L'Ilet Alcide par le tour du Bois de Sans Souci et le sentier l'Affouche

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 7.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1540 - 1250 m
Dénivelé positif 380 m
Dernière mise à jour 27/06/2020

Voyage au pays des envahissantes

Cette fiche remplace une précédente qui montait à l'Îlet Alcide en traversant un ancien sentier botanique désormais totalement envahi de longoses.

Les chemins les plus classiques pour se rendre à l'Ilet Alcide sont les sentiers de Sans Souci ou du Rempart de Mafate par le Piton des Orangers. Cette randonnée permet de rejoindre l'îlet par le circuit le plus court à partir de la Route Forestière des Cryptomerias. La première partie pourrait aisément être transformée en sentier pédagogique où pourraient venir des élèves afin de les sensibiliser sur les dangers de la propagation de certaines plantes envahissantes. Elles s'y côtoient toutes et c'est la plus résistante qui l'emportera un jour. Ce sont les longoses qui recouvrent le plus les sous-bois, du début jusqu'à la fin et il vaut mieux le savoir si l'on est allergique à leur pollen ou simplement à leur présence. Les sentiers sont tous de bonne qualité et certains ont été très bien remis en état avec de jolies contremarches en planches épaisses et solides. Les vues sont rares en raison de la végétation, même au point de vue où les plantes en cachent une partie. L'Îlet Alcide est toujours aussi calme et deux tables de pique-nique peuvent donner des idées de sorties avec casse-croûte et repos à mi-boucle. Le Roi des Tamarins a perdu une branche mais reste droit comme un I, contrairement à beaucoup de ses congénères qui gisent sur le flanc ou ont créé de belles arches naturelles.

La randonnée débute au grand rond point qui marque la fin officielle de la Route Forestière des Cryptomerias et au parking pour les familles venant nombreuses pour parcourir les bois de la région. Débuter par une courte traversée du bois de cryptomerias qui borde la piste (Photo 1). Il n'y a pas 50 mètres qu'on a quitté le parking et il faut déjà s'habituer aux longoses. La fin de la piste est une vaste clairière d'où partent deux sentiers. Elle abrite une table de pique-nique et un panneau explicatif (Photo 2). La forêt de cryptomerias cesse ici. On pénètre dans la forêt de Sans Souci par un sentier en forte descente bordé de jouvences (Photo 3). Le sentier est étroit, bordé de bois de couleurs qui respirent de moins en moins, envahis par endroits par les vignes marronnes qui ont entamé leur lent travail d'étouffement. Plus loin il devient plus boueux au milieu des longoses et des racines qui obligent à lever le pied (Photo 4). Les plantes envahissantes sont partout mais la forêt reste encore agréable (Photo 5). Après 500 m, on arrive aux abords de la Ravine la Plaine qu'on aperçoit, cachée dans une végétation touffue, à partir d'une aire dégagée bordée d'une vieille rambarde (Photo 6). Une échelle en bois permet de passer une barre rocheuse et de descendre en direction du lit de la rivière (Photo 7). On remarque (mai 2020) des plots en béton, très récents, qui accueilleront une nouvelle rambarde et une échelle métallique. Espérons que les abords seront un peu nettoyés pour continuer à profiter des vues sur la vallée de la rivière. Lors du franchissement, on a déjà du mal à en distinguer le fond caillouteux et glissant car là aussi, la vigne est au travail et bien courageux celui qui voudrait la remonter. Une fois la ravine passée, on poursuit en tentant de deviner les essences rencontrées dont le tronc est caché par les longoses et les branches trop hautes pour une bonne identification (Photo 8). Les belles racines, dont celle des bois maigres, sont faciles à distinguer (Photo 9). Hormis quelques courtes descentes et remontées immédiates, le sol est en pente légère et le sentier toujours en bon état (Photo 10). On parvient aux poteaux de l'ONF à un croisement de sentiers. On est au départ du sentier des longoses traité dans la fiche précédente mais qui n'est praticable que par des "randopitonneurs" avertis et habitués à ce genre d'aventure (Photo 11). Laisser celui qui part à gauche en direction de Sans Souci et poursuivre tout droit. Le sentier, d'un environnement identique, monte légèrement durant 500 mètres avant de descendre franchir une ravine et d'atteindre le rempart de la Rivière des Remparts. Les fougères cachent la vue sur l'Îlet Cambour et l'Îlet Flamand situé au bord de la Rivière des Galets (Photo 12). Quelques trouées permettront d'entrapercevoir l'autre côté de la vallée mais il faudra attendre les Terrasses pour vraiment se régaler des paysages. Rester sur un sentier bordé de longoses avec de beaux bois de couleur inégalement répartis. Il s'élargit par moments dans des sous-bois ombragés (Photo 13). On retrouve les inévitables racines ou arbres morts avant d'arriver au croisement de nouveaux sentiers (Photo 14). Prendre à gauche le sentier Affouche qui se remarque immédiatement à ses innombrables racines qui recouvrent la totalité du sentier (Photo 15). On peut voir l'arbre en levant les yeux. Ce sont souvent les racines qui le trahissent en premier car les feuilles sont assez ordinaires. Après une courte descente, on remonte un peu pour se retrouver à l'emplacement de l'Îlet Alcide. Un sentier repart immédiatement à droite en direction de Cambour. Poursuivre tout droit vers le plateau où ce brave Clain Vincent Alcide vécut de 1900 à 1944. Une association de la région tente de changer son nom pour le baptiser ALCIPE mais aucune trace de ce nom n'apparaît sur le net. Une halte est possible à la première table proche des grands roseaux (Photo 16). Des champs, de la cour ou de la case, il ne reste rien excepté la petite mare où s'abreuvaient les chèvres (Photo 17). Difficile même de repérer un ancien arbre fruitier. La sortie de l'îlet s'effectue par un caillebotis proche d'une table et d'une touffe d'hortensias (Photo 18). Le sentier grimpe ensuite en direction des Terrasses, toujours dans le même genre de sous-bois (Photo 19). Il comporte plus de pierres sur le passage ou en bordure et le sentier est plus étroit qu'ailleurs. On parvient en 15 minutes au panorama sur Mafate. L'endroit, abandonné malgré une nouvelle table installée, a perdu sa pelouse naturellement remplacée par les galaberts et les fougères. On peut cependant profiter des panoramas sur le Gros Morne, le Cimendef (Photo 20) et le Port (Photo 21). Une forte montée amène jusqu'au croisement du sentier de Sans Souci. Une nouvelle descente donnant des points de vue sur l'Îlet Alcide rapproche du début du Sentier de Cambour (Photo 22). Ce dernier, identique aux précédents, est relativement plus plat (Photo 23). La descente vers la route des Cryptomerias débute un peu avant le Roi des Tamarins. Cet ancêtre au tronc rectiligne mérite un arrêt de quelques minutes pour lui rendre un respectueux hommage (Photo 24). La jonction est rapide sur un sentier très bien remis en état avec rigoles d'évacuation et hautes contremarches en planches (Photo 25). Il reste quelques portions empierrées et des galets pour traverser la Ravine la Plaine qui se franchissent sans difficulté. On frôle à nouveau quelques arbres caractéristiques dont un bois maigre aux racines très longues près d'un tamarin (Photo 26). La fin de la boucle est une formalité sur les dernières marches (Photo 27. La dernière table de pique nique est idéalement placée à 200 m du parking pour reposer les jambes durant le petit en-cas (Photo 28).

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Paul puis à Saint-Gilles les Hauts et prendre la direction du Maïdo (Nombreux panneaux) - Rouler jusqu'au centre équestre puis bifurquer à gauche un kilomètre plus loin pour prendre la Route Forestière des Cryptomerias - Suivre la route jusqu'au rond-point qui en marque la fin et garer le véhicule sur le bord - Débuter la randonnée sur la piste qui prolonge la route puis marcher sous les cryptomerias jusqu'au départ du sentier - Suivre le sentier qui traverse la Ravine la Plaine puis rejoindre plus haut le croisement des sentiers (alt. 1299) - Filer tout droit vers le rempart et rejoindre le sentier venant de Sans Souci - Rejoindre l'Ilet Alcide puis le point de vue sur Mafate - Au point de vue, poursuivre sur ce même sentier pour rejoindre celui de Cambour - Bifurquer au premier croisement à droite pour prendre le sentier de l'Ilet Alcide, passer près du Roi des Tamarins puis poursuivre sur ce même sentier jusqu'à la route forestière des Cryptomerias pour regagner le véhicule.

Le Roi des Tamarins

A quelques dizaines de mètres du croisement du sentier Cambour et du Sentier de l'Ilet Alcide se dresse un très grand Tamarin, à première vue moins impressionnant qu'on peut s'y attendre ou que certains mastodontes tombés au sol depuis des décennies et qui continuent à vivre. Le texte de la petite pancarte fichée à son pied précise : Cet admirable tamarin des hauts dresse ses branches du haut de ses 19m et domine une grande partie de la réserve biologique.
Agé de plus de 400 ans, d'une circonférence de 3,89m, cet ancêtre de la forêt possède un tronc remarquablement droit qui s'étend sur 9m.
Cet arbre, agressé par de nombreux cyclones, a vu passer les premiers habitants de l'île et sans doute des esclaves marrons venus ici pour se cacher.

L'îlet devrait se nommer Alcipe et non Alcide

René Grimaud, fondateur de l'association "Racine320" et du site Bois Nèfles Découverte, petit fils de Vincent Alcipe Clain, milite pour que les lieux reprennent son nom d'origine : "Alcipe". Il connait les lieux comme sa poche et le fait découvrir par des sorties faune, flore, histoire. L'ONF, l'IGN et les administrations concernées entendront-elles son appel ? Voir le reportage télévisé de Réunion la Première qui lui a été consacré.


Commentaires sur cette randonnée (20)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Mery, 05/06/2020 17:37
Randonnée complétée le 05/06/2020 en 3h15

Après un lever de soleil/petit-déjeuner au Maido, nous avons choisi de poursuivre la matinée dans les hauts par cette randonnée ! Départ à 8:30 du parking. Le sentier est bien entretenu, et bien indiqué, seule la partie Îlet Alcide-Les Terrasses est un peu envahie par la végétation, mais le tracé reste bien visible. Très belle balade, dans une végétation luxuriante et de jolis points de vue sur Le Port, Dos D’âne et Mafate ! Le Roi des Tamarins vaut vraiment le coup d’œil ! Retour au parking à 11:45. Soit un parcours de 3:15, en comptant une bonne pause de 30’ à Îlet Alcide, et en marchant vraiment tranquillement.

Skyline, 29/05/2020 13:06

Boucle effectuée le 23-05-2020, départ en prenant à droite à la fin de la piste des cryptomérias, montée vers le Grand Bord, retour sur nos pas, nous avons pris ensuite vers les Terrasses, arrivée à Ilet Alcide, puis retour en prenant le sentier de l'Affouche puis celui des pestes, cependant, il est à noter que cette portion est en fait un sentier pédagogique, mais les plaques indiquant les noms des bois de couleur ne sont plus tellement visibles, et c'est bien dommage, un travail de réfection et de remise en état à effectuer par le Département ? C'est un E.N.S (Espace Naturel Sensible), et il y a de nombreuses espèces remarquables, l'itinéraire est bien entretenu, des marches en bois et un tracé bien propre dans l'ensemble, c'est un sentier familial, attention à ne pas se perdre car il y a beaucoup de variantes sur ce parcours

Christian Léautier, 25/05/2020 13:29
Randonnée complétée le 22/05/2020 en 4h00

Cette rando a plusieurs atouts: c'est une boucle; elle n'est pas difficile pour des marcheurs "moyens";elle est très ombragée; on y rencontre toutes sortes d'arbres: des cryptomérias, des affouches, des tamarins -dont le majestueux Roi des Tamarins, des bois de couleurs; mais aussi toutes sortes de pestes végétales: longoses en particulier(surtout), vignes marronne, galaberts, beaux panoramas sur Mafate...Pique nique sur les belles tables de l'ilet Alcide où j'ai cherché en vain l'ancienne case en vétiver ....pour un total sans trainer et sans les pauses de presque 4 h (ce qui correspond d'ailleurs aux panneaux ONF) donc 1h 30 de plus de bonheurs que ce que prévoit randopitons.(allez! pour une fois je vais positiver ! sur les temps un peu "chiches" du site)

Sophie Toucoula, 18/05/2020 09:21
Randonnée complétée le 16/05/2020

Superbe belle randonnée 💪🏽 les bruits des oiseaux et la fraîcheur des hauts = cadre idyllique.

À refaire 😊

Claudine, 06/02/2020 20:52
Randonnée complétée le 06/02/2020 en 2h45

Elle petite ballade,pas su facile tout de même.
Beaucoup de glissade...

Lily, 31/07/2019 17:29
Randonnée complétée le 31/07/2019 en 3h10

J’ai perdu un peu de temps à vouloir suivre la même trace et me suis perdue, mais comme le dit Fandorine, c’est plutôt les sentiers en pointillé qu’on suit. Il n’y a pas de chemin autre. Le sentier est boueux dans le sous bois, sec au soleil. Il faisait brouillard aujourd’hui. Mais une bonne petite marche de dernière minute 😊. Je vous mets mon kilométrage, mon temps, mon rythme, ainsi que ma trace. Ça peut vous donner une idée.

Sophie M, 14/07/2019 15:30
Randonnée complétée

Fait dans le cadre d'une boucle plus grande, après îlet Alcide (un pont a été ajouté sur la petite mare !) j'ai rejoint le sentier des pestes qui est aussi bien entretenu que les autres, très agréable. Et sentier totalement sec. De très beaux arbres pour les amateurs. Superbes vues depuis le Port jusqu'à la Roche écrite

Fandorine, 24/05/2019 16:23
Randonnée complétée le 23/05/2019 en 3h30

Attention, une partie de la trace n'est plus valide (pratiquement du hors-piste), donc demi-tour au bout d'une bonne demi-heure. Dans le sens anti-horaire, après la bifurcation pour l'ilet Alcide, on s'éloigne de la trace en restant sur le sentier "le plus naturel" (qui apparait en pointillés sur la carte). On rejoint la trace "officielle" un peu plus loin pour terminer la boucle. Sinon, belle balade.

Martial, 12/04/2019 19:47

Nico95, comment trouver le point de départ de la rando, sans douter et aller directement au bon endroit, tout simplement en regardant la carte IGN fourni sur la fiche de la sortie concernée ; vous y penserez pour les prochaines, car même si de gros progrès ont été faits en ce qui les indications sur le terrain, ne pas penser que le moindre sentier est signalé.
Bonne continuation pour la visite de l'île.

Nico95, 12/04/2019 18:56
Randonnée complétée le 12/04/2019

Quel bel randonnée, mais que le point de départ est difficule à trouver !! Si on est de l’ile, j’imagine que l’on connaît, mais sinon... pas un panneau, pas une indication.. comment se douter que c’est plus de 2km après le centre équestre, tout à bout, au milieu de rien.. un rien magnifique par ailleurs!! J’ai mis longtemps à trouver car de fait je me suis garé bien avant et heureusement que des locaux m’ont guidés. Sur le retour, puisque j’etais à pied, j’ai croisé 2 véhicules qui m’ont demandé où étais ce fameux chemin forestier du cryptomerias.. svp, mettez des panneaux directionnels, pensez aux randonneurs qui ne sont pas de la Réunion..Merci

Randonnée ajoutée le : 14/05/2020