La grande boucle du Trou de Fer par le sentier de la Vierge

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 14.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1608 - 1340 m
Dénivelé positif 450 m
Dernière mise à jour 25/11/2017

Oui : on peut aller au Trou de Fer sans remplir les chaussures de boue

Entre le circuit très court par la piste cavalière, le sentier classique par le Gîte de Bélouve ou cette boucle plus longue, on arrive toujours au belvédère du Trou de Fer pour des paysages grandioses sur cet immense effondrement arrosé de hautes cascades. Il y en a pour tous les goûts mais il faut tout de même savoir qu'il y a de la boue toute l'année. Si le Sentier de l'Ecole Normale est un long plancher grillagé mais pourrissant qui évite de se salir, celui du Trou de Fer est est une suite ininterrompue de flaques de boue parfois profondes. En visant les racines, cailloux, bois posés au sol ou vieilles marches on peut cependant arriver au belvédère sans trop remplir les chaussures de cette boue nauséabonde qui empeste le véhicules au retour. Même les raccourcis créés pour éviter les flaques sont également recouverts. Il est conseillé de marcher avec des bâtons qui facilitent les franchissements. La brume est souvent présente dans le Trou de Fer et il faut choisir sa journée en fonction de la météo car se salir est une chose mais le faire sans rien voir peut être frustrant.
Cette boule de près de 15 km s'adresse aux sportifs qui ne veulent pas rouler trop longtemps pour ne marcher qu'une heure jusqu'au belvédère. Elle permet d'emprunter une portion du sentier vers le Cap Anglais, une autre du Sentier des Tamarins et enfin celui de la Vierge. La forêt primaire est omniprésente sur l'ensemble du circuit et peut donner l'occasion de magnifiques clichés naturalistes.

La randonnée débute au Coteau Monique, près de la barrière fermant la route vers le gîte et du départ du Sentier de l'Ecole Normale. Absolument aucune difficulté pour descendre vers le Trou de Fer sur de longs platelages de bois de tamarin recouverts de grillage antidérapant (Photo 1). Hélas, le climat humide détériore tranquillement ces longs caillebotis tellement pratiques pour apprécier la forêt primaire sans chercher où poser les pieds (Photo 3). C'est le royaume des fougères de toutes tailles, des arbres moussus et des épiphytes (Photo 4). L'essentiel du trajet s'effectue en descente avec un court passage sur la piste (Photo 6). Les planchers disparaissent parfois dans la deuxième partie passant au plus près de la Grande Mare qui diminue de jour en jour à cause de l'envahissement des joncs (Photo 7). Quelques courtes montées sur escaliers (Photo 11) permettent de rejoindre le sentier venant de la piste cavalière où un banc permet de se reposer si nécessaire. Plus loin, c'est une très forte descente (Photo 12) qui permet de se rendre en moins de 10 minutes à un large belvédère pour admirer les cascades dont le bruit est souvent couvert par celui des palles d'hélicoptères (Photo 13). Le paysage est grandiose et fait oublier le bruit des machines ; tout le monde ne peut pas ou ne souhaite pas forcément marcher jusque là. Prendre le même sentier pour remonter au premier croisement. Un petit panneau précise qu'il est boueux et recommande d'emprunter la piste cavalière mais ce n'est pas une aventure insurmontable que d'affronter la boue sur deux kilomètres (Photo 14). La progression n'a rien à voir avec la marche sur plancher mais la distance est courte. Le sentier se termine à la piste qu'on emprunte en partant à droite. Le détour est rapide pour rendre une visite à la Reine des Tamarins, couchée sur la flanc mais toujours vivante malgré les centaines de piétinements de randonneurs sur son écorce. Un peu plus loin, on retrouve le Sentier du Trou de Fer qui rejoint le gîte par quelques dents de scie pour franchir la Ravine des Fleurs Jaunes et le Bras de Caverne. Si le temps est beau, traverser les bâtiments du gîte pour profiter des panoramas sur Salazie puis entamer la montée vers le Piton des Neiges. La piste, large et facile, débute au gîte et se termine à un nouveau belvédère et à une antenne relais (Photo 18). Le sentier vers le Cap Anglais la remplace et grimpe dans une nouvelle zone de forêt primaire sur quelques portions boueuses. Certaine spécimens de tamarins sont impressionnants (Photo 20). Beaucoup sont penchés et créent des arches végétales qui obligent à se pencher. Au premier croisement, laisser le sentier vers le Piton des Neiges et entamer la descente sur le sentier des Tamarins. Il est, comme son nom l'indique, bordé également de beaux tamarins et traverse une plantation de 1987 (Photo 21). Le cheminement, dépourvu de boue, est très agréable sur les feuilles mortes de tamarins (Photo 22). Après une courte portion de piste, le Sentier de la Vierge débute dans un virage et descend vers le Bras de Caverne qu'on franchit près d'un bassin aux eaux sombres bordées d'une grande grotte. Attention aux pierres glissantes en franchissant le gué. On passe  près de nouveaux beaux tamarins (Photo 26) avant de rejoindre la piste qui remonte vers le rempart. Prendre à gauche sur 200 mètres avant de trouver la route de Bélouve puis le Coteau Monique sur la droite, fin de la boucle.

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à la Plaine des Palmistes par la RN3 puis bifurquer vers Bélouve à la Petite Plaine - Rouler en direction du Gîte de Bélouve et se garer au parking du Coteau Monique - Rejoindre le belvédère du Trou de Fer par le sentier de l'Ecole Normale - Faire demi-tour et remonter vers le sentier du Trou de Fer puis bifurquer à droite - Rejoindre la Piste Forestière des Mares - Marcher en direction du gîte de Bélouve par le sentier - Partir par la piste en direction du Gîte de la Caverne Dufour - Tourner à gauche sur le sentier des Tamarins - A la piste, poursuivre par le Sentier de la Vierge puis la piste éponyme jusqu'à la route de Bélouve puis prendre à droite vers le Coteau Monique.


Commentaire sur cette randonnée (0)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Aucun commentaire

Randonnée ajoutée le : 24/11/2017