Du Pas de Bellecombe au Cratère Kapor

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h45
Distance 7.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2353 - 2146 m
Dénivelé positif 280 m
Dernière mise à jour 06/02/2021

Balade pour tous pour visiter l'Enclos Fouqué

Fiche réactualisée suite à l'éruption de 2016 qui avait un peu modifié le tracé.

Malgré la relative facilité de la randonnée, la montée au cratère Dolomieu n'est pas toujours possible pour une minorité de marcheurs qui désireraient s'y rendre. Si tel est le cas, la visite des cratères situés au nord du Piton de La Fournaise peut donner une très belle occasion de traverser, sans effort, une partie de l'Enclos Fouqué. Le sol est presque plat et les traces de peinture blanche qui symbolisent le sentier sont placées au plus près des endroits où la marche est plus facile. C'est donc en toute confiance qu'on peut décider de rejoindre ces petits cratères sans commune mesure avec l'imposante Fournaise qui dominera tout au long de la balade. On rencontre au départ le même paysage que lors de la montée au Dolomieu ou de la très belle sortie au Château Fort avec différents types de laves à traverser, de la peau d'éléphant lisse et usée par la pluie et le vent aux pointes acérées des coulées récentes en passant par les gratons instables ou les scories glissantes. La seule difficulté sera la remontée jusqu'à la grille ; mais, en prenant son temps et en cramponnant la longue barrière en bois, tout le monde devrait pouvoir y arriver. Dans les mois qui suivent une éruption, le sol est couvert de millions de petits fils dorés qui brillent au soleil. Ces cheveux de Pélé se désagrègent avec le temps ou sont emportés par les vents trop forts. En l'absence de brouillard, ne pas hésiter à parcourir sans danger ces immenses surfaces de lave à peine colonisées par la végétation.

La randonnée débute au parking du Pas de Bellecombe Jacob d'où l'on observe déjà facilement le Piton de La Fournaise depuis le très long belvédère. Se diriger vers la barrière et partir à gauche sur la piste très caillouteuse qui descend lentement vers la porte officielle, fermée en cas d'éruption. On peut se rapprocher du bord du rempart pour profiter des larges vues sur l'enclos et le Formica Leo. Sur la gauche, le regard porte en direction du gîte et du Fond de la Rivière de l'Est (Photo 1). La piste se transforme en sentier plus pentu, principalement constitué de marches (Photo 3), qui rejoint en quelques minutes la porte métallique barrant l'accès à l'enclos (Photo 2). Avant d'entamer la descente, grimper sur le rocher qui domine la porte en marchant quelques mètres sur le sentier du Nez Coupé de Sainte-Rose. On peut ainsi bénéficier d'une superbe vue plongeante sur le sentier en lacets (Photo 4). Repérer, avant d'entreprendre la descente, le fin dyke dans le prolongement de la porte puis le Formica Leo (Photo 5). Il faut compter une bonne dizaine de minutes sans trop se presser pour atteindre le fond en longeant constamment la longue barrière bois qui protège du vide (Photo 6). Le sentier n'est pas très large et comporte quelques marches un peu hautes pour une descente plus rapide (Photo 7). On trouve parfois la descente dangereuse ou difficile et on ne peut s'empêcher de penser à l'esclave Jacob qui descendit dans l'enclos dans le seul but de trouver cette voie. Ce sera la seule difficulté de la randonnée lors du retour au portillon. Après cette descente classique au bord de l'Enclos, le marcheur ne sera ralenti par aucun obstacle jusqu'au belvédère du Kapor. Trois directions se présentent aux alentours du Formica Leo : tout droit vers La Fournaise, à droite vers les Cratères Rivals et le Château Fort et à gauche vers le Piton de Partage et le Kapor. Le sol est constitué de larges laves anciennes recouvertes par endroits de branles verts qui tentent de pousser malgré la rudesse du climat et l'aridité du sol (Photo 8). L'ONF a tracé un sentier sinueux qui slalome entre les bosses et les creux de ce terrain défoncé (Photo 9). Chaque anfractuosité est remplie de petits tas de cheveux de Pélé qui seront vite disséminés par le vent (Photo 10). Les balisages blancs sont omniprésents pour une aide précieuse en cas de brouillard, fréquent et rapide dans son installation sur toute la zone du Volcan (Photo 11). On peut cependant, s'il est absent, se payer le luxe d'un petit hors sentier vers le Piton de Partage car la végétation est quasi inexistante pour gêner le passage. La balade étant courte et à plat, prendre tout son temps pour repérer des roches ou laves caractéristiques (Photo 12). Les branles verts ont réussi à pousser mais auront beaucoup de mal à grandir (Photo 13). Le cheminement sur le sentier officiel est rapide puis le sentier s'approche de plus en plus du Piton de Partage qui domine sur la gauche (Photo 14). Il s'en éloigne ensuite pour partir vers le sud (Photo 16). On s'approche de plus en plus du Puy mi-Côte sur le flanc nord de La Fournaise (Photo 17). On devine au loin le Piton Jacob issu d'une éruption de 2016 (Photo 18). La lave est bientôt remplacée par des gratons d'une éruption plus récente. Quelques monticules n'ont pas été noyés par la lave et les plantes tentent encore de s'y implanter (Photo 19). On entre désormais dans les gratons qui se sont amoncelés lors d'une coulée de 2005. Le Puy mi-Côte ressemble à un buste étêté portant une écharpe de lave sur les épaules (Photo 20). Les lichens débutent leur invasion, beaucoup plus lente que dans les grandes pentes (Photo 21). Le parcours est bordé de toute part par des sculptures de lave ou de petits cratères quand ce ne sont pas de larges étendues de gratons acérés et friables. Les multiples passages et le balisage blanc permettent de marcher sereinement sans chercher son chemin (Photo 22). On frôle le récent Piton Jacob entouré de hautes roches de gratons acérés puis le terrain se met à monter de plus en plus en direction du belvédère qu'on devine à son panneau blanc (Photo 23). Terminer la montée, parfois un peu raide, vers une petite esplanade couverte des morceaux de plastique rouge et blanc, vestiges des chaines qui ont été détruites par les UV. En amont, ce ne sont que des gratons dangereux qui n'encouragent guère à continuer (Photo 24). Vers le haut, on imagine les randonneurs en train de grimper au sommet du Dolomieu (Photo 25). On remarque, vers le bas de la pente, des cratères de toutes tailles striés de petits sentiers dus aux passages des randonneurs en hors sentier. Pas le moindre brin d'herbe ni un seul oiseau dans les parages. Seules quelques araignées installées entre deux cailloux attendent l'insecte de passage et fuient sous la semelle. C'est ici le domaine du minéral qui peut changer du jour au lendemain en cas de nouvelle éruption. Il n'est pas conseillé de quitter le sentier autour du Kapor où la moindre petite chute peut indisposer pour plusieurs jours. C'est différent lorsqu'on ne marche pas sur les gratons (Photo 26). Le retour au Pas de Bellecombe s'effectue par le même itinéraire qui présente l'avantage de proposer de très beaux panoramas, mieux visibles dans ce sens que lors de l'aller.
Dans la zone, un tunnel de lave dangereux à l'approche autant que par le cheminement intérieur dû aux nombreux éboulis de plafond, peut se visiter en faisant appel à un guide spécialisé (Photo 28).

Balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat puis suivre la route forestière du Volcan jusqu'au Pas de Bellecombe - Stationner au parking du Pas de Bellecombre Jacob - Emprunter la piste puis le sentier qui longent l'enclos et franchir la grille du Pas de Bellecombe Jacob - Descendre jusqu'au Formica Léo puis prendre le sentier qui commence immédiatement vers la gauche - Suivre ce sentier jusqu'au pied du Piton de Partage - Continuer en montant légèrement les pentes de La Fournaise, passer au nord du Piton Mi-Côte et au sud du Piton Magne - Traverser une zone assez longue de gratons coupants avant d'arriver au cratère Kapor dominé par un belvédère sommaire - Le retour emprunte le même itinéraire.

Randonnée ajoutée le : 06/02/2021