Le Dimitile par la Grande Jument et retour par la Chapelle

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h30
Distance 18 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1820 - 720 m
Dénivelé positif 1250 m
Dernière mise à jour 19/12/2018

Beau point de vue sur Cilaos

Bien visibles depuis la région de Saint-Pierre, les dents de scie du Dimitile laissent présager qu'une ascension vers son sommet obligera le marcheur à de nombreuses montées et descentes avant d'atteindre la table d'orientation et le magnifique point de vue sur Cilaos. Pour mieux se rendre compte de ces dents de scie, voir la vignette de décoration en bas de cette page. Mais les paysages rencontrés sont toujours agréables ; le chemin, bien que vertigineux parfois, n'est jamais dangereux ou glissant comme l'est souvent le GRR2 dans ses portions végétales. Attention tout de même aux périodes pluvieuses qui rendent certaines portions glissantes. La région est sillonnée par une multitude de sentiers et pistes de bonne qualité et on peut donc effectuer des randonnées à la carte (25 000ème bien sûr !) Outre les panoramas sur Cilaos, on peut admirer, durant la montée ou la descente de beaux points de vue sur l'Océan du côté de Saint-Pierre ou Saint-Louis et quelques portions des remparts du Bras de la Plaine.

La randonnée débute au kiosque Jean Lauret pour plus de facilité de stationnement. Partir vers l'Entre Deux et emprunter à droite le Chemin Trou de terre qui est bétonné et monte déjà correctement pour une bonne mise en jambes. Il effectue quelques virages puis se transforme en piste de terre. Plus loin, le sentier débute dans les goyaviers qui créent un mur infranchissable. Le sol est assez plat mais souvent glissant. Il rejoint ensuite la crête qu'on ne quittera que rarement jusqu'au sommet (Photo 3). Les points de vue de toute part permettent d'admirer de magnifiques panoramas vers le Dimitile (Photo 1), la mer ou en direction de la Plaine des Cafres (Photo 4) et du Volcan. La pente est faible et la montée est une véritable balade dans les goyaviers. Il faut parfois contourner ou escalader de minuscules pitons sur des marches ou portions glissantes de cette terre ocre des Hauts de l'Entre Deux (Photo 5). A gauche coule la Ravine des Citrons et à droite la Ravine Jean Lauret. Après cette longue montée en dents de scie dans les goyaviers on arrive à un croisement en Y. A gauche, c'est le sentier du Zèbre qui est monté en longeant une autre des arêtes des flancs du Dimitile (Photo 6). Poursuivre à droite sur un sol humide et une pente douce. On marche à quelques mètres de l'arête qu'on aperçoit sur la droite. Les jouvences sont souvent envahissantes et le sentier peut paraître étroit pas moments. On franchit un passage un peu délicat au-dessus des sources du Bras Long avant de remonter par quelques lacets vers l'arête (Photo 9). Les fanjans sont plus nombreux ainsi que les branles qui bordent le sentier (Photo 12). La pente devient parfois plus forte et on rencontre une bifurcation sans indication. Les deux sentiers se rejoignent un peu plus loin. Celui de droite est ombragé tandis que celui de gauche longe le haut de l'arête. La fin de la montée jusqu'au point de vue s'effectue sur une pente régulière. Quelques passages en corniche permettent de beaux points de vue sur les Hauts du Tampon et la Plaine des Cafres. La végétation a changé depuis quelques temps et on chemine sous les grands branles recouverts de barbes de Jupiter. Quelques tamarins font leur apparition et le sentier se couvre parfois de leurs feuilles tombées au sol. Le Dimitile n'est plus très loin. Prendre à gauche au premier croisement et atteindre la table d'orientation par une montée courte mais assez raide. Les vues sur Cilaos font instantanément oublier l'effort fourni ; on a envie de s'asseoir près de la table d'orientation et de ne plus bouger pour profiter longuement du spectacle (Photo 17). Par beau temps, on distingue tous les ilets du cirque et les lacets de l'interminable route de Cilaos (Photo 18). Reprendre le chemin inverse et poursuivre tout droit à la précédente bifurcation. On peut rejoindre la Chapelle par le sentier longeant le rempart ou par la piste. La boucle est assez longue mais le Musée du Marronnage mérite de s'arrêter une demi-heure pour visiter le lieu qui propose des panneaux, des sculptures et la reconstitution d'un camp d'ajoupas (Photo 19 et 20). Suivre la piste jusqu'à la Chapelle (Photo 21) puis à la tombe qui borde la piste. Un peu plus loin, sous des tamarins, débute le sentier de la Chapelle. Ce sentier agréable comporte quelques passages glissants (Photo 22) et passe parfois au plus près de la piste qui rejoint l'Entre-Deux (Photo 24). On coupe cette piste quelques fois mais la suite du sentier est toujours aisée à retrouver. Prendre à droite à la bifurcation marquée par une pierre gravée (Photo 25). Le sentier s'enfonce dans les bois de couleurs et se termine en lacets glissants à la fin de la route goudronnée venant de l'Entre Deux (Photo 26). Suivre cette route pour un repos bien mérité de deux kilomètres. Après une série de lacets bordés parfois de hautes falaises qui perdent régulièrement des cailloux, repérer, près d'un parking, le sentier des Trophées Mondiaux qui descend vers la Ravine de l'Argamasse et rejoint le hameau de Bellevue avant de le contourner. Le sentier est toujours agréable même s'il comporte beaucoup, de fougères et peut s'avérer glissant à certaines périodes. Plusieurs bifurcations peuvent créer des hésitations. Il faut tout d'abord délaisser le sentier de Bellevue, puis le sentier le Doyen et partir plein sud. Tourner à gauche au suivant et rejoindre le kiosque Jean Lauret en s'approchant au plus près des Gorges du Bras de la Plaine qu'on domine de 400 mètres (Photo 27). Les points de vue sont magnifiques, tant vers la vallée qu'en direction de la Plaine des Cafres. Il faut alors passer plusieurs ravine qui impliquent des montées et descentes successives parfois assez raides et en lacets (Photo 28). C'est d'ailleurs par une série de nombreux lacets qu'on parvient à la touffe de bambous qui est proche du kiosque, fin de la boucle. Les nombreux autres itinéraires parcourant ce massif permettent de varier les manières de le visiter. Cette page prévoit un retour par le sentier de la Chapelle mais il est bien sûr possible de revenir sur ses pas et emprunter le sentier du Zèbre ou simplement revenir par le sentier Bayonne ou la route forestière. Quel que soit le sentier emprunté, on a toujours plaisir d'apprécier le charme et le calme du village de l'Entre-Deux.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à l'Entre-Deux, suivre la direction Ravine Citron, tourner à gauche vers le lieu dit Le Trou de Terre et garer le véhicule - Suivre la piste qui se transforme ensuite en sentier après les dernières cases et le réservoir - Suivre le sentier de la Grande Jument qui rencontre à mi-parcours le sentier du Zèbre - Poursuivre jusqu'au sommet et atteindre le point de vue sur Cilaos et la table d'orientation en partant sur la gauche - Revenir sur ses pas puis longer vers l'est le rempart en suivant le large sentier dans les tamarins - Bifurquer à droite vers le sentier de la Chapelle en franchissant les pistes d'entraînement des 4 X 4 - Après la longue descente vers l'Entre-Deux, le sentier rejoint la route forestière - Il suffit de la suivre jusqu'au véhicule en passant par le kiosque Jean Lauret.
Sur les derniers kilomètres, il est plus difficile mais plus agréable de poursuivre sur le circuit bleu de la carte afin d'éviter la marche sur Bitume en suivant le Sentier des Trophées Mondiaux.

Le Musée Ti Kaz Marron du Capitaile Dimitile

Lors de la montée vers le Dimitile ou de la descente vers l'Entre Deux, on rencontre souvent des pierres gravées en mémoire des esclaves de la région. En arrivant aux alentours des 1800 mètres d'altitude, on se retrouve face à un enclos de bois qui abrite des hommages aux marrons ayant fui la servitude pour vivre difficilement mais libres. Des sculptures, dont certaines ont souffert du passage de Béjisa ou d'autres, naïves, sont là pour rappeler la souffrance de ces esclaves. La construction du camp Dimitil' donne une idée de l'habitat des fuyards (quelques branches et de larges feuilles) quand ils ne vivaient pas tout simplement dans des grottes ou à la belle étoile. Une quinzaine de panneaux (photos interdites) retracent avec textes et dessins les origines ethniques, les emplois occupés ou les plus connus d'entre eux. Trois effigies, également naïves, présentent Dimitile, Sarlave ou Laverdure Le Roy. Une petite buvette permet de se désaltérer après cette courte mais sérieuse montée.


Commentaires sur cette randonnée (29)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Agane, 05/04/2021 16:52
Randonnée complétée le 05/04/2021

Faite aujourd’hui, randonnée à ne pas sous-estimer.
Très beau point de vue depuis la table d’orientation sur le cirque de Cilaos, en revanche, le retour a été, pour nous, sans aucun intérêt. On côtoie la piste des 4x4 (au passage, qui est bien plus facile que le sentier de La Chapelle) pour terminer sur la route avec les voitures. Et c’est long, très long. Le mieux reste de repartir par là d’où on vient à ce stade. Le sentier La Chapelle est intéressant si vous venez en voiture et que vous vous garez au parking, mais il s’agit d’une autre randonnée.
Rien à redire pour la Grande Jument, très beau sentier, bien entretenu et de beaux paysages qui l’accompagnent.
Ps : au moment de croiser le sentier du Zèbre, un panneau indique où vous en êtes, deux sentiers, l’un partant vers le haut, l’autre descend. Prenez celui qui descend, c’est le bon chemin.

pompom, 26/12/2020 16:30
Randonnée complétée le 26/12/2020 en 5h30

Superbe montée et la vue là haut depuis la table d'orientation est sublime !
Attention, juste avant de rejoindre le zèbre un sentier part vers le haut : l'ignorer et suivre la piste qui descend pour arriver au fameux croisement. La montée au Dimitile est alors bien indiquée. En revanche la portion qui suit est assez casse gueule, étroite et glissante; heureusement qu'il y a quelques mains courantes mais vivement déconseillé si vous êtes avec des enfants/quelqu'un qui a le vertige...
En descente si le sentier de la Chapelle est trop glissant il y a toujours la piste carrossable, ça peut dépanner.

94aviator, 10/11/2020 20:41
Randonnée complétée le 08/11/2020 en 8h00

A lire le descriptif, cela ressemble a une balade de santé...
fait ce jour et j’ai trouvé la sortie difficile bien que bon marcheur. Il faut dire que je l’ai rallongée quelque peu (Voir +loin) et que la chaleur était bien présente, même si le sentier est assez ombragé.

La première moitié jusqu’au zèbre est raide mais peu technique. La 2e moitié est plus sage mais assez technique en bord de vide. Prudence .
Le thé au camp marron fut un vrai bonheur, et les explications des panneaux intéressantes.

Pour le retour, jai poursuivi un peu sur le sentier Inard pour 2 km ce qui m’a achevé les jambes, jusqu’à la ligne coupe feu que j’ai descendue jusqu’à récupérer le sentier « mal au ventre » qui rejoint la fin de parcours décrite ici.( cela rajoute env 6km a la sortie) . La dernière partie nécessite de bien consulter la trace, la fatigue ma fait faire qq erreurs.

Grosse journée mais le Dimitile reste un des plus beau coin de l’île.

Alain DURAND-OMARJEE, 22/07/2020 19:10
Randonnée complétée le 22/07/2020 en 8h00

Une belle randonnée sur un sentier glissant ce jour tant à l’allée qu’au retour : il a plu ce matin. Le sol boueux et souvent « ciré » n’aide pas à la progression
Mais la végétation est belle, et le paysage tout aussi impressionnant
Un conseil, évitez de faire cette randonnée avec des enfants car en plus du terrain glissant le sentier est parfois étroit et vertigineux. Cependant des mains courantes ont été récemment installées
Le descriptif de Piton rando est suffisamment précis pour ne pas se tromper

Lo975, 26/06/2020 18:18
Randonnée complétée le 25/06/2020

Erreur de frappe : nécessite de se localiser ...

Lo975, 26/06/2020 18:17
Randonnée complétée le 25/06/2020

Rando très agréable sur la première partie de la montée. Ensuite faut faire attention avec toute la végétation et le sentier plus étroit et plus glissant. Le retour par le sentier de La Chapelle et le sentier des trophées mondiaux nécessite de se laisser valider régulièrement pour prendre les bons cheminements aux différents « carrefours ». Le retour n’est pas vraiment agréable et paraît bien long ...

02rey, 16/06/2020 22:50
Randonnée complétée le 06/06/2020 en 6h00

fait debut juin : belles randos, chemins glissants en temps de pluie. Chemin étroit sur la grande jument les mains courantes sont les bienvenues n. Rando faite avec des chiens pas de soucis majeur mais préférable avec chien attentif et habitué.
Retour par sentier des trophées mondiaux : manque de signalisations, avec la trace sur GPS c'est bon.

Samuel Lallemand, 14/06/2020 14:22
Randonnée complétée le 13/06/2020 en 5h40

Rando effectué hier pour la 2eme fois mais cette fois ci en passant par le sentier des trophées mondiaux pour le retour : je confirme que plusieurs bifurcations , non "répertorié" , se présence à nous ... Avoir son smartphone avec la géolocalisation fût un plus lol

ti'jack, 09/01/2020 15:50
Randonnée complétée le 09/01/2020 en 3h45

Bien apprecié la montee par gde Jument en 2 h , panoramas nombreux , au sommet vue completement dégagée sur le cirque , par contre bcp moins apprecié la descente par le sentier de la Chapelle hyper glissant, (2 bonnes gamelles) du coup sur la fin j'ai évité la ravine d l'Argamasse, et suis revenu en courant sur la route ( pas très agréable certes mais moins casse gueule)

romain3109, 13/07/2019 19:11
Randonnée complétée le 13/07/2019 en 3h30

Rando faite en mode trail ce jour en A/R sur la Grande Jument puisque nous avions déjà fait la Chapelle.
Tres belle rando, la montée est douce et agréable hormis quelques petits rampillons.
Par contre, attention à la descente. Être prudent et avoir des chaussures avec bonne accroche car le sentier est très fréquemment humide et glissant. Même en étant vigilante, ma compagne a chuté dans le vide entre deux chocas, dans un passage sans main courante. On a évite le pire. Grande prudence sur cette descente glissante et étroite par endroits ! Mon but n'est pas de faire peur, mais plutôt de prévenir et sensibiliser.
Belle ballade !

Randonnée ajoutée le : 01/11/2015