De Bébour au barrage de Takamaka par l'Îlet à Bananes

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h15
Distance 11 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1369 - 798 m
Dénivelé positif 700 m
Dernière mise à jour 17/09/2019

Les truites de la Rivière des Marsouins se méritent ...

Cette magnifique sortie en pleine Forêt de la Plaine des Marsouins emprunte une bonne partie de la randonnée reliant la Forêt de Bébour à l'usine hydroélectrique de Takamaka. Une fois passées les 26 échelles d'aluminium qui permettent de franchir le rempart menant à la Forêt Domaniale de Takamaka on quitte le sentier officiel pour rejoindre le barrage situé en amont de l'Îlet à Bananes. La sortie est très sportive malgré les échelles qui facilitent grandement les passages abrupts et délicats. Le sentier qui mène de l'Ilet à Bananes au barrage a été partiellement nettoyé et le passage est relativement aisé malgré quelques très hautes marches. Attention : les deux sites situés en fin de sentier sont officiellement fermés ; l'un pour protéger les installations du barrage, l'autre pour protéger en cas de brusque montée des eaux. La descente vers la rivière des Marsouins emprunte également 3 grandes échelles verticales munies d'arceaux de protection et donne accès à une petit endroit paradisiaque, entouré d'une magnifique forêt vierge, incitant à la baignade et au repos. Les truites s'y promènent calmement dans les eaux claires et seuls les sportifs peuvent les pêcher. L'impression de calme est importante malgré le bruit de l'eau.

La randonnée commence à la Route de Bélouve et emprunte la piste Forestière n° 3 (Photo 1) fermée par une barrière. On peut également, afin d'éviter la piste, emprunter le sentier parallèle qui permet de traverser une magnifique forêt primaire mais il faudra compter le double de temps. Il vaut mieux le réserver pour le retour si la météo est bonne. Cette piste, en descente constante traverse une magnifique forêt de bois de couleurs d'où dépassent de très hautes fougères arborescentes (Photo 2). La marche s'effectue sur de la terre, des petits cailloux, de l'herbe, des ornières et parfois sur du goudron avec toujours de belles vues sur les pitons alentour (Photo 3). A la fin de la piste, repérer le sentier qui débute sur la gauche dans les branles et l'herbe. Avant de l'emprunter, filer tout droit vers les installations EDF qui sont entourées d'une haute grille surveillée par caméra (Photo 4). On y distingue le téléphérique qui permet aux ouvriers de se rendre au barrage, 400 m plus bas. Un coup d'œil sur la superbe vallée de la Rivière des Marsouins (Photo 5) et le barrage en contrebas permet de repérer le lieu de destination de cette aller-retour sportif. Remonter un bout de piste et emprunter le sentier repéré plus tôt. Il traverse une zone plate et herbeuse bordée de branles avec de belles vues sur les remparts verdoyants qui bordent la Rivière des Marsouins (Photo 6). Le sentier chemine tout d'abord entre les racines de grands branles verts moussus (Photo 7). Le terrain devient de plus en plus boueux puis descend enfin à pic à partir d'une pancarte qui met en garde sur la présence d'échelles. Les 26 échelles, souvent longues ou accolées l'une à l'autre (Photo 8 et § ci-dessous) permettent de descendre sans effort ni danger les impressionnants passages abrupts. On a parfois de belles vues sur la vallée où l'on distingue les installations EDF et même la trace du sentier sur la gauche (Photo 9). Lorsque la dernière échelle est franchie, il faut rechercher sur la droite le début du sentier qui file vers l'Ouest, très proche d'anciennes pancartes de direction, si elles sont encore présentes dans la végétation (Photo 10). Le cheminement s'effectue sur un sentier étroit, parfois encombré de racines ou de cailloux (Photo 12). Il est tout le long parsemé de belles petites orchidées qu'il faut éviter car il est facile de les écraser du pied. Mais comme il faut avant tout regarder où l'on pose ses semelles, elles gardent ainsi la vie sauve. Plus on chemine et plus le bruit de l'eau se fait entendre. Les cascades ou "pisse-en-l'air" sont ici omniprésents. Plus loin, une grille empêche l'accès au barrage et à ses installations entourées d'un immense champ de chouchous (Photo 15). C'est dommage car c'est ici que coulent deux magnifiques cascades (Photo 16). Heureusement la porte n'est pas toujours fermée à clé. Il suffit de marcher quelques mètres afin de les voir, très proches de la grille. On peut également admirer le travail effectué pour recueillir toute l'eau qui arrive des montagnes avoisinantes. Pas une goutte n'échappe au barrage qui a besoin de grandes quantités afin de faire tourner les turbines de l'usine en aval. Après avoir fait demi-tour, on bifurque sur la droite sur un court tronçon qui mène à la rivière après un nouveau passage vertigineux à l'aide de trois échelles très longues et protégées par des arceaux (Photo 20 et 21). Le lieu à lui seul mérite les efforts fournis pour l'atteindre. De larges rochers permettent de se reposer et un très grand bassin est entouré de petites chutes (Photo 22). L'endroit est paradisiaque et souhaitons que personne n'y viendra se débarrasser de ses déchets (Photo 23). Il faut nager pour atteindre la cascade en amont dans une eau assez fraîche. Attention de ne jamais plonger directement dans une eau froide lorsqu'on vient de fournir un effort parfois important comme c'est le cas ici. Après une baignade ou tout simplement un bon petit repos, il faut se préparer à affronter à nouveau les échelles en direction de Bébour à moins de filer vers Saint-Benoît en passant par les autres installations de l'usine.

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à la Plaine des Palmistes et prendre la direction de Bébour-Bélouve - Passer le Col de Bébour et rouler jusqu'au pont de la Rivière des Marsouins - Franchir le pont et se garer plus loin sur le parking situé au début de la Piste n°3 de Takamaka - Débuter le trajet par la piste forestière jusqu'au belvédère du téléphérique puis obliquer à gauche sur le sentier en direction de l'usine hydroélectrique - Traverser la forêt primaire puis franchir les 26 échelles qui permettent d'atteindre l'Îlet à Bananes - Au virage à gauche en direction du site EDF, prendre à droite le petit sentier qui débute dans une trouée de goyaviers et le suivre jusqu'au premier croisement - Continuer tout droit jusqu'à la grille du barrage de Takamaka, profiter du paysage sur le fond de la vallée puis faire demi-tour jusqu'au croisement - Prendre à droite et franchir les échelles pourvues d'arceaux et rejoindre le fond de la Rivière des Marsouins - Après une baignade ou un casse croûte, faire demi-tour et rejoindre le véhicule par le chemin inverse.

Les 26 échelles

Voici rassemblées les 25 échelles en aluminium situées en aval de la première métallique peinte en orange (non comprise sur le cliché). Cette échelle orange marque la fin des escalades et l'arrivée proche du point de vue sur la Rivière. Les échelles sont très souvent installées par deux et on monte de l'une sur l'autre sans toucher le sol. Il faut dire que la pente s'y prête fort bien et elles diminuent substantiellement l'effort à fournir pour rejoindre la Forêt de Bébour. A la descente, il vaut mieux se tourner vers l'échelle que vers le vide pour éviter les accidents.


Commentaires sur cette randonnée (26)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
joris.bouele, 08/10/2019 19:19
Randonnée complétée le 04/10/2019 en 5h10

Sentier effectué vendredi 04.10.2019. Sentiers jusqu'aux échelles très sympa à faire. Par contre trajet jusqu'au barrage franchement moins. Le chemin n'est pas aisé et pas toujours entretenu. Arrivé au barrage, la porte était fermée. Quant au bassin, un panneau stipule CLAIREMENT qu'il est strictement interdit de s'y rendre, et donc de prendre les échelles en arceaux. Nous avons déduit que cette interdiction de nous rendre au bassin (très proche du barrage) est due aux ouvertures de ce dernier. Nous n'avons pas pris le risque car nous ne connaissions pas les périodes d'ouverture de ce barrage. Du coup, mieux vaut se renseigner avant. La rando était pour le coup pas franchement exceptionnelle

Richard Kempf, 29/09/2019 19:41
Randonnée complétée le 28/09/2019 en 6h30

Pourquoi faire simple (ancien version)
Si on peut faire compliqué !

Sophie M, 29/09/2019 17:28
Randonnée complétée

bonjour, pour avoir une carte hors connexion vous pouvez utiliser maps.me (on télécharge l'appli et la carte souhaitée sur du Wifi tranquillement chez soi ou dans un café etc., puis ensuite on est paré ! On peut y importer les traces kml de randopitons ou celles qu'on crée soi-même. Ça marche pour tous les pays du monde en plus. Je ne peux plus m'en passer ; et pour l'appli, comme mon GSM a plus de 4 ans et donc une version Android trop vieille, je ne peux malheureusement pas m'en servir...

Richard Kempf, 29/09/2019 08:21
Randonnée complétée le 28/09/2019 en 6h30

Merci Martial.
Le fait est que je suis un "00" dur et pur.
Mais même à la maison je ne peut pas me connecter.
Quoi qu'il en soit, j'ai désinstallé l'application et me sert du site ancien qui me suffit largement.
Ceci étant dit je adore tes C.R. de Randonnées et n'ai que un regret c'est d'être trop vieux pour d'accompagner de temps à temps.
Un Ancien de la Légion

Martial, 28/09/2019 20:54
Randonnée complétée le 04/09/2019

Richard Kempf, je pense que tu devrais prendre le temps de tester l'application, elle offre des avantages indéniables, notamment la consultation de nombreuses données hors ligne, c'est à dire sans connexion internet ; maintenant, elle est nouvelle certes, mais il n'y en avait pas d'autres, c'est la 1ere appli randopitons, tu dois te mélanger un peu les pinceaux avec la version web, qui est plus complète et c'est normal. Pour ce qui est de la carte, tu ne peux pas l'avoir sans connexion internet 4g, et du côté de l'îlet banane, la 4g ne passe pas.
Je suis certain que, comme moi, qui la teste depuis quelques temps, tu va l'apprécier à sa juste valeur.
C'est un outil très appréciable, qui n'exclut pas de préparer sa sortie à l'avance, en téléchargeant la carte et les photos, au cas où la 4g soit absente.

Richard Kempf, 28/09/2019 18:00
Randonnée complétée le 28/09/2019 en 6h30

Fait ce jour en 6h30 en mode tranquillou.
(J'ai 73 ans et 2 prothèses d'hanche et 1 de genou)
Sentier Takamaka un peu boueuse mais rien de bien méchant.
Les échelles un régal, aussi bien en montant qu'en descendant.
Par contre gros bémol pour la nouvelle application.
-On ne peut pas partager la Rando qu'on veut faire.
-Pas de carte avec l'itinéraire.
Je préfère, et de loin, l'ancien version plus simple
😣😣😣
D

Martial, 05/09/2019 09:05
Randonnée complétée le 04/09/2019

Pour cette magnifique sortie, que je vais classer dans mes favorites, je conseille de faire l’aller vers le belvédère par la piste forestière et de faire le retour par le sentier de Takamaka ; ce qui permet de s’immerger dans cette magnifique forêt.
La descente vers l’usine se fait sans aucun problème, le sentier est propre, probablement nettoyé il y à peu, c’est le moment d’en profiter, avant la repousse de la vigne marronne.
Attention, lorsque vous arrivez au portail, les installations sont interdites ; il peut arriver que le passage soit ouvert, vous pourrez alors profiter des magnifiques bassins et cascades qui pullulent dans le coin.
La remontée se fait facilement car elle est courte ; attention aux temps indiqués sur les poteaux qui sont très surestimés.
Une fois sur la route, profitez-en pour faire le sentier de la rivière et d’aller visiter la grotte des hirondelles, qui se trouve à quelques encablures de votre véhicule.
Photos Jointes

slovene, 16/07/2019 19:31

Randonnée effectuée le 14 juillet, sentier ouvert depuis quelques jours.
Partie de la plate-forme de Takamaka 1, arrivée à la route de Bébour sans passer par l'îlet Bananes (la rivière ce sera pour une prochaine fois)
Météo splendide, de belles vues sur les montagnes, la vallée de Takamaka, sentier sec, très propre avec de petits passages délicats, la montée des échelles sans difficulté.
Beau point de vue sur le barrage de Takamaka 2, la partie piste, que du bonheur, belle végétation avec de jolies fougères.
Superbe journée, belle randonnée.

Marinelab, 04/02/2019 22:00

Info importante: visiblement le sentier est fermé par un arrêté prefectoral.. nous n'avons vu l'affiche qu'après!
Réalisée ce jour par beau temps, on est passé par la forêt pour rejoindre le point de vue sur le belvédère et quel regret... une horreur entre ronces et toiles d'araignées plein le visage + de la boue..le coupe coupe aurait été le bienvenue.
Le point de vue est très joli ceci étant..
Avons commencé la descente vers l'ilet à bananes, attention pour ceux qui ont le vertige.. frissons garantis! Retour avant la fin car il commençait à tomber quelques gouttes, remontée par la RF en 40mns au lieu des 1h30 annoncée, agréable.

Soyez prudents et bonne marche à vous.

JoR, 25/01/2019 16:08
Randonnée complétée le 05/01/2019

Randonnée réalisée le 4/01 sous un temps splendide. Pas de difficulté particulière pour les échelles, excepté la dernière (verte) pour descendre vers le bassin qui peut être contraignante lorsqu'on a le sac de bivouac sur le dos. Malgré la grosseur de ma tente, nous sommes tout de même parvenus au bassin dont la fraîcheur est plus qu'appréciable après le chemin effectué. En effet, ce serait un euphémisme de le décrire comme " parfois encombré de racines ou de cailloux". Comme dit dans les commentaires précédents, le sentier est envahi notamment de ronces et il s'en est fallu d'un poil pour que je laisse ma tente sur place et fasse demi-tour. Heureusement l'arrivée vaut l'heure passer à batailler pour y accéder !

Randonnée ajoutée le : 01/10/2012