Le grand tour de la savane du Cap la Houssaye

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 240 - 15 m
Dénivelé positif 300 m
Dernière mise à jour 11/10/2017

Peu commun : la ravine béton !

Comme de nombreuses randonnées dans l'Ouest, celle-ci est très désertique, particulièrement en période sèche. Pour y fouler de l'herbe verte il faudra choisir les mois de février ou mars après un épisode pluvieux. Les grands arbres y sont rarissimes, les arbres ordinaires rares et seuls quelques rochers dépassent des herbes à perte de vue. Un tel circuit a pourtant beaucoup de charme car il représente un type de paysage différent de ce qu'on a l'habitude de rencontrer. Ce circuit sert chaque année à l'organisation de la course de la Savane au mois de mars qui oblige les concurrents à souffrir plus de la chaleur que des difficultés du sentier.
Les chemins existant avant 2007 ont été coupés par la route des Tamarins et il est possible désormais d'en fréquenter de très nombreux qui passent sous la route ou sur la colline au-dessus des deux tunnels afin de varier les itinéraires.
Des cailles partent à tout moment sous les pieds et une grande quantité d'arbres est recouverte de nids de tisserins, suffisamment bas pour bien photographier les oiseaux jaunes en train de construire leurs nids suspendus. C'est un des endroits les plus connus pour la chasse aux lièvres ; attention donc à bien choisir son jour de randonnée.
Il va de soi que les fumeurs invétérés feront comme dans l'avion, ils attendront 2 ou 3 heures avant de "s'en griller une", sinon c'est la savane tout entière qui pourrait griller. C'est hélas fréquemment le cas de traverser par la route cette savane jaunie et d'y repasser une semaine plus tard pour constater qu'elle a noirci entre temps (voir l'image satellite vers le Cap La Houssaye, ci-dessous).

Le départ s'effectue par la petite route goudronnée située en face du parking du Cap la Houssaye. Cette route est normalement interdite à la circulation mais on peut contourner cette interdiction de manière ludique en suivant la ravine bétonnée qui longe la route, sur la gauche (photo 1). Pour cela, descendre dans le lit de cette ravine et le suivre jusqu'en haut du col que forme la ligne de séparation des eaux pour bifurquer à droite et rejoindre le chemin à quelques mètres. Profiter au passage du panorama sur la Baie de Saint-Paul, les plages de sables gris et les falaises du Cap la Marianne. Le sentier, plus ou moins large, est toujours très facile. Il est sableux mais comme il n'y a pas de forte pente, les risques de glissade sont rares. On laisse à gauche le sentier qui redescend vers la Barrière par une superbe portion pavée et quelques hautes marches pour poursuivre vers la route des tamarins dont nous arrive déjà le vrombissement des véhicules. Pas de difficulté pour rejoindre les ponts parallèles et passer dessous et filer en direction de la Ravine Fleurimont qu'on évite en passant une petite arête rocheuse. Les maisons de Plateau Caillou sont proches et l'humidité saisonnière de la ravine a permis l'installation d'une végétation plus haute constituée essentiellement de bois noirs des bas, chocas et épineux. Avant de remonter par un sentier étroit vers l'héliport, tenter de trouver la caverne cachée sur un bord de l'affluent de la Ravine Fleurimont. C'est la seule portion qui monte un peu de la boucle. Elle permet de rejoindre un itinéraire très utilisé qui chemine en ligne de crête au-dessus du tunnel de la RN1. Baisser la tête et tenir la casquette si un hélicoptère décolle en direction de la mer et longer la zone se sécurité par la droite pour repérer, plus loin, le sentier qui part à droite pour descendre en direction de la Ravine de Boucan Canot. Pour être certain d'être sur la bonne voie, s'assurer qu'on aperçoit d'ici la fin des tunnels et les deux ponts qui débutent immédiatement. On marche, dans l'herbe et les cailloux en rive gauche de la ravine à sec jusqu'au premier pont. Le sentier est bien marqué dans la végétation également due aux épisodes pluvieux. C'est la partie la plus rocheuse de la boucle car on peut voir ça et là de gros rochers sur la colline ou en bordure de ravine, cachés en partie par quelques grands tamarins ou bois noirs. Certains bois noirs sont déplumés dans le haut à cause des dizaines de tisserins qui ont élu domicile et on piétine au passage tous les nids détachés par les femelles insatisfaites du travail acharné des mâles. Dans les parages, plusieurs sentiers ou petites pistes permettent de varier les itinéraires sans jamais s'égarer. Poursuivre en rive gauche avant de traverser la ravine et continuer en rive droite comme indiqué sur cette carte pour rejoindre la ravine au nom original de Patent Slip. Une courte descente un peu glissante permet de la rencontrer et c'est en pente douce en rive droite qu'on termine cette boucle qui finit au parking.
Profiter de cette sortie pour visiter le Trou du Cuisinier au Cap la Houssaye qui est souvent le lieu de rencontre des plongeurs de haut vol qui se précipitent du haut des rochers, des plongeurs sous-marins qui s'y entraînent ou des pêcheurs à la ligne.
Voir également cette randonnée qui emprunte le sentier pavé pour descendre à la Barrière et marcher ainsi le long de la plage de Petits Récifs.
Attention : les sentiers classiques sont bien entretenus grâce aux passages incessants des marcheurs, d'autres sont tondus au moment de l'organisation de certaines courses. Il est donc possible d'effectuer cette boucle sur des sentiers herbeux comme toujours mais surtout herbus pour un moment. Si l'herbe est trop haute ne pas hésiter à passer au large en employant d'autres itinéraires car il est impossible de se perdre dans cette savane entourée d'un côté par la mer, de l'autre par les habitations, traversée par une quatre voies et ne comportant aucun animal dangereux. En revanche, si l'herbe est haute et sèche, les graines s'accrochent aux vêtements ou à la peau et il faut passer beaucoup de temps pour les ôter.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Cliquer sur (coin supérieur droit) pour la carte logo IGN.

Itinéraire

Se rendre en direction de Saint-Paul et se garer au parking du Cap la Houssaye ou en face au départ de la petite route - Débuter plein Est sur la route goudronnée et rejoindre la ravine bétonnée qui se trouve à gauche de la route - Suivre la ravine jusqu'à sa partie la plus haute et couper à angle droit sur 7 ou 8 mètres pour rejoindre la piste - Suivre cette piste, toujours vers le sud-est et tourner 100 m plus loin sur la piste de gauche qu'on suit sans tenir compte des sentiers qui partent à droite ou à gauche jusqu'au franchissement de la Ravine Petite Anse - Se diriger ensuite sous les deux viaducs de la RN1 et remonter la Ravine Fleurimont sur une cinquantaine de mètres avant d'escalader la barre rocheuse sur la gauche - Suivre le sentier jusqu'au prochain croisement et tourner à droite ; franchir la Ravine Fleurimont, puis son affluent 15 mètres plus loin - Remonter l'affluent sur le sentier parallèle et rejoindre ainsi la piste d'envol de l'héliport au point le plus haut de la boucle - Remonter un peu la piste puis bifurquer à droite pour redescendre vers la Ravine de Boucan Canot - Passer à nouveau sous deux ponts de la RN1 puis près du collecteur d'eaux de pluies de la RN et poursuivre plein ouest jusqu'à une cabane blanche (station pour canalisation d'eau enterrée) - Franchir la ravine située en contrebas et remonter jusqu'au prochain croisement - Tourner à gauche et suivre le sentier à plat qui contourne la colline - Rejoindre sur cette piste la ravine Patent Slip et la longer en rive droite jusqu'à la route, fin de la boucle. Depuis l'héliport, on peut rejoindre le point de départ en passant sur les tunnels de la RN1 sur une piste large mais ce circuit raccourcit considérablement la distance parcourue.


Commentaires sur cette randonnée (7)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
NathalieP, 11/10/2017 10:00
Randonnée faite le 10/10/2017 en 3h00

Randonnée sympa pour découvrir un autre aspect de l'ile, des points de vue superbes. nous avons pu agrandir le parcours au vue du nombre de pistes existantes. au final 10 kilomètres pour 400m de D+.

laurent et nadine, 31/07/2017 22:26
Randonnée faite le 09/07/2017 en 2h30

agreable pour prendre le soleil,pas difficile

Soeren, 30/07/2017 12:07
Randonnée faite le 30/07/2017

Rando sympa avec superbe vue sur la côte. Porte bien son nom de "savane", aucune ombre sur le parcours. Je conseille de partir dès 8h.

mamijosi, 22/07/2017 14:25
Randonnée faite en 4h30

Faite le 18/07 en rajoutant montées et descentes très agréables: par le verger de manguiers, au-dessus du terrain militaire, sur les tunnels, sous les ponts des deux côtés...au total 4H30 de marche. Soleil et herbes roussies du plus bel effet. Points de vues superbes sur la côte ou les montagnes.

Martial, 16/11/2016 15:46
Randonnée faite le 16/11/2016

Boucle réalisée aujourd'hui en cumulant "la boucle au cap la houssaye par le sentier pavé de la barrière" et en partant du stade de l'éperon. Un circuit d'environ 22 kilomètres que nous effectuerons en 5h10 pour un dénivelé positif de 600 mètres. Pas d'herbe verte en ce moment comme sur les photos, tout est sec; nous étions au départ à 6h10, il est important de partir tôt et avec un minimum de 2 litres d'eau. Nous avons trouvé la grotte prés de la ravine fleurimont en cherchant un petit peu.

Dawid Franck, 21/07/2016 08:48

L'endroit est vraiment désertique. Il est impossible d'éviter le soleil. Il faut donc faire cette balade en hiver. Le paysage est quand même très beau et la difficulté très raisonnable. Il ne faut pas avoir peur de "se perdre" un peu. J'ai marché avec deux amis, avec une carte imprimée. Nous nous sommes fiés à la logique et avons essayés plusieurs directions, mais il n'y a pas de quoi paniquer (le haut c'est la montagne, le bas c'est la mer :) ).

Cyndie, 27/05/2016 22:59
Randonnée faite le 24/05/2016

Éviter de partir au pic du soleil, il fait très chaud. De très belles couleurs et points de vue mais pas de balises et des sentiers partout. Bien charger la trace ou bien faire son chemin soi même au fil de la randonnee ou demander son chemin aux personnes croisées. Possibilité de rallonger.

Randonnée ajoutée le : 01/06/2013