De Hell Bourg à Cilaos par le Gîte de la Caverne Dufour - GRR1 étape 3/3

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 9h30
Distance 20.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2488 - 937 m
Dénivelé positif 1850 m
Dernière mise à jour 22/12/2018

Troisième étape du tour du Piton des Neiges par le GRR1

Il faut compter une soixantaine de kilomètres pour effectuer le tour du Piton des Neiges. Certains randonneurs l'effectuent en deux jours de manière sportive. D'autres prennent leur temps en quatre étapes. Ce circuit classique est présenté ici en trois étapes d'une vingtaine de kilomètres chacune, ce qui permet de ne pas trop forcer et profiter du paysage. La boucle a été pratiquée dans le sens des aiguilles d'une montre de Cilaos à la Nouvelle puis de la Nouvelle à Hell Bourg par le Col de Fourche pour terminer par une longue montée de Hell Bourg à Cilaos par le Gîte de la Caverne Dufour.

Cette troisième étape du tour du Piton des Neiges est la plus difficile en raison de la montée constante vers le Gîte de la Caverne Dufour sur un sentier le plus souvent boueux. La grimpée n'en finit jamais mais on longe heureusement le rempart par moments pour profiter de panoramas sur le Cirque de Salazie et plus haut vers la Fournaise et la Plaine des Cafres. Il faut compter une quinzaine d'échelles en aluminium qui aident au franchissement des parties les plus verticales. L'arrivée au gîte est un soulagement mais il faut tout de même songer à la descente qui est également interminable. L'aller-retour au sommet n'a pas été intégré à cette boucle qui est censée ne jamais s'écarter du GRR1. Et ce n'en est pas terminé du GR en arrivant au Bloc car il repart allègrement vers le Plateau des Chênes. Comme la boucle est presque terminée au sentier de découverte, prendre un peu de temps pour admirer les panoramas sur Cilaos depuis le haut de la Roche Merveilleuse ou effectuer quelques écarts sur le sentier botanique.

La randonnée débute à Hell Bourg à la mairie du village. Avant de partir, profiter du petit bassin entouré de fleurs et surmonté de la statue dénudée du monument aux Morts, l'Ame de la France, troisième exemplaire de l’œuvre ; la deuxième ayant été détruite à la dynamite par la curé du village, choqué sans doute d'autant d'impudeur dans ce lieu si reculé de la civilisation. En haut de la rue, la montée débute tranquillement près des cases, entre filaos et bambous sur des marches et sentiers bétonnés jusqu'à une zone de repos. Traverser la route et poursuivre sous les filaos et les chouchous en montée faible. Les marches bétonnées disparaissent et sont remplacées par de la pierre. Plus on monte et plus les panoramas s'agrandissent sur le cirque, les villages et le Piton d'Anchaing (Photo 1). Le sentier, bordé de courts bambous, est très souvent façonné par l'homme. Il comporte des murettes, des câbles de sécurité et des marches régulières et bien sûr de fortes pentes qui amènent rapidement vers le gîte. Une bonne partie de la montée est constituée de longues portions bétonnées très faciles à grimper. Les lacets sont nombreux (Photo 2) avant d'arriver aux vestiges du téléphérique et de sa Vierge qui veille, dans le brouillard le plus souvent. Une dernière forte pente rejoint les filaos et la rambarde du gîte près du belvédère qu'on peut délaisser pour une fois tant les panoramas seront nombreux par la suite. Pourtant, une visite au petit musée du téléphérique ne prend que quelques minutes. Traverser les installations d'hébergement pour rejoindre la piste qui débute près du circuit pour personnes à mobilité réduite. Cette portion sur piste sera la seule agréable de la journée car la piste est presque plate et bordée de fougères et bois de couleurs (Photo 3). Après une boucle vers la droite, la piste se termine au pylône et installations près d'un nouveau belvédère pour voir arriver le soleil sur le cirque. Sans aucune transition le parcours se poursuit par un sentier qui pénètre immédiatement dans la boue et les racines (Photo 4). L'étroitesse surprend après la piste mais le sentier s'élargit par la suite. Si le sentier donne déjà des inquiétudes, la forêt, en revanche, est de toute beauté. On longe des fougères, sabres, de gros troncs de tamarins souvent tortueux dans les branches desquels les rayons du soleil matinal créent de magnifiques couleurs. Les marches sont très hautes et les premières courtes descentes débutent pour franchir les multiples ravines de la matinée (Photo 5). Ces obstacles ne sont jamais compliqués mais ils rajoutent du dénivelé à celui, très impressionnant de la journée. Après une montée constante dans cet univers de racines et cailloux entrecoupés de boue, on s'approche du bord pour bénéficier de larges panoramas sur le cirque. De petites sentes sont été créées de toutes parts pour éviter les larges flaques de boue et en ne marchant pas trop vite, on peut très bien terminer la montée sans remplir les chaussures de boue nauséabonde (Photo 8). Plus haut, la végétation est petit à petit remplacée par des branles couverts de barbes de Jupiter. Les cailloux et la boue ne diminuent pas mais des planchers permettent par moments de marcher plus sereinement (Photo 9). D'un seul coup, le sentier devient un long escalier refait à neuf en 2016. Espérons que les travaux se poursuivront jusqu'au gîte ! L'enfer ne devient pas le paradis mais la montée est enfin agréable sur ces marches en bois. Une forte descente amène au Bras de Caverne suivie d'une très forte montée. A la fin des marches, on se retrouve sur un plateau pour des points de vue grandioses sur la Forêt de Terre Plate, le Cimendef et les autres grands sommets du cirque (Photo 14). Des planchers recouverts de grillage sont de plus en plus nombreux et très utiles pour la boue et les zones marécageuses. Une clairière, un peu plus loin, permet des belles vues sur le Cap Anglais et le Gros Morne et montre hélas le reste à parcourir pour parvenir au gîte (Photo 12). La montée reprend jusqu'à une descente scabreuse vers le croisement du sentier descendant à Hell Bourg par Terre Plate. Reprendre la montée après un coup d’œil à la croix et à l'autel qui domine le cirque puis plus loin à la Caverne Mussard (Photo 13). A partir de la caverne, la description est aisée : végétation qui diminue graduellement, pente souvent forte, marches hautes et des millions de cailloux qu'il faut toujours surveiller du regard (Photo 17). Lever tout de même les yeux vers le chemin parcouru vers Bélouve (Photo 16) ou à gauche vers la Fournaise et la Plaine des Cafres. On aperçoit enfin le gîte au loin et, comme il est à hauteur d’œil, on se dit que c'est enfin terminé. Hélas, c'est sans compter sur les trois ravines qu'il faudra franchir par des descentes d'une vingtaine de mètres avant d'arriver enfin aux bâtiments (Photo 18). La jonction avec le col est facile et la descente peut enfin commencer. Profiter des panoramas sur Cilaos (Photo 19) et débuter sur le sentier par les premiers lacets. La descente est également facile à décrire : Pendant deux heures, emprunter des dizaines de lacets avec des marches hautes en bois (Photo 21) ou plus rarement en planche sur des pentes très fortes. Peu de panoramas (Photo 22), encore moins de zones plates. Une seule portion permet une halte au kiosque près de la source au Plateau du Petit Matarum après avoir franchi la Ravine des Prunes (Photo 24). On arrive en deux heures au Bloc, les genoux en feu. L'arrêt de bus près du parking est tentant après cette journée difficile mais le GRR1 n'est pas totalement terminé. Prendre à droite la route vers Cilaos et marcher sur cette courte portion de route qui passe près d'une zone de pique-nique et du pont sur le Bras de Benjoin. Plus loin, la route de la Roche Merveilleuse débute sur la droite ainsi que le sentier qui grimpe aussitôt sous les cryptomerias. La montée en lacets est régulière sur les racines en frôlant un énorme rocher, cousin de la Roche Merveilleuse. Après cette longue montée à la Caverne Dufour, on trouve ce raidillon interminable. Quand il s'assagit enfin, on se retrouve sur un magnifique sentier couvert de mousse qui a été choisi pour installer le Sentier de Découverte de Cilaos. Le sous-bois est magnifique avec de gros rochers et des troncs noueux recouverts de mousse (Photo 27). Traverser la piste de la Roche Merveilleuse et poursuivre sur le sentier en légère montée vers le Plateau des Chênes. Après une marche à plat dans cette belle forêt (Photo 28) puis une longue descente, on arrive enfin au croisement des sentiers empruntés le premier jour : la boucle est bouclée. Reprendre à gauche et rejoindre sur les racines l'énorme eucalyptus près des Thermes

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Quitter Hell-Bourg en direction du Gîte de Bélouve - Remonter jusqu'au gîte puis suivre la piste jusqu'aux antennes - Poursuivre le long du rempart vers Cap Anglais puis vers le Gîte de la Caverne Dufour - Entamer la descente vers Cilaos - Au Bloc, suivre la route jusqu'à la petite route de la Roche Merveilleuse et bifurquer immédiatement sur le sentier de droite - Remonter vers le sentier de Découverte, traverser la piste de la Roche Merveilleuse puis continuer jusqu'au croisement emprunté il y a deux jours - Prendre à gauche en direction des Thermes de Cilaos, fin de la boucle.


Commentaires sur cette randonnée (5)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 22/12/2018 18:13
Randonnée complétée le 18/08/2015

Randos effectués de nombreuses fois dans le cadre de course, d'entrainement, et lors d'un tour complet du piton des neiges fait sur la journée avec variante par le cap Anglais. Autre possibilité que j'avais réalisé en 2014, à réserver aux sportifs, un aller retour Cilaos-Hellbourd, aller par la roche merveilleuse, le kerveguen et gîte de bélouve, retour sur Cilaos par le cap Anglais.

micgtr974, 11/11/2018 18:09
Randonnée complétée le 08/11/2018 en 5h50

BONJOUR trek fait depuis le Bloc vers Hell-Bourg, fait en 2007, plus rien à voir avec toutes ces passerelles qui évite de patauger dans la bout,c ' est un véritable plaisir de parcourir ce sentier avec de superbe panorama et une magnifique flore, et l' arrivé au petit village de Hell-Bourg un pur bonheur, repartit le lendemain par Cap Anglais. à faire découvrir. portez vous bien amis ( ies ) randonneurs.

Ble21, 11/08/2018 09:36

Rando effectuée en sens inverse avce une montée au piton des neiges en plus. L'étape a été longue , 9h30 de marche. Possibilite d'abréger en descendant par le cap anglais au lieu d'aller jusqu'à belouve pour descendre, mais la forêt bien qu'humide est très belle. En plus l'ONF est en train d'aménager des nouvelles rampes sur la portions pour éviter les zones boueuses. Les vues depuis le piton et depuis le cap anglais et la crête jusqu'à belouve sont magnifiques ! Difficile, mais ça vaut le coup !

hobbes974, 10/05/2018 07:52
Randonnée complétée

Rando faite mais en allant au dimitile par le sentier jacky isnard plutôt qu'à cilaos. Meteo clémentes et des points de vue magnifiques sur la forêt de belouve, salazie, le piton des neignes, cilaos, la plaine des palmistes. La plus belle rando que j'ai faite à ce jour.

jpv97410, 14/07/2017 19:24
Randonnée complétée le 13/07/2017 en 9h30

Dernière étape, la plus longue, la plus difficile et aussi peut-être la plus belle, la météo était au rendez-vous. Panoramas somptueux, très belles vues sur St Benoît, La plaine des Palmistes, Piton Textor et la Fournaise, Cilaos et même jusqu'à St louis sans oublier les cirques.

Randonnée ajoutée le : 14/07/2017