissante qui constitue le sentier (Photo 14). La remontée alterne lacets terreux, pierreux et de belles portions refaites à neuf pour empêcher l'érosion (Photo 15 et 16). En fonction des endroits, on bénéficie de magnifiques panoramas sur la vallée de la Rivière des Galets ou Marla qui approche doucement (Photo 18). L'arrivée à l'îlet s'effectue après une portion très rocailleuse puis une montée plus calme vers le point de vue officiel qui a presque totalement disparu dans la végétation. Comme à la Nouvelle, on peut flâner dans l'îlet ou rejoindre au plus vite le sentier qui vient du Taïbit et remonte à la Plaine des Tamarins. Descendre à gauche en direction de l'école et de la chapelle (Photo 19). Remarquer, derrière le petit édifice, les prairies verdoyantes qui abritent des troupeaux de biches et de cerfs de java. Les vues sur le Taïbit, les Trois Salazes ou la tête de chien sont impressionnantes. Le sentier quitte les habitations en franchissant la très discrète Ravine de Marla puis descend doucement vers la rivière des Galets. On rejoint sans problème Maison Laclos qui semble très isolée au pied du Plateau du Kerval. A partir de Maison Laclos et toujours en fonction de l'heure ou de l'état des jambes, un détour est possible vers la Passerelle sur la Rivière des Galets, proche de beaux bassins ou cascades. Sinon, poursuivre pour franchir le Bras Massine (Photo 22). Une petite cascade qui alimente un bassin en aval du gué peut se rejoindre sans difficulté en sautant de rocher en rocher. Plus loin, c'est le gué sur la Rivière des Galets qu'il faut franchir sans difficulté dans un environnement boisé de filaos (Photo 23). Après le gué, débute une forte pente constituée de lacets courts et nombreux constitués de marches en bois ou en pierre (Photo 24). Le sentier passe parfois près de ravins profonds mais protégés par les bois de couleurs couverts de barbes de Jupiter (Photo 25). On domine de plus en plus la vallée de la Rivière des Galets qui est un véritable canyon par moments (Photo 26). On parvient à la fin de la montée pour profiter du point de vue officiel sur Marla et la Grand Bénare (Photo 27). On retrouve les tamarins et les clairières couvertes de joncs et de hautes herbes où paissent paisiblement quelques petits troupeaux. La Mare aux Serres est plus un marécage qu'une mare mais suffit à abreuver les bovins. La traversée d'une nouvelle portion de la Plaine des Tamarins est un plaisir renouvelé malgré les jambes qui souffrent plus qu'au départ (Photo 28). Les fortes pentes ne sont pour autant terminées car il faut entamer la montée vers le Col des Bœufs. Le sentier, tout d'abord constitué de rondins pour isoler de la boue devient de plus en plus pentu et constitué de hautes marches en pierre. On parvient au col et, après un dernier regard sur le cirque de Mafate et le chemin parcouru, il ne reste plus qu'à emprunter la longue piste jusqu'au parking du Piton Marmite.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre Salazie puis à Grand Îlet et monter au Bélier et plus haut au parking payant du Piton Marmite - Débuter la boucle par la Route Forestière du Haut Mafate qui se termine au Col des Bœufs - Descendre vers la Plaine des Tamarins puis vers la Nouvelle - Quitter la Nouvelle par le GRR1- 2 puis laisser à gauche les deux sentiers qui partent vers Maison Laclos pour continuer vers la Plaine aux Sables - Rejoindre la GRR3 qui longe la Rivière des Galets et prendre la direction de Marla - Faire un tour de l'Îlet (voir carte) ou prendre directement vers le GRR1 - 2 pour rejoindre Maison Laclos - Poursuivre vers la Plaine des Tamarins et reprendre à droite le sentier de retour vers le Parking. Pour rallonger la boucle et varier les paysages il est possible d'effectuer un petit détour facile pour aller voir de plus près la Cascade de Trois Roches ou, plus difficile, d'emprunter le Col de Fourche.

Le time lapse de Guillaume Lescoute depuis la Nouvelle

Depuis la Nouvelle, par un soir orageux, les étoiles montrent très bien que la terre tourne.


Commentaires sur cette randonnée (178)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
CNoël, 19/07/2024 22:25
Randonnée complétée il y a 5 jours en 8h00

Faîte ce jour :
Grand Ilet - Col des Boeufs - La Nouvelle - Cascade des Trois Roches - Marla - Col des Boeufs - Grand Ilet.

Juliette-Re, 08/07/2024 13:55
Randonnée complétée le 05/07/2024 en 7h30

Très jolie randonnée. Idéal pour découvrir ce coin de Mafate.

Col des Bœufs (départ à 7h30 du parking, prix de 14 euros pour 2 jours) > La Nouvelle > 3 Roches > nuit à Marla > retour Col des Bœufs.

Le sentier qui descend vers 3 Roches après la Plaine aux sables est bien raide, ne soyez pas surpris.es. Mais très praticable.

Les paysages qui se succèdent son incroyables. Première grosse journée, en dormant à Marla la deuxième journée est plus tranquille donc c'est top. Il reste un peu moins de 3h de marche. Nous avons dormi au gîte de Yolande Hoarau que je recommande vivement.

Impossible de se perdre, tout est très bien balisé. Enjoy !

zebu_, 30/06/2024 14:35
Randonnée complétée le 29/06/2024 en 5h30

Le givre de l'hiver austral m'a donné une très belle atmosphère dans ces prairies féeriques.

J'ai apprecié la diversité des paysages.

Le parking gratuit et non surveillé juste avant celui payant était blindé avant 7h donc pensez à vous garer tôt si vous optez pour cette option.

salsaspeleo, 07/06/2024 14:22
Randonnée complétée le 07/06/2024 en 11h00

Rando faite en 2 jours avec nuit à Marla.
Que du bonheur de découvrir Mafate

Lanceval, 09/05/2024 17:46
Randonnée complétée le 09/05/2024 en 9h30

Rando faite en deux jours (8 et 9 mai 2024). Profil sportif moyen mais marcheur occasionnel.

Attention : Pour le parking payant (14 euros), que pour les voitures qui y restent la nuit, venir avant 7h sinon c'est déjà plein.

Nous avions pris une place en gîte à La Nouvelle et décidé de faire le parcours en 2 jours. Nous avons donc bifurqué vers Marla à l'intersection de la plaine des tamarins pour ensuite recouper au centre par le GRR1 et la PR25 et rejoindre la Nouvelle. Ce n'est pas exactement la tracé du site (mais avec la trace téléchargée et chargée sur Visiorando c'était parfait pour suivre la route). Le lendemain nous sommes remonté par le chemin de charette avant de rejoindre la route principale.

J1 : La descente vers La Nouvelle en passant par Marla.
Descente assez rude pour les genoux. Les appuis sont plus instables en 2e partie de descente jusqu'à la plaine avec des rochers humides et des rondins de bois qui peuvent gêner (mais très utiles quand terrain boueux en cas de forte pluie nous a-t-on dit). Nous sommes partis vers Marla à l'intersection de la plaine des tamarins ce qui a fait une longue descente mais des points de vues sublimes. Un passage de rivière à tâtons sur un petit rondin de bois. La fin vers Marla remonte pendant 40 min (ne pas se fier aux temps sur les panneaux si vous êtes marcheurs occasionnels. Vous pouvez les doubler au pire ça vous fera une bonne surprise). Possibilité de pause et snack sans réservation (paiement en liquide).

Pour aller vers La Nouvelle nous n'avons pas fait le grand tour par les trois roches car pas confiance dans notre endurance. Le raccourci par le GRR1 est très joli avec quelques points de vues mémorables et ne contient ni descente casse gueule ni montée décourageante. Un passage de rivière un peu tendu mais avec moyen de passer ailleurs que sur le rondin de bois qui semble être le passage principal (y a un alignement de rocher en amont qui était bien plus sécurisé selon nous). Le reste de la route laisse le choix entre poursuivre sur le GRR1 ou prendre la PR25 qui amorti vraiment la descente jusqu'à La Nouvelle. Possibilité de grignoter et boire sans rien réserver à l'avance.

6h30 de marche. 13km. Pas trop mal aux jambes (ou mons que prévu.

J2 : Remontée de La Nouvelle vers le col des bœufs

Nous avons choisi de prendre le chemin de Charette. Le dénivelé est vraiment bien étalé. Certes on marche 45 min de plus que sur la route classique mais certains points de vue sont top et ça pique moins dans les jambes. Ca fait 2h de faux plat. Par contre par endroit c'est Jumanji avec la végétation qui est bien florissante sur le chemin mais rien qui griffe donc ça va. Arrivé sur la route principale reprise du chemin classique. Un peu casse gueule car très humides et boueux mais en prenant son temps ça lasse crème. La dernière montée qui nous faisait peur s'est bien passée grâce au chemin de charette qui nous a permis d'arriver la pas trop fatigué et sans douleur aux jambes.

3h de marche et ça a piqué dans les jambes que sur la fin avev ce choix de chemin alors qu'on est tout sauf des experts de la rando.

En y repensant, le chemin de retour depuis Marla semble bien plus dur et rude en terme de condensé de dénivelé.

Christian L, 04/05/2024 19:09

@Emmahurot ..Avez -vous regardé la carte ign avec le parcours de cette rando sur ce site ? Vous avez la réponse.

Emmahurot, 04/05/2024 18:49

Bonjour est il possible d’emprunter le sentier de Marla depuis le col des bœufs A/R sans passer par la nouvelle et 3 roches ?
Merci :)

Co13, 14/04/2024 18:24

Merci, c’est en effet ce que l’on comptait faire; à l’aller la cascade massine et le plateau de Kervalle. Nuit à Marla; les trois roches avant la nouvelle, la riviére des galets, le plateau de chêne. La deuxième nuit à La nouvelle; la randonnée est prévue pour Août et nous craignons que la météo ne soit pas forcément favorable;

JP Goursaud, 14/04/2024 14:38

Avec deux nuits, c'est une balade qui vous attend. Profitez-en pour vous promener sur la Plaine aux Sables, rendre visite à la Cascade de Trois Roches, repérer les chèvres sauvages sur les falaises, remonter un peu la Rivière des Galets à partir de l'escalier de la photo 11, descendre jusqu'à la Passerelle Joset Ethève, voir la cascade du Bras Massine, faire la boucle du Plateau Chêne ou le Chemin Charrette, vous balader sur la Plaine des Tamarins, etc. Pour les difficultés, interprétez le profil ci-dessus à l'envers. Quel que soit le sens, on descend au départ et on remonte pour le retour.

Co13, 14/04/2024 11:40

Bonjour, nous pensons faire cette randonnée avec deux nuits , pour prendre notre temps et profiter des sites sur le chemin. On envisage alors deux nuits. Qu’en pensez vous. Est ce plus dur ds l’autre sens?
Merci

Randonnée ajoutée le : 11/04/2016