De la Bretagne à la Cascade du Chaudron

Difficulté
Facile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 6.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 430 - 300 m
Dénivelé positif 100 m
Dernière mise à jour 25/03/2019

Endroit exceptionnel mais très dangereux

Lire attentivement le mail de Juliette avant de décider d'effectuer quand même cette sortie devenue dangereuse.
"Je me permets de vous contacter pour vous prévenir que nous avons échappé de peu à un terrible accident ce dimanche à la cascade du Chaudron. En effet nous étions quelques personnes dans le bassin et d'autres sur les abords lorsqu'un flanc de la falaise s'est tout simplement effondré sur notre groupe. Plusieurs dizaines de blocs et débris de plusieurs kilos se sont détachés et sont tombés en pluie sur nous. Par miracle nous n'avons qu'un seul blessé mais nous avons frôlé la mort de peu. Pouvez-vous prévenir toutes les personnes que vous connaissez pour leur déconseiller formellement d'emprunter ce sentier qui déjà en soi est extrêmement dangereux ! L'idéal serait de fermer complètement et définitivement l'accès à cette cascade par des équipements avant qu'il y ait d'autres morts."

La courte randonnée de la Cascade du Chaudron a longtemps été un classique des sorties dans le chef-lieu. Cette impressionnante chute de plusieurs centaines de mètres attirait tous les amateurs de belles images. Le sentier métallique qui partait en corniche, devenu trop dangereux en raison des chutes de pierres qui en déformaient les supports, a imposé de créer un autre accès dans les bois de couleurs et lianes papillon. Ce court trajet, totalement à plat, longe les canalisations de transport de l'eau captée au pied de la cascade. Les chutes de pierres de plus en plus nombreuses, surtout par temps de pluie, ont conduit les autorités à clôturer l'accès en y installant des portes infranchissables puis un panneau jaune très visible comportant l'arrêté préfectoral d'interdiction. Comme à Saint-Gilles où le sentier est également fermé mais qui est un des plus fréquenté de l'île, nombreux sont ceux qui osent se rendre à la Bretagne pour aller au plus près du bas de la cascade ou sous la grotte creusée au fil des siècles dont le plafond tombe, pierre par pierre, dans le bassin. Il faut préciser que les portes, jusqu'alors fermées sont actuellement ouvertes au départ comme un peu plus loin. Nous avons-nous-même désobéi mais en toute responsabilité car les portes étaient ouvertes, le sentier est un vrai plaisir et la cascade un des plus beaux coins de l'île. Toute visite à ce site s'effectue donc sous l'entière responsabilité de ceux qui franchissent les trois portes.

La randonnée débute au petit lavoir qui ne pouvait accueillir qu'une lavandière. Le sentier, un peu envahi de végétation (Photo 1) commence à même la porte et longe la courbe de niveau à travers quelques cases dispersées dans la nature. On profite, avant de partir d'un large panorama sur le chef-lieu et l'océan. La canalisation humide et glissante, percée par endroits et aussitôt réparée, longe le plus souvent le sentier (Photo 2). Pas de difficulté pour le moment. La troisième porte rencontrée depuis la rue est ouverte et invite à poursuivre. Il en va autrement lors de sa fermeture à en juger par les piques et barbelés qui l'entourent (Photo 3). Des trouées dans la végétation offrent des vues sur la vallée vers l'amont (Photo 4) ou vers Saint-Denis (Photo 6). La végétation protège du vide et des tunnels ont du être creusés dans les lianes papillon qui ont pris possession de la falaise (Photo 5). Laisser plus loin le sentier de gauche vers la passerelle qui était fixée à la muraille mais qui est devenue très dangereuse (Photo 1) pour prendre le sentier de droite qui amène à une petite passerelle (Photo 7) puis, plus loin, à un tunnel dans lequel passe la canalisation (Photo 9). La lampe frontale n'est pas obligatoire mais rassure, surtout les grands randonneurs qui pourraient se cogner. Le cheminement se poursuit, toujours aussi facilement, à plat en logeant le tuyau (Photo 11). On distingue très bien le fond de la Ravine du Chaudron dans le bas de la vallée (Photo 12). Certaines portions au-dessus des à-pics de la falaise sont protégées par des rambardes métalliques mais peuvent inquiéter certaines personnes (Photo 16). On s'approche du fond de la vallée et la haute cassure permet de deviner la cascade lorsqu'elle a peu d'eau (Photo 14). Plus loin, près du captage, le sentier est carrément remplacé par la tuyauterie sur laquelle il faut marcher (Photo 18). Attention car l'humidité sur le métal transforme certaines portions en patinoire et oblige à se pencher vers la falaise pour y poser les mains et serrer fortement le câble de sécurité. C'est à cet endroit qu'il ne faut pas amener des enfants. La courte randonnée n'est d'ailleurs pas classée en sortie familiale pour cette raison. Les derniers mètres, toujours aussi près du tuyau, sont assez vertigineux (Photo 19). On entend le bruit d'une chute en aval du barrage et on peut déjà imaginer la longue descente de la cascade du Chaudron. Franchir l'étroit barrage du captage et rejoindre l'autre rive pour atteindre la grande grotte au-dessus du bassin (Photo 22). Les éclats sur le sol et quelques "plocs" dans l'eau claire du bassin expliquent en partie les raison de la fermeture de ce circuit car, si on y rajoute les zones glissantes et celles vertigineuses, la balade peut vite se transformer en tragédie. L'endroit est enchanteur, surtout si un rayon de soleil rend l'eau turquoise et transparente (Photo 28). Les abords se grimpent assez facilement (Photo 27) pour bénéficier de beaux plans sur le bassin et sa cascade (Photo 26). Privilégier une fin de période pluvieuse pour s'y rendre car en temps normal, le filet d'eau est peu impressionnant. Hors saison des pluies, l'eau de la chute provient d'une résurgence au premier tiers de la falaise. L'endroit est tellement magnifique qu'on peut y rester longuement en choisissant cependant un endroit isolé des chutes de pierres, fréquentes. Le retour s'effectue par le même sentier.

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à la Bretagne, quartier de Saint-Denis - Traverser complètement la ville - 1000 m après l'église, garer le véhicule près du lavoir de Bois Rouge (voir § ci-dessous) - Pénétrer dans la cour du lavoir et débuter sur le sentier - Suivre le sentier près des cases et longer le rempart - Laisser l'embranchement de gauche partant vers l'ancienne passerelle et descendre vers le petit pont métallique – Poursuivre à flanc de falaise - Après quelques passages délicats sécurisés par des câbles, on arrive à la cascade, souvent presque à sec mais très impressionnante par le cirque infranchissable qu'elle a creusé - Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Le départ du sentier

La zone s'est passablement urbanisée depuis la dernière fiche. Rappel pour trouver le début : Traverser en partie la petite ville de la Bretagne en direction de Bellevue puis repérer sur la gauche l'église Saint-Camille de-Lellis sur la Rue Jules Reydelet. Prendre à droite au rond-point le Chemin de Bois Rouge puis à nouveau à droite au prochain rond-point. Emprunter le Chemin des Fougères. Laisser à droite le Chemin de la Station puis repérer la grille et le panneau de l'association Ti'Kaz Lavoir Bois Rouge, sur la droite dans un virage. Stationner en amont ou en aval et revenir au point de départ à pied. Derrière le portail, se trouve le petit lavoir près de la porte, actuellement ouverte. Le sentier débute immédiatement.

Le film de Ludovic

Longues vues sur le bassin , la cascade et surtout sur les passages vertigineux pour mieux en apprécier le danger si on ne prend pas garde.


Commentaires sur cette randonnée (25)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Audrey Fouques, 15/09/2019 18:36
Randonnée complétée il y a 3 jours

Fait aujourd’hui par temps de pluie, sentier très bien entretenu et sans difficulté, juste être prudent lors de la dernière portion. La cascade et son bassin sont vraiment splendides (et ce, malgré le temps qu’il faisait lorsque j’y étais)
Par contre, nous avons eu de la chance, il y a eu une grosse chute de pierres à quelques mètres de nous et une seconde chute qu’on a entendu tomber une fois qu’on a repris le chemin retour.
Chacun est libre d’y aller mais il faut le faire en connaissance de causes et rester prudent...

Roberto Saint-Agnan, 10/08/2019 21:12
Randonnée complétée le 10/08/2019 en 1h20

Fait ce jour, le sentier est bien entretenu, il faut juste faire attention au petit barrage à la fin et aucune chute de pierre à signaler. Vraiment très belle cascade !

JPG, 25/03/2019 13:47

Message de Gid posté par erreur dans ma boite mail plutôt que sur cette page :
"Fracture du pied droit suite à des chutes de pierres à la cascade du Chaudron. A peine arrivé à La Réunion pour quelques semaines de vacances, je suis parti faire cette petite randonnée qui mène à la cascade du Chaudron, accompagné de 2 amis réunionnais qui connaissent bien l'endroit. Étant accompagné de ces 2 amis, je m'y suis rendu sans avoir cherché au préalable à en savoir plus sur cette cascade ni sur le sentier qui permet d'y accéder. Arrivé au point de départ, j'ai donc été un peu surpris de découvrir un panneau d'interdiction. Mes amis réunionnais semblant sûrs d'eux, je me suis donc engagé sur le chemin sans m'inquiéter. J'ai ainsi pu apprécier le sentier ombragé qui mène à la cascade, le découvrant toutefois particulièrement dangereux à certains endroits surtout sur la fin. Ce n'est qu'une fois parvenus au bassin que mes amis et moi avons fait la triste expérience que les chutes de pierres ne sont pas qu'épisodiques à la cascade du Chaudron. En effet, quelques instants après notre arrivée au bassin, il n'a pas fallu longtemps pour voir une 1ère pierre tomber dans l'eau. Quelques minutes plus tard, une seconde pierre, plus grosse, tomba aussi dans l'eau, faisant, celle-ci, une éclaboussure semblable à celle d'une personne qui vient de plonger. Quelques minutes plus tard encore, et alors que nous nous étions sur les bords du bassin pour manger notre casse-croute, nous avons été surpris par une "averse" de pierres. Celles-ci provenant de très haut, étaient aussi grosses que des briques. Elles se sont soudainement abbatues sur nous, se fracassant violemment au sol, ne nous laissant pas le temps de fuir. L'une des roches est alors venue s'écraser sur le pied de l'un de mes 2 amis, lui cassant instantanément le pied, plus précisément la métatarse du 3ème orteil. Alors que nous étions une dizaine de personnes présentes ce jour-là aux abords du bassin, c'est un miracle qu'aucune autre n'ait été blessée. Sachant qu'étaient là un père avec 2 enfants, je n'ose imaginer les conséquences si l'un de nous avait été atteint en pleine tête par l'un des rochers. Mon ami réunionnais s'en sort donc avec un pied cassé. Il a actuellement un plâtre qu'il doit gardé une semaine. Il devra ensuite porter un 2nd plâtre en résine pendant minimum 45 jours. Nous avons appris plus tard que 2h après notre départ du bassin, il y a eu une autre série de chutes de pierres, dont certaines en atterrissant dans l'eau faisaient des éclaboussures aussi importantes que lorsqu'un adulte saute dans l'eau. Heureusement, là encore, cette énième volée de pierres n'a blessé personne. Au vu des nombreux témoignages et commentaires laissés sur Internet qui relattent qu'il y a régulièrement de dangereuses chutes de pierres à la cascade du Chaudron, je ne peux que vous encourager à mon tour à la prudence et vous conseiller de ne pas vous risquer à emprunter ce sentier. L'île de La Réunion recèle de tellement d'autres trésors cachés qui sont eux bien moins dangereux à découvrir ;) Bon séjour ! "

gecko18, 22/03/2019 21:07
Randonnée complétée le 22/03/2019 en 2h00

Fait ce jour, sentier très propre (entretenu grâce à la canalisation), la porte est ouverte (enfin hors d'état!). Sentier pas plus dangereux qu'un autre mais je pense qu'il vaut mieux éviter de s'attarder au niveau du bassin (ne pas se baigner).
En tout cas, c'est magnifique!

Cayman432, 14/03/2019 21:23
Randonnée complétée le 14/03/2019 en 1h40

Sentier très propre, un petit passage dangereux (être un minimum habile et responsable ).Pas plus dangereux que des dizaines d'autres sentiers sur l'île.A éviter en cas de pluie ou les jours après serait un bon conseil pour les chutes de pierres au niveau du bassin...

lafleche974, 14/03/2019 17:00
Randonnée complétée le 08/03/2019 en 2h00

Depuis la maison soit 10km en 2h. Les bretons aiment leur sentier, la preuve la porte est de nouveau hors d'état. Le sentier toujours aussi propre et roulant agréable d'y courir. Les zones a risques n'on pas changé, d'ailleurs je préfère y aller seul pour éviter de mettre en danger la vie des autres car les éboulements sont fréquent ( sentier et bassin )

Criscito Cassotti, 31/01/2019 14:05
Randonnée complétée en 2h00

Endroit paradisiaque mais qui n'est pas sans risques suite au nombreux glissement de terrains sur le sentier et les éboulis et celas jusque dans le bassin ! attention a la baignade l'eau est glaciale et le bassin sans fond ! ....je poste une de mes photos lorsque des bloc rocheux sont tomber dans le bassin devant moi ! ....sur la photo on y vois bien les ondes dans l'eau ! sa fait plus de 2 ans que je ne monte plus a ce bassin car j'ai déjas rééchapper a un éboulis laba ! .....et surtout a la mort lorsque qu'une partie de la falaise c'est écrouler derrière moi .......en 2 ans de temps que je ne me rend plus la haut le sentier a du bien changer ! et pas en positif

Fanch, 13/01/2019 21:17
Randonnée complétée le 13/01/2019 en 1h20

Sentier en bon état. La fiche décrit parfaitement les passages délicats.

Chris97411, 06/01/2019 17:57
Randonnée complétée le 06/01/2019 en 2h00

Rando faite ce jour en matinée. Nous ne sommes restés qu'une vingtaine de minutes sur site et avons du renoncer à nous baigner. Des galets tombaient non de la voute mais de la falaise (5 à 6 durant notre court séjour). Les plus près tombant après avoir rebondis près de la berge la plus proche du barrage.
Je confirme donc, un site magnifique interdit mais à découvrir tout de même en renonçant impérativement à la baignade.

Christian Léautier, 26/12/2018 11:35
Randonnée complétée le 10/11/2007 en 2h00

Fait il y a 12 ans et toujours les mêmes données: un sentier interdit car un danger réel et pourtant une rando sur tous les guides donc une rando effectuée par beaucoup! Ca me fait penser aux bassins de St Gilles, interdits ,dangereux mais où tout le monde va . Moi le premier!!! On prend ses responsabilités!! ???

Randonnée ajoutée le : 23/12/2018