La boucle des Chemins Mélina et Queue de Cheval aux Avirons

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 727 - 347 m
Dénivelé positif 450 m
Dernière mise à jour 04/06/2020

100% goudron mais 99% en solitaire

Il y a encore peu de temps, cette boucle empruntait 50% de pistes et 50% de route mais la végétation a petit à petit tout envahi et l'on est désormais "condamné" à effectuer ce circuit en suivant la route goudronnée. C'est l'endroit idéal pour effectuer en famille une petite sortie dans le calme des Avirons car on ne croisera guère plus de deux véhicules durant les deux heures de marche. On a très souvent de très beaux panoramas sur l'océan, de Saint-Pierre jusqu'à Saint-Leu. Pour une sortie avec la poussette ou le vélo du gamin, il faudra un peu pousser sur le Chemin Queue de Cheval et bien freiner sur le Mélina ! La petite route est très agréable. Certains chemins bien marqués sur la carte permettent de rejoindre les nombreux lacets mais il ne faut plus les prendre. On les suit parfois sur 2 ou 300 mètres et d'un seul coup le chemin disparaît totalement dans les hautes cannes fourragères. Ce circuit est idéal pour les habitants des Avirons car on peut y effectuer un footing un peu sportif sans trop craindre l'accrochage avec les voitures. A réserver pour un jour de repos après une belle sortie dans les cirques pour la sérénité des lieux et des panoramas sur la mer, à condition bien sûr de supporter goudron et béton.

La randonnée débute près de la grande citerne qu'on domine depuis le point de départ (Photo 1). Emprunter le Chemin Joseph Baronce qui passe entre les habitations, franchit la Ravine Maurice puis quelques lacets avant de trouver le début du Chemin Queue de Cheval. On aperçoit, tout près, le terrain de sport du Ruisseau et le Piton Calvaire du Plate (Photo 2). Tout au long de la boucle, il n'y aura jamais à se poser de question sur l'itinéraire grâce aux panneaux de rues (Photo 3). Plus on s'élève et plus les paysages grandissent. On commence par les vues sur l'Etang Salé et le grand réservoir de la Ravine Sèche qu'on a quitté il y a peu (Photo 4). Ne pas se lancer sur les pistes qu'on devine ça et là car elles ne créent plus de raccourcis ou sont privées (Photo 6). La végétation comporte beaucoup de faux poivriers avant de rencontrer les premiers champs de canne à sucre. On laisse sur la gauche le Piton Rouge qu'on retrouvera en fin de boucle (encore un Piton Rouge sur les 8 présents à la Réunion : on comprend très bien d'ailleurs pourquoi il porte ce nom en visitant une partie de son flanc en fin de boucle). La montée est régulière, parfois un peu forte dans les lacets. Quelques eucalyptus viennent pour faire oublier poivriers et bringeliers (Photo 8). On longe quelques anciens champs inexploités qui ont eu vite fait de se recouvrir de canne fourragère de plusieurs mètres de hauteur (Photo 9). La route passe sur une ligne de crête entre plusieurs ravines, ce qui permet d'être souvent entouré de verdure d'où quelques rares arbres remarquables émergent (Photo 10). On rencontre plus haut une petite source en bordure de route. Ne pas goûter l'eau même si elle est transparente (Photo 11). Quelques lacets un peu plus raides imposent de ralentir la pas mais la distance est courte (Photo 12). On est à 600 mètres et la canne se plait particulièrement sur ces pentes douces (Photo 13). Profiter des derniers points de vue vers Saint-Louis et Saint-Pierre (Photo 14) car la fin de la montée approche et on verra plus souvent les alentours de Saint-Leu. Le chemin oblique sur la gauche pour dominer complètement les Avirons (Photo 15). On parvient à un croisement où là encore, inutile de se poser de question car le panneau indique de partir sur la gauche (Photo 16). La montée est terminée, excepté le court tronçon qui rejoindra le Piton Rouge en fin de boucle. Le Chemin Mélina ressemble au précédent, dans les cannes et les poivriers avec plusieurs occasions de panoramas sur la campagne ou vers la mer (Photo 17). Repérer, à un moment de nombreux pieds de jamalacs (syzygium samarangense) aux superbes fruits roses (Photo 18). Sans fleurs ni fruits, ils passeront inaperçus à moins de les chercher. La descente est faible et la marche très facile (Photo 19). Les vallons qu'on rencontre permettent de bien apprécier les cultures autres que la canne à sucre (Photo 20). Les points de vue sont moins fréquents en raison des hautes herbes ou de ces poivriers qu'on n'aura jamais quittés (Photo 22). Les lacets, longs ou courts, sont plus nombreux que dans la montée. La région, agricole, comporte quelques rares fermes ou habitations qu'on remarque dans la descente (Photo 23). On s'approche de la route du Tévelave où il est possible de repérer, près d'une case, un ylang ylang (Photo 25). Le chemin prend presque fin et l'on aperçoit déjà la RD16. Sur la gauche, derrière les derniers champs de canne, apparaît le Piton Rouge, entièrement recouvert de végétation (Photo 27). Partir à gauche sur le Chemin Piton Rouge qui effectue une longue courbe pour retrouver le Chemin Joseph Baronce. Dans la montée, repérer sur la gauche une ancienne clairière envahie de végétation. Un petit sentier y pénètre pour s'approcher d'un pan terreux rouge qui fait comprendre en un instant les raisons du nom de baptême (Photo 28). Poursuivre encore 400 mètres et rejoindre le chemin Baronce utilisé au départ puis rejoindre le véhicule près du réservoir.

Balises

Pas de balises.

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre aux Avirons et gagner l'église pour prendre la direction de la Ravine Sèche - Rouler jusqu'à l'arrêt de bus "Grande Citerne" et garer le véhicule au plus près - Débuter par le Chemin Joseph Baronce, juste en face et marcher jusqu'au départ du Sentier Queue de Cheval - Longer cette belle route goudronnée jusqu'à la route Hubert Delisle qu'on suit sur quelques mètres - Prendre à gauche le Chemin Mélina qui débute dans un lacet très serré et poursuivre jusqu'au Chemin Piton Rouge - Tourner à gauche au Chemin Piton Rouge et le contourner jusqu'à la jonction avec le Chemin Queue de Cheval puis reprendre le Chemin Joseph Baronce jusqu'à l'arrêt de bus et le véhicule.


Commentaires sur cette randonnée (9)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 08/07/2020 14:40
Randonnée complétée le 07/07/2020 en 2h30

Quand un plan A alléchant à Mafate se transforme , hélas, en un plan B aux Avirons! Boucle et temps exactement ce qui est prévu sur le site. Du 100% goudron , mais Dieu merci 2 véhicules en 2h30, sous un petite pluie fine et un brouillard qui n'ont permis aucun panorama...Pour tout dire mon but c'était de rendre visite à ce pied de bois de punaise , bien rare, dégagé par Matthieu -voir son commentaire et ses photos du 22/04/20 -tout en haut de la boucle. Beaucoup passeront sans le regarder ...Et si Matthieu était finalement un "passeur d'histoire" ? J'adore....

Christian Léautier, 23/04/2020 16:37
Randonnée complétée le 07/07/2020 en 2h30

Sans être bien sûr géniale, j'avais fait il y a 14 ans à peu près cette boucle puisque je résidais alors aux Avirons. J'y retournerai donc avec plaisir. J'allais dire à Matthieu que dénicher un bois de punaise très rare allait donner à certains l'envie de l'arracher pour le mettre dans leur jardin mais je viens de voir ensuite la photo ...donc pas trop de risque! merci pour cette anecdote botanique.

Matthieu, 22/04/2020 12:24
Randonnée complétée le 18/04/2020

En cette période de confinement, nous avons parcouru une toute petite partie de cette boucle en essayant de respecter (~à quelques 100 mètres près !) les conditions de sortie liées à la pratique physique... mais notre objectif principal était tout autre : il y a, à la croisée du chemin Mélina et de l'ancienne route Hubert de Lisle qui se raccorde au chemin Queue de Cheval (c'est le point le plus au nord de cet itinéraire, à ~710 m d'altitude), en bord de route, une bois de punaise, un de ces nombreux piedbwa andémik larényon en voie de disparition à l'état naturel, et qui demandait un bon défrichage autour de lui. C'est maintenant chose faite, les bois de chapelet, longoses, galaberts, raisins marrons et autres goyaviers ont été allègrement "dézingués". Alors, ce « Grangeria borbonica » n’est peut-être pas des plus spectaculaires, mais il mérite bien un petit regard, et il saura attendre le déconfinement pour vous accueillir dans le quartier…

Julien, 14/02/2018 15:59
Randonnée complétée le 14/02/2018 en 1h40

Sympathique balade faite ce jour avec deux enfants (4 et 7 ans)
On a débuté du croisement Queue de cheval. On a fait que la boucle, pas le petit bout aller-retour (d'ou le temps parcours réduit). C'est facile, on ne se perd pas. On marche sur la route tout le long. Prévoir crème, lunette, chapeau et eau si c'est ensoleillé. Peu d'ombres. Jolies vues. C'est assez raide pour des enfants mais ils ont marché sans trop de difficultés.

Tiboug, 28/07/2017 15:21
Randonnée complétée le 28/07/2017 en 2h30

Très jolie balade et super panorama sur Saint Louis et Saint Pierre d'un côté et sur l'Etang salé de l'autre.
Attention toutefois, ça monte franchement pour une rando "facile" si on veut la fait avec des enfants.

Martial, 21/11/2016 19:30
Randonnée complétée le 21/11/2016

Pour sortir de la catégorie "marmaille", boucle cumulée ce matin avec la source captée de bois blanc par le piton la mare.
ça donne une boucle de 25 kilomètres pour 1100 D+ et 1080 D- que nous effectuerons en 5h30, bien sur avec visite à la source captée.
De belles vues sur celle ci sur l'étang salé et ses environs.

orando974, 20/11/2016 17:58
Randonnée complétée le 20/11/2016 en 1h10

Itinéraire effectué à nouveau le 20/11/16 en 1h10 à VTT. J'ai commencer cette fois-ci à l'église des Avirons et j'ai complètement zapper la partie sur le Chemin Joseph Baronce. Rien de nouveaux par rapport à mon précédent message. Itinéraire agréable et sympathique avec quelques belles vues de temps à autres. Aucun problème particulier à signaler Cette randonnée est familiale et avec peu de difficultés particulières si on la fait à pied. À vélo c'est un peu plus difficile, surtout durant la montée

orando974, 16/11/2016 17:22
Randonnée complétée le 20/11/2016 en 1h10

Sortie effectué le 16/11/2016 en 1 heure mais à VTT. Itinéraire agréable et sympathique avec quelques belles vues de temps à autres. Aucun problème particulier à signaler Cette randonnée est familiale et avec peu de difficultés particulières si on la fait à pied. À vélo c'est un peu plus difficile, surtout durant la montée

tango974, 12/03/2016 00:44

Petite ballade bien sympa. Nous nous sommes régalés avec les goyaviers que nous avons cueillis tout au long de notre ballade.

Excellent ! Votre site était déjà super et je découvre qu'on y télécharge des traces gps. 1000 fois bravo Jean-Paul et Hugues!

Randonnée ajoutée le : 08/05/2020