Le tour de l'étang et de la Forêt domaniale de Saint-Paul

Difficulté
Très facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h
Distance 11.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 10 - 2 m
Dénivelé positif 10 m
Dernière mise à jour 25/06/2022

Tour complet de l'étang par la Chaussée Royale

Fiche et circuit refaits en juin 2022 pour apporter des corrections de trajectoires et rallonger la boucle, notamment pour une incursion dans la cocoteraie à la rencontre du taphien de Maurice.

La partie nord de Saint-Paul est très peu urbanisée, principalement autour de l'étang. Des sentiers ainsi qu'un long parcours de santé sillonnent les bois pour des balades sportives ou familiales sans aucune difficulté. On longe une route circulaire, très connue des habitants, entourant la Plaine Chabrier qui hébergeait il y a encore quelques années l'immense Antenne Omega (voir article ci-dessous). La région est désertique, envahie de grandes herbes et il est difficile de repérer les pistes qui en constituaient les rayons. On peut emprunter en revanche un des sentiers dans les hautes herbes pour éviter de fouler l'asphalte. Des projets sont à l'étude pour occuper cette vaste zone qui doit faire rêver plus d'un promoteur. Le grand parking proche de la passerelle enjambant l'étang est idéal pour laisser le véhicule à l'ombre durant les trois heures de la boucle. Impossible de s'égarer dans cette zone entre mer et ville fréquentée par des dizaines de coureurs et marcheurs.
Le jour de la reconnaissance du parcours, Nicolas et moi avons rencontré une équipe de spécialistes des chauves-souris de La Réunion venus compter des spécimens à Saint-Paul. Nous avons beaucoup appris sur Taphosus Mauritianus, un adorable chiroptère de 40 cm d'envergure passant ses journées en haut des cocotiers. Ne pas hésiter à visiter le site de la CGOI pour en apprendre d'avantage sur ce mammifère volant.

La randonnée débute au parking situé en bordure d'étang à la fin de la Rue de la Croix. Il est vaste, ombragé et très fréquenté toute l'année par les sportifs et même par quelques familles utilisant les emplacements vieillissants d'aires de pique-nique presque abandonnées. Entamer la boucle par la piste partant en direction de l'étang et du pont métallique qu'on devine dans la trouée (Photo 1). C'est l'ancienne voie de chemin de fer qui reliait Saint-Pierre à Saint-Denis, transformée en piste après enlèvement des rails. La longue passerelle métallique au plancher de bois traverse l'Etang Saint-Paul. Repérer, avant le pont, le sentier descendant à droite vers les berges en rive gauche. Les curieux désirant rajouter 2 km à la boucle effectueront le tour complet des queues de l'étang en rejoignant la Chaussée Royale. Un agréable sentier bordé de galets longe l'étang, se transforme en sentier étroit dans les traînasses, rejoint une rue près d'un lotissement que l'on contourne en suivant un grillage avant de retrouver la Chaussée Royale (Photo 2). Partir à gauche sur 400 m de rues en franchissant le pont de l'étang puis le rond-point de Savannah avant de rejoindre le bord de l'étang envahi de jacinthes d'eau (Photo 3). Des emplacements pour pêcheurs et barques de fortune confirment la présence de poissons dont 4 espèces d'anguilles (Photo 4). Il est très facile de longer l'étang dans la prairie qui le borde ou de se promener dans la cocoteraie abritant une dizaine de taphiens de Maurice, des chauve souris grises et blanches d'une envergure de 40 cm passant une grande partie de leur journée pendues sous les feuilles des grands arbres. Solitaires, elles se remarquent pourtant assez aisément en prêtant attention (Photo 5). L'opération amusera assurément les enfants tout en donnant un côté ludique à cet écart des sentiers battus. Quitter les chiroptères et poursuivre en franchissant une petite passerelle (Photo 6). On rejoint en quelques enjambées le parcours venant de la passerelle. Ne pas hésiter à en franchir une partie pour bénéficier de splendides panoramas sur l'étang et les prairies d'altitude au-dessus de Bois de Nèfles (Photo 7). Poursuivre vers le nord en prenant le chemin verdoyant entre les habitations (Photo 8). Il se termine au milieu des fleurs à la Rue Jacquot qu'on emprunte en partant vers la mer. Remonter vers le nord en longeant le collège sur une agréable petite route ombragée et fleurie (Photo 9). On rejoint plus loin la route circulaire effectuant le tour de la Plaine Chabrier après la zone de la gendarmerie. Afin d'éviter de trop marcher sur route, ne pas hésiter à entreprendre la traversée par un sentier bien marqué sur la droite (Photo 10). Le terrain est plat, la végétation rare et les herbes séchées ne cachent pas le passage (Photo 11). Les joggers en ont fait leur circuit de footing et la traversée s'effectue sans surprise (Photo 12). On devine la présence de gros plots en béton qui, à l'époque, maintenaient les câbles tendus de tous côtés pour tenir l'antenne verticale. On bénéficie souvent de larges panoramas sur les montagnes en direction de la Possession ou de Mafate. Une fois la route retrouvée, marcher sur la petite route jusqu'à la barrière fermant l'accès à la base ULM de Cambaie. Quelques mètres après cette barrière, un large sentier file en direction de la plage que l'on devine déjà au bruit des galets roulés par les vagues. Là aussi, pas de question à se poser sur la direction (Photo 13). Les épineux deviennent de plus en plus touffus à l'approche de la plage. Longer galets et sable en suivant les milliers de traces de pas ou de pneus (Photo 14). Trouver la première piste à un panneau du conservatoire du Littoral ayant beaucoup souffert. Quitter le sable gris remplissant les chaussures pour emprunter une piste ombragée où d'importants travaux de défrichages ont été entrepris (Photo 15). La balade s'effectue sous les tamarins d'Inde à quelques mètres de la plage (Photo 16). Elle frôle aussi le talus bordant les galets en offrant quelques beaux points de vue sur le Cap Lahoussaye et le tunnel de la tranchée couverte de Saint-Paul (Photo 17). On s'approche à nouveau de la route circulaire de la Plaine Chabrier mais un sentier permet de l'éviter au plus près du littoral. Quitter la route pour pénétrer sous le couvert des filaos afin de retrouver les pistes fréquentées des sportifs dans le Parc de la Poudrière (Photo 18). Là encore, la marche est un réel plaisir s'il ne fait pas trop chaud (Photo 19). Ce large sentier se poursuit jusqu'à l'embouchure de l'étang d'où l'on peut apercevoir le pont métallique emprunté en début de boucle (Photo 20). Un panneau très intéressant donne des informations de qualité sur la création de l'étang ou sur la faune et l'on apprend la différence entre diadromie, amphidromie et catadromie ! On y découvre également qu'une batterie militaire a été découverte sous le sable de l'embouchure. L'endroit se prête idéalement à une halte reposante (Photo 21). Le sentier repart en direction du pont mais il est très facile de poursuivre sur une trace entre galets et acacias (Photo 22). L'aspect du gué entre mer et étang change continuellement au cours d'une année ; passage les pieds mouillés en période pluvieuse ou gros tas de galets après les fortes houles (Photo 23). Entamer une boucle sur le parcours sportif qui a perdu nombre de ses spots d'exercices mais reste en très bon état (Photo 24). Constamment bordée de galets alignés, la piste est usée par les passages (Photo 25). Il est possible de revenir au point de départ au grand virage sud mais un autre endroit mérite une dernière balade. Rejoindre le trottoir, traverser la petite ravine en marchant vers Saint-Paul et entamer une nouvelle boucle très bien entretenue, identique au parcours sportif (Photo 26). En arrivant près du CREPS, faire demi-tour puis marcher en direction du point de départ tout en longeant au plus près le Boulevard du Front de Mer. Ne pas manquer, en quittant le parcours juste après l'école Louise Siarane, le plus gros bois noir des bas de l'île au milieu d'un rond-point (Photo 27) ni la stèle à la mémoire des soldats morts lors de l'attaque anglaise du 21 septembre 1809 (Photo 28). Le parking est alors à moins de 100 m.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Paul puis rejoindre la zone de loisirs et de sport de l'étang - Garer le véhicule au grand parking et débuter la randonnée en suivant la piste qui mène au pont au-dessus de l'étang – Partir à droite avant la passerelle métallique, effectuer le tour complet de la partie amont de l'étang pour revenir à la passerelle – Poursuivre tout droit entre les habitations et rejoindre les résidences en bordure de cocoteraie pour retrouver la route circulaire de la Plaine Chabrier – Emprunter un sentier rectiligne et marcher jusqu'à la barrière barrant la route de la base ULM de Cambaie - Obliquer alors à gauche puis marcher en direction de l'océan - Bifurquer à gauche pour longer le sentier qui rejoint plein sud l'étang de Saint-Paul - Rester entre l'étang et la mer pour rejoindre plus loin le parcours sportif après avoir franchi le gué souvent à sec - Prendre à droite sur le parcours sportif puis le longer plein sud – Poursuivre vers la médiathèque et emprunter la totalité de la prochaine boucle avant de revenir au point de départ par la fin du parcours sportif.

L'Antenne Omega

L'Antenne Omega, détruite en 1999 avec moins de 100 grammes d'explosif, a durant 25 ans servi de point de repère aux Réunionnais qui cherchaient la direction de Saint-Paul. Haute de 427 mètres et pesant 800 tonnes, elle était érigée au centre d'un cercle de 1500 m de diamètre (voir carte) au cœur de la Plaine Chabrier. Elle faisait partie d'une chaîne de 8 antennes dispersées dans le monde (Norvège, Australie, Argentine, Japon, etc). Les émetteurs, d'une portée de 5000 km envoyaient des ondes à très basse fréquence autour du globe et permettaient un positionnement très précis des avions, bateaux ou sous-marins. C'est le système GPS qui a mis fin à cette technique. De cette activité ne subsistent que quelques rares bâtiments et des plots de béton destinés à maintenir les câbles. La Plaine Chabrier est devenue une immense friche parcourue de pistes désormais invisibles et toujours entourée de sa route circulaire empruntée par les sportifs. On obtient de très bonnes définitions de cette activité sur Wikipedia ou sur un moteur de recherche.

Visiter l'endroit autrement grâce au spectacle vivant

Le site BALADES CREATIVES propose une manière bien différente de visiter ce lieu. Le spectacle se base sur l'œuvre de Louis Timagène Houat, "les Marrons", écrit en 1844.

Time Laps de Guillaume Lescoute

Une petite halte le long des berges de l'étang.


Commentaires sur cette randonnée (29)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Walking Dog 974, 25/06/2022 22:07
Randonnée complétée le 15/06/2022 en 3h00

Bonjour !
J’ai emprunté à nouveau cette très accessible promenade avec Jean-Paul, lequel y a apporté de sympathiques ajouts et changements.
Notamment un changement dans ma façon de voir les randonnées….
J’aime Randopitons, et cela pour plusieurs raisons.
A cette occasion, j’ai trouvé une nouvelle raison d’aimer : me promener avec le regard de l’auteur de Randopitons amène un autre regard, une autre façon de parcourir les sentiers.
C’est là que je comprends qu’alors je croyais avoir fait le tour de cette boucle de l’Etang Saint Paul et en voir tout vu, j’ai découvert grâce à Jean- Paul que non, cette réserve naturelle offre encore des richesses à découvrir...
Cette « petite » boucle m ‘ a montré bien des choses…
A son début, alors que je m’apprêtais à franchir le pont métallique, mon guide m’emmena faire un détour dépaysant vers la Chaussée Royale, pour revenir ensuite vers l’Etang et y goûter un écart négligé depuis longtemps, comme ce tunnel d’arbres ceignant l’eau saumâtre (photo 1)
Est-elle leur proie ou le dérisoire butin qu’ils gardent ?

Nouveauté pour un randonneur plus habitué à regarder le sol où il marche que le ciel , à la cocoteraie nous levions bien la tête, scrutant les frondaisons pour y entrevoir les rares et minuscules Taphiens.

Invisibles et fragiles noctules, muets pendus des talipots, quels rêves vous prennent alors que nous foulons notre terre et votre voûte ?
Amis de l’obscurité, quelles courses formez vous au-dessus du marécage plongé dans la nuit ?
Distinguez-vous le bois et l’encre qu’il étale sur l’estampe de l’eau inerte (photo 2) ?

Les re-découvertes se poursuivirent , avec la « réapparition » magique de ce sentier au niveau de la base ULM que j’avais pourtant juré perdu..

Mais cette région littorale est vraiment changeante, comme les rochers éparpillés (par la houle?) sur la plage l’attestent (photo 3) ; plage qui est la même sans être tout à fait la même..
Les hommes façonnent eux aussi, mais plus modestement le rivage (photo 4).
Un belle marche emplie de « zénitude » un jour de soleil (photo 5)

Jean- Paul a écrit une belle fiche, avec de bonnes photos d’illustration de tout le parcours. Ce travail valorise cette sortie en la renouvelant ; sortie qui comme la plage qui la borde, se situe entre le « déjà-vu », le « non vu » et le nouveau...une bonne expérience d’observation pour moi.

Merci Jean -Paul !



LNNC, 27/03/2022 17:12
Randonnée complétée le 26/03/2022 en 1h50

Balade agréable. On se perd un peu au niveau de la base ULM. Mieux vaut avoir la carte sous le coude.

Walking Dog 974, 27/03/2022 07:37
Randonnée complétée le 15/06/2022 en 3h00

Bonjour, j'ai emprunté une seconde fois cette boucle très simple mais très charmante le 23/03/22.
Il faut dire que les points de vue depuis le pont métallique sont reposants et toujours appréciés de tous (promeneurs, cyclistes, photographes amateurs... - photo 1).
Après la longue piste bitumée, près de la base ULM, des épineux arrachés et coupés empêchent encore d'avancer sur la trace de Randopitons (et je n'ai pas inspecté du côté de la plage toute proche).
Mais ce n'est pas vraiment un souci, puisque une petite piste reprend parallèlement la route bitumée (tracé jaune sur la capture d'écran -voir photo 2). Cette "nouvelle" piste (cliché en bas à droite de la photo 2) est déjà connue des coureurs en tout genre semble t-il.
Le retour par le sentier littoral est lui aussi toujours agréable (photo 3), j'ai pu profiter du point de vue sur le pont et sur quelques jolis cairns avant de finir la boucle à l'ombre (photo 4) malgré l'heure assez tardive.
J'ai été surpris de voir que l'estuaire a été comblé (les effets de Batsiraï peut-être ?), ce qui m'a permis de passer ce nouveau gué (nouveau et temporaire j'imagine) les pieds à sec (cliché en bas à gauche de la photo 4) ! Et les vagues étaient rares et faibles ce jour-là....

Une balade que j'apprécie toujours , avec en prime de beaux points de vue sur le Cap La Houssaye (photo 5).
Merci à Randopitons !

Christian L, 20/03/2022 19:47
Randonnée complétée le 19/03/2022 en 3h00

Où effectivement on reparle de l'antenne Oméga suite à notre première expédition avec Ludovic -voir mes commentaires du 13 juillet 2019 toujours valables- D' autres plots découverts : St Denis, St Paul, St Leu, St Louis, St Pierre et St Joseph. La savane est toujours aussi belle en évitant les zones épineuses et les barbelés et les grillages du terrain militaire. Les endroits sans grillage et il y en a ! devraient permettre de rejoindre le centre de la zone circulaire où était érigée la plus grande infrastructure de France-427 mètres bien plus haut que la Tour Eiffel. Mais chut!...⚠️ c 'est interdit alors pour rester dans le droit chemin faire tout le tour du cercle le long des barbelés et s'amuser à rechercher tous les plots en environ 3 heures...un jour où le soleil n 'est pas trop chaud.Rando originale mais pas si facile que cela, qui je vous l accorde, ne comprend qu'une petite portion du trajet de la fiche à moins, pour les courageux ! de tout faire.

berasthie, 08/02/2022 15:30
Randonnée complétée le 07/02/2022 en 2h20

Tres agréable balade, impossible de faire le tour complet . Trop d'eau a l'embranchement de l'étang dans la mer

maxxeric, 07/01/2022 16:36
Randonnée complétée le 08/01/2022 en 1h30

Superbe ballade sous les bois et le long de la plage ,j'ai adoré

Fredkrisae Tellam, 27/06/2021 22:21
Randonnée complétée le 28/06/2021 en 2h00

Bonjour, nous l'avons fait ce jour...
Très belle balade familiale, la recherche des plots oméga pour les adultes et la joie de courir librement pour les enfants...
Lorsque trop de soleil, nous sommes passés à l'ombre des filaos.
Nous avons abandonné le site parce que nous arrêtions pour des photos...
Nous n'avons donc pas pu faire la boucle mais on la fera plus tard 😉

Walking Dog 974, 19/05/2021 20:48
Randonnée complétée le 15/06/2022 en 3h00

Bonjour, j'ai parcouru cette randonnée facile le 18 mai dernier.La carte interactive est bonne, sauf peut-être effectivement au niveau de la base ULM, lorsqu'on amorce le chemin du retour. Peut-être parce que l'endroit (végétation, tracé du sentier) a changé (je ne suis pas sûr mais je trouve qu'il y a des différences avec mon dernier passage)...De toutes façons c'était un problème mineur dans ce genre de marche facile et hyper balisée, et fréquentée, car après je louvoyais entre un sentier bordé d'une végétation ragaillardie par les pluies, et des portions de sable noir. Un sentier que j'ai pratiqué de nombreuses fois, en tant que gamin, adolescent, lycéen (pour le BAC , mais en courant avec la classe !). Que des bons souvenirs ! La nouveauté étant pour moi le franchissement du petit estuaire : je l'ai traversé de préférence à l'embouchure même , et l'eau m'arrivait à mi cuisse, avec peu de courant. donc aucun problème pour des adultes et des ados un peu décidés (donc prudence avec de jeunes enfants).
Merci à Randopitons pour cette invitation au plaisir (et aux flashbacks !)

Boyer.e, 16/05/2021 16:52
Randonnée complétée le 16/05/2021 en 1h30

Circuit effectué ce jour avec plaisir.

fredgib, 15/05/2021 12:26
Randonnée complétée le 15/05/2021 en 2h27

Réalisé aujourd'hui. Tranquille pour la journée. Le point de position GPS du téléphone ne correspond pas toujours au tracé du sentier. Mais il suffit de suivre ce dernier. Notamment quand on arrive sur le secteur de la piste d'Ulm. Top dans l'ensemble.

Randonnée ajoutée le : 25/06/2022