La randonnée des dix cascades sur la Rivière Sainte-Suzanne

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h15
Distance 8.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 587 - 312 m
Dénivelé positif 580 m
Dernière mise à jour 06/06/2020

Condensé d'une sortie familiale et d'une plus sportive

Fiche refaite début 2020 pour tenir compte de certains commentaires et en profiter pour revoir les noms de bassins erronés sur la carte IGN.

Après avoir repéré les bassins en aval du Bassin Bœuf ou ceux en amont de la Grande Cascade, on a souvent qu'une envie, celle de les visiter toutes par une randonnée unique le long de la Rivière Sainte-Suzanne. Si les deux circuits s'adressent plus ou moins à des familles ou personnes peu entrainées, cette dernière demande une bonne condition physique, principalement en raison des nombreuses descentes et remontées pour atteindre bassins et cascades. Quelques endroits étroits, instables, glissants, vertigineux doivent décourager d'y amener des enfants. Elle permet pourtant d'admirer 10 cascades de la Rivière Sainte-Suzanne en moins de deux heures, chutes habituellement réservées à nos amis canyonistes. C'est toujours un plaisir de voir les mêmes cascades qu'eux sans se mouiller les pieds ni les vêtements. L'effort pour y parvenir est parfois tout aussi important. Comme pour tous les cours d'eau de l'île, l'eau de la Rivière Sainte-Suzanne peut monter très vite en cas d'orage ou fortes pluies. De nombreux accidents mortels ont emporté des baigneurs qui ne tenaient pas compte de ces avertissements. Redoubler de prudence ou renoncer en cas de doute.

Cette sortie est un condensé de deux autres beaucoup plus détaillées sur les fiches 1071 et 1265 . Il est conseillé de les consulter pour préparer cette randonnée plus difficile.

Première partie, voir fiche 1071
: La randonnée débute au même endroit que celle reliant le Bassin Bœuf et le Bassin Nicole. Pour cela, descendre la piste (photo 1) jusqu'au gué qu'on franchit facilement même s'il est en eau. Après le gué, prendre à gauche un chemin ombragé (photo 2) d'où partent quelques sentiers vers la gauche en direction des bassins et cascades en aval du gué (photo 3). On visite tout d'abord le Bassin Nicole, une petite merveille de la nature qui vaut le petit effort qu'on produit pour s'en approcher (photo 5. Plus bas, ce sont deux sentiers qui mènent tour à tour au bassin Tunnel puis au Bassin Canne qui valent le détour tant pour les beaux arbres en bordure de sentier que le tunnel si le niveau de l'eau est assez bas. Après ces deux mises en bouche, revenir vers le gué et poursuivre en rive droite su un sentier plat et facile (photo 8) jusqu'au Bassin Bœuf alimenté par une cascade courte mais puissante (photo 9). Revenir à nouveau vers le gué et le franchir en direction du point de départ (photo 10). Dans la montée par la piste, repartir sur la gauche sur un sentier en forte pente et entamer une longue remontée de la Rivière Sainte-Suzanne. Les montées et descentes vont se succéder à un rythme régulier, rendant la sortie plus sportive que les deux autres. A chaque fois que le regard porte sur un sentier partant sur la gauche, ne pas hésiter à l'emprunter pour rallier la rivière près d'un bassin ou d'une cascade (photo 12). Ils sont tous courts mais parfois très raides et les racines ou arbustes sont utiles pour se cramponner. Le premier sentier rencontré mène au haut de la cascade du Bassin Bœuf (photo 13). Le second au Bassin Grondin dont on a du mal à distinguer les contours ou la chute peut s'éviter si on est pressé (photo 15). Une petite chute tombe d'un cassé sur la droite du sentier en rejoignant l'amont dans un endroit sauvage et parfois acrobatique avec un tronc à passer en équilibre (photo 14). Il faut marcher plus longuement pour atteindre la Grande Cascade. A mi-chemin, un autre sentier rejoint le Bassin Bois qui est alimenté par une chute plus fine que les autres (photo 16). Après de nouvelles pentes à grimper ou à descendre, on parvient en haut du rempart, près d'un champ de canne bordé de dizaines de canneliers (photo 17). Il est alors possible de longer le champ en se griffant un peu pour poursuivre en direction de la Grande Cascade. Il est cependant conseillé d'emprunter le sentier rencontré en haut du rempart et rejoindre la piste cannière.

Deuxième partie, voir fiche 1265 : A la piste, marcher vers la gauche sur une trentaine de mètres puis trouver la discrète bifurcation qui traverse moins de dix mètres de canne pour commencer une nouvelle plongée vers la rivière. Le premier sentier dans les goyaviers, près d'une canalisation (photo 18), est important malgré ses quelques difficultés techniques car il se termine au pied de la Grande Cascade pour un spectacle garanti offert par la très haute chute (photo 19). Remonter à travers les racines et les bois de couleurs puis replonger pour atteindre le haut de la chute afin de voir le bassin depuis le haut. La nouvelle chute du Bassin de la Ravine Creuse se rejoint après avoir passé une petite ravine sur une passerelle métallique. Une fois remonté, c'est une grande plantation de palmiste qu'il faut traverser (photo 21) puis une autre ravine sur une nouvelle passerelle avant d'arriver à l'embranchement à ne pas manquer (photo 22). Ce dernier amène par une forte descente au Bassin Carrosse. Le bassin est ordinaire mais la cascade en voiles successifs est une nouvelle merveille de la journée (photo 23). Le plus difficile, surtout pour les randonneurs souffrant du vertige, est de remonter la cascade sur une échelle verticale suivie de marches en pierre sécurisées puis de marches métalliques (photo 25). Le haut de la chute mérite autant de temps de visite que le bassin (photo 26). On peut y voir un torrent fougueux passer dans des zones étroites creusées dans la roche et de superbes marmites remplies de galets. Poursuivre vers l'amont en passant sur des roches moussues à l'ombre de très beaux jamrosasSyzygium jambos (Jamrosa ou jambrosade) Myrtaceae. L'arbre porte à la Réunion de très nombreux autres noms ou plusieurs orthographes. Les roches ou les racines peuvent être humides et glissantes avant de retrouver le sentier et un vieil aqueduc menant au bassin Pilon. L'endroit est très rocheux et sauvage. On peut atteindre le haut de la belle chute tombant en trois parties en grimpant un sentier en lacets abrupts et quelques échelles moins verticales que la précédente (photo 27). La montée se termine au bassin de recueil des eaux. Il est aussi possible de poursuivre vers l'amont en longeant un vieux sentier vers la Ravine Jacob. Le retour s'effectue par le même itinéraire jusqu'au sentier de la Grande Cascade. Au champ de canne, ne pas hésiter à emprunter la piste puis la route qui serpentent dans les champs de canne à sucre, passe près de quelques cases puis se termine au parking du Bassin Bœuf.

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Sainte-Marie ou Sainte-Suzanne et gagner Bagatelle puis Bagatelle Pointe Canal - Suivre les pancartes indiquant le Bassin Bœuf – Garer le véhicule au parking de la première piste - Se diriger par la piste vers le Bassin Bœuf – Traverser la rivière par le gué et tourner à gauche après les tuyauteries de transport de l'eau – Suivre la piste qui passe en rive droite – Emprunter tous les sentiers qui rejoignent la rivière pour visiter les bassins Nicole, Tunnel et Canne - Faire demi-tour jusqu'au gué et poursuivre en rive droite vers le Bassin Bœuf – Refaire demi-tour, franchir le gué, revenir vers le parking et repérer à gauche le sentier longeant la rivière - Grimper de nombreux raidillons suivis de descentes en profitant à chaque fois des petits sentiers qui rejoignent les bassins ou cascades – Parvenir ainsi au Bassin Pilon – Remonter ou non jusqu'au captage en haut de cette dernière chute puis faire demi-tour jusqu'au point de départ.
Il est facile de rentrer par la route à partir du sentier qui rejoint les cannes après avoir passé la Grande Cascade.

Le film de Martial Bertrix

Le film de Martial qui a effectué la boucle avec ses amis avec un passage dans les cannes. Circuit effectué le 21 juillet 2015.


Commentaires sur cette randonnée (9)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
aspartak, 23/05/2020 15:38
Randonnée complétée le 23/05/2020

Tentée ce jour. Première partie nous nous sommes trompés car mal indiqué nous nous sommes retrouvés plus au nord donc demi tour. Ensuite deuxième partie, les chemins amenant aux bassins et cascades sont tres mal ou pas entretenus résultats on n'a pas vu grand chose à l'épaisse forêt très agréable au demeurant.
Nous avons coupé court nous étions decus de descendre les chemins escarpés dont certains dangereux pour le rien voir...
Dommage

JS Soler, 21/09/2019 18:45
Randonnée complétée le 21/09/2019 en 3h00

Faite ce jour 😊 de belle cascade tout le long!! Croisé quasi personne malgré le tes beau temps!

Fanch, 28/08/2018 14:46
Randonnée complétée le 26/08/2018 en 5h00

Quelle chance avons-nous de pouvoir en une demi-journée visiter des cascades aussi superbes et variées. Même en ces temps secs, elles conservent leurs charmes. Certes, la cascade Nicole laisse à nu son pic rocheux mais cet exhibitionnisme m'a permis d'arpenter longtemps le lit de la rivière. Attention, les rochers sont glissants en début de matinée mais sèchent vite dès qu'un rayon les touche. Un des parcours que je préfère sur le site, sans aucun doute

Eugene, 27/05/2018 21:51

27/05/2018 Passage délicat et "humide" à l'approche de l'échelle de la Grande Cascade.

So de Flo, 15/01/2018 17:48
Randonnée complétée le 28/10/2017 en 4h00

Succession de cascades très appréciable. Sentier assez sportif. Les dernières cascades sont plus difficile à rejoindre car le sentier disparaît. Il faut alors marcher sur les rochers dans le lit de la rivière ce qui était glissant lorsque la pluie est arrivée.

Christian Léautier, 18/12/2017 09:39

Fait le 01/02/2017 voir mon commentaire. Admiratif devant les commentaires et les photos de Jérôme Mourot! 14 cascades et non pas 10! La fiche de JPG devient obsolète...Ca donne envie de vite y retourner pour dénicher une 15è beauté....

Jérôme Mourot, 17/12/2017 22:52
Randonnée complétée

Un petit complément sur la "résurgence du bassin canne" : en remontant la rivière, on peut voir le trou dans la caverne (voir photo), d'où s'élancent les canyoneurs en tyrolienne puis un autre bassin d'où l'on aperçoit le bassin Nicole en nageant.
Pour une douzième cascade, on peut,avant de remonter au "saut de tarzan", descendre la rivière sur environ 300 m (durée variable selon le niveau d'eau et l'habileté de chacun à sauter de rocher en rocher) d'où l'on surplombera un bassin alimenté par une haute cascade)
Pour les 13ème et 14ème cascades, monter par des échelles au dessus du bassin Pilon : on arrive au bassin Jacob, qu'on contournera en franchissant la rivière puis en escaladant pour arriver 5 minutes plus tard à un joli bassin (voir photo)

Christian Léautier, 01/02/2017 13:36

31/01/2017 Beaucoup de hauts et de bas! les mollets et cuisses sont bien mis à contribution (j'en sais quelque chose avec des crampes incroyables en pleine nuit!!) mais ça vaut largement les détours. Tout le circuit est maintenant très bien fléché en orange sauf la dernière cascade en aval (saut de Tarzan) Après les 2 bassins fléchés continuer vers l'aval et prendre toujours à gauche pour les prochaines intersections; Arrivé à la ravine,encore à gauche toute!!: remonter à gauche en restant sur la rive gauche. Les pancartes pour prendre à amont après le bassin Boeuf-depuis la piste qui mène au parking- ont disparu...mais on en retrouve plus loin.Sentier bien nettoyé et jamais rétréci (contrairement à la fiche du site),Toujours suivre les balisages orange , les quitter en vue du bassin Carosse pour descendre vers la ravine....puis prendre les échelles sur la droite...si on veut poursuivre vers bassin Pilon; .En revenant, remonter sur les hauteurs -toujours balisage orange, trouver alors facilement les champs de canne et la piste sur 500m environ qui nous ramène sur la petite route bétonnée (chemin Decotte) et redescendre tranquillement 1,5 km jusqu'au parking du bassin Boeuf ou alors trouver l'arrêt" Eolienne" - bus Citalis 51A (d'ailleurs terminus de la ligne) ce qui évite de refaire le même chemin et de retrouver "des hauts et des bas".
Pour moi, une rando vraiment à faire , souvent à l'ombre des jamrosas;fraîcheur et dépaysement garantis. Attention, la rivière Ste Suzanne est réputée pour être très dangereuse en cas de crue (nombreux accidents)

Patoch, 19/01/2017 19:32
Randonnée complétée le 10/01/2017 en 5h00

Belle randonnée, balisée en orange. A faire de préférence par temps sec

Randonnée ajoutée le : 05/01/2020