L'Ilet à Guillaume par la boucle de la Route Forestière Plaine d'Affouches

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h15
Distance 16.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1248 - 462 m
Dénivelé positif 840 m
Dernière mise à jour 14/08/2021

Nouveau pélerinage à l'Îlet à Guillaume

L'îlet à Guillaume est abandonné depuis fort longtemps mais il est parfois nettoyé et permet d'effectuer d'émouvants pélerinages. La case tient encore sur ses murs de tôle mais pour combien de temps ? Paradoxalement, le cimetière situé à la fin de l'allée bordée de cryptomerias est bien réhabilité et très propre. Le sentier qui vient du Colorado a été remis en état et la longue passerelle au-dessus de Bras Guillaume s'évite désormais par une déviation traversant la rivière à gué. Le sentier qui vient de la RF de la Plaine d'Affouches est également en très bon état, bien signalisé et entretenu. Que les arachnophobes se préparent à la descente envahie d'énormes bibesEnormes araignées qui peuvent atteindre 8 à 10 cm d'une patte à l'autre. dont les toiles bouchent parfois le sentier. Le passage s'effectue à un moment sur l'arête mais ne comporte pas de danger particulier. On a, depuis une des échelles, une très belle vue sur la modeste cascade du Bras Guillaume qui n'a beaucoup d'eau qu'en période pluvieuse. Le passage le plus risqué sur la route du Kiosque d'Affouches a été contourné par un sentier qui démarre sur le sentier du Piton Fougères. Il évite ainsi, par un court détour, les multiples éboulis sur la RF qui peuvent s'avérer dangereux. La randonnée, très agréable dans ce sens, devient plus sportive dans le sens inverse, surtout à cause de la montée située après l'Îlet à Guillaume (voir profil).

La randonnée débute au bord de la Route Forestière de la Plaine d'Affouches qu'il aura fallu suivre durant plusieurs kilomètres avec le véhicule mais sur un sol correct et carrossable, ne comportant que de rares nids de poules. On ne peut pas manquer le sentier venant du Colorado, bien visible, à gauche de la RF, à ses 1000 mètres d'altitude. Plusieurs places de parking sont prévues pour d'éventuels départs depuis ce point. La portion de route qui suit est longue et poussiéreuse (Photo 1) mais traverse d'agréables paysages permettant également de beaux panoramas de tous côtés (Photo 2). Dans les virages proches du rempart, on a sous les yeux une bonne partie du trajet à effectuer sur piste (Photo 3). Plus on monte et plus le Gros Morne dépasse à l'horizon (Photo 4) tandis qu'on s'éloigne du port aperçu à l'horizon (Photo 5). A l'approche du kiosque d'Affouches, repérer la crête du rein qui descend en direction de l'Îlet à Guillaume (Photo 6). C'est là qu'on rencontrera les échelles pour franchir les parties difficiles. A partir du kiosque, se méfier des cailloux qui peuvent tomber de la falaise après la barrière. Un sentier a été créé pour ce contournement. Pour cela, partir à droite après le kiosque, monter un raidillon et marcher en direction du Piton Fougères. Emprunter ensuite le sentier à gauche au premier croisement puis rejoindre la route par quelques marches dans une végétation fournie. Les "risque-tout" qui veulent encore passer par la route se méfieront des mini-éboulis, surtout en période humide qui facilite le détachement des pierres. La route forestière devient de plus en plus tortueuse, rajoutant du kilomètre sans augmenter l'effort car elle est assez plate. Après plusieurs lacets sur la piste qui devient de plus en plus herbeuse (Photo 7), on traverse le Bras Guillaume et la piste oblique vers le rempart qu'on devine derrière la forêt de cryptomerias (Photo 9). Moins d'un km plus loin, on rencontre le sentier de la Roche Ecrite dans un lacet au milieu d'une végétation comportant de très hauts fanjans (Photo 10). La Roche Ecrite se rejoint en partant à droite mais la distance est encore grande pour parvenir au gîte. Prendre à gauche vers l'Îlet à Guillaume et traverser la forêt de cryptomerias bien plus ombragée que ce que l'on vient de parcourir (Photo 11). La forêt de bois de couleurs prend le relais mais les goyaviers ont débuté leur colonisation (Photo 12). La pente n'est jamais très forte, des lacets serrés en diminuent la sensation (Photo 13). La forêt devient plus clairsemée et le sentier emprunte une crête assez étroite. Heureusement des échelles et des rambardes aident et protègent ces passages même si les arbres et arbustes diminuent la sensation de vertige (Photo 14). Les échelles, de bonne qualité, aident également à franchir les passages les plus abrupts (Photo 15). Hormis les goyaviers, on traverse de belles forêts aux essences variées rendant très agréable cette randonnée (Photo 16). La pente forte est régulière. Elle permet d'embrasser du regard la vallée du Bras Guillaume et celle de la Rivière Saint-Denis (Photo 17). Un sentier très ancien descendait dans la vallée du Bras Guillaume mais il devient très difficile à repérer (Photo 18). Le sentier est bordé de branles verts et bien sûr de goyaviers. Plus bas, ne pas manquer d'écraser quelques feuilles de camphriers pour l'odeur agréable de leur sève. Un panneau sous les arbres annonce l'Îlet à Guillaume très proche (Photo 19). Une petite halte respectueuse au cimetière toujours bien entretenu (Photo 20) précède l'arrivée à l'îlet à Guillaume dont il ne restera bientôt plus de vestiges car la végétation reprend ses droits. Des fouilles récentes tentent d'étudier le lieu de manière scientifique (voir § ci-dessous). Quelques vestiges sont heureusement trop lourds pour quitter le lieu dans un sac à dos (Photo 21). Contourner la case pour rejoindre le rempart à l'arrière où une esplanade herbeuse peut donner l'occasion d'un casse-croûte agréable sous les cryptomerias. Le sentier qui descend vers la passerelle comporte des portions qui longent des murets mis à mal par les racines de jamrosats (Photo 22). Plus bas, il est parfois encombré de plantes mais reste visible. Ralentir le pas pour éviter une possible glissade car les jouvences cachent des cailloux glissants. La passerelle vieillit lentement et des panneaux interdisent son utilisation (Photo 23). Une déviation, sous la passerelle, permet de suivre un peu le Bras Guillaume (voir § ci-dessous) avant de reprendre le sentier officiel le long de la canalisation. La remontée vers le Colorado est régulièrement remise en état pour entretenir les installations (Photo 24). Des traces de soudure montrent que la chute d'une grosse pierre peut faire de gros dégâts. Eviter cet itinéraire en cas de fortes pluies qui sont presque toujours à l'origine des chutes et glissements de terre ou de cailloux. Le tuyau est toujours visible en bordure de sentier (Photo 25). Il comporte quelques parties bétonnées pour protéger le transport de l'eau (Photo 26). La pente est rarement forte et la marche assez rapide. Le petit calvaire sur la gauche ainsi que les filaos marquent la fin de la montée le long de la canalisation. Il suffit alors de prendre totalement à gauche, de pénétrer dans un tunnel sombre créé par la végétation dense. Ensuite, longer le rempart qu'on vient de gravir pour rejoindre la route forestière sur le sentier des Goyaviers, très fréquenté et agréable, bordé de fougères et brandes classiques poussant entre 700 et 1000 m (Photo 28).

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Denis ou à La Possession et emprunter la RD41 jusqu'au Quinzième - Bifurquer sur la Route Forestière de la Plaine d'Affouches puis rouler jusqu'au croisement de la route et du sentier venant du Colorado (7,3 km, altitude 1000 m) - Se garer et débuter la randonnée en suivant la piste jusqu'à la barrière qui empêche le passage des véhicules, au début du sentier de Dos d'Ane - Poursuivre sur la piste après la barrière et jusqu'au nouveau croisement avec le sentier qui vient de l'Ilet à Guillaume et se poursuit vers la Roche Ecrite (Km 14 de la piste) - Descendre à gauche vers l'Îlet à Guillaume, traverser la zone abandonnée puis poursuivre en direction de la passerelle sur le Bras Guillaume - Effectuer la remontée vers le Colorado et tourner plein sud au premier croisement en suivant le rempart pour rejoindre le véhicule. Une autre manière (non prévue sur la carte) consiste à prendre le sentier qui part directement de la route du Quinzième comme sur cette randonnée. Cela évite de remonter la piste mais rajoute deux km à la boucle.

Les travaux archéologiques

Plusieurs acteurs se sont réunis pour poursuivre la mise en valeur de l'Îlet à Guillaume. En octobre 2020, une équipe de l'Inrap a effectué des relevés 3D. En 2021, une mission de maîtrise d'œuvre réalisera un diagnostic sanitaire des vestiges et proposera une programmation des travaux d'urgence. La collectivité souhaite sensibiliser les randonneurs à la fragilité du site. Des panneaux d'information vont être installés. Les sentiers de randonnées passant par l'îlet courent le risque d'être fermés temporairement durant certains travaux. Pour mieux connaître l'histoire bouleversante de ce site et tout savoir des travaux entrepris ou à venir visiter le site du département.

Le sentier de contournement de la passerelle

En arrivant à la passerelle (depuis St Bernard), prendre le sentier qui descend à gauche avant la cuve, passer sous le tuyau blanc puis longer l'ouvrage en pierre sèche de soutien de la passerelle. Suivre un sentier en lacets qui rejoint le Bras Guillaume. Remonter le bras jusqu'au petit bassin puis retrouver le sentier officiel. Prendre à droite vers l'Îlet à Guillaume.
En venant de l'îlet, plonger vers la rivière avant de parvenir à la passerelle et descendre le bras Guillaume jusqu'au gué. Emprunter le sentier qui remonte en lacets vers l'ouvrage en pierre sèche de maintien de la passerelle puis poursuivre sur le sentier de la canalisation.

La rando filmée de Martial Bertrix

Le film de 6,5 minutes comporte des portions d'un autre circuit vers la Roche Verre Bouteille mais montre bien la descente par les échelles ou la passerelle de l'Îlet à Guillaume.


Commentaires sur cette randonnée (42)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Walking Dog 974, 22/09/2021 19:57
Randonnée complétée le 22/09/2021 en 5h10

Bonjour, j'ai pratiqué cette belle boucle ce 22/09/21. Depuis le temps que je voyais des panneaux ONF m'invitant à me rendre à l'îlet à Guillaume lors de précédentes randonnées ( la1159 et la 1030 notamment) , il était temps !.
Franchement un beau sentier, que j'ai suivi scrupuleusement selon la fiche.
Mais je retiens l'idée de pouvoir commencer par le Sentier des Goyaviers de la 1030, ce qui soulagerait les amortisseurs de ma voiture qui a affronté la RF de la Plaine d'Affouches lol !
Au début la piste laissait voir de beaux paysages et je décidai de rester sur cette piste après le kiosque d'Affouche, histoire d'avoir un zeste d'adrénaline avec les petits éboulis (et d'autres moins petits ! On voit bien que ces roches sont friables et instables).

J'en ai eu un d'ailleurs de "zeste d'adrénaline" car quelques cailloux ont commencé à tomber 5 m devant moi mais j'ai poursuivi (en accélérant je l'avoue ! lol) , surtout qu'ensuite j'ai pu admirer une belle palette de terres rouges (photo 1).
Ainsi le domaine Fleurié s'est-il invité à la fête !
Puis ce fut la descente vers l'îlet en sous-bois avec les courtes et belles échelles, descente qui continue avec le magnifique sentier de crête plutôt sécure (photo 2) mais qui moi m'a incité à ralentir le pas,( histoire de ne pas voir de trop près le Bras Guillaume !).....Que de beaux panoramas tout autour !
Avec en sus quelques goyaviers encore présents , acidulés et sucrés quasiment à la perfection !

Enfin, le lieu que je voulais connaître : l'ancien pénitencier pour enfants.
Difficile de se dire que ça a existé, et pourtant....C'est si étrange.
Le cimetière (photo3) est simple, mais triste et silencieux.
C'est ce silence qui m'a conduit à me recueillir quelques minutes devant cette dizaine de petites tombes gardées par le regard bienveillant de Saint Joseph (corrigez-moi si je me trompe)
Finalement, je décidai de suivre le conseil de Passoar (voir commentaires) : je pris un des outils de jardinage et je nettoyai les tombes de leurs feuilles mortes.
Une façon de ne pas oublier ce lieu historique et ces gosses.

Après avoir visité les alentours, je repris le sentier principal pour me diriger vers le Colorado en passant par le sentier de rempart : là encore de beaux panoramas (photo 4) se présentaient à moi malgré un ciel devenu terne, et même si je ne souffrais pas de vertige ce jour-là, je restais prudent lors de la prise de vues.

La dernière partie, le tunnel dans les goyaviers (photo 5), variait plutôt bien les montées et les descentes.. Il y faisait un peu froid. Belle randonnée !
D'après ce que j'ai vu et éprouvé, Endevours et Randopitons ont raison : cette boucle serait plus sportive prise dans l'autre sens.....

MERCI à Randopitons qui oeuvre de belle façon à la conservation du patrimoine historique de l'île !

Endevours, 19/09/2021 16:26
Randonnée complétée le 19/09/2021 en 4h30

Très belle randonnée. Paysages magnifiques et dégagés. J'ai préféré la faire dans l'autre sens en commençant par l'Ilet à Guillaume pour avoir la grosse montée au lieu de la descendre. 4h30 depuis le parking de Saint Bernard et 1100 de dénivelé positif.

Wild974, 11/09/2021 03:51
Randonnée complétée le 17/07/2019 en 5h00

@adehulster : Il y a une zone d'ombre GPS quand on passe dans le Bras Guillaume. Le GPS peut tout à coup indiquer votre position en haut des Remparts lorsque le signal est récupéré par la montre.

adehulster, 11/09/2021 01:57
Randonnée complétée le 09/09/2021

Mon appli de running indique +2000 m -2000m de deniv depuis le parc du colorado 19km... je ne sais pas si elle a craqué ..

Zorghk, 09/09/2021 09:59
Randonnée complétée le 05/09/2021 en 5h00

Très belle randonnée que je n'avais encore jamais faite. De très beaux points de vue sur la rivière Saint Denis. Le site de l'îlet à Guillaume est vraiment à découvrir. Sentier bien entretenu tout le long. Personnellement j'aurai mis 3 ou 4 cœurs à l'intérêt général de la fiche de ce parcours.

Jonathan O, 05/09/2021 16:51
Randonnée complétée le 06/09/2021 en 4h30

Rando faite au départ du Colorado, en courant sur les portions plates ou descendantes. Très belle premier partie jusqu’à l’îlet à Guillaume puis la crête permettant de rejoindre la RF. Le reste moins sympa.

pirlouis, 21/08/2021 19:02

rando faite le 21/08/2021. Ça vaut vraiment la peine de prendre le temps de déambuler dans les vestiges de l'ancien pénitencier qui ont fait l'objet de fouilles par l'inrap. Il y a un plan du site affiché sur l'ancien gite en bois et il est assez facile de trouver les ruines des murs colossaux, des 3 bassins et bâtiments mis à jours (voir les photos) en plus du cimetière qui était déjà mis en valeur auparavant. Par contre les longozes sont déjà entrain de reprendre possession des lieux alors allez y assez vite.

muriel57, 04/06/2021 20:12
Randonnée complétée le 04/06/2021 en 4h45

Rando effectuée ce jour, mais en partant du Colorado pour raccourcir le trajet en voiture, et donc en sens inverse du descriptif. 4h45 de temps de parcours, 5h15 avec le repas à l'ilet.
La montée depuis l'ilet à Guillaume pour rejoindre la crête et la route forestière d'affouche pique les mollets :-)
Mais randonnée magnifique, aux paysages superbes et dans lieu chargé de mémoire.
Superbe rando sur le secteur nord.

Passoar, 08/04/2021 14:35
Randonnée complétée le 01/04/2021

Une belle rando sur un site inspirant, à faire peut être avant l'arrivée de la foule et les dégats collatéraux à prévoir...
Ballade effectuée le 01/04/21 en suivant strictement l'itinéraire proposé.
La route forestière subit les outrages du temps et de l'érosion, les gouttières profondes et nids de poules en tout genre prolifèrent, cependant nous sommes passés (presque) sans racler avec une Citroën C3.
Pour ceux qui seraient curieux de la géologie et des risques inhérents au tracé du sentier de la canalisation, et de la portion fermée de la RF, voir le lien barbare suivant :
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiD3KPBsO7vAhVSeMAKHT4FD94QFjAAegQIBBAD&url=http%3A%2F%2Finfoterre.brgm.fr%2Frapports%2FRP-52517-FR.pdf&usg=AOvVaw2jE5Q9K4k-cEIl0G-KUPoM
Il s’agit du rapport commandé au BRGM par l’ONFen 2003. Il faut en conclure que la portion de RF est vraiment à éviter avec des chutes de pierres et blocs quotidiennes, et que le sentier canalisation ne peut être sécurisé de façon pérenne sans investissements massifs façon route du littoral, ou à ouvrir un autre sentier sur un rein descendant vers la passerelle.
En attendant, le sentier de contournement de la RF, un peu dégradé à la redescente, met un peu de piment sportif dans une ballade qui fait par ailleurs faire pas mal de dénivelé mais de façon très confortable en pente régulière ( dans le sens anti horaire proposé, attention !)
Passages avec vue très spectaculaire sur l'arête d'accès au Sud.
Le cimetière est très émouvant. Comme quelqu'un a pris soin de laisser là des outils de jardin, ceux qui le désirent pourront donner un coup de râteau à gazon entre les tombes pour tenir à distance les feuilles de bambou, ce qui ne prend que cinq minutes, mais à se faire dévorer par les moustiques cependant.
Le site dans son ensemble est très inspirant. On ne sait pas très bien dans quelle mesure exactement les enfants ont construit eux même les fondations des très vastes et impressionnantes installations dont nous parcourons les vestiges.
C'est le visionnage de cette page :
https://www.departement974.fr/actualite/retour-en-images-sur-chantier-archeologique-site-de-lilet-guillaume
parlant du travail des géologues qui ont campé sur le site tout le mois d'octobre dernier, et montrant l'énorme travail de défrichage entrepris par l'ONF pour rendre possible ce campement qui m'a donné envie de vite aller voir le site avant le retour des pestes végétales.
Hélas, on comprend mieux à voir la vitesse avec laquelle la nature reprend ses droits, pourquoi il ne reste aucun bâtiment debout à part un angle de la chapelle et de même pour un atelier.
Un panneau explicatif sur bâche pvc situé au niveau de l'ancien gîte permet de mieux se situer.
Pour ceux qui souhaiteraient se faire une idée plus précise du contexte (révoltant) dans lequel des enfants étaient enfermés là haut, je vous renvoie à ce lien:
https://journals.openedition.org/criminocorpus/1770#authors
C'est la publication universitaire d'une étude de M. Bruno Maillard, docteur en histoire/enseignant-chercheur, qui est absolument passionnante, en particulier à propos du fait que ces enfermements étaient probablement dès la base illégaux en vertu de décrets sur les modalités de jugement et de punition des mineurs établis pour la France, mais non appliqués dans les colonies cour cause de laisser faire ou de convictions contraires des décideurs de l'époque...
Pour finir ce très très très long commentaire, retour à la rando: en remontant vers la fenêtre, nous avons croisé deux employés de la société des eaux qui réparaient la canalisation. Ils nous ont mis en garde sur des chutes de pierres possibles.
En effet, si j'avais bien regardé la météo pour le jour de la ballade, je n'avais pas regardé s'il avait plu dans les haut dans les 48h précédentes, ce qui est crucial comme signalé dans l'étude géologique.
Nous avons pu traverser de fait une chute de blocs particulièrement récente à voir la fraîcheur des blessures faites aux plantes, et sûrement de l'ordre du (des?) m³ à voir l'état du sentier.
À savoir donc, que ce sentier comporte des zones instables sous lesquelles mieux vaut ne pas s'attarder... Merci pour l'avertissement monsieur Admette...
(Moin la pèr mi diaou, moin la pèr mi diaou, pass' su la route en corniss...)

Tavi, 21/03/2021 16:19
Randonnée complétée le 20/03/2021 en 8h00

Très belle randonnée 7h15 départ retour 15h15.
Départ du Parking station météo.
Ma trace GPS sur Mapmyrun m'a montré 22 km. Belles vue d'en haut sur illet.

Randonnée ajoutée le : 01/05/2018