La montée au Piton Charpentier depuis Terrain Elisa

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 8.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 991 - 502 m
Dénivelé positif 540 m
Dernière mise à jour 05/01/2024

La croix au sommet a perdu de sa superbe

De nombreux commentaires faisaient état de la pose de pancartes d'interdiction au niveau des serres au départ de la boucle. Ces panneaux n'interdisent pas aux randonneurs de passer. Vous pouvez les franchir sans crainte de poursuites.  Il va de soi qu'un randonneur ne cueille jamais une fleur cultivée dans cette zone, même si elle fanée !

Si l'on trouve une chapelle, une grotte fleurie ou une croix, c'est qu'il y a une route, un chemin ou un sentier pour atteindre ces lieux. C'est le cas de la croix du Piton Charpentier installée dans les Hauts de Terrain Elisa. Au siècle dernier, un pèlerinage annuel était organisé au sommet du piton. Les propriétaires terriens donnaient l'autorisation de passage pour l'occasion. La croix, qui dominait encore au sommet en 2015 lors de la création de la première fiche, est désormais au sol, pliée par les vents violents d'un cyclone. Le sentier, qu'on rejoint après une longue montée dans les champs de canne est encore en assez bon état au début. Plus loin, il est beaucoup moins fréquenté et donc plus étroit mais toujours visible. Des sentiers partent un peu partout dans la végétation et donnent l'occasion de créer des boucles plus ou moins longues et difficiles. Cette forêt à deux pas du chef-lieu mériterait plus de passages de randonneurs avant que les goyaviers ne terminent leur colonisation. On y rencontre des arbres centenaires de toutes espèces qui inspirent le respect par leur taille ou leurs formes biscornues.
Il est facile de s'égarer dans ce maillage de petits sentiers et la trace GPS est conseillée pour garder un maximum de sérénité.

La randonnée débute à la fin du Chemin Central de Flacourt constitué, sur le dernier kilomètre, de deux bandes de roulement vieillissantes et de beaucoup d'ornières. Pour ménager le véhicule, on peut partir plus bas au croisement de la route vers la Maison d'Hôtes des Citronnelles (panneau). Stationner au croisement de la piste montant vers les serres. Débuter par la piste qui se poursuit dans les cannes, les cultures et quelques champs de rosiers. Profiter du panorama sur la mer, Saint-Denis et Sainte-Suzanne avant d'entrer en forêt car il n'y en aura plus avant la croix (Photo 1). Le regard porte de Sainte-Marie jusqu'à Sainte-Suzanne. Poursuivre à travers un champ de canne, toujours sur des bandes de roulement bétonnées. Après les cannes, on parvient à un bassin et sa petite chute d'eau qui l'alimente (Photo 2). Prendre à droite la piste qui se rétrécit rapidement, passe entre cannes à sucre et le talus puis se termine dans une clairière (Photo 3). Le sentier la remplace sous les jamrosats et monte en légère pente sur d'anciennes marches qui disparaîtront bientôt. Plus loin, ce sont des centaines de racines de jamrosats entrelacées où la semelle peut s'accrocher. Le sentier devient plus étroit mais reste facile à suivre en bord de rempart de la Rivière Sainte-Marie au milieu des sabres et goyaviers. On rencontre très vite les premiers gros spécimens d'arbres qui poussent entourés de milliers de bois Noël et de plus en plus de goyaviers (Photo 5). Ces goyaviers ne disparaîtront jamais jusqu'au sommet du Piton Charpentier (Photo 6). La boucle, fréquentée par les sportifs de la région, est encore en très bon état. Le sentier serpente en pente douce dans la forêt qui domine la Rivière Sainte-Marie qu'on entend sur la droite (Photo 7). Le sentier, en pente faible, monte un peu plus parfois pour franchir des ravines ou entre les grands arbres (Photo 8). C'est un peu l'avantage de ce trajet en forêt qui n'offre aucun panorama mais permet d'aller à la rencontre d'arbres magnifiques, dont de respectables bois de rempart (Photo 9). On rencontre dans la montée une intersection sur la droite qui permet de rejoindre le bassin en amont du Bassin Bleu. Poursuivre en laissant les intersections suivantes qui finissent presque toutes à d'anciens lieux de repos invisibles en sous-bois et dévorés par la végétation. A l'altitude de 810 mètres, un départ de sentier se remarque sur la gauche. Il permet de rejoindre le sentier de retour pour pratiquer, par exemple, une courte boucle sans passer par le Piton Charpentier. Poursuivre tout droit dans le même type de paysage et de végétation. Le passage est parfois plus étroit et creusé dans la terre (Photo 10). On parvient, à 900 m, à un nouveau croisement. Si on continue tout droit, on arrive, 20 mètres plus loin, à un kiosque oublié, tout comme d'ailleurs les déchets qui l'entourent (Photo 11) ! Revenir sur ses pas et entamer une courte descente sur un sentier de moins en moins facile à suivre qui traverse plus bas un ruisseau sans eau au fond rocheux. Trois minutes plus tard, on rejoint un sentier un peu plus nettement tracé. A droite, il monte vers la ligne domaniale. En prenant à gauche, on se retrouve, 10 mètres plus bas, à un autre sentier près d’un vieux ciré jaune accroché aux branches et servant de repère (Photo 12). En partant à gauche, on retourne à Terrain Elisa en effectuant la boucle qu'on retrouvera plus tard. Prendre à droite pour effectuer l’aller-retour vers le Piton Charpentier. Si, jusque là, on arrive à suivre le sentier sans trop de difficulté, ne pas manquer le point particulier suivant à moins de 10 minutes du ciré jaune. On arrive à la seule touffe de bambous balais de la journée. Les multiples erreurs ont créé un sentier partant à gauche et se finissant rapidement en cul de sac. Partir à droite en traversant une zone de 10 mètres obstruée de sabres marrons. On devine le sentier même s'il n'est pas aussi instinctif (Photo 13). Poursuivre en direction du Piton Charpentier sur un sentier de plus en plus étroit et obstrué de végétation griffue. On continue à subir quelques passages envahis de racines (Photo 14), de vigne marronne et de longoses. Le sentier étroit est toujours visible et la montée se poursuit sans hésitation à travers les goyaviers très moussus. Un nouvel écueil se présente lors de la traversée de la Ravine Charpentier au fond pierreux (Photo 15). Partir vers l'amont sur une dizaine de mètres et reprendre en rive droite le sentier un peu encombré d'arbres tombés au sol. Une rude montée permet de s’extirper du fond de la ravine. La forêt devient de plus en plus touffue avec les fougères et les bois Noël qui tentent de prendre possession du sentier (Photo 17). Il faut rester attentif et éviter les fausses pistes créées par les chasseurs de tangues. Le parcours se poursuit à travers les arbres serrés les uns contre les autres, les racines, les bois de pomme, bois de savon ou goyaviers (Photo 19 et 20). A la fin d'une plus forte montée, il faut tourner à gauche pour rejoindre plein nord le sommet du Piton Charpentier.. La croix qui se dressait au sommet gît désormais dans les fougères et goyaviers ; elle ne sera vraisemblablement jamais remise sur pied (Photo 21). Les panoramas sur Ste-Suzanne restent visibles malgré la végétation et les goyaviers (Photo 22). Faire demi-tour par le même itinéraire et rejoindre le ciré jaune en milieu de descente. Prendre vers la droite le sentier Canal abandonné (Photo 23). Au début, il est souvent creusé dans la terre et se poursuit plus loin en descente faible dans la même végétation qu'en montée (grands arbres, goyaviers, bois Noël puis jamrosats). Cette profonde saignée rend impossible l'égarement contrairement à la montée de l'autre côté de la ravine. On rencontre même des portions de canalisation. La pente est faible et le retour est une balade comparé à la montée (Photo 25). Le tronçon bordé uniquement de bois Noël est magnifique à la saison de fructification (Photo 27). Le sentier s'élargit de plus en plus (Photo 28) avant de se terminer au bassin et sa petite cascade rencontrée en début de randonnée. Reprendre à droite et rejoindre le point de départ par le même itinéraire à travers cultures et rosiers.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Depuis Saint-Denis, rouler en direction de Saint-André - Passer l'échangeur de Gillot, celui de Duparc et sortir à celui du Verger et de Sainte-Marie - Prendre à droite puis rouler sur le Chemin Tabur - Au premier croisement, tourner à gauche en direction de Terrain Elisa – Trouver le Chemin Central de Flacourt, sur la droite dans un virage de la Rue Mère Theresa - Suivre ce chemin goudronné jusqu'au croisement vers le Gîte les Citronnelles et bifurquer à gauche – Rouler lentement jusqu'aux serres pour la culture de fleurs à la fin de la piste constituée de deux bandes de roulement – Stationner près des serres - Traverser les serres, champs de roses et de canne jusqu'au bassin et la petite cascade -– Bifurquer à droite sur une piste en sous-bois puis le sentier qui la prolonge et monter en direction du Piton Charpentier – Marcher jusqu'au kiosque en pleine forêt - Tourner à gauche à l'intersection proche du sentier du kiosque – Rejoindre, après une descente, un autre sentier - Prendre à gauche pour la randonnée familiale ou à droite pour la randonnée plus sportive vers la croix - Franchir des zones de végétation touffue et piquante et quelques ravines, dont la Ravine Charpentier - Au piton, faire demi-tour puis marcher jusqu'au croisement repéré en montant - Partir à droite vers la fin de la boucle par le Sentier Canal et rejoindre le point de départ.

Le film de Martial Bertrix

Clic sur l'image pour voir le film de Martial qui a effectué la boucle avec ses amis et a recherché d'autres issues possibles aux multiples sentiers rencontrés. Circuit effectué le 11 juillet 2015.


Commentaires sur cette randonnée (40)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Walking Dog 974, 10/01/2024 11:11
Randonnée complétée le 09/01/2024 en 4h30

Bonjour, j’ai effectué cette boucle le 09/01/24.
Les derniers commentaires sont tout à fait conformes à l’expérience que j’ai faite de ce sentier : merci à Juanitarun et Oremus, ainsi qu’à Marc David pour ses précieux renseignements !

Il est vrai que les panneaux d’interdiction délimitant l’exploitation horticole pouvaient refroidir ma curiosité !

Riche de ces commentaires bien utiles, j’ai pu réaliser cette belle boucle sans hésitation.
La trace Randopitons s’avère indispensable si on veut éviter de s’égarer, sauf si on connaît la région comme sa poche.

PHOTO 1 : à l’aller, le sentier se rétrécit en effet, et j’ai tôt fait d’être entièrement trempé par la flore humide bordant la sente😅🥶 !
Mais ce sentier, bien que souvent masqué par les goyaviers, les tronc couchés ou plus loin les sabres est toujours marqué et visible pour ceux qui exercent leurs yeux et ne s’affolent pas.

En effet, certains coudes intempestifs du sentier et des départs (vrais ou faux) d’autres sentiers peuvent induire en erreur ou faire croire que le sentier se termine d’un coup ; aussi il faut régulièrement consulter la trace (qui est fiable et précise) et insister.

PHOTO 2 : triste spectacle que cette croix cassée à sa base, alors qu’elle se dressait autrefois sur un piton au nom évocateur..
Quelle ironie ! Pas de charpentier ou de fils de charpentier pour réparer cette croix ! Bon… c’est vrai qu’elle est en métal, pas en bois. 🙄

Le point de vue depuis le Piton Charpentier est beau.

PHOTO 3 : le sentier de descente, après avoir quitté le chemin menant au Piton Charpentier est bien plus facile car il est souvent clair et en légère pente.
Aucune difficulté n’est rencontrée.

PHOTO 4 : deux points de vue sur le chef-lieu et la contrée sainte-marienne, à l’aller et au retour.

PHOTO 5 : bonus lors de cette sortie, la Ravine Charpentier et consorts étaient bien en eau : je me suis permis quelques écarts bien sympathiques pour rejoindre de jolies cascatelles d’eau claire, ou apercevoir d’agréables toboggans.
Et j’ai pu me rafraîchir sans danger ! 😃

La cascade en haut à gauche de la photo est celle de la petite passerelle au tout début de la randonnée, et elle est facile à atteindre.
Très joli !🤩
En conclusion :
C’est une boucle encore correcte, nantie d’un sentier toujours présent et marqué (ce n’est pas du hors sentier)  qui s’adresse tout de même à des randonneurs ayant un peu d’expérience de ce genre de parcours.
Ne vous attendez pas à un sentier balisé et large (surtout à l’aller) !
En contrepartie, quelle beauté à travers ces mousses, ces troncs courbés, cette flore exubérante et ces petites ravines aux agréables gargouillis ! 😍😍
Et quel beau parcours pour un chien ! Sentes ombragées, au sol humide voire boueux, températures idéales...rien de mieux pour le bien être du toutou qui est sorti de là ravi ! 🐶🐶

Merci Randopitons, et merci Marc David pour l’enquête randopitonnesque !

JP Goursaud, 05/01/2024 16:49

@Marc David : Merci Marc d'avoir effectué le déplacement jusque là-haut pour cette enquête complète et détaillée. Merci aussi de confirmer que le sentier est encore correct. Pas d'inquiétude pour l'avenir : des randonneurs continueront de s'y égarer et d'autres, habitués à rebrousser chemin sur les GRR abandonneront encore pour faire demi-tour. C'est mieux que d'envoyer le PGHM. Je modifie le cartouche vert de début de fiche.

Marc DAVID, 05/01/2024 14:17
Randonnée complétée le 23/07/2021 en 4h30

Suite aux récents commentaires, je suis monté ce matin (5 janvier 2024) pour rencontrer l'horticulteur, propriétaire de la piste à partir de la fin de la route bétonnée. Celui-ci était absent, mais j'ai eu un entretien très cordial avec son père qui travaillait dans les serres. Il en ressort que les panneaux "Propriété privée", "Défense d'entrée" et "Attention aux chiens" ont été installés pour dissuader les voleurs, mais que les randonneurs peuvent passer. On peut aussi monter en voiture jusqu'aux panneaux, où au moins trois places de stationnement sont possibles, mais il est vrai que le dernier kilomètre, après la fin de la partie bétonnée, est toujours en mauvais état avec des bandes de roulement endommagées en 5 ou 6 endroits. Quant aux chiens, ils sont enfermés dans le jardin entourant la maison et ne font qu'aboyer.
Je suis monté jusqu'au niveau du petit bassin et j'ai testé les deux chemins possibles (selon le sens où on souhaite entamer la boucle) : ils sont certes étroits, mais tout à fait praticables contrairement au commentaire de Solsol974.
En bref, à part la mise en place des fameux panneaux, rien n'a changé par rapport à la date de création de la fiche. Ce formidable terrain de jeu que constitue le maillage de sentiers dans la forêt est bien toujours accessible. Attention cependant, il reste réservé à des randonneurs habitués, munis d'une application GPS avec les traces enregistrées, car certains se sont déjà égarés et le PGHM ne verrait pas d'un bon oeil de devoir intervenir dans des conditions difficiles !

Juanitarun, 02/01/2024 10:35
Randonnée complétée le 30/12/2023

@RPRun: merci d’avoir pris le temps de me répondre. Effectivement, on m’a déjà reproché d’être sur des chemins privés en pleine campagne, alors que rien n’indique que c’est privé. Ne voulant pas manquer de respect aux propriétaires, j’ai appris à m’excuser platement, et ça finit avec un sourire. Ou trouve t’on la carte de propriété publique?

R_Run, 01/01/2024 12:34

Bonjour Juanitarun, je me permets de vous répondre car la question est intéressante et concerne une grande majorité des terrains de basse et moyenne altitude à la Réunion. La carte de la propriété publique (ci-joint, propriété publique en estompage bleu) montre que la zone n'est pas inclue dans le domaine public et est desservie par de nombreux chemins d'exploitation. Ces chemins appartiennent à un ou plusieurs propriétaires et sont, par définition, privés. Le ou les propriétaires sont en droit d'en interdire l'accès aux non riverains. Cette configuration s'applique à pratiquement toutes les pistes cannières (hors chemins ruraux) que vous pourrez rencontrer à la Réunion. L'absence de panneaux d'interdiction ne garantit pas pour autant un droit de passage pour les randonneurs.
Néanmoins, beaucoup de propriétaires tolèrent le passage des marcheurs sur leur piste car il n'y a rien à voler au milieu des champs, l'essentiel est de garder à l'esprit que vous êtes toujours chez quelqu'un.
Bonne journée et bonne année

Juanitarun, 31/12/2023 07:35
Randonnée complétée le 30/12/2023

Jolie randonnée dans la forêt, les chiens ont adoré. Les arbres sont magnifiques, et la croix déchue est touchante. La randonnée a failli ne pas se faire, car elle démarre par une route barrée, et des panneaux d’interdiction et des mises en garde chiens. Ne voyant aucun chien et ayant fait beaucoup de route pour y arriver, nous avons tenté, sans regrets. La question me taraude: est-ce que je suis passée chez quelqu’un? Aussi, mention spéciale pour Orémus, qui ramasse toujours des déchets en randonnée. Cette fois-ci il avait des sacs poubelle vides, et nous avons rempli un sac à ras bord. Le kiosque reste toujours un dépotoir, malheureusement.

Solsol974, 29/10/2023 13:43

Nous avons essayé de faire la rando aujourd'hui, mais le parcours était impraticable à partir du petit bassin (là où commence la boucle) et ce, dans les deux sens. Le terrain n'est pas défriché. Nous avons dû faire demi-tour.

BOUYER Nelly, 07/10/2023 18:26
Randonnée complétée le 06/10/2023

Bonjour, randonnée faite le 06 oct 2023.
Quand on habite le Nord de l'île (St Denis) et que l'on veut-être en pleine nature sans faire trop de route, c'est l'une des sorties idéales proposée par RandoPitons. Comme tout ce qui est hors gestion ONF, il est préférable d'avoir une trace, cela ''évite'' les égarements. Après le petit crochet au bassin du captage, nous sommes allées voir le second bassin Bleu, mais vue du dessus très lumineux.
Nous avons flâné pendant cette sortie, la météo était avec nous, les orchidées en avance, les bois de pommes en fleurs, les bambous qui chantaient, bois de Noel et surtout les oiseaux qui nous ont régalé de leurs chants.
Merci Randopitons JP et les papys randonneurs qui y contribuent. Désolée Laurent et Nicolas. LOL !

Eric&cécile, 14/05/2023 21:42
Randonnée complétée le 14/05/2023 en 5h30

Bonjour, randonnée faite le 14 mai 2023.
Effectivement, je confirme que pour emmener la voiture au point de départ c’est compliqué (état de la route, panneaux propriété privé et pas de place pour se garer).
Nous avons fait la randonnée dans de mauvaises conditions (pluie torrentielle par moment), ce qui a rendu la progression plus difficile.
Néanmoins, le sentier n’est pas entretenu, il reste visible mais les risques de le perdre sont à prendre en compte…
Je dirai que par temps de pluie, cette randonnée devrait être considérée difficile et on est à la limite d’appeler le cheminement un sentier…

Pascalfly, 03/02/2023 13:45

Bonjour
Randonnée faite le 1 février 23, difficile , 14 km en 6 h, on ne peut plus se rendre en voiture au point de départ, route dégradée, lorsque l’on quitte la boucle pour se rendre au piton Charpentier, chemin caché par la végétation, on se perd facilement.

Randonnée ajoutée le : 09/06/2021