Aurère par le Sentier Scout depuis le Bélier

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h30
Distance 17.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1651 - 736 m
Dénivelé positif 1200 m
Dernière mise à jour 22/06/2021

Une des plus belles randonnées de l'île

Voici une superbe randonnée qui permet de visiter le nord du Cirque de Mafate ; certainement la plus belle parmi beaucoup de randonnées dans les cirques. Le sentier est toujours en bon état et les paysages sont grandioses. L'imposant Morne de Fourche ou le fin Piton Cabris accompagnent le randonneur tout au long de la journée et changent de forme en fonction de l'emplacement du marcheur. Le sentier est facile d'accès depuis le Bélier et bien indiqué. Un parking non gardé se situe au début ; un autre, payant est situé au Piton Marmite. Il vaut mieux le prendre en cas d'arrêt pour la nuit dans le cirque. Si on effectue l'aller-retour comme sur cette fiche, les difficultés se situent au retour car la pente est assez forte alors que l'aller a été constamment en descente (ou presque !). Le passage étroit sur l'arête de Deux Fesses semble gêner certaines personnes sujettes au vertige mais comme le sentier est large, il vaut mieux marcher au milieu. En revanche, le sentier est plus étroit dans la partie Sud de Deux Fesses mais des câbles de maintien sécurisent physiquement s'ils n'y arrivent pas psychologiquement. Ce sentier est tellement attachant et beau qu'il a été intégré dans 3 randonnées qui l'empruntent soit pour aller à Grand Place soit pour revenir par le Sentier Augustave qui est lui aussi un incontournable du Nord de Mafate.

La randonnée débute au parking proche du départ du sentier. Il semble assez étroit et, avec la rosée, on peut se demander s'il en sera toujours ainsi (Photo 1). Il s'élargit très vite et s'enfonce dans la végétation constituée de mahots, fleurs jaunes, fanjans et déjà quelques longoses (Photo 2). On bénéficie de larges panoramas sur le Cimendef qui reçoit les premiers rayons du soleil (Photo 3). Le sentier part dans tous les sens pour rester le plus plat possible et pour franchir quelques jeunes ravines qui se traversent sans danger sur des gués rocheux. Il ne comporte aucun danger ; de plus il est toujours sécurisé lorsqu'il est étroit ou glissant (Photo 4). Il est parfois boueux sur de courtes distances (Photo 5). On arrive sans effort à la Ravine Bémale dont le gué est le plus empierré de gros galets. Avant de traverser, on peut admirer la profonde vallée du Bras Bémale sur la droite en direction des flancs de la Marianne et l'on peut même apercevoir le sentier Augustave par endroits. On a devant soi la pente assez forte qui monte au rein de Deux Fesses. Rien d'inquiétant quand on la voit de loin. De plus près, c'est un plus stressant pour les randonneurs n'aimant pas le vide. Les marches sont nombreuses, pas trop hautes et une main courant rassure (Photo 6). Cette montée sans garde-fou s'effectue rapidement pour finir le long de la falaise où un garde-fou est bien là mais encore plus inquiétant que s'il n'y avait rien puisqu'il penche dans le vide (Photo 1)! Une aiguille rocheuse cache à peine le Morne de Fourche qu'on verra plus loin dans son ensemble (Photo 8). Le passage de Deux Fesses est plus impressionnant par les deux canyons qui le bordent que par le vertige qu'il procure car la végétation crée deux murs de verdure (Photo 9). Les panoramas sont magnifiques sur la droite vers le sentier Augustave ou à gauche en direction d'Aurère dominé par le Piton Cabris (Photo 10). Poursuivre jusqu'au Plateau de la Sale qu'on atteint en quelques minutes. Le terrain est plat. On remarque souvent de larges plaques de boue car l'eau a du mal à s'évacuer. Le sentier est très large et encombré de racines. Un oratoire sur la droite (Photo 12) sert de repère pour trouver le sentier abrupt qui part sur la droite en direction du Bras Bémale et du Sentier Augustave ; mais il est abandonné et difficile à suivre, tout en lacets courts et raides. On côtoie de beaux arbres dont certains ont atteint le siècle d'existence (Photo 13). On quitte le plateau par un rein étroit où poussent de grands filaos (Photo 14). Le sentier est assez facile, peu pentu dans les bois de couleurs et goyaviers (Photo 16). Il est large et constamment entretenu (Photo 17). Quelques points de vue sont installés le long du sentier pour profiter très souvent de nouveaux panoramas sur le Piton Cabris (Photo 18). C'est ensuite une longue descente raide, en lacets, technique parfois quand on rencontre des racines ou de hautes marches. Il rejoint un réservoir cimenté abandonné au Captage Grimaud. Les filaos reviennent et on ne les quittera plus guère jusqu'à la fin (Photo 20). La fin de la descente est ombragée sous les filaos sur un adorable sentier couvert d'aiguilles sèches qui peuvent s'avérer glissantes lorsque la couche est épaisse (Photo 21). Certains sous-bois sont presque nus alors que d'autres sont couverts d'invasives de toutes sortes. La jonction entre les deux îlets à Malheur s'effectue presque à plat sur un agréable sentier dans la verdure (Photo 22). Après avoir traversé une petite ravine, on parvient au croisement avec le sentier filant vers l'Îlet à Bourse. Poursuivre vers l'Îlet à Malheur et ne pas manquer, par un court détour, le vieux cimetière et, plus proche du sentier, la belle petite chapelle et sa cloche à l'extérieur (Photo 24). Le Piton Cabris qu'on n'a pas quitté depuis le Plateau de la Sale, est tout proche, imposant au-dessus des habitations (Photo 23). La jonction avec la passerelle dressée au-dessus du Bras Bémale s'effectue sur de gros cailloux dans les chouchous (Photo 25). L'étroit édifice surplombe le Bras Bémale qui coule 50 m plus bas dans un étroit canyon (photo 26). La montée à Aurère peut s'effectuer par plusieurs voies bien indiquées avant ou après avoir franchi l'étroite passerelle. La montée la plus rapide à Aurère débute sous les filaos par des marches nombreuses et se poursuit dans la terre ou les gros cailloux bordés de chouchous (Photo 27). On atteint facilement Aurère d'où il est possible d'effectuer un détour vers Bord Bazar pour profiter de nouveaux panoramas sauvages. Le village est vaste et la première partie s'arrête symboliquement à l'école. Si aucune étape n'est prévue vers Dos d'Ane ou d'autres lieux de Mafate, le retour peut s'effectuer par le même itinéraire. La carte ci-dessous prévoit une descente vers l'Îlet Jardin qui offre de beaux points de vue sur la vallée du Bras Bémale en direction du Sentier Augustave. Une fois l'Îlet à Malheur retrouvé, il faut se mettre en tête que le retour à Bord Martin comportera de nombreuses montées qui paraîtront interminables ou difficiles dans la zone de lacets.
De nombreuses opportunités de séjour sont offertes, tant à l'Ilet à Malheur qu'à Aurère.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre dans le Cirque de Salazie et gagner Grand Ilet - Dépasser le village et monter en direction du Col de Bœufs pour garer le véhicule au départ du sentier - Marcher dans la forêt de bois de couleurs et franchir le Bras Bémale puis passer les Deux Fesses, le Plateau de la Sale, puis le Grand Rein avant de rejoindre la Plaque où l'on rencontre le sentier qui mène à l'Ilet à Bourse - Laisser ce sentier puis continuer vers l'Ilet à Malheur - Poursuivre jusqu'à Aurère où trois sentiers peuvent être empruntés (Un vers le Bord Bazar, l'autre qui va directement à Aurère par une pente calme, le troisième par une forte pente) - Le retour s'effectue par le même itinéraire.


Commentaires sur cette randonnée (35)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian L, 23/09/2021 23:29

@angelmgn le site répertorie les différents gîtes mais il me semble, sauf erreur, que ce n’est pas le lieu de distribuer ici des conseils ou des étoiles pour tel ou tel gîte ? Ca ne me semble pas le but de randopitons

angelmgn, 23/09/2021 17:29

Quel gîte conseillez vous sur le chemin?

nmop, 04/08/2021 16:48

Rando effectuée en boucle en revenant par https://randopitons.re/randonnee/1152. Très sympa de pouvoir faire ces 2 randos en 1!

Renaud C, 11/04/2021 20:14
Randonnée complétée le 09/04/2021

Sentier magnifique et toujours bien entretenu, des points de vue exceptionnels.
Attention, l'hébergement est parfois compliqué en ce moment, s'y prendre à l'avance.
Descente réalisée en 1h45 en mode "semi trail".

JPG, 25/12/2020 17:01

Syssy94 : Il est fortement conseillé, surtout en période de vacances scolaires, de réserver longtemps à l'avance. Les gîtes sont en général complets durant les vacances. Mais en cette période de restrictions dues à la crise sanitaire vous aurez peut-être de la chance.

Syssy94, 25/12/2020 16:06

Bonjour

Faut-il réserver les gîtes ou seulement une fois qu’on arrive sur place ?

JP Tang-Taye, 01/08/2020 16:39
Randonnée complétée le 27/07/2020

Nous sommes en fait partis de Hell-Bourg, Ilet à Vidot, Grand sable, la plaine des merles, retour vers le Bélier avnt d'entamer le sentier scout jusqu'à Aurère. Tout est magnifique, attention à bien "redescendre" vers le Bélier lorsque l'on approche du Col de Fourche afin de ne pas avoir à refaire toute la route depuis le parking du Col des Boeufs, l'indication n'est pas claire. Il faut reprendre à droite, direction Le Bélier un peu avant (et au lieu) d'entamer la dernière montée vers le Col de Fourche. L'Ilet à Malheur sur le parcours est absolument magique d'atmosphère (photo) et sur Aurère, je recommande le gîte les Agapanthes (photo 2), Laurent le manager est très pro,bravo les jeunes.

melsyl, 24/07/2020 19:35
Randonnée complétée le 24/07/2020

Superbe sentier bien entretenu et sécurisé. Sentier augustave fermé car dangereux cf ONF.
Aurere et îlet à malheur très jolis et agréables.

Crep56, 23/05/2020 15:36
Randonnée complétée le 16/05/2020 en 6h30

Sentier réalisé le 16/05/2020. Superbe, mais attention, le sentier Augustave est fermé. Des herbes par moment font qu'on ne voit pas toujours où on pose les pieds mais ça passe. Sentier plutôt vertigineux pour la partie Augustave, gare à ceux qui ont le vertige. Sentier scout, nickel !

Ousarsiph2, 21/12/2019 10:32

Un écart du sentier scout un peu aventureux : la visite du plateau Bemale, que l'on peut atteindre soit par un sentier sur la crête que longe le sentier Scout quand on vient du plateau de la Sale (crête à rejoindre par 15 m de grimpe facile quand on arrive à la hauteur du plateau) ou par un ancien sentier qui part du sentier scout vers 1300 m d'altitude dans le fonds d'une petite ravine (cf photo de la carte)

Randonnée ajoutée le : 14/04/2020