Une boucle autour du Piton de la Ligne des Mille à la Plaine des Grègues

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 9.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1076 - 637 m
Dénivelé positif 550 m
Dernière mise à jour 14/05/2020

Pour changer des Margosiers et Curcuma !

Cette boucle familiale, ou du moins certaines portions qui la constituent, est assez fréquentée par les habitants de la région pour des footings du matin ou des décrassages entre dames, parfois bavardes. Elle est plus facile dans ce sens qu'à l'inverse des aiguilles d'une montre mais permet de varier les paysages rencontrés pour les habitués des circuits des Margosiers ou du Curcuma. On traverse des zones de bois de couleurs mais surtout d'immenses étendues de goyaviers qui permettront, à la saison, de remplir le sac de fruits acidulés en vue de la préparation de bonnes confitures. On a la chance d'apercevoir souvent le village de la Plaine des Grègues depuis le Piton de la Ligne des Mille ou depuis certains emplacements sur le Chemin (qui porte bien son nom) du Panorama. Le retour emprunte une longue portion de route mais il n'y a pas de raccourci traversant le rein du Piton de la Ligne des Mille. Elle monte constamment et traverse des grands champs de curcuma. D'agréables rencontres sont fréquentes avec les chevaux du centre hippique qu'on rencontre en revenant au hameau de Bassin Joséphine.

La randonnée débute ici à la fin du Chemin de la Forêt, une route sans issue qui débute au hameau de Bassin Joséphine (voir carte). Elle peut tout aussi bien commencer à n'importe quel endroit du circuit puisqu'il emprunte plusieurs portions de bitume, à condition d'avoir la carte en main ou de connaître la région de la Plaine des Grègues. Débuter par la piste qui prolonge la route en cul de sac et délaisser celle qui continue vers le Piton du Rond. Prendre vers la droite une portion du Sentier des Margosiers, mais contrairement à la fiche proposée, la marche est beaucoup plus facile puisqu'elle aborde en descente le tronçon le plus pentu de ce circuit. Le cheminement est très agréable au début dans les bois de couleurs ou goyaviers moussus sur un sol plat recouvert de feuilles ou de racines (Photo 1). Plus loin, le sol glaiseux et rouge, assez glissant s'il est humide, serpente dans le sous-bois (Photo 2). Le plat ne dure pas car le sentier se dirige vers un rein entre deux ravines et se met à descendre fortement sur des dizaines de marches en rondins sur un sol le plus souvent humide (Photo 4). Il effectue également quelques dents de scie sur le même type de sentier jusqu'aux premiers croisements. Le premier file à droite vers les vergers de Bassin Joséphine, emprunte une petite route et se termine à la route principale après quelques serres. Celui de gauche mène à la Plaine des Grègues. Avant de l'emprunter, il est conseillé de poursuivre une cinquantaine de mètres jusqu'à l'aire de décollage des parapentistes (Photo 5). Le sentier s'enfonce ensuite dans les goyaviers pour rejoindre le Piton de la Ligne des Mille. C'est de cette aire qu'on a les meilleurs points de vue sur la Plaine des Grègues (Photo 6). Le regard porte jusqu'au Piton de Langevin et un peu plus loin celui de Vincendo. Faire demi-tour et partir à droite sur des marches taillées dans la terre ou sur un sentier glissant sur une pente encore très raisonnable. La plongée commence sans transition à travers les bois de couleurs sur de très hautes marches (Photo 7). Les marches succèdent aux marches et le freinage s'effectue en prenant en main les bois de goyaviers sur le bord du sentier. La très forte descente utilise beaucoup de marches, de racines et parfois de pierres. On ne rencontre qu'une seule courte partie plate de moins de 20 mètres qui est salutaire lors de la remontée de ce sentier très connu dans la région pour sa difficulté (Photo 8). La plongée reprend, tout aussi difficile sur de vieilles marches en rondis et beaucoup plus de pierres (Photo 9). La pente s'adoucit après quelques pierriers, devient plus humide, se transforme en piste sous les ramures qui assombrissent le parcours. La lumière arrive aux premiers champs traversés par la piste devenue plus large. Les cultures ont tendance à diminuer et à se transformer en friches. Il reste cependant quelques champs de canne à sucre. La jonction avec le gué sur le Grand Bras Rouge est rapide et la traversée facile (Photo 10). On rencontre les premiers champs de curcuma qu'on ne quittera qu'au Chemin du Panorama (Photo 11). La piste se termine au village où les fermes en place disparaissent également même si l'odeur de certaines étables subsiste. Le but désormais consiste à rejoindre le Chemin du Versant par le trajet le plus court. Le village de la Plaine des Grègues est tellement agréable qu'on peut même le rejoindre par le trajet le plus long pour flâner entre les cases et jardins fleuris (Photo 12) ou les petits champs, le plus souvent de curcuma (Photo 13). Le village n'est pas pour rien la capitale de cette épice renommée en cuisine comme en pharmacopée. A la fin d'un labyrinthe plus ou moins compliqué, on se retrouve sur le Chemin du Versant. Il effectue une longue boucle pour passer de l'autre côté du rein en offrant de beaux points de vue sur le village qu'on vient de traverser (Photo 14). Quelques habitations bordent cette route étroite en forte montée qui coupe un peu le souffle. Mais ce sont surtout les champs de curcuma ou gingembre qu'on remarque le plus (Photo 15). Il y en a partout, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Après avoir frôlé une antenne sur la gauche, le goudron prend fin au Chemin du Panorama. Prendre à droite et marcher quelques mètres sur la petite route qui se transforme en piste (Photo 16). On retrouve la verdure en empruntant cette piste qui devient de plus en plus glissante. Le centre équestre étant proche, on rencontre souvent les chevaux ou poneys dans les friches qui bordent la piste (Photo 17). La montée est aussi forte que sur la route mais on arrive avec plaisir au point de vue. Les goyaviers commencent à boucher l'horizon et on a du mal à voir le village (Photo 18). La montée reprend dans les goyaviers jusqu'au départ du sentier du Piton de la Ligne des Mille. Comme la boucle est bientôt terminée, on peut redescendre vers l'aire de décollage et prendre pour terminer le sentier 20 mètres après celui emprunté pour descendre à la cascade Mottet. Sinon, poursuivre sur la piste herbeuse (Photo 20) où le crottin est autant source de glissade que la terre rouge car les chevaux ont pris l'habitude d'y brouter (Photo 21). La piste, toujours aussi agréable longe des pâturages offrant de larges panoramas sur la mer en direction de Saint-Joseph (Photo 22) ou de la Petite Île (Photo 23). Dans la dernière descente, c'est le Piton du Rond qui domine avec le Morne Langevin en toile de fond (Photo 25). La piste se termine dans les champs de salades (Photo 26) et il suffit de prendre la route et de remonter jusqu'à la fin du Chemin de la Forêt en direction du véhicule. Cette petite route étroite offre une multitude de panoramas et traverse des champs et friches (Photo 27). Les agrumes semblent se plaire à 1000 m d'altitude car on en voit de tous côtés (Photo 28). On rejoint très vite, malgré la pente, la fin de la route d'où on est parti il y a un peu plus de trois heures.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à la Petite Île et prendre la direction du Relais puis de Bassin Joséphine (voir carte) - Au croisement de Bassin Joséphine, prendre à gauche et rouler jusqu'au terminus de la route - Se garer et commencer la randonnée en rejoignant la boucle des Margosiers, à quelques mètres - Prendre immédiatement à droite et suivre le sentier jusqu'au premier croisement, au-dessus de la Cascade Mottet - Pousser jusqu'au point de vue du sommet puis revenir au croisement - Entamer la vertigineuse descente jusqu'au village de la Plaine des Grègues - Suivre ensuite les rues de Bel Air, Chemin du Versant et Chemin du Panorama pour retrouver une piste en terre qui remonte au Piton de la Ligne des Mille - Poursuivre sur la piste devenue en quelques mètres herbeuse et retrouver la route plus bas - Prendre à droite sur la route et rejoindre Bassin Joséphine puis le véhicule un bon kilomètre plus haut.


Commentaires sur cette randonnée (28)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
sabinebruno, 12/10/2020 12:52

Merci pour l'application que jai télécharger qui m'aidera j'espère à trouver les départs de rando. Je ne manquerais pas de faire un retour .

Christian Léautier, 12/10/2020 12:14
Randonnée complétée

Pour creolelareunion : une nouvelle fois une envie irrésistible de vous inciter à télécharger sur votre portable l'application "Randopitons By Gosport" qui résoud comme par magie tous les problèmes ! bonnes randos ! Ps: j'avais effectivement remarqué que le bassin Joséphine semblait inconnu même par des gens qui y habitent à côté...et pourtant voir la carte IGN.

creolelareunion, 12/10/2020 08:25

Bonjour
Rando qui n'a pas pu se faire .
Nous avons essayer de suivre les indications...relais ...est ce que c'était le domaine du relais?Nous y sommes allés avec les indications des riverains après plus 1h ...quand nous y sommes arrivés si c'était bien la nous avons continuer sur une route assez longue mais finalement avons fait demi tour Quand au bassin Joséphine personne ne connaissait...Déçu encore une fois car ce n'est pas la première que j'essaie de me rendre à une rando avec rando piton et les indications ne m'ont pas permis de faire les rando que je voulais ou de les faire en sa totalité. L'aventure ne me déplaît guère mais ne pas pouvoir trouver le départ d'une rando avec des indication peuvent être frustrantes et gâcher quelque peu une sortie.

Alizon, 11/10/2020 17:54
Randonnée complétée le 11/10/2020 en 3h00

Faite en partant de la Plaine des Grègues, montée direct (raide !!! mais joli et à l'ombre des goyaviers, bois de remparts et autres) et descente sur toute l'autre moitié. Sympa, à faire en cette saison, avant les grosses chaleurs !

Mégane SSu, 14/03/2019 14:55

Très belle randonnée, descente certaine mais agréable.
Peut-être faudrait il préciser que le chemin pour se garer est un cul de sac car il n'est pas très facile d'identifier le hameau de Bassin Joséphine. Pour le retour, nous n'avons pas trouvé le chemin en terre : l'un rendait à une décharge, l'autre à un barrière fermée. Nous sommes rentrés par la route mais ceci n'a pas été trop désagréable ! Merci pour le travail !

Dodo87, 16/09/2018 08:25
Randonnée complétée le 14/09/2018 en 2h30

Très belle petite randonnée, un peu de route sur la fin mais très beaux paysages. Merci

randokyo, 27/07/2018 18:46
Randonnée complétée le 27/07/2018 en 3h30

Faîte ce jour sans soucis en suivant le trace gps. Une belle diversité de paysages.

bricewr, 13/04/2018 18:15
Randonnée complétée le 10/04/2018

Rando faite en suivant la trace gpx car pas de marquage spécifique
Sympa et belle vue sur la plaine des grègues
Attention c'est glissant dans la descente vers la plaine des grègues et les marches sont hautes !

Jeko, 29/01/2018 16:20

Jeko 29/1/2018. Impossible de trouver ce circuit avec vos explications, dommage....

JPG, 17/12/2017 17:43

Parcours effectué ce matin. Pas de galère, pas de délire, encore moins de cauchemar. La hameau de Bassin Joséphine est toujours là, les sentiers sont larges et propres. Les pistes sont encore plus larges même si un peu d'herbe pousse près des prairies à chevaux. Il faut mettre beaucoup de mauvaise volonté pour seulement hésiter sans parler de s'égarer. De plus nous ne sommes pas de la Plaine des Grègues !

Randonnée ajoutée le : 01/03/2020