Une boucle du piton Guichard au Textor par le Nez de Boeuf

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h30
Distance 14.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2151 - 1747 m
Dénivelé positif 650 m
Dernière mise à jour 23/03/2021

Nouvelle sortie près du Grand Bras de Pontho

Cette agréable boucle à près de 2000 mètres d'altitude au milieu des troupeaux permet de visiter à nouveau certains pitons de la région en variant les itinéraires. C'est par exemple le cas de la remontée du Grand Bras de Pontho qui s'effectue sans danger. On retrouve les longues clôtures de fil barbelé séparant les randonneurs des vaches paisibles qui vivent là une grande partie de l'année. Avec le réchauffement climatique, le Lac Argamasse a de moins en moins d'eau, il est même à sec une grande partie de l'année. Paradoxalement, le Piton de Sable conserve plus souvent ces maars dans lesquelles se reflètent les pitons alentour. La brume, voire les forts brouillards qui arrivent souvent très rapidement ne permettent pas toujours de bénéficier des magnifiques panoramas qu'on peut observer de toutes parts durant la boucle. Il est donc plus prudent de ne pas escalader le Nez de Bœuf si ces brouillards sont épais et tenaces. Quant aux Trous Blancs, c'est toujours un plaisir d'y repasser même si on les connaît déjà. Il y a toujours un nouveau paysage à découvrir, depuis le belvédère naturel ou depuis le bord des remparts.

La randonnée débute au parking facile à trouver au pied du Piton Guichard. Des panneaux pédagogiques situés sous l'abri donnent des explications sur les formations géologiques qui débutent à cet endroit et se finissent à la Fournaise (Photo 28). Un sentier, emprunté aussi par les cavaliers, remonte le fossé et entame un tour complet du piton Guichard. Suivre ce sentier agréable et sans difficulté en longeant les premières clôtures de la boucle. Les points de vue vers le sud et l'ouest donnent sur Bourg Murat et le Piton Dugain (Photo 1). La balade alterne les gros cryptomerias, les parties herbeuses ou terreuses avant d'arriver au croisement du sentier partant vers Bourg Murat. Poursuivre vers la droite et longer des prairies vieillissantes (Photo 2). Les cryptomerias sont de plus en plus nombreux et le sentier remonte sur une portion basaltique. C'est là qu'il faut repérer le discret sentier qui part sur la gauche en longeant les grands arbres (Photo 3). Ce n'est pas un large GR mais il n'y a guère de difficulté pour le suivre. De plus, il est beaucoup plus propre que le sentier officiel comportant zones boueuses et racines (Photo 4). Très vite, on s'approche au plus près de la ravine au fond rocheux, le suivre durant 500 mètres (Photo 5). Avant de remonter sur le basalte creusé de centaines de marmites, descendre de quelques mètres pour observer un impressionnant et rare phénomène géologique. Le lit de la rivière s'est effondré et l'eau ne peut poursuivre sa route qu'après avoir rempli totalement le bassin (Photo 6). C'est lors d'un épisode pluvieux qu'il faudrait y aller pour voir la cascade se jeter dans ce trou inquiétant mais le basalte doit être très glissant à ce moment là. Remonter la ravine en marchant au plus facile jusqu'au gué impossible à manquer car les centaines de passages ont laissé des traces très visibles à la fin du sentier venant du piton. Partir sur la gauche, traverser d'anciennes prairies envahies d'ajoncs d'Europe et serpenter jusqu'au sentier large et rectiligne venant du Chalet des Pâtres. Les balises deviennent totalement inutiles car le sentier est désormais un long couloir entouré de barbelés (Photo 7). D'un côté le Grand Bras de Pontho qui alterne les parties sauvages et rocheuses et les fonds herbeux (Photo 10), de l'autre les interminables prairies. Le sentier varie entre des marches soutenues de bois, des obstacles en pierres (Photo 11), de longues portions terreuses ou herbeuses. Le sentier coupe une piste, mais on retrouve les prairies un peu après la petite échelle qui franchit la clôture. Les branles verts s'intensifient à l'approche du prochain croisement de sentiers (Photo 13). Prendre à gauche vers le Lac Argamasse qu'on peut rejoindre tout droit ou en obliquant sur un discret sentier vers le GRR2. Contourner le petit lac désormais trop souvent à sec et poursuivre vers le Piton Textor en restant sur la gauche aux croisements. Aux antennes, marcher vers le départ des parapentistes et descendre vers la plaine dénudée au pied du piton de Caille (Photo 15). Utiliser un des nombreux sentiers qui contournent le Piton de Sable et reprendre le GGR2 pour quelques centaines de mètres. Au point 2077, bifurquer à gauche sur la belle piste ancienne qui file en direction de la route du Volcan (Photo 17). La racine au milieu ne restera pas des années (barbecues trop proches !) cependant les poutres empilées à quelques mètres de là confirmeront le bon itinéraire. A l'aire de pique-nique, prendre à droit et la longer. Suivre le petit sentier parallèle à la route jusqu'au départ de celui qui longe le précipice de la Rivière des Remparts, passe près d'un belvédère pour de magnifiques panoramas puis poursuivre jusqu'au sommet du Nez de Bœuf (Photo 18). De là, les vues sont grandioses si la brume n'est pas de la partie. Redescendre et obliquer à gauche vers la route, la traverser et filer en direction des Trous Blancs en retrouvant les inévitables clôtures de barbelés. Le sentier est agréable mais comporte quelques petites difficultés qui ne semblent pas décourager les vététistes (Photo 21). Après quelques embranchements, on parvient en vue du promontoire situé entre les deux maars (Photo 25). Après avoir profité des vues sur celui en amont au milieu des prairies (Photo 26) puis celui en aval beaucoup plus imposant et déchiqueté (Photo 27) partir sur un sentier sans grande difficulté en direction du Tamarin Dodo puis de la piste menant à la route du Piton Sec. A partir de la route, plusieurs itinéraires mènent au parking du départ en longeant le Piton Guichard.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat par la Route des Plaines et bifurquer à la Maison du Volcan vers le Piton de la Fournaise - Après avoir passé la dernière ferme et quelques lacets, stationner au parking situé à droite sous les cryptomerias - Débuter la boucle par le sentier au bas du parking - Contourner le Piton Guichard et remonter durant 500 mètres le Grand Bras de Pontho avant de bifurquer à gauche au gué sur la ravine - Traverser une zone d'anciennes prairies jusqu'au sentier qu'on emprunte par la droite - Remonter, toujours entre les barbelés jusqu'au croisement vers le Lac Argamasse - Faire le tour de la mare et rejoindre le Piton Textor - Redescendre vers le Piton de Caille et revenir vers le Piton de Sable - Repartir par le sentier vers le Nez de Bœuf, grimper à son sommet avant de redescendre pour rejoindre les Trous Blancs - Longer les mares par l'ouest et retrouver le Piton Guichard - Suivre le sentier vers le parking, fin de la boucle.

Formation d'un maar

Les deux Trous Blancs, au même titre que les Trous de Cissia et le Cratère de Commerson (265 m) sont catalogués comme des maars.
Un maar est un cratère volcanique d'explosion, parfois rempli par un lac ou envahi par la mer, ce qui n'est pas le cas de ceux de la Réunion. Il s'agit d'une forme de destruction par l'activité volcanique. Le Piton de l'Eau, quant à lui, est issu d'une forme différente de volcanisme.
Pour les maars, le phénomène est le suivant : le magma, en remontant vers la surface, rencontre dans le sous-sol une nappe phréatique ou un cours d'eau souterrain. Une partie de cette eau se vaporise alors sous l'effet de la chaleur, ce qui entraîne une importante augmentation de la pression dans le sous-sol, au point que les roches en surface sont soudain éjectées à la manière d'un bouchon de champagne. Généralement, la nappe phréatique ou le cours d'eau souterrain qui a contribué à la formation du cratère alimente ensuite un lac dans le bassin ainsi créé. Les maars sont donc très souvent des lacs de forme circulaire aux pentes plus ou moins abruptes.
Source : Wikipedia

Time lapse de Guillaume Lescoute

Les nuages venant de l'est tentent de s'installer sur la Plaine des Cafres.


Commentaires sur cette randonnée (12)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
slovene, 04/10/2021 08:26
Randonnée complétée le 02/10/2021 en 5h30

Randonnée faite dans l'autre sens le 02/10 pour profiter du panorama au Nez de Boeuf, ciel bien dégagé côté sud, nuages à l'est à 8 h.
Belle randonnée avec des paysages grandioses, Nez de Boeuf, Piton de Sable, le Piton Textor, pas fait le Piton de Caille.
Sentier propre et très sec, jolis pâturages avec les genêts en fleurs, de belles couleurs.

Stéphane G, 05/04/2021 18:45
Randonnée complétée le 04/04/2021 en 5h00

Randonnée faite en 5h30 avec 2 enfants de 7 ans. Relativement facile tout le long cependant on peut vite se perdre et voir des sentiers partout entre le piton textor et la route forestière du volcan. Sinon superbes paysages en permanence avec vue imprenable sur l’effondrement sur la dernière partie.

JPG, 23/03/2021 18:16

A l'attention des randonneurs : Intrigué par la disparition du sentier discret des photos 3 et 4 (voir commentaire de Denisdup du 30/1/21), je suis allé voir de plus près où il avait bien pu disparaître. Ouf, il est toujours là. On est gêné dans les 20 premiers mètres par une branche de cryptomeria qui encombre le passage. Les 350 mètres qui suivent n'ont pas changé depuis des années. Empruntez-le massivement car il est beaucoup plus propre que le sentier officiel envahi de racines et de gadoue. Voir photos du 23 mars 2021.

denisdup, 30/01/2021 16:42

Fait le 30 janvier 2021
En effet le "discret" chemin n'existe plus. Il suffit de continuer de monter 500m sur la piste. Lorsqu'elle est au plus près de la route, prendre le chemin qui descend à gauche rejoindre le "gué".
Pas d'autre problème. Boucle variée et jolie

Sachaphysio, 27/01/2021 14:29

Rando faite fin janvier 2021, le 'discret chemin n'est plus praticable, le chemin n'existe plus.
Randonnée ultra agréable

François LE, 01/06/2020 15:58
Randonnée complétée le 31/05/2020 en 5h30

Très belle rando de difficulté moyenne qui offre des magnifiques points de vue sur la plaine des cafres et la région du volcan. L'ascension du sommet du nez de bœuf est un véritable plus. Pas de boue sur le parcours et le lac d'Argamasse était encore bien rempli.

LEGER, 21/05/2020 15:58

Rando fait ce jour. Beau temps, pas de boue,

Sophie M, 11/05/2020 21:36

Sortie de reprise après les longues semaines de confinement. Quel bonheur de retrouver ces paysages ! Sentiers en super état, pas envahis de végétation et pas boueux. De l'eau dans le lac pour quelques prises de vues. Pique-nique sur une des nombreuses tables aménagées près du point de vue de la rivière des Remparts.

samuelletheux23, 25/12/2019 09:30
Randonnée complétée le 14/12/2019 en 5h00

Belle balade tres belle vue pas dure

TataTurko, 23/10/2018 16:10

Belle balade. Réalisé un jour de brouillard qui donne un petit côté mystique aux vaches et aux cailloux rencontrés sur le passage. Dommage d'entendre les pelleteuses des travaux dans la vallée une bonne partie du trajet.

Randonnée ajoutée le : 05/11/2017