Le Chemin des Anglais et Chemin Crémont depuis la Possession

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 18.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 420 - 5 m
Dénivelé positif 1050 m
Dernière mise à jour 06/01/2022

1810 : Chemin pavé... de mauvaises intentions

Quittons, une fois n'est pas coutume, les sentiers étroits et escarpés pour une large route pavée très proche de Saint-Denis. Le Chemin Crémont, appelé également le Chemin des Anglais permit de relier Saint-Denis depuis La Possession durant plus d'un siècle et aux Anglais qui tentaient de reconquérir l'île. La construction de la route de La Montagne a fait disparaître une bonne partie de ce chemin pavé mais on en retrouve des vestiges lors de la descente de La Montagne à La Redoute. La pente est parfois très forte et les bœufs, à l'époque, devaient fournir un effort intense pour rejoindre les deux localités. Abandonné durant quelques temps, ce chemin, long de 9 km est maintenant très bien entretenu et présente, tout au long du parcours, un aspect très proche de ce qu'il devait être à cette époque, hormis quelques arbres poussant au milieu et des glissements de terrain ayant disloqué le pavage. De nombreux points de vue sont possibles ; le plus impressionnant se situant sur le Plateau entre La Grande Chaloupe et Saint-Bernard juste à la fin des lacets abrupts. Attention toutefois de ne pas glisser dans le précipice. La végétation, à part quelques grands tamarins d'Inde, est rase et aride. Bien se protéger du soleil car cette région de l'île est plus souvent sous le soleil que sous la pluie. Une halte à La Grande Chaloupe permet de contempler la gare et la locomotive, vestiges oubliés de l'ère ferroviaire, le tunnel ainsi qu'un monument présentant les dates importantes de la conquête du chemin de fer réunionnais. On peut également visiter les ruines des Lazarets qui au 19ème siècle étaient des lieux d'isolement pour les populations immigrantes originaires des pays où sévissaient des maladies comme la peste, le choléra ... Pour cela, il faudra auparavant se renseigner sur les horaires et les modalités de visites.

La randonnée débute à La Possession, tout près du premier rond-point de la route de La Montagne près de l'EHPAD des Lataniers. Après avoir franchi le gué de la Ravine Lafleur et du Petit Ruisseau, la montée est immédiate sur les premiers pavages de pierres plates. Le chemin pavé effectue des lacets serrés et l'on a du mal à imaginer les pauvres bœufs en train de tirer une charrette (Photo 1). La montée est assez forte, surtout dans les lacets, et met à mal les jambes qui ne sont pas encore réchauffées. On passe sous les bois noirs des bas dont les gousses jaunes bruissent au moindre souffle. Lorsque la piste pavée est assez large, on voit très bien la bande centrale constituée de pierres plus larges, très pratique pour marcher sans trébucher (Photo 2). Compter une dizaine de ces lacets plus ou moins longs mais comportant des grimpettes impressionnantes (Photo 3). Plus haut, la végétation constituée de faux poivriers, acacias, chocas ou avocats marrons pousse comme elle peut dans les roches surchauffées. Quand les arbres diminuent ils sont remplacés par des herbes souvent hautes et jaunies par les sécheresses successives et par de petits épineux ou arbustes. Seuls les grands tamarins tirent leur épingle du jeu avec leurs racines descendant à des dizaines de mètres sous terre. Après 150 m de montée, les vues se dégagent vers la mer et la ville du Port (Photo 4). La marche devient très facile le long de la courbe de niveau en direction du nord. La piste est large et de plus en plus souvent rectiligne (Photo 5). Une légère descente s'accentue de plus en plus pour franchir la Ravine à Malheur. La pente est plus sérieuse mais de très courte durée pour remonter en rive droite et retrouver le plateau. Les arbres sont parfois plus hauts mais arrivent à peine à procurer de l'ombre (Photo 7). Les zones pavées disparaissent parfois pour faire place à la terre et à des portions plus étroites en raison des hautes herbes qui ne sont pas tondues régulièrement (Photo 8). Certaines zones plus plates peuvent être humides après les pluies mais on trouve toujours un passage (Photo 9). Le chemin passe également près du rempart pour des vues plongeantes vers la mer mais il n'est pas toujours facile d'apercevoir la Nouvelle Route de Littoral. Plus loin, après une longue marche à plat, une nouvelle descente se présente pour franchir la Ravine de La Petite Chaloupe (Photo 10). Il faut encore emprunter quelques lacets pour descendre d'une cinquantaine de mètres et franchir la ravine au fond caillouteux où la piste originelle a disparu. On retrouve peu de plat avant de parvenir en bordure de rempart de la vallée de la Ravine de La Chaloupe mais la piste est de bonne qualité (Photo 11). Ne pas manquer, sur la gauche, le belvédère du point de vue sur La Grande Chaloupe (Photo 12). On voit très bien ce petit hameau perdu dès que la route du Littoral est fermée en période d'alerte cyclonique. Le chantier de la NRL occupe le centre du panorama. C'est reparti pour une dizaine de nouveaux lacets. On distingue de mieux en mieux les premières maisons sur une longue descente où la piste est bordée de lianes carrées, ces cactus sans piquants poussant en grandes touffes (Photo 13). On remarque d'autres habitations isolées en regardant vers l'amont de la Ravine de la Grande Chaloupe (Photo 14). La piste est de qualité très variable le long de la pente. On rencontre des lacets serrés, des zones défoncées ou de longues portions bordées de chocas et d'acacias (Photo 15). On parvient ainsi à la piste bétonnée traversant La Grande Chaloupe. On frôle un temple avant de longer de gros stocks de filets de protection des falaises. Ce lieu chargé d'histoire se traverse en passant près de l'ancien lazaret transformé en musée. Une courte halte permet d'en apprécier l'histoire en visitant rapidement les abords ou le cimetière (Photo 16). Ne pas manquer une visite plus complète au retour si aucune autre destination n'est prévue à St-Bernard. Plus loin c'est la gare et sa vieille locomotive qu'on rencontre avant de poursuivre sur le Chemin Crémont (Photo 17). Marcher presque jusqu'à la fin de la petite route puis repartir à l'assaut du rempart de la Ravine de La Grande Chaloupe par des lacets courts et étroits sur une pente beaucoup plus forte qu'au départ à La Possession (Photo 18). Le sol est constitué de gros pierriers incultes où toute végétation a du mal à s'implanter (Photo 19). La piste comporte encore quelques goulets créés par des effondrements ou des pousses de tamarins qui empêchent tout passage de charrette (Photo 20). Depuis certains lacets on peut revoir le village et apprécier l'état du chantier de la NRL dont les premiers piliers commencent à cet endroit pour créer un très long pont qui se termine au Barachois (Photo 21). L'état de la piste pavée est toujours aussi bon et l'on chemine sans grande difficulté le long des pierriers encombrés de tamarins (Photo 22). Deux croix et un oratoire demandant aux passants de prier pour les disparus marquent la fin de la rude montée en lacets (Photo 23). Au dernier lacet, il est possible de partir vers la gauche en empruntant une sente discrète qui s'approche au plus près du rempart. Des grillages recouvrent la falaise et on peut apercevoir les véhicules qui filent sur la route du littoral. C'est également de cet endroit que la vue est la meilleure sur les travaux pharaoniques de la Nouvelle Route du Littoral qui serpente à quelques dizaines de mètres de l'ancienne (Photo 24). Plus loin, on bifurque à angle droit pour remonter vers St-Bernard sur une piste large et droite (Photo 25). La pente est moyenne mais constante sur un sol souvent herbeux. On bénéficie des derniers points de vue sur l'océan (Photo 26). La végétation, depuis la fin des lacets, a repris possession du plateau (Photo 27). Les derniers hectomètres comportent de moins en moins de pavage. En fonction de la saison, on peut marcher sur de la terre rouge ou sur de l'herbe poussée après les pluies (Photo 28). Les filaos près du chemin bétonné de La Grande Chaloupe marquent la fin de la jonction depuis La Possession. A St-Bernard on peut rejoindre le Colorado en partant sur la petite route ou à droite vers les terres rouges de Fleurié en effectuant une randonnée en boucle ou, un peu plus difficile, en suivant le parcours qui rejoint La Montagne en longeant le rempart vers Moulin Cader. Il vaut mieux prévoir un second véhicule si on ne veut pas faire le chemin à l'envers. La présente fiche effectue l'aller-retour qui permet de profiter de paysages différents, surtout aux abords des vallées ou en présence de points de vue.

Particularités

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à la Possession près de Saint-Denis - Garer le véhicule au rond point qui marque le début de la route de La Montagne à moins de 30 mètres de la route du littoral - Emprunter le chemin entre les cases sur une cinquantaine de mètres jusqu'au début du sentier pavé - Monter le chemin en lacets jusqu'en haut du morne - Franchir la Ravine à Malheur, la ravine de la Petite Chaloupe puis arriver à la Grande Chaloupe - Traverser la Grande Chaloupe en s'arrêtant au Lazaret - Tourner à droite, passer deux ponts puis la gare avant de bifurquer sur la droite pour reprendre le chemin pavé - Monter le chemin en lacets jusqu'en haut du morne - Profiter du spectacle de la route du littoral et rejoindre Saint-Bernard par la longue montée herbeuse - Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Le Chemin Crémont

Il doit son nom à l'ordonnateur de l'époque qui en 1767 fit paver le sentier, tracé en 1730 par deux entrepreneurs, Boisson et Muron. Plus ou moins abandonné au profit des chaloupes reliant le Chef lieu à la Possession, ce n'est qu'en 1809 que le colonel Ste-Suzanne, nouveau commandant militaire de l'Ile Bonaparte décide de restaurer cette route.
En améliorant cette unique et importante voie de communication, le colonel ne pouvait imaginer qu'il préparait ainsi aux anglais, un magnifique accès vers Saint-Denis. Leurs troupes débarquèrent en 1810 à la Grande Chaloupe pour reconquérir l'île. Elles empruntèrent le Chemin Crémont qui porte à tort le nom de Chemin des Anglais.
Cette route, la plus ancienne de l'île, s'étend sur 9 km de la Possession à la Grand Chaloupe en surplombant l'océan. Elle s'engage à l'intérieur des terres en remontant la montagne jusqu'à Saint-Bernard. Elle redescend ensuite en lacets derrière le plateau de "l'Ilet" sur la rive gauche de la Rivière Saint-Denis non loin du magasin à poudre de la Redoute.
Cette voie (départementale depuis la fin de la colonie en 1848) a été construite en pierres de basalte, pour faciliter le passage des charrettes. Elle constitue une part non négligeable du patrimoine historique de l'Ile de la Réunion.
Texte de la pancarte que l'on peut lire à la Grande Chaloupe.


Commentaires sur cette randonnée (52)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 11/04/2022 17:25

@Noar974, pour info, j'ai déjà effectué le tunnel ferroviaire entre la Possession et St Denis, la seule partie qui n'est pas faisable, sont les 600 mètres entre la Grande Chaloupe et la ravine à Jacques, car le tunnel sert à cet endroit de stockage pour le matériel de l'association ti train lontan. Le reste sans problème, mais comme le rappelle Christian, l’accès est interdit, donc chacun prendra ses responsabilités.
Ci joint un montage et quelques photos représentant notre périple.

Christian L, 11/04/2022 15:54

@Noar 974 Bien sûr que c'est une très bonne idée pour éviter l'aller retour puisque cette portion de tunnel se fait sans problème...sauf que c'est "normalement "interdit "....A chacun de voir !

Noar974, 11/04/2022 14:01

Petite question pour connaisseurs du coin. Certaines parties de tunnel sont elles encore accessibles? Je sais que l'accès est interdit mais comme les visites type journée du patrimoine semblent disparues je serai curieux d'en voir au moins un petit bout.

Jo DVL, 08/03/2022 12:57
Randonnée complétée le 13/02/2022 en 6h00

Reprise sur ce parcours après quelques mois sans pratiquer, ce fût un peu difficile mais le tracé est agréable et les différents points de vue sont bien sympathiques

Martial, 06/02/2022 09:49

@chouchou29, regardez la randonnée nr 1409 et vous aurez votre réponse; en sachant que pour réduire la distance vous pouvez évitez le moulin Cader et le sentier des cordistes. Bonne randonnée.

chouchou29, 04/02/2022 09:52

Bonjour.
Cnoel, combien de temps et de kilomètres de la possession à la redoute ?
Merci.

Martial, 22/12/2021 20:16

Crsdede, vous devez confondre cette rubrique avec messenger.

CNoël, 19/11/2021 14:08
Randonnée complétée le 19/11/2021 en 4h30

La Possession-Chemin des Anglais-La Grande Chaloupe-Colorado-La Redoute.

CNoël, 09/10/2021 13:30
Randonnée complétée le 19/11/2021 en 4h30

La Possession-Chemin des Anglais-La Grande Chaloupe-Colorado-La Redoute.

CNoël, 04/10/2021 12:33
Randonnée complétée le 19/11/2021 en 4h30

Trajet:
Dos d'âne-La Possession-Chemin des Anglais-La Grande Chaloupe-Colorado-La Redoute en 06h30.

Randonnée ajoutée le : 02/12/2021