La Rivière du Mât et les Sources Manouilh par Terre Plate

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 11.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1445 - 888 m
Dénivelé positif 950 m
Dernière mise à jour 24/05/2021

Manouilh aurait du mal à s'y retrouver

Cette randonnée à deux pas de Hell Bourg permet de visiter les sources, calcaires pour les pétrifiantes ou ocre-rouge pour les ferrugineuses, découvertes par un jeune homme de la région, un peu braconnier à ses heures, dont le surnom était Manouilh. Les éboulis, inévitables dans ces régions, ont depuis longtemps recouvert ces sources d'eau tiède. De toutes celles qui bordaient la Rivière du Mât, il n'en reste plus qu'une laissant couler une eau beaucoup plus chaude que celle de la rivière (voir § ci-dessous). Le sentier des sources est un prolongement d'une courte boucle dans les cryptomerias qui comporte quelques belles descentes, assez sportives au retour. On bénéficie de quelques points de vue sur le cirque, la ville de Hell Bourg et le Piton d'Anchain durant la montée et la descente. Du sentier des sources, ce sont de magnifiques panoramas sur la rivière du Mât qui attirent le regard et donnent envie de s'approcher des cascades si l'on possède l'énergie et l'habitude de ce genre d'expédition. L'immense forêt de cryptomerias, traversée à l'aller comme au retour vers l'Ilet à Vidot, est bien dégagée, envahie seulement de longoses, de califons aux fleurs roses et de magnifiques bégonias. Le cheminement, lui, s'effectue sur une mer de racines parfois glissantes qui imposent de regarder où poser le pied. Effectuée dans l'autre sens, la boucle est plus difficile en raison d'une forte montée en lacets.

La randonnée habituelle débute en ville, sur la rue principale par exemple, puis remonte vers l'ancienne caserne du RSMA, abandonnée en 2013. Le bâtiment, racheté par la mairie, fait l'objet d'études sérieuses pour y installer associations diverses, logements sociaux, hôtel pour randonneurs et même une maison de retraite mais on peut avoir des doutes lorsque l'on voit les abords et l'état des bâtiments. Au croisement de la Route de l'Îlet à Vidot et de la Rue Lacaussade, les panneaux indicateurs sont si nombreux qu'il est difficile de savoir quelle direction prendre. Poursuivre tout droit et trouver facilement le sentier du Gymnase qui débute entre quelques cases fleuries (Photo 1). Le sentier bétonné remonte doucement vers des touffes de bambous avant de se transformer en escalier qui rapproche du premier gymnase. La pente faiblit en passant devant d'autres bâtiments pour sportifs puis rejoint le stade de la ville. Profiter du point de vue sur le Pic des Chèvres qui dominera le sentier toute la première partie. Le départ du sentier de Terre Plate est très facile à repérer sur la droite du stade en raison des grillages et tôles qui servent de clôture et des murs des cases sur l'autre côté. On débute par un escalier dévoré par les jouvences avant de suivre le sentier bien marqué sous les filaos, bois de couleurs avec les longoses et les jouvences auxquelles il va falloir s'habituer rapidement. La pente est faible et les premiers lacets, très longs, se remarquent à peine. Bien profiter des portions plates qui vont totalement disparaître jusqu'au bord du rempart. Débute alors une longue série d'une trentaine de lacets beaucoup plus serrés sur une pente de plus en plus forte. Le sentier est le plus souvent en terre mais on rencontre également des portions envahies de racines et des zones assez pierreuses (Photo 3). On parvient enfin sur le bord du plateau planté de cryptomerias envahis de califons (Strobilenthes hemiltoniasus) qui recouvrent tout autant que les longoses mais sont plus agréables à l'œil (Photo 4). Un peu plus loin, un kiosque sur la droite permet une pause (Photo 5) pour admirer les paysages vers le Piton d'Anchain en empruntant un petit sentier sur une quinzaine de mètres (Photo 6). Le terrain devient de plus en plus plat comme l'indique d'ailleurs son nom ou grimpe légèrement entre les califons (Photo 7). Ce sont les cryptomerias qui sont les plus nombreux, colonisés ou encore oubliés par les envahisseurs (Photo 8). Poursuivre sur le sentier toujours bien marqué. Le sol est souvent constitué de terre boueuse, de pierres et de beaucoup de racines qui s'avèrent très glissantes après la pluie. 400 m après le kiosque, oser un aller-retour vers les installations du monte-charge destiné à descendre le bois une fois abattu (Photo 9). La piste est assez humide mais le détour ne prend qu'une quinzaine de minutes. Le franchissement de la Ravine des Trois Cascades s'effectue sur une passerelle mais les plantes empêchent de voir le fond rocheux (Photo 10). Plus loin, ne pas poursuivre vers le Cap Anglais mais tourner à droite pour entamer une descente facile sur les racines des conifères. Le sentier franchit le Bras Sec sur une nouvelle passerelle. Repérer, grâce au poteau de l'ONF, le sentier qui débute sur la gauche de manière abrupte en direction des Sources Manouilh. La pente est forte mais assez courte. Le sentier longe le rempart mais la végétation empêche de voir la vallée de la Rivière du Mât. Le sentier se poursuit sous les bois de couleurs puis plonge en direction de la rivière qu'on peut admirer presque jusqu'à sa source par les traces blanches laissées par les nombreuses cascades (Photo 11). Le sentier, humide, en forte pente, comporte de très hautes marches (Photo 12). La jonction s'effectue en deux descentes séparées par un faux plat. Le sentier reste étroit jusqu'à la fin (Photo 13). Une plongée de 5 mètres assez technique amène à un rocher de la rive droite. Remonter la rivière de quelques mètres sur les rochers pour tenter d'apercevoir la source rescapée des éboulis instables (Photo 14). L'histoire de la source, découverte par Manouilh n'est pas toujours facile à lire et vieillit chaque année un peu plus (voir § ci-dessous). Le retour s'effectue par le même parcours jusque sous les cryptomerias. Le sentier, souvent étroit, qu'on trouvait difficile à la descente, comporte des passages rocheux et boueux au milieu des bois de couleurs qui le rendent assez difficile à la remontée. C'est donc le souffle court qu'on retrouve la lisière et le bord du rempart. Au croisement, il faut alors bifurquer à gauche et poursuivre sous les grands arbres (Photo 15). Continuer sur les racines en direction de l'Îlet à Vidot jusqu'au nouveau kiosque offrant également un panorama sur la ville (Photo 16). La pente est plus forte qu'à la montée. Elle comporte de nombreux lacets rocheux ou glissants (Photo 17). Le sentier se termine au Chemin de Terre Plate, caillouteux mais agréable puis se poursuit sur le goudron du Chemin Manouilh (Photo 18). Plus bas, suivre les panneaux indiquant le Sentier Dauphin et finir par quelques marches sur la RD48 (Photo 19). Marcher un peu sur la route en partant vers Hell Bourg et bifurquer à gauche pour descendre vers le Bras Sec. Traverser les Anciens Thermes, remonter en direction du village par de nombreuses marches ou des allées toujours propres (Photo 20). Retrouver le véhicule après avoir dépassé la bibliothèque municipale.

La randonnée aventure : (2 heures, difficile, dangereuse par endroits, à ne pas effectuer seul, prendre ses responsabilités, ne pas oublier l'appareil photo). Une fois aux Sources Manouilh, remonter la rivière jusqu'à une première petite chute que tout le monde peut aller voir (Photo 20). Marcher en rive gauche jusqu'à la prochaine (Photo 21). Contourner cette belle chute par une escalade en rive droite et atteindre la suivante, très originale entre un grand éboulis et une barre rocheuse (Photo 22). La dernière cascade de la montée s'effectue sur un ancien éboulis instable, des parties végétalisées humides ou par le contournement d'un gros rocher lisse (Photo 23). Ne pas hésiter à renoncer en cas de doute ou de crainte car l'endroit peut être très dangereux. Marcher séparés pour ne pas faire chuter une pierre sur l'autre marcheur. La récompense est là lorsque l'on rejoint le pied de cette belle chute proche d'une grotte (Photo 24). Si le chrono le permet on peut même rajouter le souvenir d'une baignade (Photo 25). On domine toute la vallée de la Rivière du Mât et les cryptomerias de Terre Plate qu'on rejoindra dans plus d'une heure. La poursuite vers l'amont devient trop délicate sans matériel et il est conseillé de revenir aux sources. Redescendre prudemment, laisser le sentier de retour et rejoindre la prochaine cascade que tout le monde peut voir également (Photo 26). Poursuivre vers l'aval en traversant de magnifiques zones recouvertes de renouées, d'oseilles sauvages de trois mètres de haut et de gros pieds d'herbes de la pampa (Cortaderia selloana) poussant sur les rives et qui ont résisté à l'éradication par l'ONF (Photo 27). On rencontre ainsi une petite chute tombant de la falaise, plusieurs plus modestes sur la rivière et deux belles cascades. Quand le terrain, constitué d'énormes pierriers devient trop dangereux et qu'on a atteint une dernière chute (Photo 28), reprendre la marche vers l'amont puis emprunter le sentier de retour.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Hell-Bourg dans le Cirque de Salazie - Traverser le village et stationner n'importe où dans la ville ou sur la Rue du Général de Gaulle aux alentours de la bibliothèque - Prendre la Rue Manès, passer devant l'ancienne caserne puis trouver le départ fleuri du sentier - Remonter jusqu'au stade et débuter la montée par les escaliers - L'ascension se termine avant un kiosque permettant un point de vue sur le cirque – Effectuer ou non l'aller-retour jusqu'aux installations du monte-charge - Continuer sur le sentier dans les cryptomerias jusqu'à l'embranchement, à droite, vers l'Ilet à Vidot - Effectuer 500 m sur ce nouveau sentier avant de bifurquer à gauche vers les Sources Manouilh - Poursuivre sur ce dernier jusqu'à la Rivière du Mât – Rebrousser chemin jusqu'à l'embranchement précédent - Prendre alors à gauche vers l'Ilet à Vidot - Descendre vers le village à partir d'un kiosque et franchir une série de lacets - Prendre le Chemin de Terre Plate puis rejoindre la route par le sentier Dauphin - Poursuivre par le sentier des Anciens Thermes qui se termine à la Rue du Général de Gaulle.
La fiche propose un complément sportif le long de la Rivière du Mât.

Les sources en 2006

Lors d'une première randonnée effectuée aux Sources Manouilh, on trouvait toutes les résurgences que l'on souhaitait. Il y en avait des froides, des tièdes, des rouges, des jaunes, des grises ou blanches. Aujourd'hui, c'est un énorme tas de pierres et de terre qui a recouvert l'ensemble. Si des concrétions calcaires sont encore présentes, on les trouve près des cascades en amont ou sous la belle chute en aval. Seule une source d'eau tiède subsiste en amont de la fin du sentier Photo 14. Les abords sont très fragiles et il est conseillé de s'en approcher le moins possible sous peine de les détériorer.

Le panneau effacé

Le texte, presque effacé sur le panneau, donne les renseignements suivants :
En 1916, au hasard d'une sortie dans les bois, un jeune du cirque, L.E. LUCILLY, dit "Manouilh" découvrait au pied d'une paroi rocheuse, plusieurs sources chaudes entourées de dépôts de couleur ocre. Fortement chargées en calcaire dissous, ces eaux sont pétrifiantes, les plantes autour des sources sont moulées par des dépôts calcaires successifs, ce qui donne des travertins. Lorsque la matière végétale disparaît les empreintes des tiges et les feuilles sont fossilisées. Les eaux sont aussi ferrugineuses. Le fer présent en solution se dépose également puis s'oxyde, souillant ainsi de rouille la blancheur des concrétions calcaires. Les températures aux points de sortie sont d'environ 31°C, d'où les phénomènes de condensation. Les eaux remontent des profondeurs par des fractures et intrusions visibles sur la paroi.


Commentaires sur cette randonnée (40)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 22/05/2021 11:16
Randonnée complétée le 12/05/2021

Pour rebondir sur le commentaire de Christian et surtout concernant la partie aventure de la randonnée, lisez bien le paragraphe "la randonnée aventure" sur cette page; ce n'est pas très difficile mais peut se révéler dangereux; surtout de part l'instabilité de cette zone de la rivière du Mât qui se situe sous les contreforts du piton des Neiges ou elle prend sa source. Les éboulis ont d'ailleurs englouti les nombreuses sources chaudes et ferrugineuses qui se trouvaient en bas.
Un exemple avec ces 3 photos prisent dans les zones d'éboulis, la 1ère est le passage le plus risqué de la rando, chute interdite.

Christian L, 21/05/2021 18:47
Randonnée complétée le 21/05/2021 en 5h00

C’est une très belle rando mais effectivement rien à voir entre la rando classique jusqu’aux sources à la portée de presque tous et néanmoins agréable, et la rando très sportive le long de la rivière du Mât, superbe mais à la portée de peu. Je n’ai pas (encore) fait la partie la plus en amont, la plus difficile mais les photos sont alléchantes. La partie aval près des éboulis et de roches instables demande elle aussi beaucoup d’attention.

Aimery, 11/04/2021 21:10
Randonnée complétée le 11/04/2021 en 5h00

Au niveau de Ilet Vidot, possibilité de passer par le sentier Dauphin eviter une partie de route. (La trace rando piton ne l'indique pas).

vanixie, 07/04/2021 12:24
Randonnée complétée le 06/04/2021 en 1h30

Nous avons fait la boucle en 1h30 min et ce qui est de la source il y avait un bon débit d'eau. nous n'avons pas trouve l'eau chaude du source c'est qui est dommage. Une petite balade à faire avant une bonne journée de travail ça remet en forme.

Allonsmarcher, 22/02/2021 15:45

Départ au bout du chemin de Terre Plate pour un accès plus rapide. Ca monte beaucoup jusqu'au kiosque (30min), puis on ne transpire plus jusqu'au retour avec la belle remontée du sentier qui mène à la rivière. La mini source tiède est toujours là (merci Marc David) et plus bas une belle cascade permet de se doucher.
Attention, le tracé depuis/vers le stade est plus long et très très glissant, mais apporte les meilleurs points de vue sur le cirque!

Gag_u, 01/10/2020 21:01
Randonnée complétée le 01/10/2020 en 6h00

Faite aujourd’hui ! De multiples paysages, ça vaut le détour !
Au début la montée est assez longue et raide, mais la vue vaut le coup.
Le passage en forêt est somptueux mais très glissant car le sol est entièrement couvert de racines.
La descente à la source est sportive car très glissante également (tout comme la remontée !)
L’arrivée à la source est un bon moyen de marquer une pause déjeuner !

Moheli, 10/08/2020 18:16
Randonnée complétée le 10/08/2020 en 6h00

Très belle balade. Cadre magnifique. Chemin bien entretenu et pas trop glissant en cette saison sèche. La descente vers la cascade doit être beaucoup plus acrobatique par temps humide. Nous l'avons faite en 6h environ, tranquillement et avec nos trois enfants de 11 à 16 ans. Nombreuses pauses et arrêt pique nique à la cascade.

Ousarsiph2, 08/08/2020 15:19
Randonnée complétée le 08/08/2020

Bonjour. Apres avoir atteint la rivière, nous avons remonté celle-ci au delà du premier eboulis jusque vers 1400 m d'altitude et la première grande cascade (photo 1). Attention, c'est un peu acrobatique et les rochers pas toujours stables. Nous sommes ensuite partis vers l'aval sur 300 jusqu'à ce que cela devienne trop compliqué (photo 2)

Josian Hoareau, 28/07/2020 08:27
Randonnée complétée le 26/07/2020 en 4h00

La randonnée jusque la source Manouilh se mérite mais reste accessible à des marcheurs même occasionnels.
Le départ se fait depuis la pêche à la truite.
La montée sur terre plate est un peu rude mais trop longue avec des points de vue magnifiques sur le cirque. La traversée de la forêt de cryptomerias est juste magique : un sous bois recouvert de mousse sous toutes ses formes, dominé par les troncs majestueux et rectilignes. La descente vers la source est un peu raide par endroit mais la traversée de la forêt de bois de couleurs est magnifique. Enfin la source et son cadre surnaturel ! Une randonnée à faire. Compter 4h pour faire la boucle jusqu'aux anciens thermes.
On a trottiné par moments pour ne pas avoir la tombée de la nuit.
Merci Randopitons pour cette découverte.

Sophie M, 05/07/2020 17:22

Faite ce jour dans le sens de la fiche, sentier majoritairement sec, mais la première partie (jusqu'aux cryptomérias) a besoin d'un bon débroussaillage. Au kiosque, il faut dépasser des longozes de plus en plus envahissantes pour arriver sur le belvédère
Plus haut, la progression sur les racines est facile mais en saison des pluies cela doit être autre chose.
La piste est un peu boueuse mais on peut s'en sortir sans patauger.
Le dernier tronçon vers la source est très beau, change du tout au tout avec ce que l'on vient de traverser, et l'arrivée, face à la cascade éclairée par un généreux soleil, est magique !
Descente un peu raide et glissante, plein de minisources suintent de partout. J'ai remonté un peu la rivière jusqu'au pied de l'éboulis, un beau volume s'est écroulé quand même ; je n'ai pas osé le franchir car j'étais seule et sans réseau à cet endroit. La poursuite vers îlet à Vidot se fait tranquillement avec parfois des roches un peu glissantes. J'ai tourné de suite au Sentier des Dauphins puis anciens thermes. Le tout dans une bonne fraîcheur toute la journée !

Randonnée ajoutée le : 20/05/2021