Tour de la Crête d'Aurère depuis Dos D'Ane

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 9h30
Distance 21.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 963 - 247 m
Dénivelé positif 1600 m
Dernière mise à jour 25/05/2021

Bras des Merles de plus en plus compliqué

Attention : le sentier du Bras des Merles n'est presque plus praticable. Les aventuriers continuent cependant à le parcourir comme le montrent certains commentaires mais je ne peux me permettre d'encourager à y aller. Le passage par Bord Bazar est tellement beau qu'il n'y a aucun regret à avoir. Je vois mal l'ONF réhabiliter cette trace. Dommage.

Cette sortie au nord du Cirque de Mafate pour effectuer le tour complet de la Crête d'Aurère et du Piton Cabris est longue et difficile. De nombreux escaliers, gués, cordes et échelles jalonnent ce parcours assez vertigineux par endroits mais sans réel danger à condition d'être prudent. Ne pas oublier de garder quelques forces (ainsi qu'un peu de nourriture et de boisson) pour la remontée sur Dos d'Ane, toujours aussi éprouvante en fin de parcours. La descente du bras des Merles est rendue pénible par l'escalade d'une multitude de rochers jonchant le lit de la rivière mais surtout par les vastes étendues de très hautes cannes fourragères qui coupent facilement les membres nus et découragent même les meilleurs aventuriers. De plus, le balisage blanc n'est plus visible quand le sentier disparaît dans la végétation. Dans l'état actuel du sentier du Bras des Merles, abandonné depuis de nombreuses années par l'ONF, la meilleur solution consiste à monter à Aurère par la Rivière des Galets et de redescendre par le même itinéraire.

La randonnée débute à l'église de Dos d'Ane et emprunte la route rejoignant, 150 m plus bas, le départ du sentier qui se dirige rapidement au bord du rempart en longeant quelques cases. Vient ensuite la classique et difficile descente de Dos d'Ane qui se termine à l'Ilet Albert et à Deux Bras. Le sentier est toujours bien entretenu, un peu étroit et souvent caillouteux. Des portions rocheuses et parfois presque verticales nécessitent des échelles ou des câbles de sécurité (Photo 1). La moyenne horaire est faible malgré la pente négative. Les paysages vers deux Bras (Photo 3) ou la Canalisation des Orangers sont extraordinaires (Photo 2). On rencontre à mi-parcours une portion plate mais de courte durée dans une végétation plus dense que celle déjà traversée où la liane papillon envahit tout de plus en plus rapidement. Les bruits de basse cour ou d'arroseurs indiquent bientôt que l'îlet Albert et la rivière approchent (Photo 4). Traverser le Bras de Sainte-Suzanne et remonter la Rivière des Galets par la piste qui se termine à une aire un peu plus large utilisée par les mafatais pour entreposer les matériaux qui seront hélitreuillés dans le cirque. Entamer la poursuite de la remontée de la rivière par un sentier caillouteux et sableux qui chemine entre les herbes et les bois pissenlit (Tecoma stans) de plus en plus nombreux sur les berges. On la franchit plusieurs fois par des gués bien agencés jusqu'à la Porte (Photo 5) avant de bifurquer à gauche sur le sentier menant à Aurère. Les installations hydrauliques de la Porte se passent par un sentier sécurisé (Photo 6). Ce dernier grimpe en pente assez forte par moments sur des portions très caillouteuses ou sur des marches aménagées. Partir à gauche au premier embranchement vers Aurère (Photo 7). La pente est parfois assez forte avant de devenir plus agréable. La montée au Cap Miné s'effectue sur un large sentier en corniche protégé de longues rambardes (Photo 8). Les paysages vers le cirque et les pitons les plus importants valent quelques haltes pour les admirer (Photo 9). Si le vide est impressionnant d'un côté, la falaise ne l'est pas moins de l'autre (Photo 10). La pente reprend, encore plus fortement en direction de Bord Bazar sur des marches toujours plus nombreuses (Photo 11). Certains raidillons au niveau de grosses touffes de bambous cassent un peu les jambes. Un coup d'œil vers le bas montre des tronçons du sentier que l'on vient d'emprunter (Photo 12). Le dernier raidillon, secouru de mains courantes se termine à un oratoire signant la fin des difficultés de la montée (Photo 13). Ne pas partir vers Aurère sans profiter une dernière fois des paysages sauvages sur les Pitons Papangue, Tortue ou Diable depuis le sentier ou depuis le point de vue aménagé dans les fougères en fin de montée. Le Piton Cabris semble d'ici très pointu et inaccessible (Photo 14). Un court repos allant de Bord Bazar à Aurère ne suffira pas à délasser les jambes qui ont chauffé dans les deux dernières montées et vont souffrir dans la descente du Bras des Merles. Le sentier qui mène au village est très agréable en légère descente (Photo 15). On arrive à l'Îlet d'Aurère d'où partent des sentiers dans tous les sens, soit pour quitter la zone soit pour relier les cases entre elles. On profite encore de vues imprenables en direction des îlets plus bas ou du Piton des Calumets. Les vues sur le Piton Cabris et la Crête d'Aurère sont les plus impressionnantes vues de l'îlet (Photo 16). On devine très bien les cases de l'îlet à Malheur de l'autre côté du Bras Bémale (Photo 17). Rejoindre le dispensaire et l'école et poursuivre vers le Nord pour emprunter le sentier qui est commun sur 200 mètres avec le Sentier Augustave. Bifurquer vers la gauche sous les cryptomerias pour prendre la direction du Bras des Merles. Depuis le Rein, on a sous les yeux la totalité de la vallée du Bras des Merles (Photo 18). C'est là qu'il est peut-être temps de réaliser que la tâche sera difficile, surtout quand on sait que le sentier est fermé depuis une décennie et qu'il est très difficile à suivre. La première partie se fait sur un sentier étroit et glissant, comportant beaucoup de terre et de petits éboulis jamais réparés (Photo 19). De plus gros ont même été signalés. Certaines parties dans les lacets sont glissantes et non protégées du vide (Photo 21). Après une pente assez forte pour descendre le rempart, on se retrouve au plus près du Bras des Merles. Cette deuxième partie s’effectuera sur les galets, dans les hautes herbes coupantes et les plantes envahissantes très touffues qui cachent le plus souvent l'ancien balisage blanc. Ce sentier n'est plus entretenu et va disparaître très vite. Bien lire les commentaires des courageux qui le pratiquent malgré sa fermeture et prendre garde sur les portions non protégées. Le Bras des Merles n'est pas toujours visible, caché par les hautes herbes. Il comporte parfois de belles algues ou herbes vertes qui en tapissent le fond (Photo 22). Quelques petites chutes viennent égayer cette difficile progression (Photo 23). Ne pas oublier de prendre le coupe-coupe qui peut s'avérer très utile pour lutter contre les feuilles coupantes ou quelques pieds de galaberts. Les paysages sont de plus en plus sauvages (Photo 24). On atteint en trois heures sportives et de nombreuses hésitations le Bras de Sainte-Suzanne après avoir franchi le court et étroit canyon en fin de course du bras (Photo 25). Heureusement, le canyon a peu d'eau contrairement à d'autres où il faut obligatoirement se mouiller (Photo 27). Suivre le Bras de Sainte-Suzanne paraît une balade malgré la difficulté de le retrouver, des nouvelles hautes herbes, des chocas et des épineux (Photo 28). Une fois atteint Deux Bras, la remontée à Dos d'Ane ne sera plus qu'une formalité puisqu'on a déjà pratiqué le sentier le matin mais l'effort à fournir sera beaucoup plus important ; compter deux heures après une journée aussi rude. Vu l'état du sentier du Bras des Merles, il est fortement conseillé de faire l'impasse sur Dos d'Ane et emprunter un taxi.

La distance entre la Rivière des Galets et Deux Bras est importante et monotone. Celle entre Dos d'Ane et Deux Bras est technique avec un fort dénivelé qui impose un excellent entraînement. La solution consiste à prendre le taxi 4x4 dans l'un ou l'autre sens. Le temps ainsi gagné permet de marcher plus longtemps dans le cirque ou de rentrer plus tard. Téléphoner assez tôt à Loïc Kondoki au 06 93 20 57 20. Site Internet.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Depuis le Port et la Rivière des Galets, se rendre à Dos d'Ane et garer son véhicule au plus près de l'église - Descendre la rue sur 100 m et emprunter le sentier passant entre les cases et basses-cours avant de se rapprocher du rempart - Descendre vers Deux Bras - Rejoindre en 1h30 l'Ilet Albert et le Bras de Sainte-Suzanne qui se traverse à gué - Suivre la piste puis le sentier jusqu'à la Porte - Obliquer à gauche deux fois vers Aurère - Rejoindre Aurère par le balcon vertigineux et Bord Bazar - A Aurère, laisser à droite le sentier de l'Ilet à Malheur et filer plein nord pour prendre le sentier de retour qui longera le Bras des Merles jusqu'à la Rivière Sainte Suzanne - Rejoindre Deux bras et remonter sur Dos d'Ane pour atteindre le Parking.


Commentaires sur cette randonnée (27)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 26/07/2021 19:42

Millourg, effectivement à réserver à un public plus qu'averti, ce que la fiche et les commentaires résument très bien ; par contre, pour ceux qui le sente, à ne surtout pas éviter, ce n'est qu'a ce prix que le sentier pourra perdurer et profiter à de nombreux randonneurs.
Ce bras des merles est tellement magnifique, qu'il vaut bien quelques griffures.
Lisez mon commentaire du 13/10/2017.

Milourd, 26/07/2021 16:05
Randonnée complétée le 25/07/2021 en 7h40

À ÉVITER SÉRIEUSEMENT !!
Le sentier est bien souvent introuvable, la végétation est ultra dense, il faut remonter la rivière et NOUS AVONS EU DE LA CHANCE : nous avons réalisé l'entièreté du sentier pour rejoindre Deux Bras à Aurere mais nous avons mis 6h20 pour faire cette portion de 7kms !!!

Ne reproduisez pas ce tracé : 3 randonneurs, malgré l'expérience (1 à l'armée et 1 guide de montagne dans les alpes) on a douté, rebroussé chemin, hésité bref ! Rien de sécuritaire, c'était de l'expédition assumée avec glissades, chutes, bras et jambes lacérées !
On savait que ça allait être chauds et on a quand même galérés donc vraiment, c'est pour un public plus qu'averti !!!

damdup, 24/05/2021 17:48
Randonnée complétée le 24/05/2021 en 3h15

Bonjour, j'ai réalisé l'ascension du bras des merles ce jour avec mon chien. Les traces d'un passage récent mon mis sur la voie et c'est sans grandes difficultées que j'ai pu passer les zones encombrées du lit de la rivière jusqu'à l'éboulement.
Ensuite il faut rester aux aguets, regarder a droite puis à gauche pour deviner ou passent les sentiers qui facilitent la progression. Un oeil avisé est plus que nécessaire sinon la remontée peut devenir laborieuse les pieds dans l'eau.
Le coupe coupe est plus qu'utile, il m'a permis de rafraîchir les marques et nettoyer quelques portions.
Si des aventuriers veulent se lancer c'est le moment !

JPG, 17/05/2021 19:50

Bravo Lolo1974 : faire le Bras des Merles est devenu un exploit mais le refaire le surlendemain indique que vous avez la forme. J'espère que vous avez retrouvé les clés. Je continue à déconseiller ce parcours tant que votre rotofil ne l'aura pas remis en état ;-)

Lolo1974, 17/05/2021 19:29

Bonjour, j'ai fait le Bras des merles pour la 1ere fois le 14/05/2021 dans le sens montant, et une 2eme fois le 16/05/2021 dans le sens descendant, (pour tenter de retrouver mes clés de voitures égarées lors de mon 1er passage). Les deux fois, je n'ai croisé strictement personne.
Je suis un marcheur confirmé, mais c'était très éprouvant, à cause de la végétation qui a tout envahi après un mois d'Avril excessivement pluvieux. Dans le sens montant, j'ai beaucoup marché dans le lit de la rivière, sous les cannes fourragères, car je ne voyais même pas le sentier qui passe de rive en rive. Il y avait encore beaucoup d'eau (jusqu'aux hanches parfois). Peu après le canyon, il y a un éboulis de grande envergure qui a complètement enterré la rivière, mais il est facilement franchissable. J'ai raté le départ du raidillon sur la droite, et après plusieurs franchissements de petites cascades, je me suis retrouvé sur une grotte formant cul-de-sac, complètement perdu. Demi-tour, il m'a fallu beaucoup de persévérance pour retrouver la trace qui rejoint Aurère, alors qu'elle n'était qu'à quelques mètres..
Ensuite, il y a moins de difficultés dans la partie haute du sentier., hormis des ronces qui lacèrent la peau, et un passage assez "chaud" de 2 mètres de long, où la trace est totalement emportée.
Dans le sens descendant, j'ai mieux vu le sentier dans les sous-bois, ce qui évite donc de trop marcher dans le lit. Mais il est souvent recouvert de plantes et bois mort . Dommage, vraiment dommage. Si j'avais eu une tronçonneuse et un rotofil, je crois que j'aurais commencé à nettoyer tout ça frénétiquement !
Mais au final, je me dis que c'est peut-être pas si mal d'avoir quelques sentiers qui ne soient pas des autoroutes pour randonneurs et traileurs

Leoloden, 21/03/2021 20:27
Randonnée complétée le 17/03/2021 en 10h00

Bonjour.
Nous avons remonté le bras des Merles cette semaine avec 2 amis.
Départ de Dos d’âne avec nuit prévu dans le bras des Merles, initialement prévu vers l’îlet Cerneau avant plusieurs jours dans mafate. Nous étions donc pas mal chargé, hamac, bâches, sdc, marmitte et boucané.
J’avais déjà fait la boucle sur la journée avec montée par bras des merle en solo il y’a 3 ans sans grande difficultés malgré quelques coups de sabre et recherche de sentier.
La chose a été plus corsé cette fois, le sentier est difficilement trouvable en partie basse. Énormément de Cannes fourragères, d’arômes, chokas, et autre envahissant. Nous avons du beaucoup avance dans le fond de la rivière, à grand renfort de coup de sabre et en avancement très lentement. Passé le premier nous avons commencé à trouver le sentier qui passe de rive en rive plus facilement ( progression dans la rivière plus possible à certaines cascades). Nous avons dormis au bord du sentier. Certaines sections dans la rivière du sentier initial sont complément recouvertes de végétation même dans la partie haute, la progression reste lente même si on avance vite sur certaines sections plus en hauteur. Beaucoup d’arbres en travers du sentier et de belle touffe de Corbeil d’or. Le début du raidillon se trouve encore facilement mais risque de se fondre dans la végétation prochainement. Le sentier du raidillon ne s’arrange pas. Beaucoup de corbeille d’or en partie basse. Plusieurs éboulis impressionnant, et un glissement de terrain qui a emporté un virage au niveau de premier tiers. Le passage se fait sans corde mais il ne reste qu’un étroit passage sur une coulée de gravier. Le passage risque d’être de plus en plus difficile avec les intempéries et la chute ferait très mal. La suite de la montée se fait sans grande difficultés, il reste pas mal de marches en bois ou pierre. La végétation se fait plus rare, moins envahissante. Le meilleur pour la fin, arrivé sur le plateau de Aurere, nous avons du ramper sur 50m sous une arches très denses de Corbeille d’or. Il y’a un champs / barbelé de chaque côté, possible de passer par les champs, sans doute là meilleur solution.
Désolé j’ai été long mais j’adore cette randonné. Une super aventure sans réel danger (hormis la montée sur Aurere qui pourrait rapidement le devenir).
La nature reprend clairement ces droits, énormément d’oiseaux, de tangs et de guêpes! Jusqu’à preuve du contraire l’eau du bras est buvable. Beaucoup d’endroit pour se baigner. A faire et refaire pour que ce sentier ne disparaisse pas définitivement.

thiblauvergnat, 20/08/2020 20:15

rando faite avec Arthur, il a tout résumé sentier fermé qui peut être éprouvant pour les novices, un pur plaisir pour les aventuriers ;)
video de l'expedition pour les intéressés
https://www.youtube.com/watch?v=RTlCsMGptwQ&t=3s

ArthurC974, 17/08/2020 18:59
Randonnée complétée le 15/08/2020

Bras des Merles emprunté samedi 15 août 2020, dans le sens descendant. Avec 4 dalons, nous étions partis depuis le sentier Scout, avons rejoint Augustave via la ravine savon (petit sentier sympathique au passage!), avant d'enchaîner sur ce fameux Bras des Merles.
Pas de difficulté particulière rencontrée dans le sens descendant. Nous avons globalement bien collé à la trace IGN. Dans ce sens, l'orientation est assez intuitive, même si ça aide énormément d'être à plusieurs (on imagine bien que se tromper peut vite arriver si l'on est seul...). Quelques coups de machette ont été nécessaires dans le dernier tiers afin de rouvrir un passage convenable dans la canne fourragère. Il nous a fallu passer à 4 pattes peu après être remonté d'une dizaine de mètres en rive gauche du Bras, mais sur une courte distance (passage critique de notre périple en raison d'un nid de guêpes à proximité!).
Le niveau de l'eau est bas à cette période, et le Bras Ste Suzanne carrément à sec une fois en bas !
Bref, en résumé : sens descendant intuitif, trace GPS / IGN très proche du chemin réellement emprunté, pantalon fortement recommandé (les galaberts au début, aie!), randonnée à faire à plusieurs, une machette est bienvenue, et ne pas avoir peur de se mouiller les pieds ! (jusqu'aux genoux pour nous ce jour).
Randonneurs débutants s'abstenir, ce n'est tout de même pas une promenade de santé... pour ne pas dire éprouvant !


Temps pour Aurère - Deux Bras : environ 3h pauses comprises (déj et strapping).

ps : la vue plongeante sur le bras vaut vraiment le détour ! Sentier très plaisant par la suite, un peu du même style que le Bras Ste Suzanne (qui recèle néanmoins plus de bassins et dont la vallée est tout même plus large).

genialo3000, 16/06/2020 16:55

j'ai essayé d'effectuer cette randonnée ce jour avec tracé gps mais la nature a repris ses droits, j'ai bien avancé deux heures dans le bras des merles et j'ai du perdre ce qui ressemble au sentier environ une vingtaine de fois. Étant seul j'ai fait demi tour, prochaine fois j'irai à plusieurs et équipé pour élaguer à minima et encore je ne suis pas sûr d'arriver au bout. Il faudrait mette l'ONF sur coup !

JPG, 11/08/2019 20:02

Commentaire de François A. : Rando faite le samedi 11 août 2019. Je l'avais faite il y a 46 ans mais cela ne m'a pas servi à grand-chose. Le tracé aussi bien GPS que de la carte IGN ne colle pas toujours parfaitement aux sentiers. Martial à raison de conseiller de ne pas partir seul, pour ma part je m'étais adjoint la compagnie de Dagobert. Les portions de sentiers éloignées de la rivière sont assez bien conservées (photo sous les manguiers), encore faut-il en retrouver les entrées ; mais dans son lit, c'est l'enfer des fataks (Cannes marrons) qui envahissent tout très vite. Heureusement les marques de diverses couleurs et les échelles en fer à béton permettent de confirmer qu'on est sur la bonne voie. Je n'ai pas trouvé trace du passage de Yoann (avril) ni de Pierre (mars) aussi j'ai bon espoir que les multiples faux trajets que j'ai pu ouvrir hier seront vite rebouchés. Dans le meilleur des cas on a une ébauche de tunnel dans les fataks, mais le plus souvent c'est une jungle à feuilles de rasoirs. À noter deux petits éboulis dans la grande montée avant Aurère, mais sans risque vital. Il suffit de gratter des marches avec un bâton au fur et à mesure pour pouvoir poser les pieds à plat. Une fois dépassés, la seule difficulté tient aux 300 m de dénivelé avant d'arriver à Aurère. J'ai mis 4 heures de l'entrée du bras des merles à Aurère.
Randonnée réservée pour le moment aux ARP (Aventuriers Rando Pitons) ; en tout cas un bon moyen de sortir de sa zone de confort.

Randonnée ajoutée le : 01/01/2013