La boucle du Moulin Kader à la Montagne par le sentier des Cordistes

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h45
Distance 5.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 350 - 122 m
Dénivelé positif 250 m
Dernière mise à jour 24/01/2019

Les grillages ne protègeront pas du vide !

La boucle et la fiche ont été refaites en décembre 2015 car des randonneurs avaient des difficultés à trouver le départ. En raison de la parution de ce circuit sur le guide "Randonnées inédites à la Réunion", il semblait évident d'aller au plus près jeter un oeil pour s'assurer qu'il n'y avait pas trop de problèmes. Parcours très correct à cette date. Attention seulement au départ au rochers qu'il ne faut pas dépasser.

En bien meilleur état de celui de Saint-Gilles, le Moulin Cader de la Montagne (Kader à Saint-Gilles !) présente encore quelques vestiges qui ont tout de même sérieusement souffert des ans et des dégradations. Une partie des ruines est même habitée (Photo 18) et il sera difficile de récupérer les bâtiments. Mais ce vieux moulin destiné à broyer les feuilles de chocas pour en faire des ficelles n'est pas le clou de la sortie car le sentier passe parfois au plus près du rempart des falaises de la Route du Littoral et permet ainsi de beaux panoramas sur l'océan. On aperçoit parfois les véhicules qui circulent au pied (Photo 10) mais ce sont surtout les filets qui servent de paysage. Il faut parfois faire attention où mettre les pieds car de gros câbles d'acier (Photo 7) ont été installés au sommet afin de maintenir en place les tonnes d'acier destinées à protéger des chutes de pierres tombant sur la route. Le sentier est toujours en bon état, parfois large, parfois étroit, jamais dangereux même en haut de falaise. Un grand merci à l'association des habitants de la Montagne qui a remis en état cette boucle ainsi que d'autres dans la région de la Montagne : (www.alacasecatherine.fr)

La randonnée débute près du restaurant "Le P'tit Colibri" à la Montagne. On traverse la route puis on descend en longeant la clôture d'une maison en visant une trochée de bananiers. Une pancarte jaune de la mairie, dissimulée dans les hautes herbes, indique le danger potentiel de la boucle qui en comporte très peu si on fait attention à quelques endroits délicats. On quitte très vite les habitations pour pénétrer dans un bois de poivriers où une chicane destinée à arrêter les motos barre le chemin au milieu des ordures transportées par la petite ravine en période de fortes pluies. Les arbres sont essentiellement des pins et des filaos. Les chocas sont également présents ainsi que de grandes herbes. Après un court cheminement, on parvient à une zone couverte de rochers(Photo 2). Il ne faut pas dépasser cette partie et chercher à droite le sentier qui part, presque à angle droit. Une vingtaine de mètres plus loin, un tronc en travers confirme que c'est bien le bon sentier. La descente est faible et le sentier agréable. On rencontre une première bifurcation. Laisser le sentier de droite qui semble pourtant plus instinctif et poursuivre tout droit. Un peu plus loin, dans les herbes, c'est l'inverse. Le sentier tout droit attire l'attention alors qu'il faut obliquer à droite. Passés ces deux hésitations, on marche désormais sans réfléchir, tantôt dans les herbes hautes (Photo 4), tantôt dans les fougères ou les filaos. Sur la droite, la Ravine Bananiers sépare de quelques habitations des Brisés (Photo 3), sur la colline d'en face. Le sol est souvent recouvert de gros cailloux qui gênent peu la marche. L'océan est de plus en plus visible et les véhicules roulant sur la Route du Littoral deviennent plus bruyants. On traverse sans difficulté la Ravine Mas où restent quelques flaques de la dernière pluie puis on la longe en rive droite jusqu'au rempart. Le sentier plonge vers le vide mais sans danger au milieu de la végétation où les lianes papillon prennent de plus en plus de place (Photo 6). On rencontre rapidement les premiers câbles de maintien des filets. On ne les quittera que beaucoup plus loin. Les larges panoramas sur l'océan compensent les vues sur la falaise hélas recouverte de ces immenses filets salutaires. A l'horizon, plus de bateaux que de baleines. On poursuit, parallèle à la mer en franchissant quelques ravines sans efforts particuliers. Certaines parties du sentier sont recouvertes de longues portions de cailloux de gros volume, très chauds au soleil. Un long détour est nécessaire pour passer la Ravine Bailly. Les arbres se raréfient, l'herbe est plus présente sous de grands tamarins et on rencontre même parfois des troupeaux qui y cherchent de l'ombre. On trouve ci et là des tables de pique-nique (Photo 15) disséminées dans les sous-bois sous de grands tamarins (Photo 13). On arrive à un de ces grands arbres au tronc particulièrement énorme et tortueux. Si on poursuit, on aperçoit une pancarte annonçant Moulin Kader et une esplanade goudronnée. En cas de fatigue, le trajet sur sentier peut prendre fin ici mais le sentier se poursuit près du gros arbre pour repartir vers les falaises de la Route du Littoral. Il bifurque à l'approche de la Grande Ravine et arrive à un belvédère aménagé pour apercevoir au loin la cascade des Hirondelles (Photo 17) vers le Bassin Passage. Un chemin et la DZ des hélicoptères marquent la fin de la boucle verdoyante. La fin du circuit s'effectue sur la route mais sur une assez courte distance. Plusieurs raccourcis à partir du Chemin des Tamarins permettent de retrouver très vite la route de la Montagne par Chemin Neuf. Il fait souvent chaud et il ne faut pas oublier une bonne quantité de boisson malgré la faible distance à parcourir.

Balises

Quelques traces de peinture rouge, jaune ou rouge et jaune

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Saint-Denis puis à la Montagne - Rouler jusqu'au rond-point de la mairie annexe puis tourner à droite dans le Chemin Bally puis le Chemin des Manguiers qu'on continue jusqu'au stop près du restaurant le P'tit Colibri - Se garer dans les alentours et prendre le sentier juste en face du restaurant - Passer une chicane, un petit sentier et arriver à une zone rocheuse - Fifurquer aussitôt à droite - Marcher toujours vers le nord et rejoindre les abords du rempart pour le longer jusqu'à une aire de repos sous un grand tamarin (Photo 8) - Bifurquer à droite pour suivre un sentier qui retourne vers la falaise et revient à Moulin Cader en passant près d'un belvédère avant de se terminer à l'aire de poser des hélicoptères - Prendre alors le Chemin du Moulin Cader puis le Chemin des Tamarins pour bifurquer à gauche sur le Chemin Neuf et marcher jusqu'au véhicule.


Commentaires sur cette randonnée (19)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Gaelton, 24/01/2019 10:25

une vue réactualisée :)

lafleche974, 02/11/2018 18:45
Randonnée complétée en 2h00

Faites il y a déjà un ou deux ans depuis de le moulin, le sentier est sympa serait sympa de le refaire avec la vue sur la nouvelle route qui arrive bientôt au barachoix :)

SaSyRando974, 09/09/2018 19:09
Randonnée complétée le 09/09/2018 en 3h00

Difficile de ne pas se perdre...mais très sympa.

AntoineetAlice, 18/08/2018 12:06

Je viens de faire la rando.... Pas facile de s'orienter... Moi qui ai plutôt un bon sens d'orientation, il faut rendonner le téléphone a la main pour suivre l'itinéraire décrit par randopitons... Sans chuter. Et il est ainsi difficile d'admirer en même temps la vue (qui reste magnifique). Bref je préfère les randos balisées où l'ont a pas la pression de se perdre. PS: nous avons fait demi-tour au milieu du parcours.

JYP, 06/08/2018 20:33
Randonnée complétée le 05/08/2018 en 2h40

Nouvel essai mais dans l'autre sens (départ Moulin Cader, dans le sens des aiguilles d'une montre) : ca marche ! le sentier est plus simple à trouver et à suivre, avec les points vue surprenants sur la nouvelle route en construction.

JYP, 23/07/2018 21:34
Randonnée complétée le 05/08/2018 en 2h40

On arrive, après plusieurs tentatives sur des chemins latéraux, au 1er point de vue sur le littoral et la NRL. Mais le sentier est ensuite coupé au niveau de la traversée de la ravine Mas : Fakir semble avoir emporté les rives de la ravine et le sentier ! Alors demi-tour...

Maridud, 19/03/2018 23:17

Les herbes ont beaucoup poussé ! On a perdu la trace du sentier qui "plonge vers le vide mais sans danger au milieu de la végétation", mais on a pu profiter d'une vue vertigineuse sur la nouvelle route, tout en bas. On n'a pas trouvé non plus le sentier qui longe les câbles. Du coup on a rebroussé chemin et traversé vers le moulin cader, au gré des chemins larges à travers les filaos. Ses abords ne sont pas terribles, mais les vestiges du moulin sont toujours là, et bien utilisés.

So de Flo, 15/01/2018 16:51
Randonnée complétée le 13/01/2018 en 2h30

Très belle randonnée avec de superbes vues sur la mer. Quelques passages boueux. Nous avons eu la chance d'avoir le calme complet car la route du littoral était fermée.

pleo, 03/09/2017 13:36
Randonnée complétée le 26/07/2017

Quelques beaux points de vue. Mais je note surtout des kiosques peu fréquentés (à garder en mémoire pour des futurs piques niques). Mêmes remarques que vous tous. Il va falloir que j’investisse dans le GPS.

JPG, 17/08/2017 20:22

Je confirme. A chacun de mes passages il y a de nouveaux sentiers et je reconnais qu'il est facile de dévier. Si je détaille trop la fiche, personne ne la lit. La meilleure solution reste donc le GPS qui n'évitera pas de s'égarer mais remettra rapidement sur le bon sentier.

Randonnée ajoutée le : 13/09/2015