La boucle de la Plaine des Sables au petit cratère du Piton Haüy

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h15
Distance 10 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2432 - 2259 m
Dénivelé positif 340 m
Dernière mise à jour 05/01/2020

Un tour de petit cratère dans un grand cratère

La randonnée qui fait le tour complet de la Plaine des Sables a été parfois critiquée puisqu'elle empruntait une zone difficile d'accès à la descente du Piton Rouge. Celle-ci devrait être plus facile car elle ne s'éloigne pas trop de la Plaine des Sables et propose trois courtes mais très belles ascensions de pitons caractéristiques de la région. Cette boucle de 10 km peut être rallongée à souhait en parcourant l'extraordinaire Plaine des Sables qui propose de multiples facettes toutes aussi intéressantes les une que les autres. L'escalade les trois pitons est facile et à la portée de tous à condition de bien choisir la face et la pente car aucun sentier n'a été prévu pour ces visites et c'est bien dommage car la Plaine des Sables prend un très bel aspect vue de plus haut. Le clou de la journée se situe au sommet du Piton Haüy où l'on peut bénéficier de magnifiques panoramas sur le Fond de la Rivière de l'Est mais surtout faire le tour à pied du sommet d'un minuscule mais superbe petit cratère qui est sorti du ventre du plus vieux mais plus imposant cratère du Piton Haüy.

La boucle débute ici au premier vrai parking situé après le Pas des Sables au début du sentier qui redescend vers Grand Pays et Grand Galet. A partir de ce point, on peut aller n'importe où sur la Plaine des Sables et se balader au grès des paysages rencontrés (Photo 1). Profiter de cette sortie pour repérer les grottes dans le bas du Rempart du Piton Langevin, les sculptures de laves, les cailloux esseulés qui permettent de beaux clichés de natures mortes. Les herbes rares ou quelques fleurs peuvent également représenter de belles natures mortes (Photo 2). Ne pas manquer non plus cette particularité des zones aux couleurs chaudes situées un peu partout sur la Plaine (suivre la trace GPS pour ne pas les manquer). Après une flânerie sur ce lieu unique au monde, viser le Sud du Piton Chisny et tenter une montée, le corps penché vers l'avant en essayant de ne pas glisser vers le bas. En passant par l'ouest, on rencontre quelques sentiers discrets créés par les multiples passages. Longer le sommet est chose facile en évitant quelques failles sans grand danger. La Plaine des Sables paraît d'ici immense. En fonction de la position sur le piton, on peut voir la route du Pas des Sables ou jusqu'au premier cassé vers la Rivière de l'Est (Photo 3). Profiter aussi des vues sur le cratère Aubert de la Rue, plus récent (Photo 4). Au loin, le Piton Rouge et la Fournaise occupent le reste de l'horizon vers l'est. Après la descente facile mais glissante du flanc nord pour rejoindre la route vers les Gendarmes, on traverse en quelques minutes la courte distance qui sépare du Demi-Piton. Le sentier n'est pas très large mais se dégote facilement sur l'arête de cet original piton coupé en deux dans le sens de la longueur (Photo 5). La montée est beaucoup plus aisée et le cheminement sur la crête est facilité par l'étroit sentier créé par les nombreux passages (Photo 6). Ne pas marcher trop vite pour profiter de ces exceptionnels panoramas de tous côtés. Il faut encore descendre assez longuement en pente douce pour rejoindre le Sentier Josémont qui sépare le Demi-Piton et le Piton Haüy (Photo 7). La montée, un peu raide tout de même, s'effectue sans danger mais peut glisser si on ne prend pas garde de contourner un peu les parties molles à la recherche des portions plus rocheuses. En se retournant, on voit bien la pente qu'on vient de descendre du Demi-Piton (Photo 8). Il diminue à vue d'œil au fur et à mesure de la montée (Photo 9). Comme le Piton Haüy est en bordure de la plaine, on a sous les yeux la presque totalité de cette vaste étendue recouverte de gratons, de lapillis et sables colorés (Photo 10). Le sol, au sommet, comporte plusieurs failles profondes qu'il faut éviter et un sol facile à fouler sans blesser les plantes qui le recouvrent (Photo 11). La végétation, à cette altitude est rabougrie, facilitant la marche hors sentier (Photo 12). On remarque très vite cette petite merveille au fond du grand cratère (Photo 13). Un petit cratère s'est formé au milieu du plus grand et semble très accessible. On peut descendre à plusieurs endroits sans danger mais il faut tout de même se méfier des glissades possibles sur les gratons ou parties sableuses. La montée au petit cratère, le tour à pied ou la descente au cœur ne comportent aucune difficulté (Photo 16). Tout autour, les roches déchiquetées sont sauvages (Photo 18). Pour poursuivre la boucle, il est possible de remonter par le même itinéraire ou partir de l'autre côté. Le spectacle sur le Fond de la Rivière de l'Est est déjà très beau et c'est en marchant vers l'Est qu'on bénéficiera de magnifiques panoramas sur le Gîte du Volcan (Photo 19), la Forêt Départementale des Plaines du Volcan et le Cassé de la Rivière de l'Est (Photo 20). La descente vers le Sentier s'effectue facilement par l'Est du Piton (Photo 22) sur un sol bien dégagé mais oblique qui rappellera à certains des histoires éculées de dahuts. Une fois arrivé au sentier officiel, prendre à l'envie la piste, effectuer du hors sentier ou longer le fond de la Ravine du Piton Haüy pour profiter de belles sculptures naturelles laissées par l'eau en période de pluie (Photo 24). On longe le Demi-Piton côté cratère pour se rapprocher du point de départ (Photo 25). Se rapprocher en les repérant de loin ces énormes blocs de lave dressés comme des menhirs sur la Plaine des Sables (Photo 27). Ces blocs sont nommés Gendarmes et montent la garde au pied du Chisny. On rejoint la Route Forestière du Volcan d'où l'on aperçoit le véhicule. 5 minutes suffisent pour terminer la boucle.

Balises


Balises blanches sur sentiers officiels, rien ailleurs

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat puis au Pas de Bellecombe Jacob par la Route Forestière du Volcan - Franchir le Pas des Sables et rouler jusqu'au parking du Sentier de Cap Blanc - Débuter la boucle par une balade libre sur la Plaine des Sables pour rejoindre, 2 km plus loin, le sentier de Cap Blanc - Trouver le meilleur moyen de monter au sommet du Piton Chisny puis traverser le piton par toute sa longueur pour redescendre vers la route et les Gendarmes en faction éternelle - Traverser la route et procéder de même avec le Demi-Piton qui se franchit aisément - Descendre vers le Sentier Josémont, le traverser puis attaquer la montée au Piton Haüy - Au sommet, éviter les grandes crevasses et trouver une des trois meilleures voies pour rejoindre le petit cratère - En faire le tour puis obliquer vers l'Est pour bénéficier du spectacle sur le Fond de la Rivière de l'Est - Descendre vers le Sud pour faciliter la descente glissante puis retrouver le Sentier Josémont - Le suivre vers l'Ouest et trouver le Sentier du Tremblet qu'on suit moins de 100 mètres - Préférer le cheminement dans le fond à sec de la Ravine Haüy puis retrouver la Route Forestière du Volcan pour rejoindre la véhicule en suivant la piste ou en flânant sur les flancs presque plats du Chisny.

Nouveau time lapse de Guillaume Lescoute

Comme toujours, les nuages passent et cherchent à s'installer sur la Plaine des Sables, dans l'indifférence des véhicules qui roulent vers le Pas de Bellecombe.

Randonnée ajoutée le : 01/11/2013