De Dos d'Ane au Piton Cabris par la Crête d'Aurère

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 12h
Distance 16.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1299 - 250 m
Dénivelé positif 1850 m
Dernière mise à jour 21/05/2024

Parfois limite, mais c'est encore de la randonnée !

Comme le soulignent certains commentaires, la végétation aime à griffer les marcheurs sportifs se lançant dans cette belle aventure. Prévoyez vêtements adaptés et beaucoup de boisson car l'effort est intense.

Lorsqu'on descend le Sentier Scout ou qu'on longe la Canalisation des Orangers, on aperçoit la Crête d'Aurère et le très pointu et étroit Piton Cabris qui ne manque pas d'être impressionnant. Il est possible d'y monter à partir de Deux Bras. La sortie est un véritable bonheur à condition tout de même d'avoir un excellent entraînement. Le sentier n'est pas officiel, n'est pas balisé, est bien visible tout le long du parcours et comporte des portions extrêmement abruptes où les mains sont indispensables. Le passage est peu fréquenté mais régulièrement débarrassé de ses fougères par des passionnés de randonnées extrêmes. Hélas, l'effort intense demandé, surtout avec un départ à Dos d'Ane élimine beaucoup de volontaires, même en partant de Deux Bras qu'on aura rejoint en 4x4. Il est déconseillé de prendre des bâtons de randonnée car ils gêneraient au moment des franchissements à quatre pattes. Des arbustes judicieusement laissés sur le bord du sentier sont efficaces pour éviter la chute. Ils sont plus qu'indispensables à la descente. Attention de toujours repérer l'arbuste des yeux avant de le saisir car de nombreux épineux s'avèrent très douloureux pour les paumes, même protégées de gants. La pente est certes très forte par endroits mais les paysages de toutes parts font oublier les efforts. On domine vers le Nord le Bras des Merles, la Crête de la Marianne, l'Îlet à Déjeuner et la Canalisation des Orangers de l'autre côté. Du sommet, on a une vue générale sur le cirque et on peut y deviner la quasi totalité des îlets. Le sol est aride et la température souvent chaude. Un minimum de quatre litres est indispensable si on ne veut pas souffrir de déshydratation durant l'ascension. Bien se couvrir également car seul un bois rouge dans la montée procure de l'ombre durant cette aventure. Si la crête paraît étroite vue de loin, une fois sur place, on se rend compte qu'elle est beaucoup plus large que les deux autres randonnées au Cimendef ou au Piton des Calumets. Ce n'est pas une raison pour s'y précipiter et il est fortement recommandé d'utiliser les services d'un accompagnateur professionnel.

La randonnée débute à Dos d'Ane par la classique descente vers Deux Bras sur un sentier caillouteux, étroit et parfois glissant. Des lacets, une échelle, des portions rocheuses ou vertigineuses secourues par des câbles permettent d'atteindre l'Îlet Armand après une grosse heure de descente (Photo 2 et 3). On atteint ainsi le Bras de Sainte-Suzanne qui se passe sans problème à gué si l'eau n'est pas trop haute (Photo 4). Il vaut mieux alors se déchausser car la montée d'anthologie qui suit s'effectue plus facilement les pieds secs. En face, la piste utilisée par les 4x4 file droit vers la Rivière des Galets. Il faut la laisser pour prendre à gauche l'autre piste qui remonte vers le barrage du Bras de Sainte-Suzanne et le Bras des Merles. Une centaine de mètres après le croisement, ralentir le pas en arrivant à un élargissement de la piste car c'est là qu'il faut repérer le sentier qui remonte les premiers mètres des 1000 qu'il va falloir avaler sous un soleil de plomb. Après une courte montée, éviter de marcher vers la case et viser le manguier puis la première arête rocheuse de la montée (voir § "pour ne pas manquer le départ"). Après avoir trouvé le manguier puis contourné l'arête par la gauche, on ne se posera plus de question car le sentier est toujours sur la crête (Photo 1). Le sentier passe tout d'abord sous des tunnels de lianes papillon (Hyptage Benghalensis), une peste qui envahit de plus en plus l'entrée de Mafate comme on le voit en arrivant de la Rivière des Galets. On les remarque sur les flancs du rempart où elles recouvrent de plus en plus la végétation (Photo 3 - en bas). Le sentier est tout d'abord facile avec des montées faibles (Photo 5). D'anciens éboulis remis en état se passent aisément surtout que les plantes empêchant le vertige (Photo 6). Les lianes sont remplacées par des chocas, des épineux, quelques manguiers, vestiges d'anciennes cultures puis la végétation s'amoindrit au fur et à mesure de la montée. Certains passages sont à la limite de l'acrobatie mais se classent encore en randonnée technique. C'est le cas d'une barre rocheuse qui peut inquiéter mais se passe en se penchant au maximum vers l'avant, quitte à ramper en s'agrippant aux roches qui dépassent. Les vues sur la région s'élargissent rapidement. On repère facilement le chemin parcouru depuis Dos d'Ane pour rejoindre Deux Bras et on pourrait presque voir les touristes au kiosque de Cap Noir (Photo 8). De l'autre côté c'est le piton vers l'Îlet Alcide et la canalisation des Orangers qu'on ne domine pas encore (Photo 7). En se retournant, on remarque aussi le sentier qui se dessine dans la végétation, surtout les fougères trépignées pour élargir le passage (Photo 9). Plus on monte et plus le sol se recouvre de cailloux dont certains sont instables et peuvent s'avérer très dangereux en cas de petit glissement de terrain. Le sentier passe parfois en corniche étroite et sans végétation où il faut redoubler de prudence (Photo 11). On ne compte plus les marches dépassant un mètre ou les passages sur les rochers empilés en bordure de falaise (Photo 13). Inutile de préciser que cette sortie ne s'adresse pas aux randonneurs sujets au vertige même si les à-pics sont rares. Impossible de trouver des zones d'ombre de plus de 2m² et les roches surchauffées ont vite fait de rajouter des couleurs aux visages qui souffrent déjà. Pourtant on trouve à mi-pente un vieux bois rouge qui force le respect car, pour vivre sur une roche aussi pauvre et autant exposé aux vents, il doit être fort bien enraciné (Photo 14). Un petit coup d'œil sur les vestiges de l'Îlet à Déjeuner décourage d'y monter car on voit bien que les champs ont depuis longtemps été remplacés par les galaberts et autres invasives (Photo 17). De la crête, on aperçoit très bien le Sentier du Bras des Merles et encore mieux la Canalisation des Orangers (Photo 18) sur laquelle on voit distinctement les randonneurs ayant choisi de marcher plus à plat ! On a l'impression de les survoler en hélicoptère. Les cailloux et les rochers ne cessent presque jamais mais les fougères et la végétation freinent moins la progression (Photo 19). Même si le sentier est étroit, on ne peut s'égarer car l'arête, elle, est également étroite. Plus on monte et plus on se rend compte qu'il faudra monter ! Cette pente n'en finit jamais (Photo 21). Plus on avance vers le sommet et plus l'horizon sur le cirque s'agrandit. Le Piton des Calumets paraît également impressionnant au cœur du cirque (Photo 22). Après une longue et forte pente caillouteuse, on croit arriver au sommet du Piton Cabris (Photo 26) mais une descente un peu plus longue que les précédentes sépare encore de l'ultime montée. La dernière partie qui rejoint le sommet, beaucoup plus technique, n'est pas traitée ici et laissée à l'initiative des randonneurs qui verront en fonction de la météo, de l'heure, de la forme physique et du matériel dans le sac à dos s'ils entreprennent cette pente de 400 m pour bénéficier de panoramas encore plus impressionnants que ceux déjà admirés. Il est préférable d'être harnaché en cas de chute de pierre et chacun prend ses responsabilités.

Comment réussir cette sortie : Partir extrêmement tôt de Dos d'Ane (avant 4 heures) ou plus tard au premier voyage du taxi en partant de Deux Bras - Partir à trois personnes au minimum - Etre très bien entraîné - Ne pas emporter de bâton qui s'avérerait gênant - Prendre au minimum 4 litres de boisson et de la nourriture car l'effort est sérieux - Prévoir une petite corde au cas où le sol serait glissant ou pour les passages très techniques (facultatif) - Ne pas oublier l'écran total - Ne pas poursuivre si le brouillard arrive - Porter si possible des gants qui isolent des roches brûlantes et des épines.

Balises


Aucun balisage sur la Crête d'Aurère

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à la Rivière des Galets et rouler en direction de Dos d'Ane - A l'entrée du village, se garer au plus près de l'église - Débuter la randonnée en descendant la route en direction du Sentier du Bras de Sainte-Suzanne - Bifurquer à gauche et suivre le sentier jusqu'à l'Îlet Albert et à la Rivière qu'on franchit à gué - De l'autre côté, tourner à gauche en direction du Bras des Merles par la piste - Quand la piste s'élargit, chercher sur la droite le départ du sentier - Monter jusqu'à la petite ravine et ne pas la franchir - Prendre la direction d'un manguier sur la gauche et trouver le sentier qui file sans jamais disparaître jusqu'à la dernière descente avant le Piton Cabris - Le retour emprunte le même itinéraire à moins de rentrer par la rivière en direction de la Rivière des Galets.
Les plus courageux ou les mieux équipés termineront les 400 mètres qui séparent du sommet avant de faire demi-tour.

Pour ne pas manquer le départ

Pas de difficultés particulières pour suivre le sentier à partir de deux Bras. La seule hésitation jusqu'au Piton Cabris se situe au début du sentier.
En partant vers le Bras des Merles à partir du croisement des pistes, marcher jusqu'à la case qui se trouve sur la droite, entourée de tôles ondulées et de grillage. Plus loin, la piste s'élargit comme si une autre piste voulait partir sur la droite. C'est à cet élargissement qu'il faut chercher le départ discret du sentier (Photo). L'entrée se remarque facilement mais le passage semble fermé. On passe pourtant en frottant un peu le sac à dos. On se retrouve près de la case et on oblique à gauche en direction d'un manguier. Le sentier se repère facilement et se suit jusqu'au sommet.

Le film de Martial

Pris lors de la création de la fiche, ce film donne quelques bonnes idées du circuit sportif.

Un autre film de Adrien Lauziard, de très bonne qualité, complète de manière plus professionnelle le premier film.

Avec le visionnage des deux, on a tous les éléments pour se lancer dans l'aventure.


Commentaires sur cette randonnée (64)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Elvis Orlando, 12/06/2024 10:29
Randonnée complétée le 12/06/2024 en 5h30

Réalisée aujourd'hui avec départ de 2 bras à 7h30. Montée 2h45. Descente 2h30. 3,5 litres consommés alors que je ne bois pas bcp et que je n'étais pas sous le soleil tapant. 0,1 litres pour nettoyer le caillou 😎 Rando conseillée par un futur coach de trail à Marla ;) La di, la fé :p

Malo prs, 19/05/2024 12:50

Fait le 14/05
De Dos d'âne à Deux bras: sentier fermé mais largement accessible, éboulis sur la descente qui nécessite de doubler de vigilance mais passe bien !
Les galères commencent dès le début de deux bras: le sentier est difficile d'accès (merci la trace GPS randopiton) car on rentre dans une zone ou le sentier n'est casi pas visible, sentier non entretenu entouré d'une végétation ultra dense rempli de ronces, le cyclone de janvier n'a sûrement pas aidé ahah.
Le sommet se mérite vraiment +++ et la vue est incroyable mais à savoir pour mieux préparer cette rando:
* Prévoir 5L d'eau minimum (on avait 4L/personne et on a manqué)

* Pantalon et t-shirt à manches longues, la végétation est dense rempli de plantes qui piquent et de ronces

* Partir bien tôt le matin car nous avons mis plutôt 14h que 12h étant donné la difficulté à se repérer dans le chemin

* Prévoir de quoi s'alimenter pour grignoter pour prendre des forces + crèmes solaires

* Phobie de l'escalade et du vertige ? = S'abstenir

* Persévérer +++

Conclusion : sommet emblématique avec vue incroyable mais c'est un sommet qui se méritent !

Guiguisequoia, 01/02/2024 22:52
Randonnée complétée le 11/01/2024 en 10h10

Randonnée faite le 11/01, nous sommes partis à 7h de Dos d'Ane, un peu tard au vu de la chaleur ce jour-là. Nous avons mis 8h30 sans les pauses et 10h10 avec les pauses. Le chemin n'était en effet pas très dégagé, nous étions en short, t-shirt et avons finis avec des égratignures.
Il est très important de prendre une casquette et au moins 4L d'eau par personne. Nous n'avions que 3L chacun et avons finis déshydratés. Nous avons apprécié les mangues carotte trouvées sur le chamin...

A part ça, très très bonne rando correspondant à la description, des vues magnifique sur Mafate, un très beau défi physique.

Je laisse quelques photos de cette belle journée.

stemartin, 05/12/2023 01:21
Randonnée complétée le 30/12/2023 en 6h22

Départ depuis deux bras et retour identique
Très belle randonnée beaucoup de difficultés liés au sentier qui est très peu fréquenté (ronces piquants et étroitesse) et qui est parfois dangereux à cause de l érosion mais tellement belle la vue au sommet

JP Goursaud, 23/11/2023 11:17

@manu-en-flag : Merci pour l'info. Je mets à jour toutes les pages concernées.

manu-en-flag, 23/11/2023 10:23

Sortie effectuée ce jour en solo :
J'ai déposé ma voiture à Sans-Souci, j'ai demandé à un 4x4 de venir me chercher à 5h30 pour m'emmener directement à Deux-Bras.
Le temps était un peu couvert, la chaleur était supportable. Il m'a fallut 3h00 pour atteindre le sommet, 3h30 pour descendre, avec quelques pauses. Sans problème pour monter, je me suis paumé 2 fois en descente : de nombreux petits sentiers culs de sac dans la végétation en bas du piton. Ne faites pas comme moi, soyez à ce que vous faites lorsque vous y pénétrez.
Matos :
-Les GANTS de jardins ! Pour moi l'accessoire indispensable à cette sortie.
-Manches longues, pantalons, lunettes (attention aux pointes de yuka géant), casquette avec saharienne, crème solaire.
Eau : je suis de faible corpulence, 3L m'aurait largement suffit. Comme dans un KM vertical, chaque kilo sup menace un peu plus l'équilibre. Si le sac est trop lourd, pensez à larguer le superflu dans un endroit évident.
Je suis monté ensuite pour passer la nuit aux Lataniers.
Au sommet du Piton Cabris, j'avoue avoir beaucoup hésité à tenter la bout de la crête pour descendre à Aurère, pour éviter ainsi la marche de la rivière des galets. Je ne sais du coup pas si ça passe.
Un sortie assez exclusive, vous ne croiserez probablement personne. Dans le style rando inédite un peu cramée, j'avoue lui préférer le "sentier de secours" du rempart des Orangers.

Merci aux auteurs de l'avoir partagé !

Pour la dépose en Taxi 4x4, entre 6h et 18h au départ du bas de la rivière des galets, vous pouvez contacter
Johnny : 0692126515 (20€ seul, 12€ à plusieurs)
Alain LEGROS : 0692828636

fernand19, 03/11/2023 15:40
Randonnée complétée le 08/10/2023 en 9h00

Bonjour Christian L.
Alors au total nous avons mis 9h aller retour, la descente est vraiment compliqué et grosse fatigue.
J’aimerais avec joie vous faire parvenir des photos.
Ce serait très mal venu de ma part de mentir sur les horaires, je trouverais ça même dangereux pour les futurs randonneurs. Je suis pas du tout dans un esprit de compétition simplement là pour raconter notre expérience personnelle.
Je conseil même d’éviter la descente et la remontée de dos d’âne et de partir directement de deux bras en prenant le 4x4.

Christian L, 13/10/2023 09:29

@fernand19... J'ai toujours été fasciné par cette rando que je n'ai d'ailleurs effectuée qu'en partie au vu des difficultés (sols friables en particulier). Ce qui m'interroge : comment certains peuvent ils mettre moins de 4 h depuis Dos d'Ane jusqu'au sommet quand de très bons marcheurs que je connais - et qui sont effectivement de bons marcheurs ! - ont mis au total a-r 16 h !!! (ok en défrichant vaillamment le passage ) ou d'autres ensuite dans la plupart des cas 11 h à 12 h comme sur la fiche. Il semblerait que certains ne soient pas arrivés au "vrai" sommet plus ou moins caché par des "montagnes russes" ??? En tout cas les photos sont bien rares...avec au sommet le drapeau de la victoire. Encore bravo à tous ceux qui ont conquis totalement le piton Cabris !!!

fernand19, 09/10/2023 09:27
Randonnée complétée le 08/10/2023 en 9h00

Rando faite à 3 bons marcheurs. Départ à 6h45 de d’os d’âne et arrive en haut du piton à 10h45. Montée assez compliqué sur la première partie avec beaucoup de végétations (merci les machettes)
Vue incroyable la haut.
Descente très technique et le retour sur d’os d’âne un peu casse patte.
Prévoir beaucoup d’eau, j’ai bu 4,5l sur toute la rando. Possibilité de se ravitailler au snack en bas.

Nicolas Préaux, 01/10/2023 07:13
Randonnée complétée le 30/09/2023 en 6h00

Faite avec un groupe de 6 bons marcheurs depuis 2 bras en 6h A/R. Meteo agréable, soleil et quelques nuages qui ont apporté un peu de fraîcheur. Terrain très sec et parfaitement marqué. On constate qu'en plus des passages réguliers de randonneurs, le chemin est taillé au coupe coupe.
Descente nécessitant une grande vigilance tant le terrain poussiéreux est glissant et instable.
Saison parfaite pour réaliser cette sublime ascension.
Récompense à l'arrivée à 2 bras au camping Marianne Cimendef avec un délicieux cari poulet, saucisse et un dessert spécialité du chef

Randonnée ajoutée le : 01/12/2014