Le sentier de la Caverne Gendarme

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 2.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 130 - 40 m
Dénivelé positif 100 m
Dernière mise à jour 24/05/2020

Ces lieux doivent absolument être préservés

Quelques mois après avoir publié cette fiche, j'en supprimais pour deux ans les principaux renseignements permettant de s'approcher de la caverne car on m'avait signalé des détritus et des odeurs d'urine dans la grotte. Je remets en ligne mais n'hésiterai pas à refaire de même au premier signalement.

Voici une très courte balade en sous-bois pour rejoindre la Caverne Gendarme, un ancien tunnel de lave caché dans les bois et les plantations de vanille. Ces plantations, qui occupent une grande partie des lieux doivent être respectées et il est recommandé de toujours suivre le sentier qui est large et très bien entretenu grâce aux fréquents passages. Le sentier suit un long champ de canne à sucre qu'on aperçoit dans les trouées. Il est donc impossible de s'égarer sur un aussi court circuit. La randonnée est facile et accessible à tous. On peut toucher la vanille autant qu'on veut avec les yeux en laissant les mains dans les poches. On ne pénètre pas dans une plantation car c'est une propriété privée. Le fond rouge débute dès les premiers mètres et il ne sera pas obligatoire de pénétrer plus avant si on a oublié sa lampe frontale.

La randonnée débute à une vingtaine de mètres de la petite route menant au Puits Arabe. Des bananiers et des bambous proches d'un poteau télégraphique abritent le départ du sentier (Photo 1). Bien qu'un peu encombré d'herbe et de fougères, il est facile à suivre et très visible (Photo 2). Les goyaviers, comme partout, font très vite leur apparition en bordure du sentier qui devient caillouteux (Photo 3). Ailleurs, ce sont les racines qu'on retrouve en travers du passage mais sans rajouter de difficulté (Photo 4). Attention à quelques trouées dans les petits tunnels de lave qui bordent le passage car une chute peut faire mal à la jambe (Photo 5). S'il n'y avait pas autant de goyaviers, les sous-bois seraient agréables (Photo 6). On trouve même quelques bois de couleurs difficilement identifiables en raison des fougères poussant sur leurs troncs (Photo 8). Le champ de canne à sucre n'est jamais loin ainsi que quelques bananiers envahis de lianes (Photo 10). Le sentier est toujours correct en raison des passages réguliers du propriétaire des plantations de vanille empêchant la végétation d'envahir. La montée est faible et régulière en sous-bois. Plus haut, après un passage sur des cailloux moussus (Photo 12), on est obligé d'emprunter le fond d'une si petite ravine qu'elle n'est pas indiquée sur la carte (Photo 13). Il y a rarement de l'eau dans cette rigole même si on y repère des petits bassins créés lors des forts épisodes pluvieux (Photo 14). On arrive ainsi à une pancarte interdisant de pénétrer dans la plantation, mais un randonneur a-t-il besoin de pancarte puisqu'il reste constamment sur le sentier (Photo 16) ? Suivre ce sentier avant d'arriver à quelques roches qu'il faut escalader. L'entrée de la grotte est là, impossible à manquer même si quelques troncs tentent de la boucher (Photo 18). L'accès est facile et le plafond assez haut (Photo 19). Le sol, rougi par les oxydes de fer, débute à même l'entrée (Photo 20). Pénétrer de quelques mètres pour mieux apprécier la taille du tunnel. La partie marmaille, s'ils accompagnent, se termine ici avant de faire demi-tour.
Pour les autres, munis de lampes et si possible casqué, la sortie dans le tunnel n'est en rien dangereuse. Le boyau est court, beaucoup plus sec que certains autres, et ne comporte qu'un embranchement. Le sol est une pure merveille de couleurs chaudes (Photo 21). Plus loin, un rai de lumière indique un puits de sortie mais la cavité devient de plus en plus étroite, à laisser aux spéléologues (Photo 24). Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Balises


Vieilles traces rouges

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Philippe et rouler en direction de Sainte-Rose - Repérer la route de la Pointe de la Table et stationner aux alentours du croisement - Revenir de 50 m vers Saint-Philippe et partir à droite sur le discret sentier qui longe la limite du parc - Marcher 1 kilomètre en suivant le sentier et trouver l'entrée du tunnel sur la droite - Faire demi-tour par le même itinéraire.


Commentaires sur cette randonnée (6)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Sébastien Stuhec, 30/06/2020 22:18

La première entrée se trouve assez intuitivement et est splendide. Pour le moment, le sentier est propre. Espérons qu'il le reste. Attention néanmoins, la couverture nuageuse est souvent importante et fait perdre la trace GPS. Avoir plusieurs téléphones avec la trace n'est pas necessaire inutile. Il existe une seconde entrée non décrite ici que l'on trouve sur Open Street Map mais qui nécessite une échelle pour descendre (+/- 2m50 pour descendre dans le puits). Cette seconde entrée (qui n'est pas sur la trace randopitons) est difficile à trouver et l'intérêt moindre à l'intérieur.

lafleche974, 02/06/2018 21:13

Mais bizarrement pour 50€ on a le droit à une visite guidée. Merci a certain site de donnée les coordonnées GPS, j'espère pouvoir y aller faire un tour cette année

Martial, 25/07/2017 16:44
Randonnée complétée le 19/05/2017

Sortie très agréable et tunnel de toute beauté.

Christian Léautier, 25/07/2017 06:23
Randonnée complétée le 24/07/2017 en 3h00

Rapport "qualité prix" excellent! Marche d'approche courte et facile pour un tunnel de lave large, haut ,pas glissant du moins ce jour donc progression aisée pour un spectacle de formes et couleurs magnifique! A découvrir de toute urgence même pour des marmailles...pas trop jeunes bien sûr. Complété par une virée le long du bord de mer vers la pointe de la Table avec une houle en folie et un joyeux pique nique sous un kiosque dans la forêt littorale de vacoas, L'eau, la terre, le feu...et l'ambiance du sud sauvage où l'on sent la banane, la vanille, le sucre de canne....

Suepairpiénu, 18/06/2017 16:37
Randonnée complétée le 18/06/2017

Merci à JPG pour cette magnifique rando.
Le début du sentier est encore plus facile à trouver depuis que la végétation qui le masquait a été enlevée (voir photo).
Quatre "difficultés" rencontrées lors de cette rando :
1. Les moustiques ! Ils vous accompagneront jusque dans le tunnel ! Prévoir des manches longues et un pantalon.
2. Comprendre que le tunnel est sur une propriété privée et qu'il faut précisément emprunter le sentier où le panneau "interdiction d'entrer" est posé.
3. Préserver le site : même pieds nus et en faisant attention, on entend certains scories crisser sous nos pas.
4. Faire de belles photos. Pour cela, suivre les conseils de jpv97410.

jpv97410, 05/06/2017 17:29
Randonnée complétée le 01/06/2017 en 3h00

L'accès à la caverne dans la forêt et les plantations de vanille justifie déjà la marche. Et une fois dans la caverne mieux vaut avoir un casque et surtout l'appareil photo avec un pied et un très bon éclairage pour faire de belles photos.

Randonnée ajoutée le : 05/06/2017