Le sentier de la Caverne Gendarme

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 2.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 130 - 40 m
Dénivelé positif 100 m
Dernière mise à jour 02/09/2022

Ces lieux doivent absolument être préservés

Circuit refait et mis à jour en août 2022 suite à un commentaire stipulant qu'on ne pouvait pas pénétrer dans le tunnel.

La Réunion est un véritable gruyère parcouru par des centaines de tunnels de lave, récents ou anciens. Certains se visitent avec guide tant la longueur du tunnel et les embranchements créent des occasions de s'égarer. D'autres sont en propriété privée. Cette très courte balade en sous-bois permet de rejoindre la Caverne Gendarme, un de ces tunnels caché dans les bois et les plantations de vanille. Ces plantations, qui occupent une grande partie des lieux doivent, être respectées et il est recommandé de toujours suivre le sentier qui est assez large et très bien entretenu grâce aux fréquents passages. Le sentier suit un long champ de canne à sucre qu'on aperçoit dans les trouées. Il est donc impossible de s'égarer sur un aussi court circuit. La randonnée est facile et accessible à tous. Plusieurs sentiers plus discrets se rencontrent dans la montée ; ils proviennent des passages des planteurs de vanille ou des randonneurs s'étant égarés. En cas de doute, il est possible de passer continuellement par la ravine même s'il est préférable de suivre le sentier qui ne s'en éloigne jamais. A noter qu'en deuxième partie de montée le sentier emprunte assez longuement le fond de cette petite ravine non mentionnée sur les cartes. Le tunnel débute à moins de 50 m de la ravine et le fond rouge dès les premiers mètres ; il ne sera pas obligatoire de pénétrer plus avant si on a oublié sa lampe frontale.

La randonnée débute à une vingtaine de mètres de la petite route menant au Puits Arabe. Des bananiers et des bambous proches d'un poteau télégraphique abritent le départ du sentier (Photo 1). Le panneau d'interdiction concerne les parcelles longeant le sentier mais pas le passage suivant au plus près la limite domaniale. Bien qu'un peu encombré d'herbe, de tabac marron et de fougères, il est facile à suivre et très visible (Photo 2). Les goyaviers, comme partout, font très vite leur apparition en bordure du sentier qui devient caillouteux et peut comporter de hautes marches glissantes (Photo 3). Ailleurs, ce sont les racines qu'on retrouve en travers du passage mais sans rajouter de difficulté (Photo 4). Attention à quelques trouées dans les petits tunnels de lave qui bordent le passage car une chute pourrait faire mal à la jambe (Photo 5). S'il n'y avait pas autant de goyaviers, les sous-bois seraient agréables dans cette forêt humide de basse altitude (Photo 6). La pente est très faible jusqu'à la ravine (Photo 7). Les gros arbres sont rares et se remarquent de loin (Photo 8). On trouve même quelques bois de couleurs difficilement identifiables en raison des fougères poussant sur leurs troncs (Photo 10). De beaux palmiers, (sans doute Livistona saribus), aux longues tiges terminées par de grands éventails poussent ça et là en sous-bois (Photo 11). Quelques affouches aux racines étrangleuses bordent le sentier par endroits (Photo 12). Le sentier rencontre la petite ravine à quelques mètres d'une arche surmontant un bassin à sec (Photo 13). Le champ de canne à sucre n'est jamais loin ainsi que quelques bananiers envahis de lianes (Photo 14). Le sentier est toujours correct en raison des passages réguliers du propriétaire des cultures de vanille empêchant la végétation d'envahir. On chemine de plus en plus près de la ravine quand on ne l'emprunte pas carrément (Photo 15). Plus haut, après un passage sur des cailloux moussus (Photo 16), on est obligé d'emprunter le fond (Photo 17). On ne le quittera qu'exceptionnellement jusqu'à la bouche du tunnel de lave. Il y a rarement de l'eau dans cette rigole même si on y repère des petits bassins créés lors des dernières pluies (Photo 18). Le fond de la ravine est moussu et peut être glissant après les pluies. La pente étant assez faible le risque n'est pas bien grand. La végétation est assez dense par endroits, créant un vrai tunnel végétal (Photo 19). Après 1000 m et moins de 30 minutes de montée régulière, on parvient à un tronçon de la ravine plus encombré qu'ailleurs. Prendre alors à droite et suivre les traces de nombreux passages sur les racines recouvrant le sentier avant d'arriver à quelques roches qu'il faut escalader. On a devant soi une espèce de petite ravine qui est le résultat de l'effondrement de la voute du tunnel. Ne pas tenter de pénétrer dans la petite grotte aperçue à gauche à la descente de moins de 2 m. Partir sur la droite sur une quinzaine de mètres. L'entrée de la grotte est là, impossible à manquer même si quelques troncs de goyaviers tentent de la boucher (Photo 20). L'accès est facile et le plafond assez haut (Photo 21). Le sol, rougi par les oxydes de fer, débute à même l'entrée (Photo 22). Pénétrer de quelques mètres pour mieux apprécier la taille du tunnel et allumer les lampes. La visite est impossible sans lumière et il est préférable d'être casqué. Le boyau est court, beaucoup plus sec que certains autres, et ne comporte qu'un embranchement. Le sol est une pure merveille de couleurs chaudes (Photo 23). Plus loin, un rai de lumière indique un puits de sortie mais la cavité devient de plus en plus étroite, à laisser aux spéléologues (Photo 26). Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Particularités

Balises


Vieilles traces rouges

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Philippe et rouler en direction de Sainte-Rose - Repérer la route de la Pointe de la Table et du Puits Arabe puis stationner aux alentours du croisement - Revenir de 50 m vers Saint-Philippe et partir à droite sur le discret sentier qui longe la limite du parc - Marcher 1 kilomètre en suivant le sentier et la ravine pour trouver l'entrée du tunnel sur la droite - Faire demi-tour par le même itinéraire.


Commentaires sur cette randonnée (25)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
JP Goursaud, 20/08/2022 19:05

@Moheli : Votre commentaire a attiré mon attention et j'ai profité d'une sortie dans le Sud Sauvage pour rapidement y monter vérifier l'entrée du tunnel. Ouf, elle fait toujours 4 mètres de hauteur et l'on peut y pénétrer en portant un randonneur sur ses épaules. Quand vous arrivez à la petite entrée de tunnel de 50 cm, marchez vers l'aval d'une quinzaine de mètres pour pénétrer dans la cathédrale de la photo 21.

Moheli, 18/08/2022 19:37
Randonnée complétée le 18/08/2022 en 2h00

Nous n'avons sûrement pas l'âme assez Robinson mais le sentier est difficile à suivre sur deuxième moitiée. En cette saison où le cours d'eau est à sec, le suivre est finalement plus facile. Bien s'équiper (lampe et pantalon) si vous voulez visiter le tunnel, l'entrée n'est pas très grande.

Splatmat, 10/08/2022 14:44
Randonnée complétée le 11/08/2022 en 1h00

Randonnée agréable réalisée ce jour avec les enfants en 1h malgré le panneau artisanal « Défense d’entrée ». Il faut bien suivre la trace GPS pour trouver le tunnel. Il faut regarder vers le bas pour voir son entrée.

Marion LB, 27/07/2022 16:36
Randonnée complétée le 12/07/2022 en 1h20

Belle balade, marche facile malgré le sol glissant. Nous avons eu cependant quelques difficultés à trouver la caverne, problème résolu en suivant un groupe accompagné d'un guide.
Les quelques mètres de caverne que nous pouvons voir sont magnifiques, nous ne nous sommes cependant pas aventurés très loin, ma frontale étant déchargée !

vlgm44, 16/07/2022 15:18
Randonnée complétée le 16/07/2022 en 1h40

Super ballade, avec 2 enfants de 4 et 8 ans.
On n’a un peu galéré pour trouver la grotte, qlq minutes. Le chemin n’est pas vraiment tracé. C’était de la pure jungle, les enfants ont adoré. Frontale indispensable pour la grotte, les téléphones n’éclairent pas suffisamment.

Julie G, 19/06/2022 22:12
Randonnée complétée le 19/06/2022 en 1h45

Fait ce jour, sympathique ballade avec une superbe récompense, ce très beau tunnel de lave. Pas de déchet en vue, super! Par contre merci de ne pas faire des graffitis avec les doigts dans le tunnel, les marques restent avec l'écosystème et c'est très moche... Pour info, il y a des pancartes défense d'entrée à l'entrée de la ballade mais on nous a dit que c'était un terrain communal donc on peut passer dans le sentier tant qu'on reste dessus et qu'on ne va pas sur les terrains et qu'on respecte l'environnement bien sûr (on a demandé également au voisin qui nous a dit pas de soucis). La trace gps est impec, si vous ne voyez plus bien le sentier il suffit de continuer à remonter la petite source d'eau pour le retrouver plus loin. La trace gps guide jusqu'à l'entrée du tunnel, situé sur un petit chemin à droite après les bosquets de bambous. Le retour peut se faire par le chemin de cannes qui coupe la trace.

Tidus33300, 19/05/2022 14:46
Randonnée complétée le 20/05/2022 en 2h00

Après 2h30 d'effort on a pas réussi à trouver la caverne, plus de balisage le sentier est entretenu par endroit

ed73, 29/10/2021 21:06
Randonnée complétée le 27/10/2021 en 1h00

Pour trouver la cavité, fiez-vous au pointage sur les cartes, il est rigoureusement exact, le tracé de la randonnée va un peu trop loin. La visite de la galerie principale du tunnel est intéressante pour la couleur rouge du sol. Pour l'autre partie, il faut passer une étroiture d'une quarantaine de centimètres de haut.

Marybird, 07/08/2021 20:48

Un magnifique tunnel bien caché, sa découverte est d'autant plus satisfaisante ! Je tiens à préciser que le dernier panneau ne semble plus présent sur le site.

Walking Dog 974, 31/05/2021 20:41
Randonnée complétée le 14/05/2021 en 1h20

A l'intention de Alexrun48 : à part les graffiti que j'ai vu le 14 mai (photo 2 de mon commentaire du 14 mai), je n'ai pas vu d'autres marques du genre. En tout cas dommage pour le lieu qui devrait être préservé.

Randonnée ajoutée le : 25/07/2022