La boucle du Dioré dans la forêt de Saint-André

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h15
Distance 6.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 766 - 414 m
Dénivelé positif 390 m
Dernière mise à jour 25/08/2020

Belle forêt malgré les goyaviers

L'aire du Dioré, qui doit son nom à un ancien gouverneur de l'île, est située 500m au-dessus de Saint-André. Elle accueille chaque fin de semaine des dizaines de pique-niqueurs qui apprécient le repos sur les vastes pelouses bien entretenues près des grands kiosques. Les vues sur la côte en direction de l'usine de Bois Rouge, Bras Panon ou Saint-André n'ont rien à envier à celles sur Salazie qui s'atteignent après une marche de 45 minutes. On remarque, sur l'aire bien dégagée, les nombreuses plantations destinées à reboiser la zone d'essences de moyenne altitude. Plus haut, les goyaviers se sont passés des services de l'association "Allons pren'Dioré en Main" et ont fort bien réussi leur invasion silencieuse. Dans la descente, ce sont surtout les bois de rempart que l'on rencontre principalement. La randonnée, bien que boueuse et pentue par endroits, s'adresse à toute la famille avant ou après le pique-nique dominical. Les sportifs emprunteront la boucle à l'aller et au retour d'une longue montée au Bé Massoune.

La randonnée débute à l'aire de repos près du parking. Cependant il est conseillé d'effectuer la première montée par la piste bétonnée pour profiter des superbes paysages alentour (Photo 1). La piste constituée de deux bandes de roulement traverse une belle forêt de bois de couleurs et de grosses touffes de bambous balais (Photo 2). Cette mise en jambe de 700 m est un pur plaisir. Sinon, se lancer à partir du panneau qui donne d'intéressantes explications sur l'aire, la flore et la faune de la région (Photo 3). Tout près, une barrière empêche les véhicules d'abîmer la belle pelouse recouvrant la piste (Photo 4). Les seules traces proviennent des équipes d'entretien ou de reboisement dont on aperçoit les dernières plantations en bord de piste (Photo 5). Après une agréable montée en douceur, on parvient à un grand kiosque bordant une vaste clairière recouverte de pelouse (Photo 6). Cet espace est en même temps le départ et la fin de la boucle. Partir tout droit et entamer une montée plus forte qui donne le ton de l'effort pour la jonction avec le point de vue sur Salazie (Photo 7). Des panneaux sont régulièrement plantés sur le bord du sentier pour guider même si on ne peut pas s'égarer (Photo 8). Le sentier, toujours en pente, est surtout bordé de goyaviers qui chassent lentement mais sûrement tous les endémiques ou bois de couleurs de cette belle forêt (Photo 9). La montée est assez régulière mais comporte cependant quelques raidillons plus marqués qui coupent un peu le souffle (Photo 10). On longe parfois des petites ravines insignifiantes. D'autres, qui se rejoignent facilement, comportent bassins et petites chutes le plus souvent à sec (Photo 11). Les portions plates sont assez rares. Elles comportent le plus souvent des racines glissantes ou des parties boueuses (Photo 12). Les goyaviers ne cessent jamais mais les sabres deviennent de plus en plus nombreux (Photo 13). Des glissades sont possibles lorsque le sentier est taillé dans la terre et que les racines servent de marches (Photo 15). Les bois Noël prennent le dessus par endroits mais ce sont surtout les pandanus des hauts (pimpins) qui couvrent le sol à l'approche du dernier kiosque (Photo 16). S'il fait beau, l'effort est récompensé et l'on peut bénéficier de larges panoramas sur le Cirque de Salazie (Photo 17). Le regard porte jusqu'au Gros Morne et au Piton d'Enchaing. On devine très bien la Cascade Blanche et plusieurs villages du cirque. Sur la droite, le regard porte jusqu'au Bé Massoune et au Piton de la Plaine des Fougères. Sur la gauche, ce sont le pic et le Morne des Lianes qui dépassent à l'horizon (Photo 18). Un kiosque attend au plus près du vide pour la pause casse-croûte avant d'entamer la descente par l'autre côté. On marche tout d'abord à plat dans les goyaviers qui ont refait leur apparition (Photo 19). Le sentier est étroit mais suffit amplement pour marcher à l'aise. Il arrive au bord de la vallée de la Ravine Sèche qui coule 100 mètres plus bas. Puis le sentier se met à descendre. Comme pour la montée, la pente est régulière mais comporte aussi quelques tronçons plus marqués où il faut prêter attention à ne pas glisser entre les racines (Photo 20). Sur la gauche, le vide est omniprésent mais bien protégé par une végétation touffue supprimant tout danger (Photo 21). Les premiers spécimens de bois de rempart font leur apparition. Plusieurs centenaires respectables sont implantés tout au bord du ravin mais tiennent bon. Leurs grosses branches sont parfois recouvertes d'épiphytes (Photo 22). Sur la gauche, de nombreuses petites "murettes" sont édifiées en fascines de goyaviers (Photo 23). Certaines ont mal vieilli ou sont très anciennes ; d'autres les ont remplacées pour quelques années (Photo 25). Après cette longue descente, le sentier part sur la droite et quitte le bord du ravin pour partir vers le sud. On retrouve les ambavilles, fougères et sabres (Photo 26). Il débouche de l'autre côté de l'aire couverte de pelouse qu'on a frôlée avant la montée (Photo 27). Traverser cette pelouse bien tondue et rejoindre le kiosque (Photo 28). Partir vers la gauche et retrouver la piste qui mène vers le parking du départ.

Balises

Rares panneaux

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-André puis à la Rivière du Mât les Hauts - Prendre la direction du Lotissement du Dioré - Passer le lotissement et poursuivre environ un kilomètre avant de bifurquer à droite juste avant le petit stade - Poursuivre encore jusqu'au départ de la piste bétonnée - Stationner au parking un peu plus haut ou débuter la randonnée au tout début de la piste - Dépasser la barrière - Rejoindre une aire couverte de pelouse et prendre le sentier de gauche - Grimper jusqu'au point de vue sur Salazie - Revenir sur ses pas de 15 mètres et emprunter l'autre sentier qui file au nord - Bifurquer à droite au rempart et longer la vallée de la Ravine Sèche jusqu'à l'aire dégagée et son kiosque - Terminer en reprenant le sentier pris au départ.


Commentaires sur cette randonnée (5)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Qasaline, 06/09/2020 23:03
Randonnée complétée le 06/09/2020 en 4h00

Marche effectivement très agréable. Avec un beau temps les passages boueux nous ont paru plus amusantes que dangereux. Nous avons marché avec nos enfants de 10 et 6 ans qui se sont régalés! Nous avons pris le sentier 9h et avons fini à 12h30 en s’arrêtant au point de vue qui est magique si c’est découvert. Nous avons marché vraiment tranquillement avec les enfants et fait pas mal de stop. Pour des adultes seuls ou bon marcheur c’est très faisable de faire la boucle dans le temps indiqué. A faire et refaire... avec peut-être une marmite pour se caler sous un des super petits kiosques et faire un petit cari au feux de bois après la balade!😉

Christian Léautier, 06/09/2020 17:37
Randonnée complétée le 06/09/2020 en 3h00

Agréablement surpris par cette rando dont on se demande pourquoi une fiche n'a pas été faite bien avant ! Les montées rappelleront pour certains celles de la boucle des Margosiers à la plaine des Grègues avec souvent de hautes marches pas toujours faciles à négocier ! Le point de vue sur le cirque de Salazie n'est pas mal du tout -aujourd'hui même à midi tout dans le soleil- La descente beaucoup plus roulante et à mon goût, le décor encore beaucoup plus joli que celui de la montée dans une forêt de bois de couleurs remarquable. L'aménagement des fascines de goyaviers est également très agréable à l'oeil. Du bon boulot ! Quant à la grande piste verte du début et de la fin elle est de toute beauté, digne des gazons anglais ! Une rando somme toute plutôt facile que même les marmailles et les randonneurs du dimanche apprécieront en terminant par un pique nique au dernier ou avant dernier kiosque-celui de la photo 17-qui laisse la place à un immense terrain de foot presque plat où les enfants se régaleront en ayant eu soin de penser à apporter un ballon. D'accord pour l'attribution de 3 coeurs pour l'intérêt général.

Maloménix, 29/08/2020 14:25
Randonnée complétée le 27/08/2020 en 0h50

Une boucle que je parcours plusieurs fois par mois, tranquille en famille ou à fond pour entraînement trail. Il vaut mieux débuter la rando à l’arrêt de bus en bas de la piste bétonnée. Pas évident sinon de se croiser en voiture avec les 2 bandes de roulement parfois bien surélevées, surtout les jours de forte fréquentation comme le week-end. Merci JPG pour cette fiche👍.

Martial, 29/08/2020 08:29
Randonnée complétée le 19/08/2020

Une boucle charmante dans un endroit magnifiquement entretenu; idéal après le pique nique. Le point de la photo 17 vaut à lui seul le détour.

Skyline, 27/08/2020 07:19

Boucle effectuée le 22-08-2020 par un temps plutôt mitigé, en effet, les sommets étaient déjà bouchés malgré l'annonce d'une météo ensoleillée, mais bon, nous avons pris beaucoup de plaisir à faire cette belle randonnée, c'est une superbe forêt de bois de couleur, les ravines rencontrées ne coulent presque jamais sauf peut-être en temps de pluie, à noter qu'il y a de beaux panoramas sur la côte Est quand on est sur la piste et bien sûr, le point de vue sur Salazie et la cascade blanche en point d'orgue, ce sentier est un E.N.S, est très agréable et à la portée de tout le monde

Randonnée ajoutée le : 25/08/2020