Le Dimitile par le Sentier Bayonne, la Jument et le Sentier Marron du Bras Long

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 9h
Distance 18.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1825 - 418 m
Dénivelé positif 1950 m
Dernière mise à jour 14/10/2018

Partir tôt pour les panoramas

Toutes les manières de monter au Dimitile sont différentes. Elles peuvent être courtes et faciles par le Sentier de la Chapelle, Moyennes par le Zèbre ou la Grande Jument, très longues à partir de Cilaos ou très difficiles comme celle-ci. La boucle n'est pas excessivement longue mais l'effort à fournir est constant pour un dénivelé approchant les 2000 m. Une succession de montées et descentes pour épouser au plus près les dents de scie en bordure du rempart de Cilaos coupent les jambes et peuvent démoraliser les plus fatigués. Quand on pense être arrivé au Dimitile et qu'on aperçoit une nouvelle descente et la trace du sentier qui remonte vers l'Est, on a tendance à regarder la carte pour savoir si la montée se terminera bientôt. Heureusement tout a une fin et l'arrivée à la table d'orientation est un véritable soulagement. La descente par le Sentier de la Grande Jument est une longue période de repos qui permettra de se remettre en forme avant d'attaquer la formidable plongée par le sentier marron qu'il faut avoir effectuée au moins une fois, qu'on soit un adepte de ce genre de sortie ou non. Pas de vertige mais une pente si forte qu'on aurait beaucoup de mal à descendre s'il n'y avait pas tous ces arbustes si judicieusement placés là par la nature. Ceux que l'aventure rebute poursuivront sur le Sentier du Zèbre (circuit mauve) qui ne présente aucune difficulté dans ce sens.

La randonnée débute à la fin de la route à Grand Fond Extérieur. Impossible de manquer le sentier bien indiqué depuis plusieurs km en ville. Rien ne justifie objectivement la pancarte de fermeture installée au départ. La montée est tout d'abord facile sur un sentier herbeux qui serpente en pente douce dans les bois de couleurs. On arrive facilement, en une demi-heure, au Plateau Raisin, aisément reconnaissable à son sentier passant sous les jamrosats qui poussent si serrés que la lumière du jour a beaucoup de mal à pénétrer. Des sentiers discrets partent çi et là vers des îlets privés ou minuscules champs perdus dans les pentes boisées. Plus on s'élève, plus les panoramas s'agrandissent de tous côtés. On aperçoit la côte (Photo 3), les coteaux parallèles au sentier (Photo 4 & 8), la Région des Makes vers la Fenêtre et les remparts des Bénares mais surtout les pointes vers le Dimitile qui donnent très vite le ton de ce que sera le reste de la montée. Le sentier est toujours correct même s'il n'est pas très large par endroits. La pente est constante et les portions de plat très rares. Le sentier passe souvent le long de l'arête et proche du précipice vers le Petit Serré dont on aperçoit les maisons à l'ombre en regardant vers le Bras de Cilaos. Les sensations de vertige sont rares en raison de la végétation toujours présente. On traverse ainsi alternativement des zones herbeuses, caillouteuses, terreuses, moussues, humides, bordées de fougères, de jouvences, de longoses ou de branles verts. Quand on peut voir la moitié du Cirque de Cilaos, les cryptomerias de la Fenêtre des Makes en face ou une grande partie de la route sinueuse qui rejoint Cilaos, le plus gros de la montée est terminé. En revanche, débutent alors une série d'une demi-douzaine de descentes et remontées successives. Le sentier quitte parfois l'arête pour utiliser le flanc du rempart mais les montées ne disparaissent pas pour autant. Quand on peut voir le Bonnet de Prêtre et le Sommet de l'Entre-Deux, il ne reste plus que deux fortes montées où des échelles permettent de passer les pentes les plus abruptes. Les premiers tamarins des Hauts annoncent enfin l'arrivée proche du sommet. Après avoir profité de la table d'orientation pour situer les principaux sommets ou îlets, la jonction avec le sentier de la Grande Jument ne prend que quelques minutes. Les jouvences sont plus fréquentes et plus touffues que lors de la montée mais le sentier reste visible. Plus bas ce sont les sabres qui bordent le sentier (Photo 16). Ne pas marcher le nez en l'air car le sentier est étroit et le précipice très vertical. Heureusement la végétation est assez touffue pour freiner une éventuelle chute. On atteint rapidement la jonction des Sentiers du Zèbre et de la Grande Jument. Celui du Zèbre est plus boueux et comporte plusieurs lacets dans les bois de couleurs avant d'arriver au départ du Sentier Marron (voir § ci-dessous pour le trouver sans difficulté). La plongée sur ce sentier est immédiate et violente (Photo 18). Le sentier n'est pas très visible mais instinctif. Les marches dépassent le mètre de hauteur et les racines ou arbustes sont indispensables. Après une centaine de mètres très techniques, le sentier devient presque de bonne qualité et le reste jusqu'à la traversée du Bras Long. La pente, cependant, ne varie jamais. La traversée du Bras Long n'est pas évidente mais on voit la piste à une dizaine de mètres pour se guider. La fin du trajet est un long repos sur une piste puis la route avant d'atteindre le Sentier Cheval (Photo 19 et 20). Ce large sentier fréquenté permet d'éviter la route sans difficulté. A partir de l'Impasse des Ananas commence une longe traversée des faubourgs de l'Entre Deux. Il y a toujours quelques chose à voir (belles cases, champs, jardins, fleurs, fruits, un pied d'Ylang Ylang, etc.) qui rendent cette fin de parcours très agréable.

Balises

Aucune balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à l'Entre Deux, rouler vers le stade et prendre le Chemin de Grand Fond Extérieur jusqu'au croisement vers le Sentier Bayonne (panneaux) - Se garer au départ du sentier (peu d'emplacements) - Débuter le Sentier Bayonne et ne plus le quitter jusqu'au Dimitile - Après le table d'orientation, continuer vers le prochain croisement de sentiers et prendre à droite le Sentier de la Grande Jument - Suivre ce sentier jusqu'à son croisement avec le Sentier du Zèbre - Bifurquer à droite sur le Sentier du Zèbre et effectuer tout le trajet en lacets - Au dernier virage vers la gauche, filer tout droit sur le très discret sentier marron qui plonge vers le bras Long - Traverser le Bras Long et tourner à gauche sur la piste qui se termine à l'aire de pique-nique - Traverser l'aire, passer devant l'oratoire rouge, poursuivre sur la route et bifurquer à droite sur le Sentier Cheval - Prendre alors l'Impasse des Ananas jusqu'au croisement avec la route du Trou du Magasin - Continuer par la route et tournant toujours à droite pour rejoindre le point de départ de la boucle.

Départ du Sentier Marron

Le sentier, bien que discret, est facile à trouver dans les goyaviers. De la jonction Zèbre-Jument jusqu'au départ, il n'y a que des lacets. Passer cette demi-douzaine de lacets et arriver au dernier virage qui part sur la gauche. Le sentier d'élargit et fait plusieurs mètres de largeur. Laisser la minuscule trace qui longe le rempart et trouver le seul emplacement sans arbustes (photo). Le sentier plonge littéralement dans les goyaviers et les mains sont nécessaires dès le premier mètre. Depuis sa description dans une autre randonnée, ce sentier est beaucoup plus visible car quelques randonneurs ont tenté l'aventure.

Précisions sur le début du sentier

Pour ceux qui n'ont pas bien compris le début du sentier marron qui remonte au Zèbre à partir de la station de chlorage, une petite redondance de Martial pour ne pas s'égarer dans la ravine.

Le film de Martial Bertrix (10/9/2015)

Comme souvent, Martial Bertrix effectue le circuit proposé sur la fiche mais en le rallongeant ou en le faisant à l'envers. Celui-ci effectue le tour complet mais à partir du Dassy le 10 septembre 2015.


Commentaires sur cette randonnée (27)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Sophie M, 14/10/2018 18:37
Randonnée complétée le 10/12/2017

Petite variante plus classique faite ce weekend : montée du Bayonne jusqu'au gîte Ti Caz Gilbert et le lendemain retour par le Zèbre. On a laissé la voiture devant l'église, pas de pb de stationnement et on s'échauffe un peu sur la route avant d'attaquer dans le "dur". Effectivement il y a un effondrement de sentier et la solution "aménagée" est très délicate, en passant par le dessus c'est carrément de l'escalde sur quelques mètres, bien s'accrocher à toutes les branches en ayant confiance en leur stabilité, cela peut être impressionnant pour les non habitués... Ensuite tous les passages en crête sont magnifiques et jamais vertigineux. Mais plus on monte et plus ça monte... heureusement les vues totalement inhabituelles sur Cilaos nous remotivent à chaque nouvelle colline qu'il faut gravir ! Sentier totalement sec ce qui ne gâche rien.

jpv97410, 01/10/2018 08:59

La semaine dernière: Les sentiers des trophées mondiaux, bœufs et la chapelle sont nickel. Le lendemain depuis le gîte Emile, fait le sentier Bayonne en descente, un gros éboulis à la côte 1120m, le contournement est à faire avec prudence, un autre plus bas bien stabilisé. L'ensemble du sentier est propre.

JP Tang-Taye, 20/07/2018 22:09
Randonnée complétée le 14/07/2018 en 6h20

4h20 pour monter de Bras-Long avec des vues sur la Réunion parmi les plus belles que je connaisse, cela se mérite bien sûr car il peut faire très froid en cette saison et il faut prévoir en conséquence, 2h pour redescendre par le Zèbre. Physiquement, l'alternance montées-descentes est effectivement très éprouvante et le passage de l'éboulis nécessite beaucoup de prudence malgré tout. Cette randonnée reste à mon avis réservée à des marcheurs bien expérimentés mais que c'est beau !

Jacques K, 11/07/2018 08:25
Randonnée complétée le 10/07/2018 en 7h00

super sec le sentier marron du bras long, que du bonheur!!!

riton1959, 06/07/2018 07:57
Randonnée complétée le 05/07/2018 en 7h10

Sentier fait le 05/07/18, C'était la première fois que je le faisais, effectivement au niveau de difficultés on en a pour son argent! Surtout les deux derniers pitons à passer avant le belvedere. Sentier relativement propre avec des endroits très herbeux qui ralentissent la progression. Il y a deux eboulis qu'on contourne assez facilement. La descente par le zèbre beaucoup plus cool même si c'est très long et surtout très bien entretenu.

Sophie M, 20/06/2018 07:05
Randonnée complétée le 10/12/2017

sentier rouvert le 19 juin (site ONF)

michelM, 11/06/2018 18:14
Randonnée complétée le 11/06/2018 en 7h30

j'ai fait la totalité de la boucle ce jour en solo. Départ à la frontale (6h15). Arrivée au dimitile à 10h30. Le sentier bayonne bien technique. il faut etre prudent pour contourner l'éboulis par le haut et comme le chemin est peu fréquenté en ce moment la végétation devient envahissante. De superbes aplombs et de belles vues. le sentier marron facile à trouver et à suivre mais quelle pente......!!!!!! on est bien content d'etre arrivé au Bras Long .Retour à la voiture à 14h30 avec une pause déjeuner à l'aire de pique nique du bras long. Météo parfaite et donc superbes photos

Seb31, 02/06/2018 21:57
Randonnée complétée le 02/06/2018 en 7h30

Aujourd'hui, aller/retour sentier Bayonne depuis couteau sec. Effectivement, présence d'un bel éboulis. Contournable mais un peu impressionnant (rien d'insurmontable). Sinon pour le reste du parcours tout est Ok.

Clément97414, 06/05/2018 15:36

Trajet effectué ce matin, bel éboulis à 4,3 km du départ, le sentier s'est donc effondré et il faut le contourner en "escaladant" juste au dessus puis redescendre tout de suite sur le sentier. Sinon le reste est en bon état et les points de vue toujours extraordinaires !

Fanch, 31/03/2018 19:17
Randonnée complétée le 24/11/2007 en 5h50

A Valérie : Dommage les 50 premiers mètres sont les plus délicats, après çà chemine beaucoup mieux (façon de parler)! Vous avez eu bien du courage pour remonter la sente marronne!

Randonnée ajoutée le : 01/04/2015