La Ravine Divon et Bassin Long depuis le Tour des Roches

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 45 min
Distance 2.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 88 - 7 m
Dénivelé positif 90 m
Dernière mise à jour 10/03/2020

Un peu d'eau pour l'Etang Saint-Paul

La courte Ravine Divon est très facile à trouver si on emprunte la route du Tour des Roches et que l'on s'arrête au radier et à la passerelle qui enjambe la ravine. D'importants efforts semblent avoir été entrepris pour diminuer les détritus qui encombraient la ravine il y a quelques années. Des sentiers bien marqués passent par les deux rives et permettent une courte boucle qui pourra facilement se combiner avec une remontée vers le Bassin Pigeon sur la Ravine Bernica ou une grimpée plus sportive sur le chemin pavé de Lougnon. Quelques pans de falaises solides et verticales attirent quelques alpinistes venant à l'entraînement. Des zones plates, propres et ombragées peuvent servir pour une pause pique-nique. La ravine coule parfois en mince filet d'eau mais semble pérenne comme le prouvent ces poissons que l'on aperçoit dans les bassins entourés de taros et papyrus. Il faut éviter d'y aller en février à cause des mangues. A cette époque, la fructification est terminée et les nombreux manguiers laissent choir des centaines de fruits qui pourrissent, sentent mauvais et rendent le sentier glissant. Des bêlements indiquent que les chèvres de Bouillon aiment à brouter les plantes de la ravine.

Le sentier débute à la passerelle qui enjambe la ravine (Photo 2). Un nombre impressionnant de chaussures jetées sur les fils électriques participent à l'accueil des randonneurs (Photo 1). Le "shoes tossing" est commun dans le monde en général et à La Réunion en particulier. La passerelle de la Ravine Divon permet de tricher un peu en lançant les chaussures depuis le plancher, permettant ainsi de gagner trois mètres. Le sentier suit le lit qui est assez large pour un cours d'eau aussi court (Photo 3). Quelques portions de terrain sont recouvertes d'herbe rase (Photo 4), tondue par les chèvres venues des habitations de Bouillon par des sentiers escarpés qu'on devine sur la gauche. Le sentier passe souvent au plus près de l'eau, ce qui permet de surprendre un poisson nageant entre les racines des plantes poussant au fond (Photo 7). Sur la gauche, de hautes barres rocheuses abritent quelques grottes (Photo 6). Le sentier est le plus souvent large et bien entretenu (Photo 8). La falaise, de l'autre côté, est plus haute et verticale, impossible à franchir (Photo 9). Il faut passer par de petits gués pour aller de temps en temps d'une rive à l'autre en suivant le plus naturellement possible le sentier pris en rive droite au début. La végétation est souvent constituée de lianes courant sur le sol comme des treilles de chouchous ou les lianes antigone (Photo 11). Une falaise verticale percée de plusieurs grottes domine ce bassin ; l'une d'entre elles comporte plusieurs vestiges de visites fréquentes (Photo 13). Il faut à nouveau traverser quelques fois la rivière en suivant la trace facile à deviner. Le trajet passe plus loin entre de grosses touffes de bambous (Photo 16). La progression continue en longeant une importante invasion du bas du rempart par des chouchous (Photo 17). Le sentier entame une montée plus forte et s'approche d'un bassin, entouré de taros et de papyrus, alimenté par une minuscule chute (Photo 18). C'est la fin de la randonnée pour tous. Il est possible, sans courir de grands risques de poursuivre sur des traces de plus en plus difficiles à voir dans la végétation en direction de l'amont. Le sol est surtout recouvert de grosses roches surchauffées par le soleil (Photo 19). En escaladant les rochers, on atteint le haut du bassin (Photo 20). Le sentier a disparu et la meilleure solution consiste à raser la falaise en rive gauche pour cheminer en direction du pisse en l'air qu'on aperçoit à quelques mètres (Photo 21). Une source dans la falaise se déverse en fines gouttelettes qui viennent alimenter la ravine (Photo 22). Poursuivre au-delà de ces éclaboussures relève de l'aventure car la vallée devient étroite et les plantes recouvrent les roches, laissant des zones cachées où il ne fait pas bon tomber. Le retour s'effectue par le même itinéraire jusqu'aux bambous. Repérer certaines zones rocheuses bordées de belles pelouses incitant à l'arrêt (Photo 23). Les rochers sont équipés et il est fréquent d'y rencontrer des grimpeurs à l'entraînement. Après le Bassin Long, obliquer sur le sentier ombragé qui chemine en rive gauche (Photo 25). De nouveaux emplacements calmes et ombragés se présentent (Photo 26). On s'approche de nouveaux spots de grimpe avant de parvenir à des vestiges de canal bouché par la terre (Photo 27). Des marches sur le rocher indiquent la présence d'un sentier qui finit désormais en propriété privée. Le sentier, large et bordé de pierres, s'élargit pour une promenade facile jusqu'au dernier gué (Photo 28). La fin du trajet emprunte l'itinéraire du début jusqu'à la passerelle.
Si l'on reste sans bouger en observant l'eau, on peut apercevoir de grandes écrevisses colorées aux pinces longues et fines qui chassent entre les cailloux (Macrobrachium lepidactylus). Certaines montent parfois sur les berges mais ont vite fait de sauter dans l'eau au moindre mouvement ou bruit suspect. Dans ce cas rester sans bouger mais l'attente risque d'être longue car elle voit mieux ce qui se passe sur la berge que nous dans l'eau !

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Gagner Saint-Paul et prendre la route du Tour des Roches en direction de Savannah - Se garer au radier de la Ravine Divon puis débuter sur le sentier qui commence à la passerelle - Arriver à Bassin Long,  poursuivre en longeant l'eau courante jusqu'au premier bassin - Faire demi-tour et rejoindre le véhicule par le même itinéraire. Il est possible, de manière plus sportive, d'entreprendre un hors sentier vers l'amont.


Commentaires sur cette randonnée (21)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
vié loup, 16/10/2021 17:36
Randonnée complétée le 16/10/2021 en 1h45

Sympa balade 3éme age + enfants
Dommage arrivée au bout devient compliqué de voir le tracé

Noush et sa troupe, 11/09/2021 12:19
Randonnée complétée le 11/09/2021 en 2h00

on a apprécié cette rando en famille avec nos petites de 2ans et 5 ans à l'allé la dernière à fait quasi toute la rando. au retour porte bébé ! mais franchement agréable surprise en famille.
cependant si je dois la refaire je pense que je m'armerai de gant et sac poubelle tellement lz site est magnifique mais gâcher par des cochons qui laisse leur reste de soirée dans un lieu splendide

Micalu, 10/08/2021 19:20
Randonnée complétée le 10/08/2021 en 2h00

Superbe balade, avec deux enfants 6 ans. Malheureusement il y avait beaucoup de déchets. Nous avons mis 2 heures mais nous avons fait de nombreux arrêts.

roulemapoule, 20/07/2021 09:18

Super joli, peu de monde. Nous avons aperçu un rapace et des paille en queues.
Les enfants (10 et 11ans) ont adoré escalader les rochers...

julien88, 19/06/2021 12:46
Randonnée complétée le 20/06/2021 en 2h00

Parcours réaliser avec un petit garçon de 5 ans. Après le bassin ça deviens de plus en plus compliqué. Il n'a pas pu aller jusqu'à la cascade. Et moi non plus d'ailleurs, j'ai poussé un peu plus loin mais je n'ai pas trouvé d'accès.

Walking Dog 974, 03/05/2021 19:56
Randonnée complétée le 01/05/2021 en 0h50

Bonjour, afin de compléter ma courte excursion au Bassin Vital le 1er mai dernier, je suis allé revoir deux petits sentiers que j'avais déjà parcouru avec plaisir deux fois : la Ravine Divon et la Ravine Bernica. Ceci afin d'augmenter mon temps de marche. En saison sèche la ravine Divon se drape de teintes ocre, jaune, orange....très joli ! Là, en été, le vert domine et beaucoup de plantes prospèrent (dont les songes et les faux papyrus), avec les dernières pluies (vaut mieux être vêtu d'un pantalon). Marche très facile, et j'ai même fait un peu d'"escalade" vers la fin de l'aller, en poussant même quelques mètres après le tracé. Très sympa......

Briand, 04/12/2020 16:15

Jolie promenade jusqu'au bassin long, après ça se complique avec de gros rochers à escalader, j'ai abandonné avec regret, la petite cascade était pourtant à vue!

mamie rhum, 13/08/2020 12:16
Randonnée complétée le 13/08/2020

Très sympa hyper facile dans la nature très agréable.

Wild974, 21/06/2020 14:38

Très belle ravine à faire en complément avec d'autres ballades du secteur. Beaucoup de charme. La fraîcheur de la ravine fait du bien après la chaleur du chemin pavé Lougnon.

Sabine05, 24/05/2020 14:28
Randonnée complétée le 24/05/2020 en 0h40

Faite en complément du chemin pavé Lougnon.

Randonnée ajoutée le : 05/01/2020