Trois pitons de La Plaine des Sables depuis le Pas des Sables

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 10.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2439 - 2259 m
Dénivelé positif 340 m
Dernière mise à jour 08/09/2023

Petit piton Haüy facultatif mais recommandé

Anciennement classée en familiale, cette randonnée comporte des commentaires la classant dangereuse ou des reproches pour l'avoir déclarée en familiale. Elle vient d'être refaite avec une fillette de 8 ans et son frère de 10 ans qui ont apprécié le caractère aventureux de cette boucle. L'icône tête de mort demeure mais celle de la famille a été supprimée. Chacun verra en fonction de ses propres enfants.
Penser à vider le cache en cas de téléchargement de la précédente version.

La randonnée qui fait le tour complet de la Plaine des Sables a également été critiquée puisqu'elle emprunte une courte zone encombrée de gratons à la descente du Piton Rouge. Cette randonnée dépasse à peine les 10 km, ne s'éloigne pas trop de la Plaine des Sables et propose trois courtes et très belles ascensions de pitons caractéristiques de la région. Cette boucle peut être rallongée à souhait en parcourant l'extraordinaire Plaine des Sables qui propose de multiples facettes toutes aussi intéressantes les unes que les autres. L'escalade des deux premiers pitons est facile et à la portée de tous. Le Piton Haüy, qui ne comporte pas de sentier, se grimpe assez rapidement à condition de bien choisir la face et la pente. Durant la montée, la Plaine des Sables prend un très bel aspect mais le clou de la journée se situe au sommet du Piton Haüy. En effet, on peut bénéficier de magnifiques panoramas sur le Fond de la Rivière de l'Est et surtout faire le tour du sommet d'un minuscule mais superbe petit cratère sorti du ventre du cratère principal du Piton Haüy. La descente vers le petit cratère demande plus d'attention que la montée du grand et devient facultative en cas de doute, de craintes ou de brouillard.

La randonnée débute au pied du rempart du Pas des Sables après avoir emprunté les six lacets de bitume rouge. La piste, toujours infestée de nids de poules, est ainsi évitée en véhicule. A partir de ce point, on peut aller n'importe où sur la Plaine des Sables et se balader au gré des paysages rencontrés en marchant sur un sol sableux totalement plat (Photo 1). Les aspérités sont rares ; ce sont des restes de roches dépassant du sol. Ne pas manquer cette particularité des zones aux couleurs chaudes situées un peu partout sur la plaine. Certaines ont une forme presque circulaire (Photo 2). Après une flânerie sur ce lieu unique au monde, viser le sud du Piton Chisny en laissant le rempart du Morne Langevin (Photo 3). Rejoindre le sentier de Cap Blanc, le traverser et viser un sentier qu'on devine sur le flanc du Piton Chisny. Il n'est pas balisé mais bien marqué. La végétation y est quasi inexistante et l'on rencontre souvent de belles bombes volcaniques expulsées lors de l'éruption strombolienne du Chisny datant d'un millénaire (Photo 5). La pente n'est pas trop forte. Le sentier devient plus discret lorsqu'il passe sur de la lave solidifiée comportant de multiples fissures qui doivent se contourner (Photo 6). Le sommet se rejoint assez facilement après ces 150 m d'ascension. Quelques branles verts tentent de survivre dans des conditions difficiles (Photo 7). Les panoramas sur la Plaine des Sables valent ce court effort pour les admirer. On voit également très bien le Piton de La Fournaise qui apparaît à l'horizon derrière les cratères Aubert de la Rüe (Photo 8). Plusieurs sentiers permettent de rejoindre la Route Forestière du Volcan aperçue depuis le sommet. Entamer la descente glissante et sableuse sur un de ces itinéraires créés par les multiples passages (Photo 9). Traverser la route pour rejoindre les Gendarmes, ces sculptures de lave naturelle qui émergent de la Plaine des Sables au plus près de la piste. Traverser en quelques minutes la courte distance qui sépare du Demi-Piton en zigzagant entre roches et végétation. Le sentier, peu marqué en raison de la roche, n'est pas très large mais se trouve facilement sur l'arête de cet original piton coupé en deux dans le sens de la longueur. La montée est rapide pour s'éloigner du Chisny qui diminue à vue d'œil (Photo 10). Elle est beaucoup plus aisée et le cheminement sur la crête est facilité par l'étroit sentier créé par les marcheurs (Photo 11). Ne pas marcher trop vite pour profiter des panoramas exceptionnels de tous côtés en direction de La Fournaise, du Piton Haüy ou de la Plaine des Sables (Photo 12). Le trajet ne comporte pas d'à-pics ou de zones vertigineuses même si de larges plaques de lave dépassent du sommet (Photo 13). Débuter la descente en direction du Col Lacroix et de la Griffe du Diable qu'on devine déjà depuis le sommet (Photo 14). La Fournaise dépasse à l'horizon et l'on devine le cours de la Ravine du Piton Haüy qu'on arpentera en fin de boucle (Photo 15). On domine enfin de plus près cette Griffe du Diable si caractéristique du pied du Piton Haüy. Avec de l'imagination, on peut effectivement voir une grosse patte griffue lacérer la lave et y laisser de profondes trainées où la végétation s'est installée (Photo 16). La dernière descente, comme au Chisny, est glissante et nécessite un peu d'attention (Photo 17). Au GRR2, partir à gauche et trouver quelques sentes débutant à droite, créées par les curieux désireux d'admirer le cratère sommital. Le début est assez facile dans une végétation ne gênant pas la marche. La pente est plus raide que sur les autres pitons mais la montée s'effectue sans danger si l'on prend soin de contourner un peu les parties molles pour rechercher des portions plus rocheuses et en évitant les fissures. En se retournant, on voit bien la pente que l'on vient de descendre du Demi-Piton (Photo 18). Comme le Piton Haüy est en bordure de la Plaine, on a sous les yeux la presque totalité de cette vaste étendue recouverte de gratons, de lapillis et sables colorés. Le sommet  comporte plusieurs failles profondes qu'il faut éviter et un sol facile à fouler sans blesser les plantes qui le recouvrent. La végétation, à cette altitude est rabougrie, facilitant la marche hors sentier. Quelques bombes volcaniques, comme au Chisny, vieillissent et se fissurent lentement (Photo 19). On remarque très vite cette petite merveille au fond du grand cratère (Photo 20). Un petit cratère s'est formé au milieu du plus grand et semble accessible assez facilement. On peut descendre à plusieurs endroits sans danger mais il faut tout de même se méfier de possibles glissades sur les gratons et parties sableuses. La montée au petit cratère, le tour à pied (Photo 21) ou la descente au cœur ne comportent aucune difficulté (Photo 22). Tout autour, les roches déchiquetées sont sauvages et peuvent abriter de petites grottes naturelles (Photo 23). Pour poursuivre la boucle, il est possible de remonter par le même itinéraire ou partir de l'autre côté. Le spectacle sur le Fond de la Rivière de l'Est est déjà très beau et c'est en marchant vers l'est qu'on bénéficiera de magnifiques panoramas sur le Gîte du Volcan, la Forêt Départementale des Plaines du Volcan et le Cassé de la Rivière de l'Est. La descente vers la plaine et la Ravine du Piton Haüy s'effectue assez facilement à travers les branles verts et les roches parfois acérées (Photo 24). Une fois arrivé au sentier officiel, prendre à l'envie la piste, effectuer du hors sentier ou longer le fond de la Ravine du Piton Haüy pour profiter de belles sculptures naturelles laissées par l'eau en période de pluie (Photo 25). On longe le Demi-Piton côté cratère pour se rapprocher du point de départ en traversant de larges parties plates où seules quelques herbes réussissent à pousser (Photo 26). Après la pluie, la ravine comporte quelques flaques qu'on retrouve parfois gelées au petit matin (Photo 27). Se rapprocher, en les repérant de loin, de ces énormes blocs de lave dressés comme des menhirs sur La Plaine des Sables. Ces blocs, nommés Gendarmes, montent la garde au pied du Chisny (Photo 28). On rejoint la Route Forestière du Volcan mais la circulation assez intense invite à terminer la boucle en remontant légèrement la pente nord du Chisny puis en traversant la plaine jusqu'au véhicule qu'on aperçoit au bas du Pas des Sables.

Balises


Balises blanches sur sentiers officiels, rien ailleurs

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat puis au Pas des Sables – Stationner aussitôt après les lacets du Pas des Sables - Débuter la boucle par une balade libre sur la Plaine des Sables pour rejoindre, 2 km plus loin, le sentier de Cap Blanc – Couper le sentier, remonter au sommet du Piton Chisny puis traverser le piton sur toute sa longueur pour redescendre vers la route et les Gendarmes - Traverser la route et procéder de même avec le Demi-Piton qui se franchit aisément - Descendre vers le Sentier Josémont, le traverser puis attaquer la montée au Piton Haüy - Au sommet, éviter les grandes crevasses et trouver une des trois meilleures voies pour rejoindre le petit cratère - En faire le tour puis obliquer vers l'Est pour bénéficier du spectacle sur le Fond de la Rivière de l'Est - Privilégier un retour par le Sud pour faciliter la descente glissante puis rejoindre la Griffe du Diable - Préférer le cheminement dans le fond à sec de la Ravine Haüy puis retrouver la Route Forestière du Volcan pour rejoindre le véhicule en suivant la piste ou en flânant sur les flancs presque plats du Chisny puis à retrouver la Plaine des Sables.

Nouveau time lapse de Guillaume Lescoute

Comme toujours, les nuages passent et cherchent à s'installer sur la Plaine des Sables, dans l'indifférence des véhicules qui roulent vers le Pas de Bellecombe.


Commentaires sur cette randonnée (38)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
cathoudesiles, 30/12/2023 10:24
Randonnée complétée le 21/12/2023 en 3h00

Superbe randonnée faite par beau temps. Les couleurs du Piton rouge sont magnifiques ! Superbe panoramas depuis la crête entre le 2eme et 3eme Piton. Nous avons fait l'ascension du Piton Hauy jusqu'au point de vue sur le fond de la rivière de l'Est mais n'avons pas fait la descente par méfiance du temps restant, de la difficulté du terrain et de la crainte de ne pas trouver de chemin (pti soucis de genou).

MAD59, 12/11/2023 21:48
Randonnée complétée le 12/11/2023 en 4h00

Une magnifique découverte de la Plaine des Sables et pour nous une 1ère expérience hors sentier, sous l’égide de Randopitons et du GPS. Les passages des précédents randonneurs ont laissé une légère trace de sentier la plupart du temps. Le reste du temps le bon sens prévaut. Merci Randopitons !

Floots, 23/10/2023 10:27

Chacun son avis, je reste sur mon commentaire. Si vous ne tolérez pas les avis négatifs, n'autorisez pas les publications, sinon soyez tolérant et non rabaissant. Merci.

Christian L, 13/10/2023 08:38
Randonnée complétée le 03/03/2022 en 5h00

@Floots : Merveilleuse rando faite et refaite avec 2 enfants qui ont adoré le côté aventure mais ceci sans aucun risque particulier. Effectivement le petit piton Haüy est une merveille et descendre au fond du cratère est un plus appréciable et qui fut beaucoup apprécié.

JP Goursaud, 08/10/2023 23:19

@Floots : Comme je le précise dans le cartouche vert en début de fiche et dans mon commentaire du 26/08, j'ai profité de la visite de mes petits enfants (8 et 10ans, voir photos ci-dessus) pour refaire cette sortie. J'ai la chance d'être aujourd'hui en Métropole chez eux et nous avons à nouveau effectué la randonnée 1807 pour vous donner une idée. Je n'ai pas résisté à l'envie de leur montrer votre commentaire à notre retour. Je ne peux écrire ici ce qu'ils en ont pensé mais en conclusion, ils vous conseillent de rester sur la Plaine des Sables.
J'en profite pour répéter qu'en hors sentier, il n'y a jamais de balisage et que les yeux sont sur le terrain et non sur le téléphone !

Martial, 08/10/2023 21:41

@Floots, faites vous parti des "haters" qui ne s’inscrivent que pour instiller un air de haine sur ce site ?

Floots, 08/10/2023 21:35

À ÉVITER !!!! Pas de balisage sur les 3/4 de la randonnée. Tentative hasardeuse pour suivre le tracé gpx car pas de sentier non plus. De ce fait, certaines parties sont dangereuses (on est amené à marcher sur des versants de pitons très glissants recouverts de gratons, sur des coulées de lave solidifiées au risque de passer au travers. Je déconseille fortement pour tous type de randonneurs.

JP Goursaud, 26/08/2023 17:55

@psimon : Ascension effectuée il y a deux jours avec une fillette de 8 ans et un garçon de 10 ans qui se sont régalés, sans doute par ce qu'ils accompagnaient le papi randonneur mais aussi parce qu'au lieu de suivre une trace précise, nous observions surtout le terrain. Le hors sentier ne peut être envisagé par un randonneur suivant une trace au mètre près sur son Smartphone ou sa montre. Elle est indicative, c'est à dire qu'on cherche au plus près le meilleur passage en évitant végétation et failles dans le cas de cette montée. Enfin, on ne se lance pas dans un hors-sentier si on n'y est pas habitué.

psimon, 21/08/2023 14:38
Randonnée complétée le 22/08/2023 en 2h45

Rando faite ce jour, paysages magnifiques sous le soleil à condition de partir tôt le matin (7h30 dans notre cas). Je recommande vivement le parcours, excepté autour du Piton Haüy : trace très difficile à suivre, ce qui nous a conduit à descendre par son flanc Sud-Est, très pentu et couvert de végétations donc pas agréable voire dangereux. Peut-être est-il plus simple de carrément contourner ce Piton par l’Ouest puis le Nord pour rejoindre plus vite le sentier Josemont Laurent au retour.

Zion, 05/05/2023 10:38
Randonnée complétée le 26/03/2022 en 3h00

Superbe rando effectuée avec un enfant de 8ans (sans descendre au fond du cratère du piton Hauy) permettant de découvrir de nombreuses merveilles de la plaine des sables. Les traces pour les ascensions du piton Chisny et du Demi-piton sont très bien marquées, ce n'est pas le cas pour le piton Hauy. Cette portion nécessite ainsi une attention plus soutenue, d'autant quelle passe aux abords de failles impressionnantes.

Randonnée ajoutée le : 08/09/2023