Le circuit de la Pointe de la Table et des coulées de 1986

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 5.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 30 - 6 m
Dénivelé positif 40 m
Dernière mise à jour 24/08/2022

Pédagogie sur tunnels de lave et lave cordée

Attention, nouvelle fiche et nouvelle trace. Tout téléchargement de la trace avant le 22 août amène sur l'ancien itinéraire.
En suivant le sentier de découverte, on pouvait, encore récemment, effectuer une boucle sur et autour des coulées de 1986. La deuxième partie de la boucle est désormais impossible car le sentier créé par l'ONF est fermé par un riverain qui en revendique la propriété. La fiche a donc été totalement repensée et impose quelques allers-retours afin de profiter des merveilles que la nature offre à la Pointe de la Table.

La coulée de 1986 très impressionnante a été supplantée par celle de 2007 au Tremblet, appelée l'éruption du siècle. S'il est difficile de parcourir celle du Tremblet, plus friable et acérée, les coulées de 1986 voient depuis plus de 30 ans les touristes et randonneurs marcher sur les laves durcies dont certaines ont de magnifiques formes quand les aiguilles de filaos ne les recouvrent pas totalement. C'est une manière très pédagogique de découvrir une éruption hors enclos encore récente avec toutes les conséquences induites sur les terres environnantes. De nombreux panneaux, dont certains ont mal vieilli, expliquent, tout au long du circuit balisé, les différentes étapes de tels phénomènes. Si l'on décide de ne suivre que le sentier officiel, la sortie est très courte, facile, et permet de découvrir la lave, les vagues, le mariage des deux ainsi que le travail d'érosion sur cette coulée de lave déversée dans la mer. Afin de rallonger la balade, il est conseillé de s'éloigner par moments du sentier officiel pour flâner sur les larges plaques au plus près de la mer, sans jamais cependant s'approcher près du bord fissuré lorsque les vagues sont hautes.

Cette courte sortie commence au Puits Arabe, un trou dans la roche sans grand intérêt, recouvert d'une grille et destiné à l'époque à recueillir l'eau douce. Les archéologues et historiens ne sont pas tous d'accord sur son origine et son utilisation. Le lieu attire surtout les randonneurs et les familles de pique-niqueurs durant les fins de semaines pour y savourer un cari en pleine chaleur mais avec vues sur la mer. Il faut dire que l'endroit ombragé est agréable (Photo 1). Débuter la boucle au plus près du parking après avoir lu les explications sur les panneaux. Suivre le sentier en marchant sur la roche noire ou quelques touffes de gazon ras. La première plaque pédagogique a tant souffert qu'on ne peut plus lire son contenu. Heureusement, les suivantes sont encore en bon état. Comme on reviendra au point de départ par le sentier officiel, il est conseillé de partir à droite sur le Quai de Limon par un escalier facile à trouver (Photo 2). Il est même possible de débuter cette exploration en bordure d'océan à partir des kiosques. Ne pas manquer, sur la gauche, le bel amoncellement d'orgues basaltiques sur lequel on peut marcher sans danger (Photo 3). Le terrain est plat, les cailloux ont été aménagés pour créer un sentier afin de visiter cette large plaque de basalte datant de 1986 (Photo 4). Un peu plus loin, on remarque une grotte située sous le sentier qu'on empruntera au retour (Photo 5). Son accès est réglementé en raison des risques d'effondrement. Côté mer, se méfier des éclaboussures, des fissures et des roches qui peuvent être dangereuses par endroits (Photo 6). On peut y rencontrer quelques belles laves cordées attaquées sans cesse par la mer (Photo 7). Plus au nord, il faut rester un peu en retrait d'un endroit également dangereux constamment battu par les hautes vagues (Photo 8). Ne pas manquer cette imposante arche qui ne résistera pas des siècles à l'assaut répété de la mer (Photo 9). Après ces visites au goût de sel, se rapprocher des terres puis reprendre le sentier près d'une première importante coulée de lave figée qui se couvre lentement de filaos (Photo 10). Outre les traces de peinture bleue ou jaune, on est constamment guidé par de petites bornes coiffées d'un point d'exclamation (Photo 12). Les vacoas se mêlent aux filaos (Photo 13). On en trouve en quantité par endroits ; le sentier peut devenir plus difficile à suivre en raison de l'épaisseur variable des feuilles au sol (Photo 14). Mais ce sont surtout les aiguilles de filaos qui recouvrent le sentier pour une marche tout en silence (Photo 15). Plus loin,  fougères et hautes herbes ont envahi le sous-bois pour un agréable cheminement dans la verdure (Photo 16). Le sentier s'approche d'un panneau traitant de la rivière de feu qu'on foulera au retour et de la cascade de feu qu'on peut escalader ou observer depuis la bouche du tunnel de lave (Photo 17). Cette cascade solidifiée représente la fin du trajet officiel avant de partir à gauche sur la rivière de feu. Mais il serait dommage de quitter cette zone unique sans aller marcher sur le plateau de la Pointe de la Table et pourquoi ne pas se rapprocher d'un bois de superbes araucarias, un arbre assez rare sur l'île ailleurs que dans les jardins. Pour cela, poursuivre vers le nord sur 200 mètres sur le sentier littoral menant à la Pointe du Tremblet. Bifurquer à gauche sur l'étroite piste ombragée (Photo 18). Les araucarias se rencontrent après 400 m de marche facile dans la verdure. Il y en a de grandes quantités qui constituent une forêt originale (Photo 19). Faire demi-tour et lors de la descente voir de loin les pieds de vanille plantés le long des troncs de goyaviers (Photo 20). Au retour, reprendre le sentier littoral sur 50 m vers la gauche puis emprunter l'escalier en direction du platier de basalte (Photo 21). L'endroit semble lunaire par endroits. La marche s’effectue sur le sable noir entre les roches volcaniques (Photo 22). On peut ainsi se balader 300 mètres en longeant l'océan jusqu'aux falaises infranchissables de la Pointe de la Table (Photo 23). Revenir sur ses pas en longeant plutôt la falaise où il est possible de découvrir de nombreuses grottes plus ou moins importantes (Photo 24). Poursuivre, toujours en suivant la falaise sous les filaos pour une promenade plus facile que sur les roches du littoral (Photo 25). Reprendre l'escalier à la fin de cette exploration et revenir à la cascade de feu. La boucle est désormais impossible suite à la fermeture du sentier de l'ONF mais il faut au moins une fois marcher sur cette large rivière de pierre pour imaginer ce qu'elle était du 23 au 29 mars 1986 quand elle coulait, à près de 30 km/h (Photo 26). Marcher ainsi jusqu'au nouveau panneau traitant du feu et de la matière pour vraiment apprécier cette rivière. Plus loin la barrière et les rubalises découragent de poursuivre. Reprendre une troisième fois la direction de la cascade de feu puis obliquer vers le sud. On retrouve le sentier emprunté à l'aller où l'on reste sans revenir sur le Quai de Limon. Attention à la chute dans les multiples fissures évitées par le parcours pédagogique (Photo 28). Il reste toujours un kiosque pour se reposer à l'ombre au retour.

Particularités

Balises


Balise : lettre i rouge, sur céramique incrustée dans le sol

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint Philippe puis au Puits Arabe en roulant vers le Tremblet - Garer le véhicule sur le grand parking proche des kiosques - Suivre le balisage en céramique sur le sentier qui part vers le nord – Obliquer sur le plateau basaltique pour se rapprocher de l'océan puis regagner le sentier officiel - Poursuivre le long de l'océan en suivant ce sentier jusqu'à la piste forestière n°3 de Takamaka remontant vers la RN2 – Remonter ou non une partie de cette piste pour gagner le bois d'araucarias – Poursuivre un peu vers le nord, descendre quelques marches pour rejoindre le platier nord de la Pointe de la Table et effectuer une balade le long de la falaise ou sous les filaos – Reprendre le sentier jusqu'à la cascade de lave et arpenter la rivière de lave en partant sur la droite. En arrivant aux clôtures de propriété privée, faire demi-tour puis rejoindre le sentier pris à l'aller pour terminer la sortie au parking et à l'aire de pique-nique

Visiter l'endroit autrement grâce au spectacle vivant

Le site BALADES CREATIVES propose une manière bien différente de visiter ce lieu.
Ker en fusion – Saint-Philippe
Création réalisée par l’artiste Michael Aubert, sur le sentier de la Pointe de la Table à Saint-Philippe. Des œuvres d’art grandeur nature… Venez marcher au cœur de la coulée de lave de 1986, à la rencontre des sculptures façonnées par l’éruption.
Voir le site à cette page .


Commentaires sur cette randonnée (39)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Lothar, 13/05/2024 22:01
Randonnée complétée il y a 5 jours en 2h00

Fait ce jour sous un soleil radieux. Rando sublime à faire impérativement. Le sentier est indiqué fermé au départ du parking mais alors je ne comprends vraiment pas la raison, car je n'ai trouvé aucun problème sur tout le circuit. La boucle en suivant le sentier initial balisé est bien réalisable et ouvert à condition de respecter les lieux.
Des flèches de peinture et des dispositions de blocs de lave indiquent le chemin à suivre pour trouver la zone de la vanille. Attention aux moustiques dans la partie forêt !
Mes coups de cœur :
- Les plantations de vanille.
- La grosse forêt de vacoas.
- La rivière de feu.
- Le tunnel de lave et sa cascade de feu et dessous.

Ariiane7, 14/04/2024 11:58
Randonnée complétée le 14/04/2024 en 2h00

Fait ce jour. Pas trouvé le petit passage qu’indique Alix pour contourner la propriété privée, donc nous avons suivi le tracé.
Très jolie !

JP Goursaud, 01/04/2024 18:49

@Alix : Merci pour l'info. J'y reviendrai au plus vite pour refaire la trace. Les icônes des arches sont placées au jugé sans grande précision sur la carte. L'une d'entre elles, la 3, a été emportée par les vagues. Les autres se dénichent plus facilement à l’œil qu'au GPS.

alix, 30/03/2024 18:55
Randonnée complétée le 30/03/2024

Possibilité de faire la boucle en entier de nouveau !!

Quand on remonte la coulée de lave et qu'on arrive face aux multiples panneaux "propriété privée", il y a un petit sentier sur la gauche qui part dans une forêt, avec plein de pieds de vanille sur les arbres. A l'entrée de ce petit sentier il est noté "interdit de chasser, interdit de "etc, mais il n'est pas interdit de passer comme sur les autres panneaux. Nous avons donc suivi ce sentier, en ne touchant bien sûr pas à la vanille, et cela nous a fait contourner la partie propriété privée et cela nous a fait rejoindre la coulée de lave avec le sentier balisé initial.

Au sujet des arches, nous n'en n'avons trouvé aucune !? (pointe de la table 1, 2, 3, double arche???)
Et pourtant nous sommes repassé plusieurs fois au niveau de chaque point GPS. Soit elles ont été détruites pendant Belal, soit mon GPS bug, soit on est vraiment aveugles. Merci aux prochains de faire un retour savoir si vous les trouvez ou non s'il vous plaît! Bonne sortie

delph974, 01/12/2023 19:19
Randonnée complétée le 19/11/2023

Très belle balade, à plat, sans difficulté particulière. Les différentes formations de lave sont impressionnantes. Jolis contrastes de couleurs entre le bleu de l'océan, le vert de la végétation et le noir de la lave. L'aire de pic-nic du puit Arabe est bien agréable.

Koinzel, 10/10/2023 19:55
Randonnée complétée le 10/10/2023 en 2h00

Superbe balade sur la Pointe de la Table et les laves de 1986.
Dommage effectivement que l'on ne puisse pas faire la boucle, mais cela nous donne l'occasion d'avoir un autre œil sur le paysage traversé.
La rivière de lave de 1986 est impressionnante, avec en bonus la petite cascade de lave pétrifiée qui tombe en contrebas.
Je poursuis le sentier un peu plus loin, jusque la Roche à Jacquot pour y dénicher la geocache qui s'y trouve.
Merci pour la trace

gaby3394, 09/08/2022 15:41

Superbe promenade en famille! Biucle impossible mais faire le debut afin de bien comprendre le site avec le tunnel de lave

parns, 01/08/2022 21:43
Randonnée complétée le 01/08/2022 en 1h30

Petite rando sympa et familiale mais malheureusement la boucle ne peut être terminée... C'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas d'indication avant... Le propriétaire du terrain semble ne pas vouloir qu'on passe chez lui.

cerepi, 31/07/2022 17:10
Randonnée complétée le 31/07/2022

Site magnifique !

lorelyn, 24/07/2022 19:42
Randonnée complétée le 24/07/2022 en 2h00

En effet il faut revenir sur ses pas car le chemin est coupé. Après le site est époustouflant ! Ça vaut le coup !

Randonnée ajoutée le : 22/08/2022