Le Plateau de Kerval depuis le Col des Bœufs, par la Nouvelle

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 7h
Distance 19.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1973 - 1380 m
Dénivelé positif 1400 m
Dernière mise à jour 14/01/2019

Prairies d'altitude

Voici une manière plus facile de visiter le Plateau de Kerval (noté Kelval sur certaines cartes) que depuis le Taïbit et qui permet de se dépayser en marchant dans une des parties la moins peuplée du cirque de Mafate. Pour n'apercevoir qu'une seule habitation (Maison Laclos) on peut même traverser directement la Plaine des Tamarins sans passer par la Nouvelle. Cet itinéraire prévoit une pause à la Nouvelle avant de franchir la passerelle au-dessus de la Rivière des Galets (facultatif si on veut rejoindre Maison Laclos plus rapidement).
Si la Plaine des Tamarins est bien connue et très fréquentée, il n'en va pas de même pour le Plateau de Kerval, seul refuge de quelques bovins qui paissent esseulés à près de 1800 m d'altitude. Une mare qui abrite quelques poissons sert d'abreuvoir à des petites vaches qui montent sans doute plus facilement les pentes escarpées et caillouteuses de la Ravine Kerval pour rejoindre les lieux de pâturages que les limousines qu'on rencontre habituellement à la Plaine des Cafres. Impossible de s'échapper de ce lieu calme et sauvage, entouré de précipices. Le seul accès pour les randonneurs comme pour les bêtes est le sentier de la Ravine Kerval qui nécessite de franchir une barrière en bois puis d'escalader de nombreux rochers et racines. Les tamarins, à cette altitude sont moins grands que vers la Nouvelle et ils sont couverts de ces longues barbes de Jupiter (Usnea barbata) qui peuvent donner l'occasion de très beaux clichés, aussi bien avec du soleil qu'avec les fines gouttelettes du brouillard qui s'y déposent. Evidemment, les panoramas de tous les côtés du cirque sont innombrables, les plus impressionnants étant les flancs du Gros Morne depuis la plateau.
Pas évident que les vaches qui ont longtemps vécu à cette altitude restent à jamais car les exigences du Parc National sont de plus en plus rudes pour certains éleveurs, comme celui qui possédait des troupeaux de cerfs de Java au pied du Piton des Calumets.

La randonnée débute au parking du Piton Marmite puis emprunte la Route Forestière du Haut Mafate jusqu'au Col des Bœufs. Profiter avant le départ de beaux paysages sur le nord du cirque. On remarque le Cimendef qui se prolonge par la Crête de la Marianne. On devine même le Sentier Scout à Deux Fesses avant le Plateau de la Sale (Photo 1). De l'autre côté, par beau temps, on voit une très grande partie du cirque de Salazie reconnaissable au piton d'Anchaing qui semble en occuper le centre (Photo 2). Au col, depuis l'aire de dépose des matériaux qui seront transportés par l'hélicoptère, on poursuit avec les superbes panoramas, à gauche vers le Col de Fourche (Photo 3) puis devant vers Marla. Le sentier, rocailleux et terreux, descend vers la Plaine des Tamarins par une série de lacets, souvent humides et glissants par moments (Photo 4). Parfois, il est constitué de larges plaque de pierres et de hautes marches (Photo 6). La végétation est variée et fort heureusement assez peu envahie de pestes végétales (Photo 5). Les points de vue sont nombreux sur le cirque, jusqu'au rempart opposé vers le Maïdo (Photo 10). Après le croisement avec le sentier remontant au Col de Fourche, le sentier devient de plus en plus plat et les premiers tamarins des Hauts font leur apparition. Sur la Plaine des Tamarins, ils rivalisent de grosseur et même couchés au sol, poursuivent leur croissance (Photo 11). On traverse quelques portions marécageuses et couvertes de joncs puis on rencontre à nouveau un sentier qui part à gauche vers Marla. C'est le sentier qu'on emploiera au retour. Partir tout droit en direction de la Nouvelle. Le sentier est toujours correct malgré quelques hautes marches en descente. Depuis la Découverte, on commence à apercevoir la Nouvelle et son habitat dispersé (Photo 12). La descente vers la Nouvelle comporte quelques portions un peu abruptes qui peuvent être glissantes et un détour est possible par le Plateau Chêne pour un point de vue sur l'Îlet ou un autre par le Chemin Charrette mais il rallonge un peu la sortie. Après une halte ou une visite du plus grand village de Mafate, le circuit se poursuit, toujours sur le GRR1 en direction de Maison Laclos ou de la Plaine aux Sables. Il faut franchir plusieurs ravines qui obligent à des montées suivies aussitôt de descentes qui cassent un peu les jambes. Après une longue série de lacets courts, on parvient à la verticale de l'Îlet de Gravina qu'on domine en empruntant le sentier presque plat qui franchit la Ravine Alidor. On profite déjà de larges panoramas sur le rempart opposé où l'on devine le Plateau du Kerval à mi-pente (Photo 13). Une longue descente amène à la Rivière des Galets qu'on traverse sur une passerelle dominant cascades et bassins (Photo 17 et 18). Après avoir franchi la passerelle et frôlé la stèle Joset Ethève, la remontée est rapide sous les filaos en direction de Maison Laclos. Au croisement suivant, prendre à droite vers Marla et marcher jusqu'aux cases isolées de Maison Laclos. Guetter sur la gauche le sentier qui remonte au Plateau de Kerval. A partir de ce croisement, il faut grimper, presque dans le lit caillouteux de la Ravine Kerval jusqu'au plateau où paissent quelques petits bovins (Photo 21). Le sentier est officiellement fermé, sans doute pour longtemps mais tant que les vaches passeront, les randonneurs pourront également trouver la voie caillouteuse qui mène au sommet. Le lieu est dominé par la muraille des Salazes et du Gros Morne (Photo 22). Un sentier permet de rejoindre les Trois Salazes mais comme il faut user de cordes, ce n'est plus de la randonnée mais de l'escalade à effectuer avec un guide. Pour les voir de plus près, il faut partir vers Cap Bouteille et longer ensuite la crête étroite d'où l'on bénéficie d'ailleurs de splendides points de vue sur la mare et les bovins qui l'entourent. On trouve sur place plusieurs emplacements de bivouac qui semblent servir fréquemment. Ne pas hésiter, en fonction de l'heure, de faire le tour de la mare et de pousser jusqu'aux cascades du Bras Massine ou des sources qui alimentent la petite étendue d'eau. On est tellement bien sur ce terrain plat qu'on hésite à reprendre dans l'autre sens le fond de la Ravine Kerval. Il faut pourtant faire demi-tour afin de regagner Maison Laclos qu'on aperçoit depuis le bord du plateau (Photo 20). On retrouve dans la descente la porte rustique en bois qui empêche les bovins de redescendre (Photo 25). Il faut également marcher à nouveau sur les gros galets du fond de la Ravine Kerval (Photo 26). Après avoir retrouvé le GRR3, prendre à droite pour rejoindre la Plaine des Tamarins après un passage à gué de la Rivière des Galets et une belle petite montée pour rejoindre le point de vue de la Mare aux Serres. La remontée au Col des Bœufs ne présente pas plus de difficultés que celles découvertes le matin dans la descente vers la Nouvelle.
Un lieu idéal pour les amateurs de solitude et de bivouac pour passer une ou deux nuits sereines. L'eau n'y manque pas et l'accès peut se faire de plusieurs endroits du cirque. Ne pas s'inquiéter des bruits qui proviennent le plus souvent des petites vaches qui viennent brouter près de la tente. Ne pas oublier de sortir de l'abri pour admirer le ciel étoilé bien plus beau à 1760 mètres d'air pur que dans une ville du littoral polluée par la lumière et les particules (voir § ci-dessous).

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Salazie, puis à Grand Ilet - Passer Grand Ilet et garer le véhicule au parking du Piton Marmite avant le Col des Bœufs - Prendre la route forestière qui mène au Col des Bœufs puis le sentier qui descend vers la Plaine des Tamarins - A l'embranchement vers Marla, continuer vers la Nouvelle - A la Nouvelle, suivre la direction de Marla par la Passerelle - Laisser à droite le sentier qui descend vers Trois Roches - Poursuivre jusqu'à traverser la passerelle métallique qui enjambe la Rivière des Galets et rejoindre le sentier qui vient du Col des Bœufs et rejoint Marla - Suivre ce sentier jusqu'à Maison Laclos qu'on dépasse de quelques dizaines de mètres - Le sentier vers le Plateau de Kerval débute dans le lit de la Ravine Kerval - Suivre cette ravine puis le sentier qui mène jusqu'à la mare au centre du plateau - Reprendre le chemin inverse jusqu'à la Maison Laclos puis tourner à droite en direction de la Plaine des Tamarins - Traverser une partie de la Plaine des Tamarins et retrouver le sentier pris quelques heures plus tôt et tourner à droite pour rejoindre la Col des Bœufs puis le véhicule au parking (payant).

Le ciel à la Réunion

Quand on habite dans l'hémisphère Nord, on connait assez bien certaines constellations. En arrivant à la Réunion, il faut s'habituer à une nouvelle carte comportant un nombre d'étoiles beaucoup plus important puisqu'on voit une portion de la galaxie beaucoup plus vaste. L'île ne comportant pas d'industrie polluante est le plus souvent dépourvue de nuages durant la nuit qui peut être très noire, faisant ressortir la voûte céleste à merveille. Plus on est haut et éloigné de la lumière et plus l'observation est aisée. Voilà pourquoi une nuit passée au Plateau de Kerval doit être mise à profit pour se gaver de ces merveilles que trop peu de gens regardent avec attention.


Commentaires sur cette randonnée (22)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
fabpops, 20/03/2018 21:20

Merci pour la réponse. Finalement on a réservé un gîte à Marla et on rentrera par La Nouvelle on verra si on pousse jusqu'au plateau.
Je ne manquerai pas de faire un petit point sur compte rendu !

JPG, 20/03/2018 17:07

Bonjour Fabienne. A ce jour, la carte de l'ONF (voir lien en page d'accueil, rubrique S'informer des sentiers fermés) prévoit votre circuit en vert excepté celui du Plateau du Kerval, fermé depuis pas mal de temps mais toujours fréquenté. Si la météo s'améliore, le circuit est envisageable en prenant ses responsabilité pour la montée à la mare.

fabpops, 19/03/2018 22:51

Bonjour, nous aimerions faire cette rando en 2 jours (on hésite à mixer avec celle qui passe à Marla et Trois Roches) mercredi et jeudi prochain. Quelqu'un l'a-t-il faite récemment ou sait si elle est praticable ?
Merci d'avance.
Fabienne

Christian L, 14/02/2018 05:52

Bonjour Clarisse: bien difficile de répondre à votre question... Tout est dit clairement dans la fiche randopitons á explorer á fond :la longueur du trajet, le temps moyen á prendre en considération, la difficulté, le dénivelé !Ensuite c'est á vous de juger par rapport à vos capacités que je ne connais pas! Comme le montre le tracé de l'itinéraire, une solution plus "light" consiste à ne pas faire la boucle par La Nouvelle,ce qui raccourcit considérablement! On peut également profiter des très bons gîtes de Marla à réserver à l'avance.Même les coordonnées se trouvent sur le site....En outre, les commentaires précédents des randopitonneurs sont également à prendre en consideration àvant de se lancer dans cette belle "aventure" car cela répond finalement assez bien à votre question. Bonne rando !.

clarissa, 14/02/2018 01:12

Bonjour, c'est une rando qui se fait sur la journée, ou il faut reserver des gites sur la route dès que cela est possible ? Merci

lysiamel95, 09/12/2017 04:35

Merci beaucoup pour vos reponses... ont va donc changer d'option... on refera Mafate un autre jour 😊
Merci encore

Plein Sud, 07/12/2017 20:53


Pour lysiamel95 , je rejoins entièrement l'avis de Christian Léautier.
Je serais même plus réservé que lui compte tenu de l'âge de votre deuxième
enfant . Même si vous enlevez le Kerval de votre itinéraire ,il devrait vous rester
quelque chose comme 1200 mètres de dénivelé positif pour cette sortie. Ce qui
n'est déjà pas rien et certaines portions du parcours demandent pas mal d'attention
(marches, cailloux, rondins de bois, boue éventuellement ...). Même sur 2 jours
ça ne me semble pas forcément aller de soi ... 6 ans c'est jeune et il faudra
affronter une longue remontée au retour !!

Christian Léautier, 07/12/2017 17:34
Randonnée complétée le 12/12/2016 en 7h00

Pour répondre à lysiameI95: j'ai deux petits enfants: 5 et 11 ans qui aiment beaucoup randonner avec moi. C'est un régal - d'abord pour moi ! mais personnellement ça me semble beaucoup trop, en longueur et en difficultés sur 1 jour. Peut-être pas une mission suicide mais est ce que ça ne risque pas plutôt de les "dégouter" plutôt que de les "délecter" !!! ? Mon avis mais ce n'est que mon avis!!-1er jour jusqu'à Marla par la Nouvelle-le plus long-(il y a de super gîtes) et 2è jour retour direct ce qui permet de faire la boucle avec le 2è jour moins long quoique souvent en montée. Cette formule me semble déjà pas si mal pour les marmailles !!! Bon courage! (ah, si vous pouviez faire le plateau de Kerval sans les enfants: magnifique, magique, grandiose,incontournable,etc....)

lysiamel95, 07/12/2017 17:14

Bonjour
Nous aimerions faire cette rando en décembre (sans passer par le plateau de Kerval) avec nos enfants 6 et 9 ans qui marchent assez bien (10km en 2h sur chemin vallonné !).
Pouvez-vous me dire si c'est jouable en une journée ou est-ce mission suicide ;-)
Nous avons été jusque la Nouvelle il y a 2 ans mais nous avions dormi dans un gite...
Merci pour vos réponses et votre aide.

Sophie M, 25/07/2017 05:49
Randonnée complétée le 24/07/2017 en 6h30

Tout le tracé est en bon état ; le sentier du plateau des chênes permet d'être un peu plus isolé du flux de randonneurs et fait gagner 5 minutes d'après le panneau ! La partie entre la Nouvelle et Maison Laclos est fabuleuse. La montée au Kerval est assez facile à repérer, de nombreux cairns sont placés et la fréquentation en hausse doit aussi y contribuer (il y a deux ans, des portions disparaissaient dans les jouvences en fleur, hier le sentier était bien visible). Nous étions seuls là-haut, magnifique...

Randonnée ajoutée le : 01/07/2010