Le circuit des Ravenales au Chemin de Ceinture

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h
Distance 3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 375 - 248 m
Dénivelé positif 180 m
Dernière mise à jour 16/05/2018

Peu d'arbres du voyageur mais concentrés

Le circuit des Ravenales est une boucle traversée par un sentier en forte pente qui crée ainsi deux nouvelles boucles. La carte ci-dessous ne trace que le grand tour mais il faut absolument utiliser au moins une fois le sentier de traverse, et pourquoi pas en montée.

Voici une très courte randonnée à effectuer le jour où l'on fait le tour de Grand Etang, tout proche et facile. Cette région voit, plus qu'ailleurs, pousser des arbres du voyageur (ravenales) un peu partout dans les bois. Mais il n'y en a pas autant qu'on pourrait l'imaginer ; c'est leur concentration dans la première partie de la boucle qui a donné son nom au sentier. Rien à voir avec certaines randonnées à Madagascar où on peut en traverser des forêts entières et où cet arbre aux feuilles originales peut recouvrir à lui seul des pans entiers de montagnes. Son image apparaît sur l'emblème national du pays où on consomme même des parties du cœur. En revanche les goyaviers et jamrosats (jam-roses, jambrosades : sysygium jambos Alston), se plaisent également dans les parages. Ils fournissent une ombre agréable mais rendent le sentier sombre et exempt de tout panorama. Quelques passages permettent pourtant de beaux points de vue sur la fin de la Plaine des Palmistes jusqu'à Saint Benoît. Quelques échelles ou escaliers métalliques facilitent grandement les passages techniques. Les trois petites chutes d'eau du Bras Batardeau s'atteignent sans danger à partir du sentier. Ne pas manquer, à la fin de la boucle qui s'effectue sur route, la grande plantation de palmistes entourée de grillage et la non moins grande demeure des propriétaires gardée par des dizaines d'angelots de béton !

La randonnée débute à un grand parking proche des kiosques de pique-nique où au moins trois parcours sont possibles.

Parcours A, le plus facile, présenté sur cette carte : Partir par la route vers la Plaine des Palmistes et tourner à droite au début de la petite piste ombragée qui amène au croisement des sentiers. Poursuivre et terminer la boucle par la descente du Bras Batardeau puis la route des palmistes. Inconvénient : on ne connaîtra pas le sentier du milieu.

Parcours B, plus difficile : Monter les escaliers dès le parking et redescendre à gauche par la piste ombragée vers la route puis revenir au parking pour reprendre la montée par les marches et terminer par la droite la boucle avec la descente du Bras Batardeau.

Parcours C, encore plus difficile : Partir par la route vers la plantation de palmistes et remonter le sentier aux dix échelles en longeant le Bras Batardeau. Poursuivre et obliquer à gauche au croisement pour redescendre au parking. Remonter ce sentier aux nombreuses marches et redescendre par le circuit de gauche par la piste ombragée.

Les mathématiques permettent même d'autres combinaisons. L'aire de pique nique est très bien entretenue et les kiosques ou tables entourés d'herbe rase (Photo 1). Pas de problème pour utiliser la route car elle est étroite et sans beaucoup de circulation. La piste qui remonte en lacets à partir du point 175 est large et le plus souvent bordée de jamrosats penchés créant un tunnel souvent sombre (Photo 2). La terre peut y être glissante s'il a plu. Le long escalier qui remonte au milieu de la boucle est également en très bon état (Photo 6). Il comporte d'innombrables marches en bois, rarement hautes mais toujours construites sur une forte pente entre les arbres et des touffes de ravenales en éventail qu'on trouve plutôt dans nos jardins ou parcs. Une fois au plus haut, quelques trouées dans la végétation permettent de beaux points de vue sur la campagne avoisinante, montagneuse et boisée d'un côté (Photo 5) ; cultivée presque jusqu'à la mer de l'autre. Le chemin large qui passe en haut du circuit est très agréable et comporte peu de difficultés. On y retrouve les tunnels végétaux et on marche souvent sur un tapis de racines (Photo 13) avant de traverser le Bras Baptiste (Photo 10)et une première fois le Bras Batardeau. Commence alors une très longue descente sur de nouvelles marches ou sur des roches. La ravine est toujours proche et le bruit de petites chutes attire l'attention puis le regard ((Photo 22). En prenant garde de ne pas glisser sur les rochers du fond de la ravine, on peut toutes les approcher. Les passages les plus techniques sont remplacés par des escaliers métalliques pourvus de rambardes rendant cette descente presque ludique (Photo 16). La route marque la fin des difficultés et c'est en se baladant qu'on termine la boucle après avoir admiré la plantation de palmistes (Photo 25) ou compté les angelots qui décorent les multiples piliers de la propriété.

Balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Gagner Chemin de Ceinture, un village situé sur la route des Plaines (RN 3), entre la Plaine des Palmistes et Saint Benoît - Au rond-point du village, emprunter la Route Hubert Delisle sur environ 1 km jusqu'aux kiosques et au parking - Choisir un itinéraire en fonction des critères proposés ci-dessus et revenir au parking.

Les ravenales

Ravenale (Arbre du voyageur) Ravenala Madagascariensis ; famille des Musacées. Originaire de Madagascar, il est cultivé pour son aspect ornemental dans toutes les régions tropicales. Son implantation sur ce site est donc tout à fait artificielle.
Arborescent quand il est adulte avec 10 à 30 mètres de hauteur, mais sans tronc lorsqu'il est jeune, il est unique en raison de son énorme touffe de feuilles disposées en éventail sur un seul niveau.
L'arbre doit son nom, ainsi que son nom anglais "traveller's tree" au fait que la base naviculaire des feuilles disposées de façon dense renferme environ 1,5 litres de liquide que l'on peut recueillir en cas de besoin en perçant la base des feuilles.
Il faut signaler toutefois que cette eau n'est pas vraiment potable car elle est généralement polluée et a un goût très fade.
(Texte de la pancarte située au parking)


Commentaires sur cette randonnée (7)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Bryce, 16/05/2018 19:21
Randonnée complétée le 14/05/2018 en 0h40

Randonnée fort sympathique et très facile à effectuer. Un régal par beau temps avec les divers points de vue sur le massif du piton de la fournaise et sur une petite partie de la côte est de l'île.

Nanard-26, 02/04/2018 17:59
Randonnée complétée le 02/04/2018 en 1h30

Après les pluies du 1er trimestre,le bras Batardeau, que l'on traverse à gué trois fois au début de la montée vers les échelles, était très gonflé et les traversées étaient beaucoup plus impressionnantes que les fameuses échelles ! On a terminé la boucle en descendant par un petit sentier qui ne figure pas sur la carte IGN et qu'on prend à gauche au niveau de la grosse concentration de ravenales. Il aboutit pile au parking. Très belle balade... mais il vaut mieux la faire dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (comme nous) surtout avec des jeunes enfants pour ne pas terminer par les passages les plus délicats : échelles en descente et gués.

Zoreille41, 13/01/2018 18:15

Sortie sympathique et sans réelles difficultés. Le sentier est propre et entretenue.

Christian Léautier, 07/01/2017 16:20

06/01/2017 Aimable balade au milieu des arbres du voyageur et surtout des jamrosats avec des fruits au parfum et à l'odeur de rose-délicieux à mon goût- et pourquoi ne pas "fouiner" un peu le long du Bras Batardeau où l'on découvrira plusieurs mignonnes petites cascades dans un décor très ombragé même presque trop sombre parfois à cause de la "couverture" des jamrosats mais super quand il fait très chaud.

liot, 28/12/2016 21:36
Randonnée complétée le 28/12/2016 en 2h00

magnifique rando faite avec notre fils de 4ans, le meilleur pour la fin : petite cascade et petit bain; la descente est assez forte et peut être assez difficile pour des petits s'il a plu

Martial, 13/10/2016 17:41
Randonnée complétée le 12/10/2016

très agréable et superbe

RPG, 22/05/2016 10:41
Randonnée complétée

Sentier en excellent/parfait état ! idéal pour s’entraîner si on a pas beaucoup de temps ou se balader avec les enfants.

Randonnée ajoutée le : 01/08/2016