Le tour du Piton Lélesse par Grand Sable depuis Bras Marron

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 12.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1227 - 688 m
Dénivelé positif 900 m
Dernière mise à jour 14/05/2021

D'une large piste vers un sentier étroit

Fiche et boucle refaites car anciennes et non à jour. Suppression des renseignements vers les sources pétrifiantes et davantage de détails pour franchir la Rivière du Mât. La deuxième partie, comme l'indiquent certains commentaires, est étroite et aléatoire par endroits mais peut se faire sans être un aventurier.

Le Piton d'Anchain qui culmine à 1356 m en plein cœur du Cirque de Salazie est visible de partout. Le Piton Lélesse, qui n'a qu'une vingtaine de mètres de moins est plus discret au pied du Gros Morne. Un sentier en fait le tour complet. Une moitié, située sur le trajet du GRR1 est de très bonne qualité. L'ancienne variante, désormais en pointillés sur la carte a tendance à tomber à l'abandon. Il est encore très praticable même s'il peut créer quelques incertitudes ou hésitations avant la descente vers la Rivière du Mât. Une bonne partie de la boucle s'effectue sous les filaos. Les panoramas sur le cirque, le Gros Morne et la Roche Écrite sont splendides. On traverse la région de Grand Sable, qui a été le foyer d'un énorme éboulis en novembre 1875. 18 millions de m3 se sont détachés du Gros Morne en un instant, provoquant la mort de 63 habitants sur les 65 âmes que comptait l'Îlet de Grand Sable (chiffres contradictoires en fonction des recherches). Jamais le village ne sera reconstruit et il faut de l'imagination pour deviner les vestiges recouverts de filaos et de la végétation habituelle du Cirque de Salazie. Un abri de l'ONF, situé il y a quelques années au cœur d'une clairière est maintenant entouré de hauts goyaviers. Le sol est assez propre et la cheminée en état de fonctionner ; il est donc possible d'y bivouaquer en cas de longue traversée passant par le GRR1.

La randonnée débute au grand parking de Bras Marron, très utilisé pour le départ des équipes vers les canyons de Trou Blanc. On profite, avant de se lancer, des superbes panoramas sur le Piton d'Anchain. On imagine facilement la forte montée qui permet d'atteindre le sommet constitué d'un grand plateau de forme triangulaire (Photo 1). On commence par une descente rapide et caillouteuse vers la passerelle de la Rivière du Mât. On atteint l'ouvrage métallique en moins de cinq minutes. Franchir cette passerelle métallique grillagée et grimper l'escalier sur l'autre rive de la rivière avant d'attaquer la montée vers la Mare d'Affouches sur une large piste poussiéreuse. Quelques champs plus ou moins en friche bordent la piste et l'on profite de magnifiques panoramas sur le Gros Morne (Photo 2). On parvient tout d'abord au champ de chouchous situé au croisement avec le sentier du Piton d'Anchain qu'on délaisse pour poursuivre en montée vers les prochaines habitations de la Mare d'Affouches (Photo 3). L'îlet est petit et le seul moyen de s'y rendre est cette piste traversant la rivière un peu en aval de la passerelle. Cette longue portion du GRR1 est donc assez facile malgré la pente. Profiter de cette marche facile pour admirer le paysage en direction de la Roche Ecrite (Photo 4) et du Gros Morne (Photo 5). Certaines parties sont plus étroites et caillouteuses mais sur de courtes distances (Photo 6). Ailleurs, le parcours est bien nettoyé (Photo 7). Puis le sentier, ou plutôt la piste, pénètre sous le couvert des filaos pour une marche sans difficulté (Photo 8). Ensuite ce sont les goyaviers qui reprennent le dessus et poussent si serrés les uns contre les autres qu'il serait impossible de les traverser (Photo 9). Ils disparaissent parfois quand la piste effectue des coudes en descente. On y retrouve quelques bois de couleurs, de rares filaos, des fougères et même des "pieds de goyaves" aux délicieux fruits jaunes à la saison (Photo 10). La piste effectue un angle droit vers la droite juste en face de l'abri de l'ONF. Même si la maisonnette est entourée de friches et de longues jouvences, on peut utiliser le minuscule sentier qui s'en approche (Photo 11). Les portes et fenêtres ont disparu mais le sol cimenté, assez propre, peut accueillir 3 ou 4 duvets pour un bivouac d'une nuit à l'abri où tout le monde se réchauffera à la petite cheminée. Reprendre le GR, marcher jusqu'au départ du sentier de Trou Blanc bien indiqué sur la gauche par des poteaux de l'ONF. Les curieux poursuivront durant une centaine de mètres pour un aller-retour à la stèle de Grand Sable. Prendre alors le sentier de Trou Blanc qui traverse de manière rectiligne la forêt de filaos dans les longoses (Photo 12). L'humidité des feuilles peut tremper les jambes mais la marche y est aisée. Puis le sentier effectue un virage à angle droit et entame une légère montée jusqu'à la ravine au fond rocheux noyée dans les longoses (Photo 13). A partir de cette ravine qui se franchit aisément, la pente s'intensifie régulièrement dans les goyaviers qui refont leur apparition (Photo 14). Le sol est soit creusé dans la terre par les passages, soit encombré de grosses pierres moussues (Photo 15). Les paysages sont rares durant cette montée en direction du Piton Lélesse (Photo 16). Avant d'entamer la descente vers la Rivière du Mât, on distingue même le Cap Anglais et la forêt de Bélouve (Photo 17). Puis on commence à apercevoir les premières cases de Trou Blanc au pied de son éperon rocheux (Photo 18). La traversée de la Ravine Farla s'effectue sans difficulté mais les cailloux et grosses pierres deviennent de plus en plus nombreux et les descentes plus pentues. Le sentier se perd un peu dans les jouvences recouvrant de gros rochers qui imposent parfois de s'asseoir dessus pour ne pas glisser. Les touffes d'énormes bambous sont de plus en plus nombreuses (Photo 19). En arrivant à la Ravine José Lebeau, on a du mal à repérer le passage. En revanche, on voit très bien, en rive droite, un grand bois maigre avec une très belle racine (Photo 20). Prendre à gauche à cette racine et trouver un peu plus bas deux tuyaux en plastique noir. La trace passe au plus près de l'eau dans un pierrier très pentu qui constitue le fond de la ravine où coule un mince filet. Attention aux périodes pluvieuses pendant lesquelles les roches moussues peuvent devenir très glissantes. Le sentier quitte le pierrier pour partir sur la gauche. Le terrain est plus aisé jusqu'à la Ravine Goyave. Elle coule sur la droite vers la Rivière du Mât dans un grand bois de filaos. Si le chrono le permet, il est possible, si on l'a repéré en passant, de filer à droite sur l'ancien sentier des Sources pétrifiantes. Un énorme éboulis l'a emporté un peu plus loin mais le détour, en aller-retour, peut s'effectuer sans danger. Le sentier devient très praticable à flanc de rempart et chemine sur une couche d'aiguilles de filaos (Photo 22). Le bruit de la rivière se fait entendre de plus en plus. Un autre sentier débute sur la gauche. Il monte de manière très sportive vers les cases de Mare d'Affouches côtoyées en début de boucle. Une dernière forte descente terreuse et glissante amène en rive gauche de la Rivière du Mât. La falaise, juste en face, paraît infranchissable. On repère des traces de passage partant sur la gauche, ne pas les suivre car c'est l'accès des visiteurs aux superbes Trous Blancs. Cette portion de canyon est courte mais grandiose, quoique dangereuse par eaux fortes. Longer la rive gauche sur une cinquantaine de mètres dans les roches et le sable gris qui encombrent la rive. Marcher jusqu'à la barre basaltique qui pourrait créer une écluse si elle était complète (Photo 23). Traverser par cette barre peut s'avérer dangereux car la tranche est pointue. Préférer, quelques mètres en amont, le gué caillouteux qui imposera de mouiller les chaussures, pour ce seul gué en eau de la boucle. Après avoir escaladé les roches de la rive droite, le sentier, de très bonne qualité, remonte en lacets vers Trou Blanc au milieu des bananiers, chouchous et jouvences (Photo 24). La montée, assez raide, se termine par une courte échelle après avoir frôlé une grotte d'effondrement servant occasionnellement de bivouac (Photo 26). Les difficultés prennent fin aux premières cases de Trou Blanc, disséminées dans les vergers (Photo 26). Le Piton Lélesse, très discret vu du nord, devient ici beaucoup plus déchiqueté (Photo 27). La piste en terre passe près d'un point de vue situé à un oratoire, longe quelques nouvelles habitations et se dirige vers le Piton d'Anchain (Photo 28). Elle se transforme en route dont la forte pente oblige à se pencher vers l'arrière pour ralentir la marche puis se termine au croisement à quelques mètres du parking.

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Hell-Bourg, au cœur du Cirque de Salazie puis suivre la route de l'Ilet à Vidot jusqu'à la fin du village - Un arrêt de bus marque la fin de la route - Suivre ensuite la piste bétonnée qui descend au parking du Bras Marron, départ des randonnées et sorties aquatiques – Stationner sur le grand parking - Emprunter le sentier qui descend vers la passerelle enjambant la Rivière du Mât - Après avoir passé la rivière et suivi la piste, laisser sur la droite le sentier du Piton d'Anchain et poursuivre à gauche vers les habitations de Mare d'Affouches - Suivre piste et sentier de très bonne qualité en direction de Grand Sable - Après avoir passé l'abri de Grand Sable, situé sur la gauche, bifurquer dans les filaos sur la gauche pour rejoindre la Rivière du Mât et l'îlet de Trou Blanc - Franchir la Rivière du Mât et l'îlet puis rejoindre le véhicule par la piste qui redescend au parking.


Commentaires sur cette randonnée (49)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
JPG, 14/05/2021 19:37

Sigob : Bien vu, j'aurais du enlever l'excellent de la fiche précédente. Je passe au niveau en-dessous.

sigob, 14/05/2021 18:33

Est ce possible de modifier l indice de confiance de ce sentier ? En effet un indice « excellent » est très inexact vu que la 2ème partie du sentier n est pas entretenue, peu balisée et peu praticable. Merci bcp .

Martial, 22/04/2021 08:39

Petit rappel pour ceux qui vont tenter cette sortie, la partie entre Le Grand Sable et Trou Blanc peut causer quelques soucis suite à l'absence d'entretien du sentier, notamment au dessus de l'embranchement des sources pétrifiantes bien indiqué par un panneau danger. Même si le sentier sur certains passages peut être envahi, il est toujours bien marqué au sol; sauf dans quelques zones de galabert ou il faut se frayer un passage dans la ravine pour retrouver le sentier; aucun problème si on observe bien les environs, d'anciens marquages rouge et blanc sont encore bien visible sur les rochers. On ne perd le sentier que sur quelques dizaines de mètres qui se rattrapent facilement, donc ne vous éloignez pas trop lorsque vous vous apercevez que vous quittez le passage. Un petit coup d’œil sur la carte peut être utile, ainsi qu'une préparation minutieuse de la sortie.
Dans la zone paumatoire, il y à des tuyaux de captage, observez ou ils passe.
Photos Jointes

steph59974, 19/03/2021 08:02
Randonnée complétée le 09/11/2019 en 3h30

Le sentier est fermé dans sa partie grand sable/trou blanc! Rando faite hier par beau temps : ça devient vraiment compliqué de progresser sur cette partie, surtout dans la ravine encombrée de nombreux troncs d'arbres pourris...

Anne Q, 11/03/2021 13:31

Rando faite hier, la deuxième partie vers la rivière du Mat n'a pas été nettoyé; la végétation empiète sur le sentier et des arbres tombés suite aux dernières grosses pluies masquent l'itinéraire. Les marques sont encore visibles, quelques kerns aident à la progression. Il est indispensable de consulter régulièrement le tracé pour ne pas se perdre.
Chouette randonnée.

pirlouis, 14/02/2021 16:19

rando faite le 13/02/2021. La 2nde partie de la rando se pratique globalement bien même s'il faut se baisser sur certains secteurs pour éviter la vigne marronne. Arrivés à la rivière du Mat, on peut rejoindre aisément le départ du canyon de Trou Blanc (cf photo) qui est un bel endroit. Il suffit de traverser le gué et parcourir la rive droite vers l'aval en cheminant d'abord sous les filaos de la berge puis dans les rochers en veillant à rester bien éloigné du cours d'eau qui coule fort par ici. Bien sur il ne faut pas aller avec des enfants à l'entrée de ce canyon et faire attention à la chute qui serait fatale.

Labarrère, 14/11/2020 15:26

Rando savouré ce jour 14/11/2020 (sans pluie). Aucun problème en commençant par la passerelle. Belle rando variée que je pensais difficile, mais non. 2h40 comme sur les panneaux, y a t'il vraiment 900m positifs?? Qu'importe, à faire et refaire. Merci pour la trace GPS offerte et vos efforts ainsi que tout les gens qui entretiennent ces chemins.

solinep, 13/10/2020 21:49

Rando faite le 11 octobre. Attention! Il y a d'importants éboulis dans le fond de la ravine, qui rendent le chemin difficilement praticable. D'après l'office de tourisme de Salazie, le sentier serait abandonné par l'ONG au profit d'un autre.
A part ça, les indications sont bonnes et la randonnée magnifique :-) Prudence quand même

Nicolas Jouanin, 13/09/2020 18:00
Randonnée complétée le 13/09/2020 en 5h00

Rando faite ce jour. Mon relevé GPS indique 9,88km pour cette boucle.
Pas de grosse difficultés, mais le sentier manque d'entretien dans sa seconde partie et il vaut mieux être vigilant pour ne pas le perdre à certains endroits.

Martial, 19/02/2020 16:18

Pour répondre aux commentaires des randonneurs qui sont nombreux à s'égarer sur cette boucle; il semblerait que lorsqu'on fait cette boucle dans le sens proposé, la partie "pommatoire" se trouve au niveau de l'embranchement du sentier fermé des sources pétrifiantes; il suffit de suivre la ravine jusqu’à retrouver le sentier sur moins de 150 mètres, vous trouverez un peu plus loin l'embranchement matérialisé par un poteau qui indique la mare d'Affouches, le sentier est alors bien visible et vous arriverez rapidement à Trou Blanc.
Dans l'autre sens une fois traversé la rivière du mât, vous arriver dans la ravine Goyave, vous remontez environ 150 m dans la ravine et vous tombez sur l'embranchement des sources pétrifiantes, ne prenez pas en direction des sources mais tout droit pour continuer la boucle.
Le sentier fermé des sources pétrifiantes est fermé, en raison d'un éboulis qui à emporté une partie du sentier; il est néanmoins possible d'emprunter le sentier au moins jusqu’à l'éboulis pour profiter de magnifiques points de vues inédits sur la zone.
Nous atteindrons ce jour l'emplacement des sources pétrifiantes, mais avec du matériel d'escalade; il n'est plus possible pour le randonneur de se rendre à cet endroit.
Photos jointes des sources, du bras du parc et de la ravine Bachelier prise le 14/02/2020.
nr1 le sentier nr2 l'emplacement lontan d'une case (un monsieur né ici, vit actuellement à Mare d'Affouches) nr3 le paysage alentour nr4 sources et concrétions nr5 Bras du Parc et ravine Bachelier.

Randonnée ajoutée le : 02/09/2020