La boucle du Cap Mascarin au Baril, par le Cap Méchant

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 6.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 27 - 4 m
Dénivelé positif 50 m
Dernière mise à jour 06/08/2018

La rando aux 6 arches naturelles

Cette randonnée a été totalement refondue le 14/8/2016 car les travaux de construction d'un grand hôtel entre Basse Vallée et le Cap Mascarin ont fermé des sentiers utilisés dans la précédente fiche. Ce circuit est donc garanti quelques mois tant que d'autres constructions ne seront pas envisagées.

Lorsqu'on se promène au Cap Méchant, très fréquenté, on rencontre des pique niqueurs ou des touristes, tous le plus souvent chaussés de savates deux doigts. Peu savent et prennent le temps de parcourir la région située à l'Ouest ou à l'Est pour découvrir des points caractéristiques. Parmi ceux-ci on peut citer un gros souffleur, 6 arches naturelles, un mur de grimpe, des rochers déchiquetés battus par les vagues ou une zone de nidification des macouas, ces oiseaux marins placides et se laissant facilement approcher. De plus, lorsque la mer est forte, on peut admirer de très grosses vagues se brisant sur les rochers ou s'engouffrant dans les grottes de lave de la côte. Enfin, s'il n'y a pas tous les jours des baleines au large, on est sûr d'y voir des pailles en queue ou autres oiseaux marins qui volent en bord de mer.
La randonnée est courte mais la chaleur assez forte par beau temps ; il ne faut donc pas oublier de se munir de boisson et bien se couvrir car certaines portions sur la lave ne comportent aucune végétation. Ces 6 km sont aussi une excellente excuse pour déjeuner dans l'un des trois restaurants du Cap Méchant.

La randonnée débute près des kiosques à l'ombre des vacoas du Cap Méchant. Filer immédiatement sur la droite et rejoindre l'escalier repérable de loin aux barrières qui le délimitent, (Photo 3) après avoir traversé la belle surface engazonnée, rase et jamais tondue (Photo 2). L'escalier en pierre de lave permet de descendre à proximité de la mer qu'on voit déjà éclabousser les rochers du Fond de Parc. Se rapprocher des vagues et suivre le sentier étroit mais bien visible. Il serpente entre les roches de lave recouvertes de longues herbes. Eviter les hors sentiers à cet endroit qui comporte quelques fissures rendues invisibles par cette traînasse et privilégier les petites sentes de pêcheurs garantissant des endroits sûrs. On peut ainsi se rapprocher d'un puits dans la lave qui présente un grand souffleur quand la mer est forte (Photo 4) puis les falaises trouées d'arches naturelles (Photo 5) qui ne resteront pas des siècles en raison de la puissance des vagues. Très vite, des oiseaux sombres en vol indiquent l'endroit de prédilection des macouas qui y nichent à la saison. Ils se rassemblent ici par dizaines (Photo 6) et on peut approcher certains nids à moins de 2 mètres en rampant sur le bord du précipice (Attention à la chute). Les oiseaux se contentent de tourner la tête mais ne sont pas effarouchés. Les plus belles photos se font lorsque l'oiseau est en vol, entre le haut de la falaise et les vagues blanchies par l'écume. Lorsqu'ils sont en mer, leur habitat est trahi par leurs déjections blanches qui forment de petits tas de guano. Le sentier se poursuit, parfois étroit, et longe le rempart jusqu'au Cap Mascarin (Photo 7) recouvert de vacoas (Photo 8). Le sentier semble se perdre à l'approche des bords verticaux de la Ravine de Basse Vallée qui ferme la voie. Longer la rive gauche et trouver un passage délicat dans 5 ou 6 mètres de grandes fougères. On devine bien le sentier mais les plantes empêchent de voir correctement le sol. On parvient après ce court ralentissement au fond recouvert de lave d'un petit détour rocheux de la ravine. Remonter vers l'amont et effectuer une courte halte au grand rocher servant d'entrainement aux grimpeurs équipés. Les voies d'escalade, comme ailleurs, portent des noms évocateurs ou amusants (Photo 10). On ne peut l'escalader qu'avec le matériel de professionnel et gare à la chute pour ceux qui voudraient s'y essayer sans entraînement. Plus de trace du beau sentier qui rejoignait les lieux avant la construction de l'hôtel mais un sentier un peu abandonné débute en face du rocher par un escalier abrupt proche d'un poteau en bois (Photo 11). Les dix premiers mètres sont un peu envahis de végétation puis il se dirige à gauche vers le grillage entourant la propriété. Il le longe par un large passage un peu envahi de cailloux acérés (Photo 12). On peut voir ainsi, en y passant souvent, l'état d'avancement des travaux. Le grillage et son chemin se terminent à un escalier venant du terrain de sport (Photo 13). Prendre à droite un sentier qui serpente dans les fougères et vacoas sur un sol boueux et rejoint en quelques minutes l'escalier pris pour la descente. Retrouver le gazon endémique (Zoysia matrella, gazon pique-fesses) et longer l'océan en passant près du Cap Méchant dont on ne verra l'arche qu'en descendant de nouveaux escaliers (Photo 15). Ces escaliers qui passant dans de hauts pans de falaise permettent de gagner des kiosques de pique-nique. Poursuivre vers l'est en suivant les balises bleues sur les filaos (Photo 16) (quand ils ne sont pas fraîchement coupés). Le cheminement est assez facile malgré les creux et bosses d'un terrain assez accidenté (Photo 17). Le sentier passe tout d'abord sur de grandes herbes puis sur d'épais tapis d'aiguilles de filaos qui recouvrent le sol. Sans être de grands aventuriers, quitter ce sentier balisé de bleu pour suivre d'autres passage marqués de blanc ou de orange pour s'approcher des falaises et des vagues et ainsi profiter de paysages plus aquatiques (Photo 19). Repérer alors les lavengères (Photo 20) qui adorent vivre sur la lave où les embruns salés les arrosent en permanence. Quand le passage devient plus difficile, reprendre le sentier officiel pour le quitter à nouveau après un passage sous des filaos et d'herbe (Photo 25) et rejoindre la zone chaotique de rochers battus par les énormes vagues au Port. Attention à la chute douloureuse sur les laves solidifiées pour s'approcher des gouffres, failles ou arches dont une magnifique (Photo 21) qui vaut à elle seule ce petit écart qui emprunte d'ailleurs un ancien tracé du sentier littoral où l'on rencontre encore les balises de l'époque. Poursuivre vers la Ravine Pérote et la suivre pour retrouver le pont de la N2 (Photo 22). Le sentier se finit à l'arrêt de bus "Rue du 10 mai 1981". En traversant la Ravine Pérote, on peut poursuivre vers le Souffleur d'Arbonne. Faire demi-tour et rejoindre le Cap Méchant en prenant cette fois exclusivement le sentier balisé. Au Cap Méchant, à un très grand filao, prendre à droite pour rejoindre le premier kiosque sur la droite et grimper les escaliers qu'on aperçoit déjà de loin. On passe au plus près du Puits des Français, une cavité dans la falaise, bouchée de grandes fougères au pied d'un bel escalier (Photo 26). Emprunter cet escalier qui finit au parking du premier restaurant et rejoindre le véhicule en longeant les deux autres établissements qui reçoivent chaque week-end des centaines de convives.

Balises

Balises officielles bleues

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Basse Vallée puis prendre la direction de Cap Méchant - Se rapprocher du restaurant le Colibri et se garer à proximité - rejoindre le bord de la mer en partant vers la droite - Trouver l'escalier qui permet de se rapprocher de la mer et suivre le sentier qui borde le littoral - Marcher jusqu'au Cap Mascarin et à la ravine de Basse Vallée - Rejoindre les rochers d'escalade et poursuivre le long du grillage entourant la propriété de l'hôtel - Rejoindre l'escalier puis le gazon du Cap Méchant - Longer le belvédère et trouver les escaliers qui permettent de poursuivre vers l'est - Suivre le sentier officiel ou les sentes de pêcheurs pour se retrouver au Baril - Remonter la Ravine Pérote et faire demi-tour à la RN2 pour revenir vers le Cap Méchant - Au Cap, prendre à droite pour remonter les escaliers passant devant la Grotte des Français puis longer les trois restaurants afin de retrouver le véhicule.


Commentaires sur cette randonnée (11)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Meg&antho, 06/08/2018 22:24
Randonnée complétée le 31/07/2018 en 1h30

Nous avons fait cette rando le 31 juillet 2018. Super météo qui nous a permis de bien profiter de cette ballade en bord de mer. Tres joli souffleur au tout debut. De belles vues tour au long de la première partie. Cependant, le retour de la boucle nous a paru très peu intéressante, nous aurions mieux aimé faire demi tour plutot que de marcher le long du grillage. Durée 1h30 avec de nombreux arrêts photos.

Christian Léautier, 05/08/2018 12:02
Randonnée complétée le 04/08/2018 en 3h00

Retour ce 4/8/2018 dans la zone pour arpenter la partie Ouest de la fiche randopitons:le littoral, puis remontée sympathique depuis le cap Mascarin de la ravine Basse Vallée-avec sites d'escalade- jusqu'au niveau de la RN2 ;retour par de discrètes sentes vers le Cap Sel à travers une végétation assez dense de fougères, vieilles plantations de vanille,vacoas, bois de chandelle... mais bien sûr aucun risque de se perdre entre l'Océan, les Rampes de Basse Vallée et RN2 avec des paysages bien variés:la côte sauvage, la ravine, l'intérieur végétalisé.... Beaucoup de jolis perroquets bleus vert dans l'océan et de caméléons sur terre. Aménagement d'un parcours de santé et d'une grande table de pique nique à Fond de Parc, testée positivement ce jour!!!

Eric, 08/05/2018 17:33
Randonnée complétée le 08/05/2018 en 3h00

Randonnée effectuée le matin ( départ 9h20) en partant de la Ravine Pleurote sentier bien balisé (marques bleues) La ravine Basse Vallée (site d'escalade) a été bien nettoyée (à voir).

Matthieu, 11/03/2018 21:04
Randonnée complétée le 27/02/2018

Je confirme les propos de Jérôme Mourot : effectué en fin d'après-midi sous une lumière chaude, à la suite d'une bonne averse, il n'y a rien de mieux !

Jérôme Mourot, 17/01/2018 16:36
Randonnée complétée

Privilégier la fin de journée pour bénéficier d'une température plus clémente et d'une belle lumière : l'arche (double) du cap sel est, pour moi l'une des plus belles de la Réunion

Plein Sud, 02/12/2017 21:16

Toute la beauté du Sud Sauvage !! Début de randonnée superbe, avec en prime ce site de nidification des macouas tout proche et le ballet de pailles en queue au plus près des falaises. La balade commence à peine, et on multiplie les pauses au rythme de l'activité des oiseaux de mer et du fracas incessant des vagues qui déroulent sur le littoral. Une découverte du Cap Méchant revisitée (pour les habitués) qui vaut de refaire le déplacement. Ca rigole un peu moins ensuite mais c'est sans soucis jusqu'au passage de la photo 11, que l'on repère assez rapidement et qui confirme que l'on est sur le bon chemin. Première hésitation après ce passage (relecture de la fiche randopitons: je trouve le grillage). Mais même constat que Devil28 : pas de large sentier, juste une "sente" bien envahie par la végétation (oubliez la photo 12). A cet endroit ne pas hésiter: suivre le grillage (dans la continuité de la sente) et le balisage rouge ... et c'est parti pour un "randopitonneur débutant" (une bonne centaine de mètres dans les "hautes" herbes- ça ne dépasse pas les genoux- et tous végétaux de faible envergure susceptibles de pousser là). On en ressort ,sans une égratignure, mais surtout sur le sentier dont la photo a été rajoutée par JPG en commentaire. On rejoint alors rapidement le bas de l'escalier et le petit sentier de fin de boucle (un peu encombré mais très, très beau). Aucun problème pour la suite de cette balade (balisage bleu), sur la partie Est du parcours, de beaux points de vue et de belles arches naturelles vous attendent en se rapprochant de la Ravine Pérote.

JPG, 12/11/2017 09:02

Circuit refait le 9/11/2017. Légère modification de la trace GPS insérée ce jour. Quand on est au rocher d'escalade, le sentier qui suivait la rive gauche de la ravine de Basse Vallée est un peu abandonné. Il faut prendre le sentier débutant au plus près du rocher par un escalier envahi de plantes qui, heureusement, ne griffent pas (Photo 11). Les 10 mètres qui suivent ne ressemblent pas à un GR mais après, c'est de la promenade (photo). Passons-y souvent et tout rentrera dans l'ordre.

Devil28, 06/06/2017 13:51
Randonnée complétée le 04/06/2017 en 3h00

Belle balade le long des falaises avec de belles vagues. Assez délicat de rejoindre le large chemins le long du grillage mentionné dans la description, il faut d'abord le longer dans les hautes herbes, peut-être un changement depuis l'écriture de l'article.

Christian Léautier, 12/05/2017 17:02
Randonnée complétée le 04/08/2018 en 3h00

Tour de l'île -12 è étape- de la Mer Cassée au cap Mascarin:suivre les balises bleues...et toujours prendre la route tant que les propriétaires des villas et hôtels ne respecteront pas la bande littorale publique dite "des 50 pas". Scandaleux!-Pas de réponse du maire de St Philippe à ma lettre écrite il y a 9 mois!! (voir mon commentaire du 18-8-2016 ). Un peu de nostalgie car je quitte progressivement le merveilleux sud sauvage pour continuer plus à l'ouest....

Christian L, 19/08/2016 11:19

Fait le 18-8-2016 en aller simple-3 h en flânant,photos... du souffleur d'Arbonne au cap Mascarin. prendre depuis St Pierre Car jaune S1 arrêt souffleur d'Arbonne puis direction l'ouest. Belle découverte du sud sauvage jusqu'au Cap Mascarin ;remonter alors à partir de la ravine Basse Vallée vers chemin Paille en Queue le long du stade ;prendre à gauche route La Bourdonnais et reprendre bus Carsud ligne STD arrêt Basse Vallée; cela permet de faire un aller simple sympathique en longeant la côte au maximum;on passe difficilement malgré les constructions illégales jusqu'au pied des falaises!!-j'écris ce jour au maire de St Philippe à ce propos .....

Randonnée ajoutée le : 14/08/2016