Le tour des trois îlets des Orangers depuis le Maïdo et retour

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 15.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2028 - 904 m
Dénivelé positif 1450 m
Dernière mise à jour 01/04/2022

Visite approfondie des trois îlets et du cimetière

Rando refaite pour mettre à jour la très ancienne fiche datant de plusieurs années.

L'îlet des Orangers, que l'on distingue en partie en débutant la descente du Maïdo, comporte trois plateaux distincts séparés par des ravines. Le premier, le plus important, coincé entre la Ravine Grand-Mère et la Ravine du Maïdo, nommé Plateau l'Ecole, abrite, outre quelques habitations, la chapelle, le dispensaire et l'école. En face, le Plateau l'Epicerie est le plus fréquenté puisque situé le long du GRR2 emprunté par les randonneurs s'arrêtant au petit commerce pour quelques emplettes. Le troisième, les Orangers Remparts est le moins visité. Il mérite pourtant un dernier effort pour profiter du calme du lieu et des superbes paysages sauvages en dégustant un jus de fruit au petit bar situé au point le plus haut. C'est de ce bar que débute la très sportive remontée du rempart en direction du sentier de l'Îlet Alcipe. Une fois de retour à l'épicerie, il est possible de descendre vers Sans Souci par la Canalisation des Orangers ou partir dans le cirque en remontant à la Brèche et en poursuivant vers Roche Plate. Cette fiche présente un aller-retour assez sportif avec la célèbre remontée du Maïdo.

La randonnée débute à quelques mètres du Petit Bras de la Ravine Divon où des places de stationnement attendent les randonneurs empruntant le sentier de Roche Plate. On peut tenter d'arriver très tôt et profiter du lever de soleil depuis le long belvédère du Maïdo avant de mettre le sac sur le dos (Photo 1). Entamer la courte montée de 70 m vers l'entrée de Mafate en traversant la planèze sur de larges plaques basaltiques bordées de branles verts et d'ajoncs d'Europe (Photo 2). Passer la porte grillagée et entamer pour deux bonnes heures la très longue descente jusqu'aux Orangers. On distingue déjà, à travers les arbustes calcinés du dernier incendie, les deux premiers îlets à l'ombre de la Crête des Orangers (Photo 3). Le début de la descente s'effectue sur de grosses pierres créant de hautes marches. Le terrain s'assagit un peu plus loin pour épouser longuement la courbe de niveau (Photo 4). Quelques passages délicats abîmés par des éboulis dus au feu sont sécurisés de solides câbles d'acier. Plus on avance et plus le sentier descend par des lacets toujours plus nombreux (Photo 5). On peut effectuer un court détour pour un point de vue sur le sud du cirque ou garder cet écart pour le retour. A partir d'une croix sur la droite, la pente s'accentue encore, passe par l'héliport sommaire pour arriver sur un rein qui longe la rive gauche de la Ravine de la Brèche. Plus bas, le sentier traverse la ravine à sec et on arrive très vite à la Brèche. Profiter du superbe paysage sur une grande partie du cirque depuis les escaliers en béton (Photo 6). Peu d'ombre pour une halte près de la haute aiguille basaltique de la Brèche (Photo 7). Poursuivre en partant à gauche pour terminer la descente en rejoignant la Ravine de la Brèche sur des escaliers bétonnés, puis un sol assez caillouteux qui descend en lacets serrés mais ombragés (Photo 8). Le sentier passe tantôt dans la ravine, tantôt la longe. Le fond est très rocheux mais elle ne coule que rarement (Photo 9). On rejoint ensuite la Ravine Grand-Mère dans une vallée étroite. On arrive enfin, après 1000 m de descente ininterrompue, aux premières zones habitées en quittant le couvert de la verdure (Photo 10). La première case en tôle colorée appartient à Paul, un sculpteur un peu ermite exposant certaines de ses œuvres sur le bord du sentier (Photo 11). Art Mafate et une flèche peinte sur une pierre plate sont une invitation à emprunter le sentier menant à la case. Un peu plus loin un panneau indique le cimetière. Prendre le sentier de gauche qui monte légèrement à travers les roches en offrant de beaux panoramas (Photo 12). Le petit cimetière, entouré d'un mur de pierres sèches, abrite quelques tombes très bien entretenues (Photo 13). Reprendre la direction des Orangers en longeant la ravine ou en marchant dans l'étroite vallée bordée de filaos. Une source sur la gauche, indiquée sur la carte, permet de refaire le plein de boisson fraîche et claire. Plus loin, c'est la Ravine du Maïdo que traverse le sentier avant d'entreprendre une courte montée vers les habitations des Orangers. Les lacets, souvent en escaliers, permettent de s'élever rapidement et de profiter de larges vues sur le chemin venant d'être parcouru depuis le Maïdo qu'on aperçoit au loin (Photo 14). Les marches cessent bientôt en arrivant au plateau où attend une table de pique-nique en plein soleil (Photo 15). On devine les premières cases des Orangers ainsi que la Crête d'Aurère et Dos d'Ane à l'horizon (Photo 16). Passer devant une grande citerne d'eau et rejoindre le Plateau l'Ecole. On aperçoit, de l'autre côté de la Ravine, le Plateau l'Epicerie qu'on rejoindra bien vite par les escaliers que l'on devine dans la végétation (Photo 17). Le plateau est une vaste esplanade où sont répartis habitations, école, dispensaire et la chapelle (Photo 18). La chapelle dédiée au Père Brattier est la dernière du cirque à avoir reçu sa cloche (voir § ci-dessous – Photo 19). A l'arrière, le ravin est impressionnant en direction de la Ravine Grand-Mère. D'ici, on profite de magnifiques panoramas sur la vallée et en direction du Maïdo. Revenir sur ses pas puis entamer la descente vers la petite ravine qui sépare les deux îlets bas. La jonction avec le GRR2 est rapide. Prendre à gauche et remonter quelques marches à travers les cultures (Photo 20). On se retrouve à l'altitude du Plateau l'Ecole au milieu de quelques habitations (Photo 21). Se lancer alors à l'assaut du sentier remontant vers les Orangers Remparts. Plus on monte et plus les paysages sauvages sur la vallée et le canyon de la Ravine des Orangers se multiplient (Photo 22). Deux sentiers permettent de rejoindre l'îlet isolé. Prendre à droite au premier croisement et descendre assez violemment vers une ravine affluent de la Ravine des Orangers. La remontée est assez raide sur de nombreuses marches (Photo 23). On se retrouve très vite à la hauteur des deux îlets du bas en profitant toujours du panorama (Photo 24). Il faut encore monter pour rejoindre les premières cases (Photo 25). Le sentier longe les habitations et se termine à la jonction de l'autre sentier, près de 100 m au-dessus des deux autres îlets (Photo 26). Une halte au petit bar-gîte pour déguster un jus de fruit permet de faire vivre le petit établissement et de profiter du paysage depuis la terrasse couverte. Partir ensuite sur l'autre sentier qui franchit la ravine et remonte un peu dans les grévilliers avant d'entreprendre une forte descente (Photo 27). Le sentier, bien entretenu par les nombreux passages, permet d'apprécier une dernière fois les magnifiques paysages de cette région des Orangers (Photo 28). Une fois parvenu au Plateau l'Epicerie, prendre à droite puis entreprendre le retour par le même itinéraire sans oublier de faire le plein d'eau à la source de la Ravine Grand-Mère avant d'affronter la rude montée du Maïdo.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Gilles les Hauts puis poursuivre vers le Maïdo en traversant le Guillaume et Petite France – Stationner au départ du sentier de Roche Plate – Rejoindre Ti-Col et entamer la longue descente vers la Brèche – Bifurquer à gauche à la Brèche et rejoindre les Orangers – Visiter les trois îlets – Faire demi-tour par le même itinéraire à moins de dormir sur place ou de poursuivre dans le cirque.

La cloche de la chapelle des Orangers

Jusqu'en 2012, la chapelle de l'îlet des Orangers était la seule du Cirque de Mafate à ne pas avoir de cloche. La chapelle dédiée au Bienheureux Père Brottier, servant également d'abri-anticyclonique est située en marge du Plateau l'Ecole. A l'heure de l'office, les anciens criaient très fort pour avertir du début de la messe. Un clocher a été bâti en 2012 par les anciens d'Auteuil. La cloche, baptisée Thérèse, a été offerte par la paroisse de Ste-Thérèse de l'Enfant-Jésus de Savannah.


Commentaires sur cette randonnée (26)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
JiCéMcx, 18/11/2021 14:20

Rando faite hier en simple depuis Les Orangers vers la Maïdo. Sentier nickel, y compris dans la partie haute sécurisée après l’incendie. Superbes vues notamment depuis La Brede et naturellement en haut au belvédère du Maïdo. La montée est raide mais se fait bien, chacun à son rythme. Partis à 8:00, arrivés à 13:30 avec pauses.

swat77, 28/10/2021 18:44
Randonnée complétée le 28/10/2021 en 6h30

Magnifique randonnée passage sur les crêtes panorama de fou.
Petit épicerie a l'arrivée

Christian L, 25/08/2021 14:11

@jean13010 et d 'autres : eh oui pardon de redire qu'avant de partir en rando , lire les arrêtés de l "onf sur la page d'accueil de randopitons évite parfois des déconvenues

jean13010, 25/08/2021 06:06

Sentier fermé malheureusement !

jean13010, 25/08/2021 05:18

Départ 25/08/2021 à 5h20

Christian L, 07/08/2021 13:59

@Béren :les sentiers fermés sont légion à la Réunion. Le descriptif d'une fiche ne peut et ce n'est pas son rôle signaler chaque fois qu'un sentier est fermé momentanément. Aussi, il est capital avant de partir en rando, et pour ne pas avoir de mauvaises surprises, de se référer à la page d'accueil du site où une rubrique spéciale concerne les arrêtés des sentiers fermés par l'ONF.

Béren, 07/08/2021 12:19

Bonjour, nous avons voulu faire cette randonnée le jeudi 5 août. Mais le sentier pour descendre à l'îlet des Orangers était fermé en raison de l'incendie de l'automne 2020. Peut-être à signaler en début de descriptif ? Merci !!
Nous sommes allés à la place jusqu'à l'îlet Alcipe en longeant le rempart.

Martial, 06/11/2020 06:51

@marjo30, tu devrais t'intéresser aux bus ; depuis la gare routière de st Paul, des bus montent au Maïdo, et d'autres te ramène à la gare de st Paul depuis sans soucis.

marjo30, 05/11/2020 22:53

En partant par le Maido, passant par la canalisation des orangers et finir jusqu’à sans souci il faut comptez combien de temps et au niveau difficulté, dénivelé?
J’aimerai faire celle de sans souci, par la canalisation des orangers mais on peut venir me récupérer donc je m’étais dit autant faire une boucle plus qu’un aller/retour et peut être la facilité aussi tant qu’à y être.
Merci beaucoup

Ousarsiph2, 29/08/2020 17:46
Randonnée complétée le 29/08/2020

Bonjour. Descente puis remontée faite ce jour sans aller jusqu'à l'îlet mais visite de deux écarts peu fréquentés :
- le petit cimetière qui se rejoint facilement par un sentier bien indiqué (photo)
- la source d'Affouche, bien marquée sur la carte IGN. Ne pas se fier à l'aspect très sec de la ravine Grand Mère quand on la traverse. La source coule paisiblement 400 m en amont environ. Elle se rejoint par un semblant de sentier dans les herbes seches, puis en suivant le fond de la ravine en grimpant de rocher en rocher. La source est sur la gauche (photo), au delà des captages croupissants qui alimentent les quelques cases en aval. L'eau, excellente, m'a paru parfaitement potable et m'a permis de remonter avec suffisamment d'eau.

Randonnée ajoutée le : 09/03/2022