La montée au Cimendef depuis Grand Ilet

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h30
Distance 9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2228 - 1057 m
Dénivelé positif 1350 m
Dernière mise à jour 26/02/2020

A l'ascension de la pyramide

Attention : une randonnée comme celle-ci ne s'improvise pas. Elle comporte de très nombreux dangers. Ne pas hésiter à faire appel à des professionnels qui ont la connaissance du terrain et portent dans leur sac à dos la corde qui aidera ceux dont les jambes flageolent, surtout à la descente qui est plus impressionnante.

Le Cimendef est de tous les pitons du Cirque de Salazie, celui qui se voit le mieux et dont la forme pyramidale empêche de le confondre avec ceux qui l'entourent. Le nom Cimendef vient du malgache qui signifie "non esclave : tsi mandevi". Il doit son nom au célèbre esclave malgache marron (nom donné aux esclaves évadés et vivant libres dans les Hauts) qui s'enfuit pour vivre libre avec sa compagne Marianne. Tués vers 1752 par le célèbre Bronchard, ils continuent à vivre en ces lieux, soudés l'un à l'autre. Le haut et trapu Cimendef (2228 m) est accolé à la longiligne Crête de la Marianne (1656 m) et tous deux n'attendent plus les chasseurs d'esclaves mais les randonneurs un peu épris d'escalade. La sortie est de toute évidence très sportive, comporte plusieurs passages délicats et offre souvent des parties vertigineuses. Elle s'adresse donc à des personnes entraînées et motivées.
Il ne faut surtout pas hésiter à partir très tôt car le brouillard arrive lui aussi très tôt. Il supprime le plaisir d'admirer deux ou trois panoramas parmi les plus beaux et les plus inhabituels de l'île mais surtout il rend dangereuse la descente en cas de visibilité trop limitée. Il va également de soi qu'on n'entreprend pas cette escalade seul ou un jour de pluie.

La randonnée commence à Grand Ilet par le sentier qui débute à gauche, une centaine de mètres avant la Ravine Roche à Jacquot en direction de la Mare à Martin. C'est une agréable balade sur piste parmi les treilles de chouchous, sur sentier bordé de jouvences ou en traversant des ravines et des bois de filaos jusqu'aux premiers lacets en direction de la Fenêtre de Grand Îlet. On peut très bien distinguer le parcours à effectuer en repérant tout d'abord la Fenêtre puis la rude montée vers le sommet de Cimendef qui, d'ici, semble très difficile. La montée à la fenêtre est courte mais assez sérieuse. Quelques tronçons de sentier longeant des barres rocheuses sont plats ou en pente douce (Photo 1). D'autres sont en lacets présentant peu de difficultés (Photo 4). On bénéficie tout au long de la montée de larges panoramas sur les villages vers le Mare à Martin ou sur le Piton Plaine des Fougères (Photo 5). Vers le cœur du Cirque c'est le Piton d'Anchaing qui domine les autres villages (Photo 6). Enfin, de l'autre côté, on a l'ensemble du Gros Morne qu'on verra dans son ensemble en montant le Cimendef (Photo 7). On parvient à la Fenêtre à peine fatigué pour admirer, depuis les rochers, tous les paysages cités ci-dessus. Après le régal des yeux sur le Cirque de Salazie depuis le belvédère, il ne reste plus qu'à attaquer la deuxième partie. C'est le moment de faire demi-tour si la vue de la première pente fait déjà flageoler les jambes (Photo 8). Le Cimendef, qui ressemble de loin à une pyramide parfaite, est en réalité une succession de pentes entrecoupée de courts faux plats qui ne suffiront jamais à reposer les jambes. Un petit coup d'œil en direction de la vallée du Bras de Sainte-Suzanne et de la Crête de la Marianne et on peut attaquer la descente vers le col (Photo 9). Il faut redescendre d'une cinquantaine de mètres pour atteindre le petit col qu'on aperçoit tout près (Photo 10). Le sentier très étroit dans les branles verts descend fortement et impose de se retenir aux branches avant d'arriver sur le terrain plat (Photo 11). Au col, repérer pour une prochaine expédition sportive, le discret départ du sentier vers Deux Bras par la descente du Bras de Sainte-Suzanne. A partir du col qui marque la séparation entre le Cimendef et le massif de la Roche Ecrite, la remontée débute pour affronter les 700 mètres qui séparent du sommet (Photo 12). Le sentier, si on peut l'appeler ainsi, n'est pas toujours facile à trouver dans les arbres hauts et poussant serrés les uns contre les autres. Passée cette touffe végétale, on surgit enfin sur l'arête qui peut paraître impressionnante. La pente de chaque côté peut faire peur aux moins téméraires. Pourtant, le passage est moins impressionnant qu'on peut l'imaginer en regardant depuis Grand Îlet. On retrouve la végétation et le paysage qu'on ne quittera plus jusqu'au sommet (Photo 13). En regardant certaines barres rocheuses fissurées et dominant le vide et en voyant le passage obligatoire qui les emprunte, on en vient à se demander si elles résisteront au poids d'un homme (Photo 14). Et pourtant, ça tient bon ! Le festival de roches qui classe cette randonnée à la limite de l'alpinisme commence pour plus de deux heures si on est bien entraîné (Photo 15). Certaines roches dépassent plus que les autres mais leur ascension est facultative (Photo 16). La montée alterne parties boisées et portions rocheuses, toutes sur des pentes très sérieuses, mais avec chaque fois des emplacements pour les mains (Photo 17). Il vaut mieux ne pas avoir le vertige pour certains passages, voila aussi pourquoi il est conseillé de faire appel à un guide qui proposera le matériel de sécurité (Photo 18). Plus on s'élève et plus les paysages sont grandioses sur Salazie. On domine Grand Îlet, la Mare à Martin et la Mare à Vieille Place (Photo 19). Mais il ne faut surtout pas regarder le paysage en marchant comme on peut le faire sur le GR car tout faux pas peut être fatal (Photo 20). Certains passages plus difficiles sont équipés de cordes bien utiles (Photo 24). Par endroits, la végétation dois bénéficier plus qu'ailleurs d'eau ou de bonne terre car elles deviennent tout d'un coup plus abondante (Photo 22). Il faut même se frayer un chemin entre les troncs et branches quand ils sont très touffus (Photo 26). Les nuages peuvent arriver très vite dans cette région arrosée du Cirque de Salazie (Photo 27). Voilà pourquoi il faut bien étudier la météo la veille et partir très tôt, quitte à faire de nuit la montée jusqu'à la Fenêtre. A chaque fois qu'on se retourne, on voit qu'on a encore grimpé quelques dizaines de mètres supplémentaires (Photo 28). On arrive enfin au sommet qu'on aura du mal à quitter tant pour les paysages offerts sur les cirques et une bonne partie de l'île que pour la difficulté de la descente qu'il va falloir affronter. Prévoir trois heures pour la montée depuis la fenêtre et deux heures pour la descente afin de ne jamais se presser et courir des risques. La descente est plus rapide que la montée mais elle est tout aussi difficile et technique.
Au risque de redonder : cette sortie très sportive ne doit s'effectuer que par des randonneurs avertis et entraînés. Pour les autres il est fortement conseillé d'investir quelques dizaines d'euros avec un professionnel apportant toutes les garanties.

Balises


Balises jusqu'à la Fenêtre

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre dans le Cirque de Salazie et gagner Grand-Ilet - Traverser Grand Ilet et se garer au départ du sentier, 200 m avant la Ravine Roche à Jacquot, près de l'arrêt de bus "La Fenêtre" - Prendre le chemin dans les champs, traverser la Ravine Casabois puis entreprendre l'ascension par le sentier jusqu'au belvédère de la Fenêtre par de nombreux lacets - Au belvédère, poursuivre tout droit vers l'arête du Cimendef et ne plus quitter cette arête jusqu'au sommet du Piton - Le retour emprunte le même itinéraire.


Commentaires sur cette randonnée (18)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Milkyway1, 23/12/2019 00:29

Bonjour a tous
Existe il un moyen de faire l'ascension par la crête de la Marianne?
Quelqu'un l'a déjà faite?

Hippoval, 10/11/2019 21:13
Randonnée complétée le 07/11/2019

Fait ce jeudi 7 novembre avec guide et corde ! Moment magique, seuls perchés à 2228m. Vue dégagée à 360 sur les cirques et les plus hauts sommets de l'île. La descente est technique et nécessite réellement une corde.

Maloménix, 09/11/2019 20:06
Randonnée complétée le 07/11/2019 en 5h00

@Endormotivé Merci! J’irai jeter un coup d’œil la prochaine fois.

Endormotivé, 08/11/2019 21:32

@Maloménix Bonjour, je l'ai emprunté durant ~10min après la Fenêtre jusqu'à un point de vue. Après la végétation était trop dense et la montée ressemblait plus à de l'escalade! A étudier de plus près..

Maloménix, 08/11/2019 20:35
Randonnée complétée le 07/11/2019 en 5h00

Bonjour,
une petite question: au niveau de la Fenêtre, il y a un départ de sentier qui a l’air bien raide en direction de la Roche Écrite. Est-ce que quelqu’un sait où il mène et s’il est praticable?
Merci.

Maloménix, 07/11/2019 20:36
Randonnée complétée le 07/11/2019 en 5h00

Bien aimé cette rando/escalade très sportive. Pas fait jusqu’au bout malheureusement, il manquait encore entre 100 et 150 de D+ pour arriver au sommet mais j’avais un impératif horaire à respecter (école enfants...), et je voulais me garder une bonne heure de marge supplémentaire sur mes prévisions pour la descente. Ça sera une bonne excuse pour remettre ça plus tard! Mis 2h50 pour monter et 2h00 pour descendre donc je pense que ça aurait fait moins de 6h si j‘étais monté tout en haut, à un bon rythme quand même. Les conditions étaient idéales aujourd’hui, terrain parfaitement sec et pas un nuage, les vues sont impressionnantes.

damdup, 02/04/2019 17:29
Randonnée complétée le 24/03/2019 en 5h00

Une rando qui vaut le détour ! C'est lors de notre 3ème tentative que l'on réussis enfin à grimper au sommet. les conditions météo nous ont surpris plus d'une fois mais ce coup ci çà passe ! Il ne faut pas hésiter a rebrousser le chemin si le temps se dégrades car les passages rocheux deviennent vite glissant. Il faut prendre son temps et tout se passera pour le mieux ;)

Stoned, 12/03/2019 18:22
Randonnée complétée

Magnifique!! Je suis partie à 2h du mat de l'arrêt de bus, arrivée à 5h au sommet, sunrise parfait!!
Par contre heureusement que jai fais de nuit la montée car sinon Je serais repartie en courant tellement ça fait peur quand j'ai vu de jour!!! Âme sensible s'abstenir!! La montée se fait bien mais la descente....waouh j'ai prié ma maman plusieurs fois loool
Retour en 3h40

Sam Roy, 21/09/2018 14:36
Randonnée complétée le 08/09/2018 en 6h00

J'ai adoré cette rando, un peu technique avec des petits passages d'escalade mais rien de bien méchant et on est jamais à flan de falaise donc pour ceux qui ont le vertige, ça passe :-) Dommage que nous ayons eu les nuages au sommet... Partir vraiment tôt !

Fanoche, 19/12/2017 16:53
Randonnée complétée le 19/12/2017 en 8h00

Randonnée effectuée ce jour, parcours facilement accessible jusqu'à la fenêtre ou le point de vu sur Salazie est magnifique. Ensuite cela se corse ... Sentier existant mais recouvert, beaucoup de griffures aux jambes, terrain pour crapahuter. Les bras les jambes, l'équilibre sont indispensables pour arriver entier en haut, mais également en bas, la descente reste technique et exigeante pour ne pas se retrouver par terre, ou plus loin encore... beaucoup de passage sur la brèche ou très proche du vide. Ame sensible au vertige s'abstenir.
Nous avons eu la chance d'avoir une belle vue en haut, mais rapidement les nuages se sont invités.
Avec une belle pause en haut, compter 8h de randonnée, je reste une marcheuse moyenne, donc accessible pour les personnes aimant les challenges et les terrains accidentés
Nous sommes montés sans cordes

Randonnée ajoutée le : 01/06/2014