Le Piton Plaine des Fougères depuis la Maison Martin

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h30
Distance 16.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1800 - 1146 m
Dénivelé positif 850 m
Dernière mise à jour 04/04/2021

La randonnée aux cent arches végétales

Cette boucle, de difficulté moyenne, permet de traverser par deux itinéraires la Plaine des Fougères et de visiter une magnifique forêt qui expose sans doute les plus beaux tamarins de l'île (mais pas les plus gros), même si, hélas, beaucoup ont été couchés par quelques cyclones. On rencontre également d'immenses eucalyptus aux troncs monstrueux couverts d'une écorce dépassant parfois les 20 cm d'épaisseur qui sont de véritables merveilles de la nature. La Plaine des Fougères porte bien son nom car on peut rencontrer sur de petites distances la presque totalité des fougères présentes à La Réunion. D'originaux panneaux mobiles permettent de connaître le nom des plus courantes. On remarque de plus en plus de touffes de longoses qui auront vite fait de couvrir le terrain dans quelques années. On distingue également des clairières artificielles où l'on devine que l'ONF tente d'éradiquer quelques pestes végétales. Mais comme la terre peut garder des graines durant un siècle, on sait que ces travaux sont hélas voués à l'échec comme pour la destruction de l'ajonc d'Europe au Maïdo. Pire, si on coupe en quatre un rhizome de longose, on obtient quatre pieds. Mais ce sont surtout les arches naturelles constituées par des dizaines de tamarins tombés ou non au sol qui représentent les plus agréables rencontres.
La première partie de la randonnée se fait en montant, jamais fortement ; la deuxième s'effectue totalement en descente. Le terrain peut s'avérer parfois glissant en période pluvieuse mais le sentier est toujours en bon état. Les racines qu'il faut enjamber sont nombreuses pour la montée au Piton Plaine des Fougères mais la portion est courte et compensée à la fin par des panoramas extraordinaires sur le Cirque de Salazie. Les randonneurs qui ont déjà visité les parages du Bé Massoune en venant de Grand Ilet ou du Dioré pourront s'affranchir de ce court détour.

La randonnée débute sur la piste aux dernières habitations de Maison Martin près de quelques kiosques de pique-nique. Possibilité parfois de rejoindre la fin de la piste en voiture. Marcher 1100 mètres avant de trouver le sentier qui débute à droite et rencontre rapidement la Ravine Mère Canal près d'un bassin alimenté par une petite chute (Photo 1). Un sentier de près de deux kilomètres en pente légère serpente entre les goyaviers, arbres moussus et tamarins sur un sol terreux, boueux ou recouvert de rondins (Photo 2). On rencontre des eucalyptus de plus de deux mètres de diamètre noyés dans les longoses (Photo 3). Leurs rameaux sont aussi impressionnants que leur tronc (Photo 4). Ça et là de petits panneaux indiquent aux curieux le nom des fougères sur une face et les explications scientifiques sur l'autre (Photo 5). Attention, au croisement du sentier, de ne pas prendre l'étroite sente qui descend La fiche qui présentait ce sentier dans la randonnée n° 1355 a été supprimée à la demande de la famille De Palmas qui retrouvait trop souvent des randonneurs au milieu de leur élevage de cerfs ! vers l'Espérance les Hauts mais partir plutôt sur la gauche. On se retrouve sur le même type de sentier en direction du rempart qui domine la Rivière des Pluies. Le sentier humide ou boueux grimpe parfois un peu, passe sous des arches de tamarins ou sur de grosses racines (Photo 1) et franchit près d'une demi-douzaine de ravines qu'on traverse sans difficulté avant de rejoindre le rempart. La végétation est très dense et même si la trace GPS ne correspond pas exactement au trait de la carte, il est impossible de s'égarer (Photo 7). On bénéficie dans les rares trouées de panoramas sur la vallée de la Rivière des Pluies en direction de sa source provenant de montagnes déchiquetées (Photo 8). On distingue également le grand effondrement, plus haut les panoramas s'élargiront. La forêt est toujours aussi dense et moussue au milieu des tamarins et troncs biscornus (Photos 9). Le belvédère qui permet de voir toute la région jusqu'à Saint-Denis (Photo 10) est un peu bouché mais en montant sur les souches qui le bordent on peut admirer le paysage vers le Grand Figuier ou la Roche Ecrite. Quelques portions particulièrement boueuses ont été aménagées sur un plancher grillagé (Photo 11). Un peu plus haut, près de beaux tamarins et de touffes de calumets, on rencontre sur la gauche le sentier qui traverse la forêt pour rejoindre le sentier de descente (Photo 13). Ce sentier, en très bon état, traverse quelques ravines et peut servir en cas de fatigue pour rejoindre plus rapidement la piste. On retrouve des calumets, des ponts naturels de tamarins qui arrachent parfois le cuir chevelu et des marches en bois glissantes (Photo 14). Au rempart, ce sont de magnifiques vues sur Salazie qui attendent les marcheurs partis tôt car le brouillard peut survenir rapidement. Par beau temps, on voit tous les îlets du cirque ou presque, le Gros Morne qui domine le tout (Photo 15) ou le Piton d'Anchaing qui en occupe le centre (Photo 16). Le sentier de retour part sur la gauche mais le sentier qui monte au Piton de la Plaine Fougères se découvre sur la droite, près de la table d'orientation. Il serpente en pente très douce dans les herbes et les fougères, sur des racines de branles centenaires ou dans un fouillis inextricable des trois (Photo 19). Le sommet s'atteint donc rapidement pour profiter de nouveaux panoramas sur le Cirque de Salazie et la Mare à Martin à nos pieds (Photo 20). Faire demi-tour jusqu'à la table d'orientation et viser le tunnel végétal, départ du sentier de descente (Photo 22). On se retrouve dans une forêt de calumets qui entourent de gros tamarins des Hauts (Photo 23) sur un sentier qui va descendre de plus en plus jusqu'au croisement du sentier de Bé Cabot. On peut filer tout droit vers le Dioré ou à droite pour pénétrer dans le cirque par une forte descente vers la Mare à Martin. La vierge sous son tamarin souffre des ans mais attire toujours quelques fidèles qui viennent y déposer des fleurs (Photo 25). C'est le point de départ d'une longue descente, plus boueuse que lors de la montée mais dans le même type de végétation (Photo 26). On domine un nième Bras Sec sans le voir en raison des hautes plantes. La marche est rapide car les seuls obstacles sont encore des arches de tamarins. Qui pensera à les compter pour en inscrire le nombre en commentaire ci-dessous car il n'y a pas que ces neuf là. Il ne faut pas plus d'une heure dans ces conditions pour rejoindre la piste menant à la Mare à Martin. S'il fait encore beau, prendre à gauche et emprunter le sentier pour rejoindre le croisement trouvé à l'aller avant de repartir vers le bassin de la Ravine Mère Canal. Si la brume s'installe, préférer la piste qui ondule en pente douce jusqu'au village en frôlant quelques coins pique-nique délaissés en semaine. Les quatre kilomètres de la piste herbeuse et caillouteuse ne sont qu'une formalité (Photo 28)

Particularités

Balises


Aucune balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Sainte-Marie, dans le nord du département - A l'échangeur du Verger, prendre le Chemin Tabur en direction de la Ressource - Poursuivre sur la route, passer Beaumont, puis Beaumont les Hauts avant d'arriver à la Maison Martin - Se garer au bout de la route près des kiosques - Emprunter la piste, passer la barrière qui en limite l'accès puis prendre plus loin le sentier qui débute sur la droite - Le suivre jusqu'au prochain croisement puis jusqu'au rempart de la Rivière des Pluies et obliquer sur la gauche pour suivre le rempart jusqu'au point de vue aménagé sur le Grand Eboulis et l'Ilet Quinquina - Poursuivre jusqu'à la table d'orientation du rempart du Cirque de Salazie - Au rempart, bifurquer à droite pour atteindre le Piton Plaine des Fougères – Au nouveau point de vue, faire demi-tour et revenir à la table d'orientation - Continuer le long du rempart de Salazie en direction du Piton Bé Massoune - Prendre le sentier qui démarre à gauche en direction de la route forestière et suit longuement le Grand Bras Sec - Prendre à droite sur la piste forestière et rejoindre le véhicule après de nombreux virages.
Si l'on part à gauche en arrivant à la piste, on retrouve le sentier en direction du rempart de la Rivière des Pluies puis le sentier emprunté au départ.


Commentaires sur cette randonnée (50)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
TiboP, 18/10/2021 21:18
Randonnée complétée le 17/10/2021 en 6h45

Belle rando mais le temps indiqué semble vraiment sous-estimé si on part du tout premier parking situé avant la route forestière et que l'on monte jusqu'au Piton. La rando comporte de nombreux passages boueux qui ralentissent les moins téméraires ! Avec un bon rythme, nous avons pourtant mis 1h30 de plus que le temps indiqué, avec une pause dej. La montée jusqu'au Piton (45 min à 1h aller/retour) ne présente pas d'intérêt si la vue n'est pas dégagée. Retour un peu long mais la vue sur Salazie et la forêt sont superbes. Le dénivelé est régulier et progressif donc sans grande difficulté.

Palmer29, 20/09/2021 21:54
Randonnée complétée le 20/09/2021

Faite également ce jour. Quelques passages boueux mais peu gênants. De belles couleurs et un vrai régal pour les amateurs de photos.

Jonathan O, 18/09/2021 14:36
Randonnée complétée le 18/09/2021 en 4h00

Fait ce jour malgré les épisodes de pluies récentes. Pas mal de spots avec de la boue mais rien d’insurmontable, je m’attendais à pire vu les précédents commentaires ! Pas mal d’arches, souplesse de rigueur donc. Le circuit est assez facile dans ce sens et la forêt magnifique du début à la fin ! Une des plus belles randos. Éviter au max le retour sur la RF par contre, ennuyeux. L’idéal est de se garer au premier parking après la barrière pour profiter de la cascade et du bassin en fin de randonnée.

olivierzoreil, 25/07/2021 17:24
Randonnée complétée le 26/07/2021

Sentier fait ce matin. Praticable mais très boueux et glissant. Mais, panorama dégagé donc de belles vues

RBK, 19/07/2021 07:19
Randonnée complétée le 19/07/2021 en 7h00

Forêt luxuriante, deux points de vue magnifiques. A faire par temps sec et ensoleillé car le chemin est très boueux.

Olivier BBT, 22/05/2021 18:02
Randonnée complétée le 22/05/2021 en 5h00

Avec la chance d'un beau ciel bleu, Fabuleuses vues (riv des pluies et salazie) Fabuleuse également cette foret, on commence par les goyaviers (bien murs au top), les différentes fougères avec un mixte tamarins fougères, les calumets. Il faut être souple car il faut souvent courber l'échine et parfois passer à 4 pattes sous les troncs. Quelques zones humides effectivement mais pas de vraies mares de boues donc on garde les pieds secs. Le sentier est bien entretenu (longozes coupées récemment). Si on veut éviter la piste peu intéressante, elle est carrossable donc avec une voiture haute (pas nécessairement un 4x4), je pense que ça passe pour se concentrer uniquement sur la partie forestière en sentier.

RachelG, 16/05/2021 22:23

Randonnée effectuée le 13/05/2021. Cette randonnée est agréable et la forêt magnifique. Le sentier était boueux sur quelques passages mais rien de terrible (on voyait encore la couleur de nos chaussures à la fin!). Nous avons eu la chance d’avoir un ciel dégagé tout le long du chemin. Les arbres couchés et arches font qu’il faut souvent enjamber les troncs ou parfois marcher à 4 pattes mais je recommande pour les amoureux de la nature.

Arno, 11/03/2021 22:50
Randonnée complétée le 19/02/2021 en 5h30

Effectué mi février 2021 - sentier effectivement très boueux mais praticable quand meme. Je dirais sentier a éviter par temps de pluie a moins d’aimer les bains de boue.

Creusevinvin, 04/03/2021 21:27

A éviter.
Sentier non entretenu, dangereux et pas agréable lorsqu'il a un peu plu les jours précédents (innombrables flaques de boue barrant le chemin, et appuis très glissants).
En haut, une indication propose de poursuivre vers piton Bémassoune: sa matérialisation a disparu, et le sentier est également catastrophique.
Donc lorsqu'il y a un peu d'humidité, cette randonnée est seulement intéressante pour un stage commando.
Sinon, avant de démarrer la promenade, pour accéder au parking, plusieurs kilomètres à parcourir sur une route défoncée faite de rochers, avec un grand risque d'abîmer sa voiture.
On s'attendait à mieux à proximité de Saint-Denis.

PierreKopa, 11/02/2021 13:22
Randonnée complétée le 11/02/2021 en 4h00

Attention à la météo, s'il a plu, on est dans la boue du début à la fin et la vue d'un joli nuage remplace le panorama de Salazie :)
Aussi, les grands devront se contorsionner sous les racines de tamarins à certains endroits
Beaucoup d'arbres majestueux et énormément d'espèces d'oiseaux à voir si vous êtes discret
Sinon, super ballade. Faite en 4h en la faisant seul à un bon rythme mais sans forcer

Randonnée ajoutée le : 03/04/2019