Du Maïdo à la cascade de Trois Roches par Roche Plate

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h
Distance 19.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2030 - 1094 m
Dénivelé positif 1720 m
Dernière mise à jour 22/08/2020

Trois Roches, l'incontournable !

Quand on se situe au Maïdo, au point de vue sur Mafate, on se rend compte de l'important dénivelé qui nous sépare de l'îlet à nos pieds. Mais, quand on remonte la pente quelques heures plus tard, on peste de savoir que le parking est situé aussi haut. Les pessimistes sont aidés par les indications au sol qui précisent le pourcentage de remontée déjà effectuée. Le point de vue sur L'Ilet des Orangers et le Piton Berone vaut à lui seul le déplacement. La descente et la montée du Maïdo ne se décrivent plus : on sait que ce sera difficile et long. A partir de la Brèche, la marche est agréable jusqu'à Roche Plate, beaucoup moins de Roche Plate jusqu'à Trois Roches en raison de l'aridité des lieux. Seul le dernier kilomètre présente de l'intérêt car il domine le vertigineux canyon de la Rivière des Galets et offre une superbe vue en arrivant à la cascade. Le clou de la sortie se situe à l'arrivée à la Rivière des Galets où coule la Cascade de Trois Roches, une des plus belles de l'île. Elle doit son nom aux gros blocs qui semblent avoir été posés là comme décoration. Elle se jette dans un gouffre sans fond et il faut faire attention en se penchant pour photographier le pied de la chute. Comme toujours dans Mafate, on ne décrit plus tous les panoramas rencontrés tellement ils sont beaux et nombreux. Cette sortie qui est souvent une étape effectuée lors boucles rejoignant Marla et Cilaos ou repartant vers la Nouvelle est présentée ici en aller-retour.

Cette randonnée débute au parking du sentier du Grand Bord, moins de 2 km avant la fin de la route, mais peut commencer au parking du Maïdo d'où il est possible de rejoindre le bord du rempart. On y gagne en sécurité pour le véhicule mais le trajet se rallonge de 500 mètres. Après une petite montée sur d'anciennes laves bien dégagées, recouvertes par plaques de brandes classiques de ces altitudes, on arrive à l'emplacement de l'ancienne croix blanche qui indiquait le début de la plongée vers la Brèche. Le sentier de droite arrive du Maïdo et, plus proche du rempart, débute celui de l'Îlet Alcide par le Piton des Orangers qui file vers la gauche. Le panorama sur le Cirque de Mafate est superbe, montrant même des parties de Salazie. L'idéal est de débuter au lever du soleil pour admirer les pitons entourés de rayons jaunes et rouges qui envahissent petit à petit le Cirque de Mafate. On voit également plusieurs portions du sentier qu'il va falloir affronter ; il peut inquiéter si on manque d'entraînement et si on pense trop au retour ! La descente est tout d'abord agréable mais devient de plus en plus abrupte sans jamais être dangereuse sur des cailloux de plus en plus gros posés sur un sentier terreux, beaucoup moins agréable par temps de pluie. La végétation n'est jamais très haute mais s'accroche au rempart pour tenter de survivre (Photo 1). Des fougères, quelques petits tamarins et bois de couleurs mais jamais de forêt pour marcher à l'ombre tout au long de la première partie. Au premier tiers de la descente, ne pas manquer le point de vue (à 50 m du sentier) sur la partie sud-est du cirque et Roche Plate (Photo 8). A partir du point de vue, le sentier comporte plus de lacets et la pente s'accentue. L'arrivée à la Brèche donne lieu à de nouveaux panoramas (Photo 12). Laisser sur la gauche le sentier qui descend vers l'Îlet des Orangers et dont on aperçoit les premiers lacets. L'escalier qui débute cette deuxième partie peut sembler vertigineux mais il n'est pas dangereux et il est de plus sécurisé par un câble (Photo 11). La descente se poursuit plus calmement et l'on peut profiter des magnifiques panoramas sauvages vers le Bronchard ou la Nouvelle. On peut même imaginer les prochaines randonnées en apercevant le sentier de l'autre côté de la vallée (Photo 9). La portion qui rejoint Ti-Col à Roche Plate est beaucoup plus facile à l'ombre sous les filaos (Photo 13). Plus bas, on passe un ruisseau qui coule en petites chutes discrètes et on arrive en quelques minutes dans les jardins fleuris de Roche Plate qui entourent de belles cases colorées (Photo 15). Le village est vaste, les cases assez rares et il se dégage des lieux une impression de calme (Photo 14). Il s'étend jusqu'au pied du Bronchard et plusieurs sentiers le parcourent. On atteint l'école au cœur du village où il est possible de se reposer et de refaire le plein d'eau potable au robinet. Poursuivre vers le sud et bifurquer à droite à la première intersection en direction de Marla (Photo 16). Une série de lacets débute pour finir au Plateau Cerf, 150 mètres plus haut. On peut ainsi apprécier l'étendue de Roche Plate dominée par le Piton éponyme (Photo 17). Le sentier se rapproche de plus en plus de la falaise de 1000 mètres de hauteur et frôle plus loin un très ancien énorme éboulis depuis longtemps recouvert de végétation. Il zigzague dans tous les sens et effectue une longue série de courtes montées et descentes successives dans un paysage sauvage et parfois aride (Photo 18). Heureusement, il longe souvent le rempart du canyon de la Rivière des Galets qu'on domine. On peut ainsi profiter du bruit de l'eau de la Rivière des Galets et admirer certaines parties de canyons déchiquetés et verticaux (Photo 22). Le sentier oblique sur la gauche pour longer la Ravine Chevaquine qui se jette dans la Rivière des Galets par de petites cascades (Photo 21). Il s'assagit et longe presque la courbe de niveau en direction des grands filaos qu'on aperçoit plus loin. Lorsque le bruit de l'eau devient beaucoup plus fort et qu'on passe sous les filaos, la cascade est proche (Photo 25). On peut déjà l'admirer depuis les premiers promontoires avant de rejoindre la berge et traverser pour se rapprocher des grands rochers posés sur le basalte. Ils ont donné leur nom au lieu qui attire beaucoup de randonneurs profitant de l'ombre des monolithes pour déguster un bon casse croûte avant la remontée. Il faut parfois partager ce festin avec les nombreux chats qui sont venus s'installer en ce lieu fréquenté. Attention au sol lisse et glissant pour se pencher afin d'apercevoir le bas de la cascade car la chute ne pardonnerait pas (Photo 27). Comme le temps de remontée sera plus long que celui de la descente il ne faut pas trop s'attarder à se baigner dans la rivière en amont de la cascade. Tenir compte que l'aller a été principalement effectué en descente et qu'il faudra fournir un important effort pour atteindre le Maïdo.
Cet itinéraire prévoit une remontée vers le véhicule mais on peut tout aussi bien rester dans le cirque et poursuivre dans les nombreuses directions vers la Nouvelle, Marla ou Cilaos.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Maïdo, depuis Saint-Gilles les Hauts - Se garer au parking du Maïdo et descendre la piste vers Grand Bord, départ de la plongée vers Roche Plate (ou se garer au parking non surveillé du départ du sentier de Roche Plate comme sur la carte proposée ici) - Rejoindre le départ du sentier de Roche Plate - Effectuer la descente vers la Brèche - Laisser à gauche le sentier des Orangers et prendre à droite vers Roche Plate - En face de l'école de Roche Plate, tourner à droite, continuer 200 m et toujours à droite, emprunter le sentier de La Nouvelle et de Trois Roches – Rejoindre la cascade - Faire demi-tour après la visite des lieux - Le retour emprunte le même itinéraire.


Commentaires sur cette randonnée (63)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Ben 974, 08/01/2024 22:09
Randonnée complétée le 08/01/2024 en 5h40

Rando très belle mais difficile y compris en aller simple (depuis la Nouvelle) si on est équipé pour randonner sur plusieurs jours (attention à l’épuisement)
Mieux vaut être un marcheur ultra léger (mul)qu’un marcheur lourd et têtu (mulet) pour en profiter pleinement.

bbr, 28/12/2023 08:40
Randonnée complétée le 26/12/2023

Magnifique randonnée réalisée le lendemain de Noël par un temps ensoleillé toute la journée. Les différents points de vue sur Mafate et ainsi que le panorama des sommets de l’île sont époustouflants. Le site des 3 roches avec sa cascade, ses filaos et ses chats est tout aussi spectaculaire que reposant. Finish en beauté avec lumiere du soleil couchant et lever de lune 😍

Le sentier est nickel avec un court passage impressionnant en début de descente du Maïdo, sécurisé par des mains courantes. La dernière partie est la moins agréable de mon point de vue : sentier aride puis descente le long de la ravine chevaquine avec une végétation florissante. En contrepartie, la vue sur le canyon est spectaculaire. Enfin au retour, la montée finale du Maido ne se décrit pas. Elle se vit 😬

En mode pauses, photos, marcheurs du dimanche et lendemain de fêtes, on a été sur 12h. Pour des marcheurs occasionnels comme nous et profiter plus longuement du site des 3 roches et lisser l’effort, une nuit à roche plate aurait été fort appréciée.

CGUEGUIN, 21/11/2023 20:16
Randonnée complétée le 23/11/2023 en 7h00

Randonnée faite le 23/11/2023 en 7h pauses comprises,marcheur confirmé ,point d'eau potable au gîte juste avant la remontée finale au Maido, à l extérieur du gîte avant le dernier pont,c gratuit mais prévenir le propriétaire.

Juanitarun, 21/10/2023 08:15

@Olivier1971: pour avoir été à Roche Plate hier, le Grand Raid ne ferme pas les sentiers ; mais on reste vigilant au passage des coureurs et on s’écarte. C’est vraiment cool de voir ces extraterrestres en action.

Olivier1971, 20/10/2023 19:45
Randonnée complétée le 22/10/2023 en 6h45

Bonsoir est ce que le sentier est ouvert ce week end avec le grand raid ?

mamate, 05/03/2023 19:37

Bonjour pourriez-vous me dire svp si il y a des gites sur le chemin ? je ne souhaiterai pas faire un aller retour mais continuer à me balader dans le cirque; Que me conseillez-vous ?

Jonathan O, 27/02/2023 08:23
Randonnée complétée le 26/02/2023 en 8h00

Randonnée faite week end. Le parcours se fait sans soucis jusqu’à 3 roches. Ravitaillement en eau possible au niveau de l’école primaire. Que des points de vue à couper le souffle le long du parcours !

Marion_Sharing, 06/02/2023 18:21
Randonnée complétée le 04/02/2023

Randonnée réalisée uniquement jusqu’à Roche Plate ce week-end. Sentier de la Brèche en bon état, un peu de boue à certains endroits mais globalement ça va !
La remontée est moins pire que ce à quoi je m’attendais : 3h30 depuis Roche Plate, ça grimpe mais ça se fait à son rythme !

Lisaaaa, 09/12/2022 17:03
Randonnée complétée le 06/12/2022

Pour info ceux qui voudraient bivouaquer à roche plate vous avez un spot derrière l ancienne école. C’est à l’entrée du village il faut passer une porte « office nationale » et c’est au bout du chemin. Un peu plus bas il y a un point d’eau également !

Claralgds, 05/11/2022 22:24
Randonnée complétée le 04/11/2022 en 10h00

Nous avons fait cette randonnée hier. Très bien indiquée, vous n’avez besoin de rien sauf de suivre les panneaux. Le ravitaillement en haut à Roche Plate est indispensable au retour avant de se lancer dans l’ascension du Maïdo.
Nous sommes deux marcheurs aguerri mais il faut avoir l’habitude du dénivelé ! La remontée est vraiment très longue dans de la caillasse qui ressemblerait presque à de l’escalade et qui met les genoux à rude épreuve !
Les paysages sont magnifiques !

Randonnée ajoutée le : 01/10/2010