Des Anciens Thermes au Bassin Alfred par le Bassin Fouquet

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1217 - 912 m
Dénivelé positif 400 m
Dernière mise à jour 15/04/2022

Sortie aquatique

Circuit refait dans le cadre d'une sortie très sportive dans la même zone du Bras Rouge, ce qui a permis de changer photos, textes et divers renseignements pour actualiser la fiche datant de 9 ans. L'intitulé de la fiche a été modifié car les randonneurs confondent le Bassin Fouquet et le Bassin Alfred.

Si la route de l'Îlet à Cordes peut être empruntée par des enfants et si le sentier de la Cascade de Bras Rouge est le plus parcouru de l'île, la portion qui rejoint les deux s'adresse à des sportifs habitués aux remontées de rivières, amateurs de sentiers marrons parfois abrupts, toujours étroits et souvent difficiles à repérer. Cette remontée du Bras Rouge en amont de la cascade la plus visitée du cirque est une randonnée aquatique même s'il est possible de longer parfois le cours d'eau. Il est de toute façon impossible de revenir les pieds secs. Le fond de la rivière est chaotique, encombré parfois d'éboulis ou surplombé par des avancées de terre et roches qui ne demandent qu'à tomber aux prochaines pluies. Il est donc très fortement déconseillé de s'y rendre en saison trop humide. La cascade Fouquet tombe de la falaise dans un petit bassin se prêtant à la baignade par faible débit. Le sentier qui monte du Bassin Fouquet au haut de la chute n'est pas évident à trouver (Voir § ci-dessous pour plus de détails). De vieilles sangles facilitent les passages plus verticaux mais ne pas oublier de tester la solidité avant de se lancer pour franchir un rocher. Heureusement des racines et aspérités viennent prêter main forte pour d'autres passages. Une fois l'escalade terminée, c'est un régal de retrouver le haut de la rivière et de dénicher un peu partout les cascades ou sources ferrugineuses.

La randonnée débute au départ du sentier menant à la Cascade du Bras Rouge, maintes fois décrit. La descente est régulière sur un sol le plus souvent terreux ou entre quelques roches (Photo 1). Des portions plus plates permettent de profiter de belles vues sur la vallée du Bras des Etangs, le Pain de Sucre ou le Grand Bénare (Photo 2). Le parcours ondule au gré du relief et se rapproche facilement du Bras Rouge. Ne pas hésiter à emprunter le petit sentier qui rejoint le Bras des Etangs pour profiter d'un original point de vue sur la cascade du Bras Rouge qu'on domine de 70 m (Photo 3). Poursuivre puis franchir la Ravine Ferrière près d'une petite chute à quelques mètres du sentier. Il est possible de quitter à nouveau le sentier principal pour se rapprocher de la ravine et y admirer des petites cascades moins connues (Photo 4). Le sentier arrive au gué et se poursuit vers la route de l'Îlet à Cordes. La cascade coule sur la gauche mais les basaltes qui la bordent peuvent être glissants (Photo 5). Débuter la jonction avec le Bassin Fouquet en se lançant dans la remontée de la rivière. Le torrent au fond encombré de gros galets ne comporte guère de dangers si l'on prend garde à le pratiquer lorsque les eaux sont assez basses (Photo 6). Renoncer si la traversée du gué est difficile. On peut sauter de roche en roche, suivre les berges ou se mouiller les pieds pour parcourir les 600 mètres (Photo 7). La pente est faible, entrecoupée de quelques ressauts créés par de petites chutes se franchissant aisément (Photo 8). La rivière traverse une vallée assez large ne se transformant jamais en canyon. Quelques pisse en l'air se jettent dans le torrent (Photo 9) où des suintements ont créé des traces colorées sur les roches (Photo 10). Plusieurs bassins permettent de se baigner. Certaines zones sont même presque plates, transformant la remontée en balade (Photo 11). D'autres, plus rocheuses ralentissent la progression (Photo 12). Après 20 minutes de pieds mouillés; on aperçoit le fond du cirque et les premières chutes tombant de la Ravine Aurélien (Photo 14). Les derniers coups de rein pour franchir des roches un peu plus hautes rapprochent de la cascade Fouquet dont on entend le fracas sans encore voir la chute (Photo 15). Encore quelques mètres et le spectacle est au rendez-vous. La puissante cascade Fouquet a usé la falaise basaltique, créant une faille verticale et quelques cavités. Les abords, éclaboussés par les embruns, sont recouverts de concrétions orangées dues aux oxydes de fer (Photo 16). Surtout ne pas chercher à se baigner quand le niveau de l'eau est trop fort. Faire demi-tour jusqu'au cairn aperçu en montant puis entamer la rude mais courte montée vers le haut de la cascade (Voir conseils ci-dessous). Après avoir passé les chocas, tous les types de sentiers sont représentés, du pierrier instable aux hautes marches en passant par les portions étroites ou glissantes (Photo 17). On arrive rapidement, malgré l'effort fourni, sur les larges plaques basaltiques bordant la cascade avec une vue spectaculaire sur le chemin parcouru 50 m plus bas (Photo 18). Comme pour la Cascade du Bras Rouge, attention à la glissade en tentant d'apercevoir le bassin depuis le haut (Photo 19). Poursuivre la remontée de la rivière sous les filaos très nombreux dans cette région. Il faut traverser une dernière fois le Bras Rouge dans une partie calme et peu profonde (Photo 20). On entend couler de l'eau en rive droite. On aperçoit même le blanc d'une nouvelle cascade qui signe la fin de la Ravine Coin tombant d'une petite falaise (Photo 21). La dernière chute de la journée alimente le bassin Alfred, connu de tous les randonneurs empruntant le GRR2 entre les lacets de la RD242. Le bassin est vaste et la cascade agréable (Photo 22). Escalader facilement la rive droite et débuter la remontée en direction de l'Îlet du Bois Rouge. Les 170 m séparant de la route s'effectuent sur un sentier constitué de nombreuses marches en bois (Photo 23) ou en pierre (Photo 24). Le souffle est court si on a forcé mais on se retrouve sur la route (Photo 25). Il est possible (et conseillé) de poursuivre l'effort en traversant la route pour attaquer une nouvelle forte grimpette en direction de Cilaos par le Plateau des Chênes. Sinon, prendre à droite et se laisser aller pour les 1700 m restants qui n'ont absolument rien à voir avec ce qui vient d'être effectué depuis le départ. Comme ce n'est pas la partie qui passionne le plus les randonneurs, en profiter pour admirer les paysages vers l'Îlet à Cordes, le Grand Bénare (Photo 26), la Fenêtre des Makes ou le Pain de Sucre (Photo 27). Les petits pitons déchiquetés dominant le Bras des Etangs signent la fin de cette boucle (Photo 28).

Balises


Balises sur GR uniquement

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Cilaos et poursuivre en direction de l'Ilet à Cordes - Se garer après les Anciens Thermes de Cilaos au départ du sentier de la Cascade de Bras Rouge - Rejoindre la cascade par 45 minutes de marche - Au gué, délaisser le sentier puis prendre à droite et remonter le torrent, tantôt en rive droite, tantôt en rive gauche jusqu'au Bassin Fouquet – Profiter des deux cascades du lieu – Revenir sur ses pas et trouver le sentier qui remonte et rejoint le haut de la cascade - Longer la rive ou le Bras Rouge vers l'amont jusqu'au Bassin Alfred - Escalader la rive droite de la cascade et prendre à droite le GR pour remonter vers l'Îlet de Bois Rouge - A la RD 242, bifurquer à nouveau à droite puis rejoindre par la route le véhicule laissé vers les Anciens Thermes.
Pour éviter la route, il est conseillé de continuer vers le Plateau des Chênes en poursuivant sur le GRR2 ou de laisser le véhicule en ville et de descendre par le sentier des Porteurs.

Le sentier pour quitter le Bassin Fouquet

Après avoir admiré la cascade entourée de belles roches rouges, revenir sur ses pas une cinquantaine de mètres et repérer, en rive gauche, une zone boisée de filaos (dont certains couchés par Batsirai en février 2022) au moment où la rivière se rétrécit entre deux barres rocheuses. Un rocher est surmonté d'un cairn, mais attention, les cairns sont vite balayés par les crues ou les indélicats. Se fier plutôt à une touffe de chocas qu'il faut traverser sans danger sur moins de 10 m. Après cet écueil qui peut se rafraîchir au coupe-coupe, la sente parfois abrupte ou glissante sur des pierriers, est facile à suivre même par des novices. Après la forte montée, le sentier oblique à gauche et rejoint facilement le haut de la chute.


Commentaires sur cette randonnée (32)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Walking Dog 974, 24/11/2022 21:58
Randonnée complétée le 19/11/2022 en 3h00

@Ninie25 et non ni les sangles n'étaient vielles ni les troncs n'étaient pourris....Les sangles sont crasseuses mais fonctionnelles, les troncs toujours enracinés . En même temps, je fais confiance aux canyonistes (car il s'agit avant tout d'un sentier de sortie pour les pratiquants de canyoning). Pourquoi les canyonistes joueraient -ils avec leur sécurité en s'amusant à installer ou à garder des attaches périmées ? A aucun moment je n'ai douté de la solidité de ces liens malgré mon.poids . Martial a raison, il est plus gratifiant d'aller trouver ces cascades par la boucle proposée que par la route... après chacun fera comme il veut .

Martial, 24/11/2022 21:07
Randonnée complétée le 26/08/2020

@Ninie25, ceux qui sont venus par la route En 20 minutes n'ont pas connu le grand frisson de se hisser sur de vieilles sangles accrochées à un tronc pourri, et ça vous le garderez en mémoire.
Ne changez rien.

Ninie25, 24/11/2022 18:43
Randonnée complétée le 24/11/2022 en 5h00

Randonnée que j'ai trouvé dangereuse, pour aller jusqu'à la cascade bras rouge pas de problème ensuite on a pas trouvé le sentier... on a été jusqu'au bas de la cascade fouquet en escaladant les gros rochers assez dangereux... retour sur nos pas obligé, nous avons trouvé le sentier sur le retour, très dangereux! Votre vie tient à une vieille corde usée et tenant à un vieux morceau de tronc d'arbre à deux endroits! Pour arriver au bassin fouquet et cascade Alfred. on a croisé personne sur ce sentier! Arrivés à destination pas mal de personnes sur place étant venu par la route en 20 min... 5h pour arriver à la dernière cascade au départ de Cilaos pour nous...

Oremus, 23/11/2022 11:53
Randonnée complétée le 19/11/2022

Randonnée réalisée le 19/11/2022 en compagnie de Walking Dog 974.

Le tracé se suit sans problèmes et on en prend plein la vue avec les différentes cascades rencontrées. La seule difficulté réside dans la montée en haut de la Cascade du Bassin Fouquet. Le départ en rive gauche dans les chocas se trouve assez facilement grâce aux indications de la fiche. Le sentier se suit ensuite instinctivement. Il y a quelques passages qui peuvent être compliqués à négocier mais en prenant son temps et en étant prudent ça passe. Il y a des cordes/sangles pour aider à franchir certains passages, elles ont supporté notre poids sans broncher.

Walking Dog 974, 20/11/2022 07:50
Randonnée complétée le 19/11/2022 en 3h00

Bonjour, j'ai réalisé cette courte mais belle randonnée le 19/11/22 avec Oremus.

Beaux paysages (photo 1) et belles cascades au programme ! La trace est très correcte et se suit aisément

Nous avons remarqué que l'eau avait un niveau et une force moindres, mais vu la période, c'est normal. Ce débit moindre nous aura permis de remonter le cours d'eau les pieds toujours secs (photo 3) ! La cascade du Bras Rouge (photo 2) , la cascade Fouquet (photo 4) et le bassin Alfred (photo 5) restent beaux à regarder.
Notez que le bassin Alfred, facile d'accès par la route, attirait de nombreux visiteurs et baigneurs.
Ce bassin se trouve maintenant affublé de graffiti tracés à la terre ferrugineuse et plus ou moins bien inspirés....

En ce qui concerne le sentier de sortie du bassin Fouquet, il est bien indiqué par la trace et se suit bien.
Les cordes/bandelettes qui assuraient notre sécurité sur ce sentier canyoning ne sont pas pourries du tout ou trop usées (cf commentaire précédent), elles sont terreuses mais bien solides.
La preuve étant qu'elles ont supporté mes 85 kg sans problème !

A la fin, sur la route, Oremus a trouvé un minuscule bassin en contrebas, bordé de filaos.
Merci à lui pour la trouvaille.

Merci à Randopitons ppur cette belle sortie !

momocpc, 02/10/2022 14:23

La première partie de la randonnée est super par contre au niveau de la deuxième corde c'est pas praticable sauf si vous faites confiance à une corde usée (qu'il faut réussir à attraper) avec un vide de bien 10m derrière vous.... pourtant j'ai l'habitude des randonnées difficiles mais la c'est remettre sa vie sur un coup de poker c'est un peu abusé.

Suepairpiénu, 21/09/2022 18:21

Rando courte mais dense !
La portion entre le bassin Fouquet et le bassin Alfred est très "technique". 3 cordes apportent une aide bienvenue.
Au-delà du bassin Alfred, rien d'aussi magnifique.

Christian L, 25/08/2022 18:29
Randonnée complétée le 23/08/2022 en 4h00

J’avais dit que j’y retournerai un jour pour des photos. Voilà c’est fait! Au petit matin, personne au bassin Alfred donc nickel pour photographier. Évidemment encore moins de monde (!!) au bassin Fouquet, beaucoup moins accessible mais beaucoup plus joli. Pour y accéder les vieilles cordes -peut on d’ailleurs appeler cela des cordes?- ne sont pas très rassurantes et les cairns ont disparu. Se fier aux énormes chocas qui, eux ne sont pas prêts de disparaître. Superbe rando…à part que j’ai supprimé mes photos par inadvertance !!!! Eh bien, j’y retournerai encore une autre fois et avec toujours autant de plaisir. Ps : employons les bons mots, car dire comme AlizéeGui (18/07/22) que c’est impraticable, c’est très loin d’être le cas, dire que c’est dangereux me semble exagéré (oui il faut être prudent) et dire qu’il n’y a pas de balisage, oui bien sûr puisqu’on suit tout le long la rivière mais ensuite il y a un joli sentier dès le passage entre les chocas. Je recommande vivement cette superbe rando qui reste malgré tout difficile comme bien signalé sur le site.

AlizéeGui, 18/07/2022 10:22

Très partagée sur cette randonnée…pas de difficultés majeures jusqu’à la cascade fouquet qui vaut vraiment le détour. Il faut parfois se mouiller les pieds et se faufiler entre les grosses roches, mais balade agréable le long de la rivière. Par contre la soi disante remontée après le bassin fouquet… impraticable, dangereuse, pas de balisage, quelques cordes par moment pour aider à grimper… je ne recommande pas. Mieux vaut faire demi tour et repartir par la rivière.

Lisegin, 15/05/2022 18:12

Nous avons fait cette randonnée aujourd'hui et le descriptif correspond bien à ce qu'on a trouvé. C'était un régal des yeux. Retour par bassin bleu apprécié.

Randonnée ajoutée le : 15/04/2022