La boucle du Moulin Kader à la Montagne par le sentier des Cordistes

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 5.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 350 - 122 m
Dénivelé positif 320 m
Dernière mise à jour 28/04/2021

Nouveau circuit n'empruntant pas de route

Cette fiche a été entièrement refondue suite à l'intervention de Michel Pausé et de ses frères qui ont nettoyé et surtout créé un sentier permettant de réaliser une boucle passant en totalité dans les bois et les savanes (voir § ci-dessous).
De nombreux randonneurs s'inquiètent de la pancarte "Propriété privée" au départ du sentier en face du restaurant le Pti Colibri. Une étude sérieuse de Sophie M. précise que la villa de droite occupe la parcelle cadastrale 0012 alors que la petite route et le sentier sont sur la parcelle 0011 qui englobe les bananiers et les déchets qui y sont déposés. On peut donc passer sans hésiter. Cependant, en cas de doute, marcher sur la gauche en longeant la haie plutôt que la clôture d'enceinte blanche. Merci Sophie.

En bien meilleur état que celui de Saint-Gilles, le Moulin Cader de la Montagne (Kader à Saint-Gilles !) présente encore quelques vestiges qui ont tout de même sérieusement souffert des ans et des dégradations. Une partie des ruines est même habitée et il sera difficile de récupérer les bâtiments. Mais ce vieux moulin destiné à broyer les feuilles de chocas pour en faire des ficelles n'est pas le clou de la sortie. En effet, le sentier passe parfois au plus près du rempart des falaises de la Route du Littoral et offre ainsi de beaux panoramas sur l'océan. On aperçoit la Nouvelle Route du Littoral, impressionnante, qui étend son long ruban de béton à une quinzaine de mètres au-dessus de la mer. Le chantier qui a ses détracteurs peut ne pas plaire mais rares sont ceux qui resteront indifférents à la vue de ce gigantesque chantier. Les points de vue sont fréquents depuis le sentier lui-même et il est possible de se rapprocher du bord du rempart par les petites sentes de cordistes. Il faut alors faire attention où placer les pieds car de gros câbles ont été installés au sommet afin de maintenir en place les tonnes d'acier destinées à protéger la route des chutes de pierres. Le sentier, le plus souvent pierreux, est toujours en bon état, parfois large, parfois étroit, jamais dangereux même en haut de falaise. Il effectue tellement de méandres pour éviter roches et troncs que la trace GPS est plus lissée que le parcours lui-même.

La randonnée débute près du restaurant "Le P'tit Colibri" à la Montagne. Traverser la route puis descendre en longeant la clôture d'une maison en visant quelques pieds de bananiers (Photo 1). La zone d'une trentaine de mètres qui se présente, des bananiers jusqu'à la petite ravine, est encombrée d'appareils décortiqués, de déchets laissés ou amenés par la ravine. Ne pas se décourager, c'est la seule partie désagréable de la boucle. Marcher sur un sentier étroit, envahi de pierres et de fougères jusqu'à une zone couverte de rochers. Plusieurs sentiers partent en tous sens. Prendre le plus à droite celui qui descend en pente douce dans le bois de filaos (Photo 2). La marche est facile dans les chocas jaunes, les fougères, les jeunes filaos et les avocats marrons qui tentent de coloniser l'espace. Après 10 minutes de sous-bois, le sentier parvient à des savanes jaunies où le sentier se suit sans hésitation (Photo 3). Il traverse des zones dénudées ou rocheuses, longe la Ravine Bananiers et se rapproche du rempart sur un sol très caillouteux (Photo 4). On pense bifurquer à gauche pour longer la falaise mais le sentier plonge sans avertissement le long du rempart. Il est étroit, terreux donc glissant (Photo 5). Prendre garde aux racines, aux pierres qui dépassent ou parties sableuses et glissantes car le rempart est assez pentu. On profite des premières vues sur le chantier de la NRL. Le sentier alterne descentes et montées parfois fortes pour éviter ravines ou précipices. On aperçoit de plus en plus de filets qui protègent la route très fréquentée en-dessous (Photo 6). Les mains s'avèrent parfois utiles pour franchir des raidillons plus sérieux (Photo 7). Le sentier navigue dans le rempart, juste au-dessus des falaises verticales. Il part un peu dans tous les sens en raison des nombreuses aspérités du terrain. Lors de certains contournements de petites ravines, il domine la mer et la NLR qu'on peut admirer depuis quelques rochers servant de belvédère (Photo 8). Les premiers câbles font leur apparition au sol. Les vues vers la Possession sont les plus intéressantes de la boucle. On a sous les yeux la Route du Littoral qui ondule au gré de la falaise et, quelques dizaines de mètres en pleine mer, le long ruban rectiligne de la Nouvelle Route du Littoral (Photo 9). On comprend aisément en regardant l'ouvrage pourquoi l'on parle de facture à 10 chiffres et de plus grand chantier du pays. Pour les meilleures vues, il faut quitter un peu le sentier pour se rapprocher au plus près des filets fixés au bord de la falaise. Attention de ne pas y amener les enfants car il est facile de se prendre les pieds dans les anneaux en acier. Poursuivre sur le sentier qui comporte de plus en plus de ces câbles maintenus par des "clous" de 2 mètres de long, enfoncés dans le sol avec une vingtaine de cm qui dépassent. Même s'ils sont peints en jaune pour mieux les repérer, attention à une chute sur ces pointes qui ne plieraient pas sous le choc (Photo 10). Le sentier file au sud pour mieux franchir la Ravine Bailly. Les lianes papillon sont de plus en plus présentes par endroits et boucheront le sentier rapidement (Photo 11). Les arbres se raréfient et sont remplacés par des savanes herbeuses d'où émergent trois kiosques couverts de tôles rouges, dont une idéalement située sous un grand tamarin (Photo 12). On se voit mal transporter sa glacière depuis le restaurant du départ mais il faut savoir que l'on est tout près de la fin de la route du Moulin Cader. Poursuivre vers l'ouest, franchir une passerelle et marcher jusqu'à la prochaine intersection. En partant tout droit on rejoint Moulin Cader. Sur la droite, les frères Pausé ont aménagé un sentier agréable qui repart en effectuant de grands virages pour se rapprocher du rempart. Le sol est autant encombré de pierres que depuis le départ mais le cheminement s'effectue sans effort. Il se poursuit à plat sous les faux poivriers qui accueillent à un moment une table non abritée (Photo 14). On rencontre ça et là de beaux arbres, principalement des tamarins des bas reconnaissables aux gousses laissées au sol (Photo 13). Le sentier se rapproche de la vallée de la Grande Ravine. Une sente sur la droite permet de profiter, après 10 mètres de marche, d'un dernier point de vue sur la route du Littoral (Photo 15). Tout près, le sentier traverse une des plus grosses touffes de liane carréeCisse à Quatre angles – Cissus Quadrangularis L. Plante succulente grimpante qui ressemble à un fin cactus comportant des segments carrés d'une dizaine de cm. Elle peut facilement atteindre 6 mètres de long. Elle s'agglutine fréquemment dans cette région de l'île. de la Réunion. Elle a envahi toute la zone et un tunnel végétal a été creusé qui permet de poursuivre la randonnée (Photo 16). Une nouvelle table de pique-nique siège sous un énorme tamarin qui mérite à lui seul une halte (Photo 17). On parvient très vite au belvédère construit à l'époque pour admirer la cascade des Hirondelles. Depuis, la barrière a vieilli et les branches cachent la vue. Une pente légère amène à la DZ bétonnée puis au parking terreux de fin de route de Moulin Cader. Un détour pour visiter le moulin n'a plus guère d'intérêt puisqu'une partie est occupée. A la fin du parking, pénétrer sous le couvert de la végétation, passer devant un panneau annonçant la direction du Moulin Kader (avec un k, contrairement au nom du hameau). Partir à droite sur les cailloux et sous les tamarins (Photo 18). On retrouve très vite la passerelle et les kiosques rouges. Prendre à droite au premier embranchement et entamer une montée sur un terrain de savane bien dégagé qui abritait une piste (Photo 19). Laisser la piste qui se poursuit à droite et partir sur la gauche. Le sentier descend dans les pierres en direction de la Ravine Bailly. Cette petite ravine au fond basaltique abrite quelques cavités et bassins et peut se visiter car elle est peu envahie de liane papillon (Photo 20). Il faut utiliser une courte portion de la ravine avant de retrouver à droite le sentier qui va entamer une longue remontée vers la Montagne. La pente est parfois forte dans les chocas et sur les roches qui émergent (Photo 21). Ce sentier effectue de nombreux contournements dans les sous-bois avant de parvenir à un terrain plus encombré de chocas et de faux poivriers (Photo 22). Le terrain dégagé permet de profiter de larges panoramas vers la Montagne et l'océan. Il faut escalader quelques rochers pour poursuivre en direction de la forêt de filaos (Photo 23). On utilise une dernière tranche du sentier nouvellement créé dans les herbes et galets (Photo 24) avant de rencontrer les sentiers officiels déjà en place. Partir à droite sur le sentier rencontré sous les grands arbres (Photo 25). Quelques sentes de chasseurs de guêpes se remarquent par endroits. Poursuivre par un sentier en montée dans les fougères marqué par de nombreuses traces de pneus (Photo 26), puis ce sont des manguiers et le Plateau Decoux, vaste zone rocheuse sur la gauche (Photo 27). C'est le terrain d'entraînement des équilibristes à moto qui s'amusent à sauter d'une roche à l'autre sur leur roue arrière. Poursuivre par la piste qui s'élargit et prendre alors à gauche au moment où elle plonge sur la droite en direction de la ravine. Elle se termine à une patte d'oie. Ne pas prendre à droite le sentier qui mène à des habitations mais poursuivre tout droit sur le sentier le plus marqué (Photo 28). On arrive rapidement aux rochers rencontrés en début de boucle. Partir sur la droite et rejoindre les bananiers pour retrouver le véhicule proche du restaurant.

Balises

Quelques traces de peinture

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Saint-Denis puis à la Montagne - Rouler jusqu'au rond-point de la mairie annexe, tourner à droite sur le Chemin Bally puis sur le Chemin des Manguiers qu'on continue jusqu'au stop près du restaurant le P'tit Colibri - Se garer dans les alentours (non au restaurant !) et prendre le sentier juste en face du restaurant - Passer des bananiers, une chicane, un petit sentier et arriver à une zone rocheuse - Bifurquer aussitôt à droite - Marcher toujours vers le nord et rejoindre les abords du rempart pour le longer en dominant très souvent l'océan – Marcher jusqu'aux kiosques, franchir une passerelle puis bifurquer à droite au croisement – Effectuer une longue boucle qui mène au belvédère au-dessus de la Grande Ravine – Poursuivre vers la DZ puis traverser la clairière avant de reprendre le sentier – Retrouver la passerelle et les kiosques – Bifurquer au premier croisement et regagner le point de départ sur un nouveau sentier qui ondule au gré du relief et de la végétation – Prendre à droite en montant sous les filaos puis à gauche sur la piste qui se rapproche de l'aire d'entraînement des trials – Retrouver après les rochers le sentier emprunté au début qui monte vers les bananiers et le restaurant.

Hommage aux frères Pausé

Michel Pausé est un passionné de course en montagne. Habitant à proximité du sentier, il a décidé de remettre en état ce parcours d'entraînement et même de créer un nouveau sentier qui évite ainsi d'emprunter des rues pour revenir au point de départ à partir de Moulin Cader. Aidé de ses frères, l'équipe a tronçonné, tondu, gratté, raclé, déblayé, débroussaillé, coupé et aménagé un circuit durant une semaine. La boucle présentée en 2015 a gagné ainsi une troisième étoile. Merci Michel, au nom de tous les randonneurs, pour cette belle initiative.

Lire l'article de Zinfo974 sur cette réhabilitation.


Commentaires sur cette randonnée (57)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Don Pedro de la Vega, 23/05/2021 15:43

Superbe balade avec une vue magnifique sur l'océan et la NRL. Des paysages à couper le souffle.

Renaud C, 18/05/2021 10:49
Randonnée complétée le 15/05/2021

Le balisage orange fluo s'estompe petit à petit mais il permet de mieux marquer l'itinéraire à certaines intersections, là ou le balisage blanc faisait parfois défaut. Pas que négatif de mon point de vue ! Par contre, les morceaux de rubalise toujours présents et qui se décomposent dans la nature, c'est plus que moyen :-(
Si vous comptez vous arrêter aux kiosques ou tables de pique-nique qui parsèment le parcours, n'oubliez surtout pas l'anti moustiques !

Romuald Vareuse, 02/05/2021 23:34

Ce dimanche 2 mai on a fait la petite boucle, côté moulin donc. Quel n'a pas été mon agacement de voir un balisage honteusement agressif tout le long du chemin. D'énormes flèches orange fluo et des points de même couleur tous les 20 mètres, c'est écœurant, aucun respect de la nature, du paysage. Des randonneurs que j'ai croisé m'ont confirmé que ce balisage est aussi présent sur la partie nord du sentier et d'ailleurs on a pu observer les même flèches oranges sur les trottoirs du chemin de la Vigie. Ça ressemble à un balisage de course à pied fait au mépris du bien public. Honte à ceux qui ont fait ça.
Tant que j'y suis à rouspéter, profitez au maximum de ce sentier maintenant car lorsque le viaduc nrl sera ouvert à la circulation le bruit sera intenable et ces falaises n'auront plus aucun charme.

Wild974, 30/04/2021 12:08

Rando réalisée le 28.04.21 en partie et dans le cadre d'une boucle plus longue, très beau sentier avec de superbes vues ! Quelques passages glissants.

Sophie M, 25/04/2021 16:29

Refaite dans sa totalité aujourd'hui en partant du parking côté moulin Kader. Le sentier débute juste au fond. L'avantage c'est qu'on fait tout le D+ au début, avant que le soleil cogne. Boueux par endroits, si bien qu'au bout d'un moment on se retrouve avec un "millefeuilles" de boue et d'aiguilles de filaos sous chaque chaussure :o)
Certaines parties un peu grasses requièrent un peu plus d'attention sinon tout est ok. Un entraînement trail "marron" de plusieurs dizaines de personnes ce matin a rajouté des marques/flèches oranges et des rubalises sur une bonne partie du circuit.
Vues toujours aussi terribles !

Walking Dog 974, 10/04/2021 19:18
Randonnée complétée le 27/03/2021 en 2h20

Randonnée faite le 27 mars. Beau sentier, avec de magnifiques vues sur la NRL, et une impression de "plongée" vers l'océan proche lors de certaines descentes, mais je me suis toujours senti en sécurité.... Je fus un peu intimidé par la pancarte "propriété privée" au début, mais un voisin m'a encouragé d'un geste de la main d'y aller carrément, ce que j'ai fait ! Mais je me demande si je ne ferais pas mieux de débuter ce sentier à un autre endroit la prochaine fois ?

Bri-Bri, 10/04/2021 16:39

Rando effectuée le 10 avril, on a bien trouvé le départ après on s'est perdu trop de marquages blancs bleus orange et rubans. On a pris toujours à droite comme conseillé, on a fini dans une forêt dense sans sentier ni direction, on a tourné en rond 1h. Puis revenu sur nos pas,on a croisé d'autres randonneurs perdus comme nous. On a fini par aller à gauche avec des détours pas possible puis enfin on a reconnu qques endroits vus sur les photos, on était à l'envers et seulement vers midi on a commencé à apercevoir les points de vue sur la mer. On a mis 6h pour faire le circuit. On est mort😩

Renaud C, 03/04/2021 18:24
Randonnée complétée le 15/05/2021

Sentier sympa et agréable, beaux points de vue.
Facile d'accès même sans voiture (bus 22 depuis Saint-Denis, arrêts "Chemin des Manguiers" ou "Moulin Cader" selon le sens choisi).
Peu d'ombre : la boue sèche vite... mais ça cogne fort, prévoir 1l d'eau par personne.
Les herbes sont actuellement bien hautes sur une partie du sentier mais la trace reste toujours bien visible. Balisage blanc à la plupart des intersections.

Le point de départ indiqué dans la fiche peut prêter à confusion : une allée plus ou moins privée menant à une maison avec un panneau "propriété privée" et un sens interdit, comme indiqué par un autre randonneur ici. J'ignore si certains ont eu à faire aux habitants de la maison en question. Une solution peut être de partir de Moulin Cader, stationnement envisageable tout en bas du chemin à côté de la piste hélico.

Meï, 21/03/2021 12:56
Randonnée complétée le 21/03/2021 en 2h30

Randonnée courte, sympathique et bien entretenue.
Nous avons fait cette ballade dans le sens contraire de ce qui est indiquée sur ce site, le retour est donc plus intense mais court.
Attention tout de même à quelques passages à flanc de falaise !
Très jolie découverte et beaux paysages !

PierreKopa, 16/02/2021 11:50
Randonnée complétée le 16/02/2021 en 2h00

Surveillez la météo; par temps pluvieux, le sentier en terre très grasse devient un vrai toboggan
Belle vue sur la NRL et une aire de pique-nique sur le chemin

Randonnée ajoutée le : 28/06/2020