Le deuxième bassin de la Cascade Blanche depuis la Chapelle de l'Escalier

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h45
Distance 4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 326 - 236 m
Dénivelé positif 150 m
Dernière mise à jour 27/01/2019

Une belle douche de 600 mètres de hauteur

Circuit refait le 23 janvier 2019. Bien qu'officiellement fermé, le sentier est toujours aussi praticable. Un petit éboulis se passe sans difficulté. Une grille a été apposée au tout départ du sentier, là où beaucoup se plaignent de la méchanceté des chiens. Ils sont effectivement facilement irritables mais le grillage tient bon à leurs assauts. S'éloigner de la clôture. Chacun prend ses responsabilités.

On est loin des éclaboussures de la Cascade de Salto Angel au Vénézuela et ses 979 mètres pour une chute libre de 807 mètres mais il ne doit pas y avoir sur le territoire français de chute d'eau plus haute que la Cascade Blanche avec ses 600 mètres. Les six paliers qui la constituent l'ont donc éloignée du livre des records mais le spectacle qu'elle propose est très agréable, voire impressionnant lorsqu'on est au bassin. On peut l'apercevoir depuis la route pour ceux qui n'ont pas le temps de marcher, mieux la distinguer durant le trajet lorsqu'on s'en approche ou comme ici, se tremper de ses éclaboussures à son pied après l'avoir atteinte en traversant le Bras de Caverne. On envie les canyoneurs qui la dévalent en rappel. Autre avantage, elle est pérenne, contrairement à de nombreux cours d'eau à sec une bonne partie de l'année. Cette très courte visite peut s'adresser à deux types de public : une balade familiale jusqu'au point de vue en rive gauche du Bras de Caverne ou plus sportif, la douche garantie en montant au deuxième bassin. Compter 30 minutes pour atteindre le point de vue et rajouter près d'un quart d'heure supplémentaire pour mouiller les vêtements, pour une fois épargnés par la sueur. La sortie étant très courte, il est inutile de s'encombrer d'un sac à dos. Afin d'obtenir des clichés lumineux, préférer un départ vers 10 heures du matin lorsque le soleil sera plus haut. Afin de profiter de la vue sur la Cascade, quelques jamrosas sont étêtés.

La randonnée commence au pont de l'Escalier qui enjambe la Rivière du Mât. Au pisse en l'air tombant sur la route à longueur d'année, 500 mètres avant d'arriver, profiter d'un plan d'ensemble sur la vallée et la cascade (Photo 1). Un grand parking à la chapelle permet de laisser le véhicule à l'ombre. Regarder avant le départ la sculpture d'une mère et son enfant réalisée dans un bloc de lave ; il s'agit d'Heva, la femme de l'esclave Anchaing qui, selon la légende, mit au monde huit enfants durant leur long marronnage (Photo 2). On débute tout d'abord par une petite route bétonnée qui serpente doucement entre quelques cases (Photo 3). L'une d'entre elles présente un beau jardin comportant des sculptures, un bassin et une volière d'oiseaux colorés. Des paons viennent même faire la roue près du grillage. On bénéficie de beaux points de vue sur le Piton Bonnet d'Evêque (Photo 5). A la fin de la route, le sentier qui longe plus loin le Bras de Caverne est très facile à repérer sur la droite. Les chiens qui gardent la maison de gauche sont assez agressifs mais sont fort heureusement derrière les grillages. Le sentier assez caillouteux (Photo 7) plonge en direction du Bras de Caverne qu'on voit couler entre les rochers sur la gauche. On profite des points de vue sur les derniers mètres du Bras de Caverne (Photo 10) avant de remonter assez fortement par endroits dans les jouvences et les hautes herbes. On s'approche tranquillement du point de vue et il est possible d'apercevoir de temps en temps la très haute chute sur la gauche (Photo 11). Une fois les lacets passés, le sentier, caillouteux et très ombragé passe sous des futaies de jamrosas (Photo 12). Il entame une nouvelle descente par des lacets empierrés (Photo 13) avant d'arriver à une zone un peu déboisée qui offre un beau point de vue sur la Cascade Blanche (Photo 14). Si l'eau est trop forte ou qu'il y a des enfants, c'est ici qu'il faut faire demi-tour. Sinon, poursuivre en rive gauche sur de nouvelles portions caillouteuses et moussues (Photo 15). Une dernière volée de marches rapproche de la rive du Bras de Caverne (Photo 17). On aperçoit une pancarte qui indique le gué du Bras de Caverne et donne les recommandations en cas de crues (Photo 18). Traverser le Bras de Caverne en prenant garde à la glissade, à la hauteur de l'eau ou au courant et parvenir au départ du sentier en rive droite dans les longoses qui ont tout envahi (Photo 20). Après les pluies, ce sentier, heureusement très court, est un véritable bourbier qui peut rebuter. Après une zone plus agréable en sous-bois on parvient aux berges basaltiques du Bras de Caverne. En amont, un long toboggan se jette dans un bassin dangereux (Photo 22). Un peu plus bas, une courte cascade finit sa course dans le bras. Il s'agit de la dernière chute de la Ravine Blanche (Photo 23). Une petite grimpette sur la droite amène au premier bassin. Il est possible, à partir de ce bassin, de rejoindre le suivant en amont en longeant la falaise à droite. Un sentier pourvu d'une main courante en acier débouche près d'un rocher dénudé. On rejoint sans danger le bassin (Photo 25) non sans recevoir quelques éclaboussures tombant de la dernière grande chute d'une cinquantaine de mètres (Photo 24). Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Saint-André, puis à la Rivière du Mât et prendre la direction de Salazie - Rouler jusqu'au premier pont qui enjambe la Rivière du Mât et se garer immédiatement près de la chapelle - Emprunter la route qui chemine entre quelques cases et trouver, à la dernière, le sentier qui commence sur la droite - Longer ce sentier qui remonte tout d'abord par une forte pente avant de redescendre vers le Bras de Caverne - Poursuivre jusqu'au bout du sentier et passer le gué du Bras de Caverne - Traverser une zone boueuse et rejoindre le pied de la cascade - prendre à droite le sentier qui remonte vers les bassins puis faire demi-tour par le même itinéraire.


Commentaires sur cette randonnée (51)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Fanch, 27/09/2020 17:38
Randonnée complétée il y a 3 jours en 2h00

Sentier en bon état, plutôt sec pour le coin. La cascade est magnifique et mérite de la découvrir au plus près.

chacha68, 08/09/2020 18:36
Randonnée complétée le 07/09/2020

Super cascade, super point de vue dégagé!! Rando faite en 1h45 sur chemin très mouillé.
Gros chiens en début de rando, pas très rassurants même s'ils sont enfermés...

Sam Roy, 28/06/2020 14:34
Randonnée complétée le 28/06/2020 en 1h00

1H aller retour avec pause photo et tentative de traverser la rivière mais trop glissant.

Sentier sympathique, très humide et glissant, mais en faisant attention ça passe facile 👍👌

La cascade est superbe ! Il faut avoir de la chance pour un ciel dégagé, on est dans l'est, n'oublions pas...

Maloménix, 13/05/2020 17:45
Randonnée complétée le 13/05/2020

Rando faite aujourd’hui avec variante, en remontant à l’aller le lit de la Rivière du Mât juste avant l’Ilet Petit Trou. Le départ du chemin se trouve 1km plus bas sur la route que l’accès par l’aire de pique-nique du Jamrose (payant et fermé de toute manière actuellement). Il y a un bas-côté gravilloné avec l’espace pour garer 2 ou 3 voiture (voir photo). Prévoir un bon bâton pour se stabiliser sur la remontée de la rivière, qui se fait en majeure partie sur la rive droite ou les pieds dans l’eau. Assez galère, 1h30 pour rejoindre le sentier classique sur la rive gauche du Bras de Caverne, une centaine de mètres en amont de son embouchure dans la rivière du Mât. J’ai bien sabré, assez large pour le rendre mieux visible, le sentier au milieu des longoses qui remonte vers la cascade blanche. Petite baignade revigorante au bassin de la cascade et retour par le sentier classique (les chiens étaient loin de la clôture aujourd’hui, le proprio élaguait son jardin). Mais je me suis quand même fait courser par un petit caniche et un bouledogue sur le chemin après... 😤. J’ai profité de la poussée d’adrénaline pour faire en footing les 2 derniers km sur la route pour rejoindre ma voiture. 4h au total avec les 30 min de pause à la cascade.

Stéphane G, 11/05/2020 11:28
Randonnée complétée le 14/07/2019 en 2h00

Faite ce matin. Prévoir une machette pour accéder à la cascade, la nature a repris ses droits durant le confinement. Sinon chemin toujours praticable.

Maloménix, 29/02/2020 23:59
Randonnée complétée le 13/05/2020

Merci JPG! Effectivement ça y ressemble bien, ce sont les mâles qui ont des couleurs vives comme ça.

JPG, 29/02/2020 21:49

Maloménix : Sauf erreur de ma part il doit s'agir du cabot, (Sicyopterus lagocephalus (Pallas, 1770) connu bébé sous le nom de bichique qui se vend très cher après pèche (ou braconnage) en estuaire. Les rescapés peuplent les bassins jusqu'à des altitudes impressionnantes avant de redescendre pondre. L'espèce est menacée.

Maloménix, 29/02/2020 21:01
Randonnée complétée le 13/05/2020

Envie de rando un peu tardive, fait cet après-midi avec les enfants qui ont bien aimé. La cascade est magnifique. On s’est arrêté à la rivière, j’ai juste traversé seul pour repérer la suite du chemin pour une prochaine fois. Une petite gamelle, cul dans l’eau façon Pouf le cascadeur pour faire marrer les gamins (c’est exactement ce que je voulais faire...😜). Plein de poissons de fond, un avec des nageoires oranges, blanches, et un corps bleu et noir que je n’avais jamais vu (photo). Concernant les chiens, même prévenus ça surprend quand même. Le panneau « chiens méchants et peu nourris » donne le ton, on passe en entendant les chiens aboyer derrière la clôture et on se dit: bon ça va, pas si terrible. On relâche son attention et sur la dernière portion de la clôture, un chien isolé dans un enclos fonce sous le grillage et arrive à sortir sa tête en entier sur le sentier en montrant les crocs!!! On sursaute bien à l’aller, et même au retour...

nathys, 23/02/2020 09:58

23 février 2020, toujours accessible ... avec des chiens toujours présents .... mais ça vaut le détour...

alainjuju, 10/02/2020 16:24
Randonnée complétée le 10/02/2020

Magnifique cascade. Pour moi la plus "photogénique ". Et la douche sur petit plus c'est carrément génial.

Randonnée ajoutée le : 01/12/2018