Le tour du Grand Piton par l'Îlet Gueule Rouge, le Sentier Gueule Rouge et celui des Calumets

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 8.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1364 - 832 m
Dénivelé positif 640 m
Dernière mise à jour 08/03/2021

Belle surprise au Piton Morel

Voici une courte boucle empruntant à nouveau un tronçon du sentier du Piton Morel qui domine le village de Palmiste Rouge, déjà utilisé pour aller se mouiller les pieds dans la Ravine des Calumets. On retrouve également cette ravine beaucoup plus en amont avec moins d'eau mais des gorges spectaculaires. L'ascension du Piton Morel est la seule difficulté (en montée) de la journée qui ne dépasse guère une heure. Le sentier un peu raide qui chemine dans une végétation manquant d'eau pour se développer, ne permet pas d'imaginer les beautés qu'on trouvera plus loin après un court mais très fort raidillon en fin de montée. Depuis le petit col qui franchit l'arête et rejoint Gueule Rouge, on est ébloui par le panorama qui s'offre à nos yeux, partant de la Fenêtre des Makes pour se terminer par les pentes du Coteau Kerveguen (Voir § ci-dessous). Perché sur le rocher qui jouxte le col, on a envie de s'installer longuement ici pour profiter du merveilleux spectacle. Seul le Grand Piton bouche la vue de quelques degrés pour obtenir une vision à 360°. La fin de la boucle ne manque pas de charme lors de la traversée du Plateau de Gueule Rouge même si le passage par la route est inévitable. Le difficile Sentier de Gueule Rouge s'effectue en descente et les efforts à fournir sont moindres qu'en sens inverse. Enfin, la dernière partie, bien transformée depuis l'installation d'un long tuyau de transport d'eau en décembre 2013, comporte toujours cet étroit et impressionnant canyon vertical de Cap Blanc où le bruit de l'eau courante est démultiplié, laissant croire au passage d'une importante rivière.

La randonnée débute au pont qui enjambe le Bras Morel à l'entrée de Palmiste Rouge pour une courte mais sérieuse ascension du Piton du même nom. Les cartes IGN mentionnent le Bras Morel mais les habitants le nomment différemment. Une association a même rajouté une petite pancarte qui peut dérouter. Le sentier souvent sableux est étroit mais visible dans les hautes herbes et les lantanas de plus en plus ancrés sur les pentes (Photo 1). Palmiste Rouge apparaît depuis les premières pentes et on distingue même l'Îlet à Calebasse si le soleil est assez haut (Photo 2). Après quelques minutes de montée, on peut s'arrêter à un belvédère rudimentaire pour de belles vues vers le Gros Morne de Gueule Rouge. On franchit la distance en trois paliers : pente forte en lacets durant 30 minutes (Photo 3), parties plates au milieu avec passage d'anciens éboulis glissants et enfin une nouvelle pente très abrupte (voir profil), rectiligne, aux marches très hautes et étroites qui nécessitent des efforts soutenus ou des haltes fréquentes afin de calmer le "palpitant" (Photo 4). Après l'ancien éboulis, prendre à gauche au croisement des sentiers. Celui de droite revient à Palmiste Rouge. Cette dernière pente, fort heureusement assez courte et en très forte pente se termine au col. En seulement 2 secondes, tous ces efforts et ces douleurs musculaires sont oubliés à la vue du panorama qui apparaît. Les rochers dénudés à gauche incitent à effectuer une petite déviation pour mieux voir les alentours. Aucune déception car c'est là que commence ce magnifique tour d'horizon de près de 360°. On a tout d'abord le Piton Morel qui cache une bonne partie du Piton de Gueule Rouge en direction du Sud (Photo 5). Ensuite, les yeux se posent immédiatement dans toutes les autres directions pour admirer depuis un emplacement privilégié ce splendide Cirque de Cilaos dont la ville et l'église sont bien visibles sous l'horizon des Salazes et du Gros Morne (Photo 6). Le rocher est stable, plat et il est difficile de le quitter quand il faut se décider à poursuivre la boucle (Photo 8). On retourne au col pour poursuivre sur le sentier qui épouse la ligne de courbe avant de plonger vers les cultures (Photo 10). La pente sableuse est également très forte et il faut regarder attentivement où poser les pieds (Photo 11). On voit la piste plus bas même si le sentier a parfois tendance à disparaître au milieu de belles herbes fleuries (Photo 12). De la piste jusqu'au départ du Sentier de Gueule Rouge on envie les habitants du plateau qui bénéficient tout au long de l'année de ces magnifiques paysages sur le Nord du Cirque (Photo 13, 14 et 17) et sur le Bonnet de Prêtre (Photo 18). La piste rejoint la route dans un virage. Prendre à droite et marcher vers Bras Sec durant 1800 mètres en frôlant quelques îlets composés d'une ou deux cases. Il est impossible de manquer le départ du sentier de Gueule Rouge à droite de la route (Photo 19). Il monte tout d'abord calmement sous les acacias qui envahissent de plus en plus les bois de couleurs avant de plonger de manière vertigineuse vers la Ravine des Calumets, 200 mètres plus bas (Photo 20). On suit une crête bordée d'arbres dont de grands bois de rempart ou de bois maigres. Quelques petites trouées permettent d'admirer le Sud du Bonnet de Prêtre (Photo 23) ou le Nord du Grand Piton dont on a déjà effectué les trois quarts du tour (Photo 21). Attention à certains endroits qui surplombent la vallée par des murailles verticales ; une glissade serait fatale mais quelles vues sur le Bonnet de Prêtre et la vallée de la Ravine des Calumets (Photo 24) ! Les difficultés prennent fin en arrivant à la rivière quand on rencontre le Sentier des Calumets qui descend vers le Sud. Le cheminement est agréable sous les innombrables eucalyptus, au plus proche de la ravine le plus souvent à sec. D'un seul coup, l'eau arrive avec son bruit caractéristique et il faut franchir le cours en passant sous d'énormes rochers, près de deux petites chutes d'eau. Des tuyaux noirs en plastique confirment qu'on a pris le bon passage sous ces roches qui forment un court tunnel (Photo 25). Le clou du spectacle se situe quelques centaines de mètres plus bas quand apparait le Cap Blanc : des gorges larges, très hautes, avec des surplombs inquiétants mais qui semblent bien ancrés (Photo 26). La traversée est aisée et sans difficulté sauf s'il a beaucoup plu et que des gouttes tombent des roches du plafond, rendant glissantes les gosses pierres noires qui encombrent le sentier. Plus bas, on rejoint la forêt habituelle et on longe, au plus près, un tuyau qui a remplacé le vieux en fonte (Photo 27). On termine par quelques petites montées et descentes qui s'alternent pour enfin arriver au village près d'un réservoir alimenté par cette canalisation. La traversée du village est agréable car il comporte de belles cases et on y rencontre des habitants toujours prêts à entamer la conversation. Les vues sur tous les pitons qui entourent ce village encaissé sont magnifiques (Photo 28). Quelques raccourcis évitent de trop marcher sur le goudron. Le tour complet du Grand Piton est terminé en arrivant au véhicule, plus de trois heures après le départ.

Balises


Balises blanches uniquement sur Sentier Gueule Rouge et Sentier des Calumets

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre dans le Cirque de Cilaos et rouler jusqu'à Palmiste Rouge - Se garer au début du village, en fin de descente au parking quelques mètres après le pont sur le Bras Morel - Débuter la randonnée par le sentier qui débute en rive droite à 2 mètres du Bras Morel - Marcher vers le Piton en laissant le premier sentier partant à droite - Poursuivre et passer un ancien éboulis puis rejoindre au autre croisement - Bifurquer à gauche vers le Col du Piton Morel - Au col, profiter des panoramas sur Cilaos et poursuivre sur le flanc du Grand Piton avant de descendre vers les cultures - Prendre à droite sur la piste de service puis rejoindre la route de l'Îlet Gueule Rouge - Marcher sur le macadam en direction de Cilaos puis tourner à droite sur le sentier de Gueule Rouge - Monter un peu puis descendre fortement vers la Ravine des Calumets pour retrouver le Sentier des Calumets qu'on emprunte vers Palmiste Rouge - Franchir le Canyon de la Ravine des Calumets puis poursuivre sur le sentier jusqu'à Palmiste Rouge, près d'un réservoir - Rejoindre le véhicule en traversant le village par la route classique.

Le panorama 360° du col du Piton Morel

En arrivant au Col, prendre à gauche la trace qui permet de rejoindre les rochers dénudés à 5 ou 6 mètres.
Depuis les rochers on peut voir le sud du Cirque de Cilaos avec le Dimitile à gauche, l'Îlet à Cordes à droite ainsi que le Piton Morel qui cache une partie du Piton de Gueule Rouge.
Devant soi, c'est toute la partie Ouest du cirque qui passe par la Fenêtre des Makes, le Petit et le Grand Bénare, le Taïbit, les Salazes, le Gros Morne et le Piton des Neiges.
On peut voir des panoramas sur Cilaos depuis une dizaine de points connus de l'île. Celui-ci l'emporte sur tous les autres car il permet un quasi 360° impressionnant et magnifique après un peu plus de 60 minutes de marche.

Une collection unique de bonzaïs à Palmiste Rouge

L'itinéraire de cette randonnée passe à quelques mètres de la collection de bonzaïs de Jean Marc PAYET. Pur moment de plaisir que de se promener entre les arbustes en pots ou en terre, seuls ou insérés dans des jardins zen. La visite, conseillée par Randopitons, demande une heure pour profiter de ces merveilles, des bassins, des carpes, des arrangements minéraux, des racines, de l'aire de pique-nique mise à la disposition des randonneurs. Tarif de la visite : 5€ avec une boisson offerte. Possibilité de dormir sur place dans un gîte pour deux personnes à 60€ la nuit. Visites tous les jours de 9h à 16h30. Adresse : 11, bis Route du Cap, Palmiste Rouge. Réservation : 06 92 32 01 41 ou 02 62 56 92 64.

Le film de Martial Bertrix

Le film de Martial qui a effectué la boucle avec ses amis et a beaucoup apprécié les panoramas. Circuit effectué le 3 juillet 2015.

Randonnée ajoutée le : 01/12/2013