L'Ilet Alcipe par le Piton des Orangers et la Route Oméga depuis le Maïdo

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h30
Distance 19 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2164 - 1515 m
Dénivelé positif 820 m
Dernière mise à jour 19/01/2021

Vers la cabane de Vincent Alcipe Klain. Attention aux vaches au retour !

Cette fiche tient compte d'une modification du nom de l'Îlet Alcide désormais appelé Îlet Alcipe depuis le 31/12/2020.

Cette sortie assez facile mais un peu longue est une des meilleures manières de découvrir le Cirque de Mafate sans y mettre les pieds. Il faut marcher plus que pour aller au point de vue officiel du Maïdo mais on voit mieux la quasi totalité du cirque et on y rencontre surtout moins de monde. Depuis les alentours du Piton des Orangers on peut apercevoir l'ensemble des Ilets du Cirque. On domine tel un hélicoptère les trois parties de l'Ilet des Orangers et on distingue très bien tous les autres, sans exception. Une autre façon également de voir les pitons. La chaîne des Calumets est ici présentée en enfilade. Par beau temps, c'est un véritable plaisir de serpenter sur le bord du rempart d'où l'on peut distinguer la côte à gauche et le cirque à droite. Le sentier est facile, moins encombré de cailloux que celui de Grand Bord, de l'autre côté du Maïdo. Il descend ou remonte toujours en pente douce et s'adresse donc à tous les types de randonneurs.
Comme le sentier du Grand Bord est récent, on imagine donc très bien l'éloignement de ce brave Clain Vincent Alcipe qui vécut 44 ans dans ce coin reculé avec pour seul horizon Dos d'Ane et la Rivière des Galets. Plus aucune trace ne subsiste de ce long passage mais un petit autel veille à la paix des lieux. Un sentier fait le tour de l'îlet à travers les bois de couleur des hauts. Il est possible, depuis l'îlet de rejoindre Sans Souci ou la route du Maïdo de plusieurs manières différentes. La carte ci-dessous propose le retour par le sentier de Cambour et la RF Oméga mais il est aussi possible d'emprunter la route forestière des Cryptomerias ou la piste des 1700.

La randonnée débute à la route du Maido, au départ du très classique sentier de Roche Plate. On grimpe un peu sur la lave dénudée puis on laisse la descente vers Roche Plate pour prendre sur la gauche le très beau sentier qui mène au Piton des Orangers tout en profitant des sublimes points de vue sur Mafate. Après une petite descente sur des escaliers en terre et planches, le sentier, presque plat chemine dans les brandes sans jamais trop s'éloigner du bord (photo 1). La végétation est celle habituelle de ces altitudes avec des petits branles verts, ajoncs d'Europe, fleurs jaunes, quelques fougères et plus bas, les premiers tamarins des hauts (photo 2). Le sentier s'approche parfois au plus près du rempart sur des zones totalement dénudées servant occasionnellement de point de départ aux parapentistes. A quelques pas du sentier, une trace bien visible est empruntée par le Vététistes. C'est d'ici qu'on a les meilleurs points de vue pour se régaler de tout ce qu'on voit autour et également en-dessous de nos pieds (photo 4). De l'autre côté, ce sont de larges panoramas sur l'océan et la ville du Port (photo 8). On poursuit, toujours le long du rempart et le chemin de terre se recouvre d'herbe et de feuilles de tamarins tombées des grands arbres qui font de l'ombre (photo 11 & 13). Le sentier monte ou descend parfois mais jamais de manière abrupte ou difficile. On arrive ainsi au très symbolique Piton des Orangers que rien ne distingue vraiment du Rempart si ce n'est l'arête qui descend aux Orangers. Il longe ensuite, toujours au plus près, le rempart plongeant vers les Îlets des Orangers (photo 5) et il est difficile de repérer le sentier à droite qui rejoint plus bas une grotte de prière puis l'îlet par une randonnée acrobatique, non recommandée en raison de la verticalité du rempart. Le sentier continue sous les tamarins puis se met à descendre de plus en plus au fur et à mesure qu'il pénètre dans la forêt de bois de couleurs et de tamarins des Hauts (photo 17). On descend ainsi de 300 mètres en un peu plus de 2 km de marche sur un sentier qui devient de plus en plus boueux par endroits, encombré de racines ou de roches. Les longoses, comme souvent, sont de plus en plus serrées les unes contre les autres. Les points de vue ont disparu mais on a la chance d'en rencontrer un beau dans la descente en effectuant un léger détour sur la droite. La Terrasse est constituée d'une grande surface herbeuse comportant quelques tamarins et offre de beaux panoramas sur la Rivière des Galets et Dos d'Ane (photo 16). L'Îlet Alcipe n'est plus très loin sur son petit plateau qu'on rejoint par un sentier toujours aussi étroit et un peu technique. Son emplacement, de plus en plus abandonné et délabré incite pourtant au repos près d'une table de pique nique. L'endroit qui comportait quelques cultures est désormais envahi de végétation inextricable au milieu de laquelle subsiste une ossature de cabane montée là en souvenir d'Alcipe ((photo 18).
De là, on pourrait effectuer le même itinéraire pour revenir au point de départ et profiter quelques heures plus tard des points de vue repérés à l'aller mais il est tout aussi agréable de suivre un autre chemin pour visiter la région en marchant à l'ombre des tamarins. On retrouve de nouveaux points de vue sur Mafate avant de pénétrer plus avant dans la forêt (photo 20). Plus loin, on emprunte pour le retour l'agréable sentier de Cambour (Photo 23) puis la Route Forestière Oméga (photo 25) et celle des dix-huit cents jusqu'à la route du Maïdo (photo 27). Les routes, chemins, coupe-feux, sommières et sentiers sont tellement nombreux dans ce secteur qu'on peut se créer un retour "à la carte" à condition de l'avoir en poche ! Les pancartes qui aidaient à se repérer il y a quelques années ont disparu aux intersections et cette carte sera indispensable pour ne pas partir dans une fausse direction. Pas trop de problèmes cependant car toutes les pistes se rejoignent à un moment par des sommières qui les coupent. Avant de flâner au retour, s'assurer qu'on sait bien où se trouve la piste qu'on veut prendre car les lacets sont souvent nombreux et rallongent substantiellement le trajet comme le montre le profil ci-dessous qui situe l'Îlet Alcipe à 7500 m du départ sur un circuit de 18 km. Si les vaches, comme c'est souvent le cas, ralentissent la progression ou imposent un détour il faut se méfier des délais si on marche l'après-midi.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Maïdo depuis Saint-Paul ou Saint-Gilles - Se garer au parking du sentier qui mène à Mafate, quelques kilomètres avant le sommet - Marcher sur la lave en suivant les quelques traits blancs jusqu'au départ du sentier de Roche Plate - Laisser le sentier qui redescend dans le cirque et prendre à gauche le sentier qui débute près des rochers - Continuer tout droit en longeant le bord du Rempart - Passer au Piton Fougères - Profiter des magnifiques points de vue sur le Cirque de Mafate - Poursuivre sur le sentier qui pénètre dans la forêt de bois de couleurs - Tourner à droite au panneau indiquant l'Ilet Alcipe - Faire une halte en passant au point de vue sur Dos d'Ane et la Roche Ecrite - Poursuivre et passer par l'îlet, le traverser et suivre la pancarte "Route des Cryptomerias" et "Sentier de Cambour" - Au croisement suivant, prendre le Sentier de Cambour jusqu'à la piste - Suivre cette piste en lacets jusqu'au pare-feu Tête Dure marqué par un rond point bétonné et une borne à incendie en son centre - Suivre le sentier ou la piste qui emprunte le pare-feu en direction du rempart - Obliquer à droite après avoir passé la mi-pente et continuer sur la piste des 1800 Nord qui traverse un nouveau pare-feu et aboutit à la route du Maïdo - Tourner à gauche à la route et la suivre jusqu'au parking en empruntant de temps à autres les raccourcis entre les lacets.

Randonnée ajoutée le : 01/02/2013