Le tour du Piton Maillot par la Mare à Citrons et la Cascade des Demoiselles

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 12.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1091 - 437 m
Dénivelé positif 720 m
Dernière mise à jour 12/07/2021

Repérer au départ le niveau de l'eau à Salazie

On peut facilement chuter dans la rivière en glissant sur un caillou au fond du lit ou être copieusement arrosé par les fines cascades. Il faut donc prévoir des sachets de congélation avec zip ou des boites plastique afin d'y glisser pour un temps les Smartphones, GPS ou autres appareils craignant l'eau.
Attention : Plusieurs retours font état d'un niveau d'eau trop haut pour s'amuser dans les gorges. Je rappelle le sous-titre de cette page "Repérer au départ le niveau de l'eau à Salazie". Repérer, ce n'est pas seulement regarder couler la rivière sous le pont mais également en évaluer la force. Cette randonnée peut s'effectuer sans hésitation 11 mois sur 12. Dernier conseil : si difficulté en arrivant à la rivière ou en cas de trop haut niveau, emprunter le circuit du Piton Maillot pour revenir au point de départ.

Le tour du Piton Maillot fait l'objet d'une page sur le site "Station de trail de Salazie". Une petite boucle en empruntant une partie, permet une sortie presque familiale en fonction du sens choisi. Cette nouvelle boucle s'adresse à un public plus entraîné car la fin s'effectue dans le lit de la Rivière du Mât pour se rafraîchir et admirer quelques cascades parmi les plus belles de l'île. Peu de difficultés dans ce sens ; une montée longue et plus fatigante vers le Piton Maillot dans l'autre. Ce circuit est volontairement effectué dans le sens horaire inverse pour bénéficier d'un ensoleillement maximal en fin de boucle au moment où on pénètre dans le canyon. Effectué dans l'autre sens, tôt le matin, toutes les cascades observées le seront dans l'ombre. Comme cette portion aquatique vaut à elle seule le déplacement, les sportifs qui désirent la faire dans ce sens tout en se régalant du spectacle de l'eau partiront donc après 10 heures. Elle peut même tenter les campeurs qui trouveront au pied du Piton Maillot plusieurs idées de bivouac avec tout le confort allant de la table de salle à manger en passant par la douche ou les toilettes en faïence.

La randonnée débute près de la petite route qui permet de trouver le sentier menant à l'Îlet Bananiers en passant la passerelle au-dessus de la Rivière du Mât, près de l'arrêt de bus Château d'eau. En face, un sentier en forte pente mais en très bon état rejoint par un bon effort le premier lacet de la route de Grand Îlet (Photo 1). Un tronçon de route, inévitable, permet de flâner dans le village de la Mare à Citrons à la recherche de jardins fleuris ou cases typiques. Bifurquer à droite à la première rue pour rejoindre la Mare à Citrons. Cette mare d'eau sombre, entourée de barbelés et de bambous mériterait d'être un peu mise en valeur. Elle a donné son nom au village mais ne doit guère y attirer de touristes. Après avoir passé les bambous et atteint une magnifique propriété sur la droite, prendre le Chemin des Epices vers la droite. On traverse quelques cultures (Photo 3) et on trouve très vite un premier poteau en bois qui sert de balise au trail numéro 3. Suivre cet itinéraire qui passe toujours dans les cultures, emprunte routes, pistes ou sentiers pour se finir à la D52, un peu avant la Ravine Grosse Roche. Un sentier part sur la gauche et rejoint une nouvelle route au village du Plateau. Un lotissement récemment construit sert de repère pour poursuivre en direction du Piton Maillot qu'on aperçoit depuis quelques temps. Contourner ces maisons colorées par le chemin de gauche. En haut du lotissement, une grosse touffe de bambous abrite le début du sentier en direction du Piton Maillot. Le sol caillouteux comporte quelques pierres et racines (Photo 7) mais on atteint très vite une petite clairière où trônait une table de pique-nique désormais démontée, près d'un croisement. Prendre à gauche sur la montée courte et un peu raide vers le sommet du Piton Maillot. De là, on peut admirer un panorama de 360° sur tout le cirque de Salazie (Photo 8). Le Piton, d'Anchain, tout près n'est pas encore impressionnant (Photo 9). Il le deviendra lors de la descente où on frôlera ses pans abrupts. Après avoir deviné le nom de tous les îlets ou villages à nos pieds, entamer la descente qui peut également s'effectuer sur un petit sentier parallèle au premier. A la clairière, obliquer sur la gauche et entamer la longue descente dans les branles verts, goyaviers et bois de couleurs entourés de fougères (Photo 11). Certaines parties ombragées, humides et pentues peuvent être glissantes. On longe dans la descente une courte portion de ravine verdie par les mousses et du plus bel effet (Photo 12). Plus loin ce sont d'anciennes parties sans doute habitées au siècle précédent où poussent toutes sortes de fruitiers. Le terrain s'assagit fortement à l'approche de la Rivière du Mât qu'on aperçoit à quelques mètres en-dessous mais surtout qu'on entend très bien. On arrive pour une halte ombragée à une clairière avec barbecue près de laquelle coule une source pétrifiante (Photo 14). L'eau a été dirigée par quelques "tuyaux" en bambou. Il est facile de remplir les réserves d'eau avant de repartir en direction d'un deuxième emplacement un peu plus bas. On croise le sentier qui remonte vers la civilisation de Bras Sec. Poursuivre à droite et retrouver un abri en tôle dans ce qui pourrait être un superbe camp de repos, idéal pour aller passer deux jours au calme, bercé par le bruit de l'eau. Les infrastructures ont beaucoup souffert et seul un WC rose trône au milieu de la clairière. Descendre le petit sentier et entreprendre une longue descente de la Rivière du Mât. Le sentier, très bien marqué (Photo 16) permet une agréable balade malgré le soleil écrasant. En rive droite, une colline de cendres, déchiquetée, s'use de manière inexorable, donnant au lieu un caractère sauvage (Photo 15). Plus on descend et plus les galets prennent le relais du sable (Photo 17). On marche toujours en rive gauche sans jamais traverser la rivière. Un champ de chouchous sur la droite marque la fin de la large vallée et permet d'apercevoir la route quand les véhicules passent. En cas de grosses pluies ou de fortes eaux, ce champ de chouchous servira d'échappatoire afin de revenir au point de départ par la route (Un sentier très escarpé sur la gauche rejoint en deux coups de rein la route - Possibilité de passer à droite du champ de chouchou, sur la partie en éboulis mais gare aux fourmis ! dixit Laétitia. Une fois sur la route partir à gauche). Mais 11 mois sur 12, le niveau de l'eau est suffisant pour poursuivre vers l'aval et terminer cette boucle de manière ludique et aquatique. La vallée se transforme en large canyon mais l'eau garde son débit habituel (Photo 22). Plus on descend et plus le spectacle est agréable. On passe sous le pont de la D48 et on s'approche doucement de la fin de la Ravine des Demoiselles qui se termine par une magnifique cascade (Photo 18). La cascade suivante est moins impressionnante mais très haute (Photo 20). Le clou de la randonnée arrive quelques minutes plus tard par les ultimes chutes des rivières tombant des falaises environnantes et se jetant dans la Rivière du Mât après avoir traversé les cressonnières situées plus haut. L'eau dévale les pentes verticales en fins voiles ayant donné le nom au lieu (Photo 21). Il faut parfois choisir entre la rivière un peu profonde et la pluie tombant des rochers. La fin est assez facile malgré la recherche incessante du meilleur passage dans le courant. La passerelle (Photo 27) sert de repère pour remonter en direction de Salazie par un agréable sentier caillouteux qui rejoint en quelques minutes la route.

Balises

Celles du Trail n°3 de Salazie

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-André puis dans le Cirque de Salazie - Dépasser le bourg et se garer 100 m avant le réservoir et l'arrêt de bus du même nom - Débuter la montée du sentier qui part en face, au pied d'un poteau électrique, et rejoint le lacet plus haut - Longer la route et traverser le village de la Mare à Citrons - Bifurquer à droite, contourner la mare par la gauche et prendre le Chemin des Epices pour rejoindre le circuit n°3 du trail de Salazie - Suivre l'itinéraire jusqu'à la D52 et la traverser - Emprunter le sentier en rive droite de la Ravine Grosse Roche et rejoindre le Plateau - Traverser le nouveau lotissement et viser les bambous pour y trouver le sentier qui entame la montée au Piton Maillot - Rejoindre la clairière à l'embranchement du sommet - Grimper au sommet par le sentier de gauche, redescendre par le même itinéraire et bifurquer à gauche pour entamer la longue descente vers la Rivière du Mât - A la rivière, longer en rive gauche jusqu'à une clairière reconnaissable à sa case en tôle et sa cuvette de WC -  Rejoindre la rivière et la suivre longuement en rive gauche jusqu'au goulet des gorges - Suivre les gorges, passer la Cascade des Demoiselles, les voiles de la Mariée puis retrouver la passerelle qui mène à l'Îlet Bananiers - Remonter à gauche et rejoindre la route et le véhicule.

Le film de Martial Bertrix

Réalisé le jour de la création de cette fiche, il est le reflet exact de ce qui attend les volontaires pour cette boucle originale et éclectique. Attention, les deux dernière minutes représentent la boucle à l'Îlet de l’Éperon (rando 1512), rejoint pour se reposer de cette boucle !!!


Commentaires sur cette randonnée (29)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
AlexLucile, 22/03/2021 12:41
Randonnée complétée le 20/03/2021 en 5h00

Superbe rando qui allie dénivelé, point de vue sur le cirque de Salazie, et partie ludique, technique et rafraichissante dans la rivière !
Merci JPG pour le partage de toutes ces sorties qui permettent de découvrir cette magnifique ile :)

Barbara26, 01/03/2021 20:39
Randonnée complétée le 28/02/2021 en 6h30

Rando effectuée le 28 février 2021.
Prévoir plutôt 8h-9h devant soi comprenant une pause bien méritée au moment d’atteindre la rivière.. La descente du piton maillot pour rejoindre la rivière est très longue (prévoir bâtons de rando pour ceux qui ont mal au genou!). La rivière est parfois dangereuse et il faut faire attention aux glissades.. cependant magnifiques spots au pied des différentes cascades du voile de la mariée ainsi qu’au sommet du piton maillot. Nous avons eu la malchance de tomber sur un sac comprenant une portée d’animaux (chiens ou chats) jeté depuis le premier pont :(
Il faut compter 3h à peu près en ne suivant que la rivière jusqu’à la passerelle (point d’arrivée). Rando difficile mais ça vaut le coup.

JPG, 11/01/2021 08:18

Tari24 et beaucoup d'autres marcheurs : Je suis obligé de produire une trace GPS pour calculer les distances et D+. Comme sur une bonne centaine de circuits de ce site, on ne suit jamais la trace GPS dans un fond de canyon ou de rivière. Le but est de remonter ou descendre celle-ci. 80% des passages se font à l'instinct ou à vue. On prend des repères mais on met l'appareil au fond du sac pour ne pas être tenté de le consulter. Dix marcheurs emploient souvent dix circuits différents, chacun marchant où cela semble le plus agréable ou le plus facile.

tari24, 11/01/2021 07:23

Rando réalisée le 10/01/2021. Première partie superbe avec la vue depuis le piton Maillot. Ça c’est gâté dans la rivière du Mât. Surtout ne pas suivre la trace gps qui ne mène nul part, rejoindre la rivière et faire son passage tantôt sur la rive tantôt dans l’eau. Juste avant les gorges le passage devient délicat . Il faut sans arrêt passer d’une rive à l’autre et ce jour le courant était trop fort. J’ai du renoncé juste avant le pont, faire demi tour et rejoindre la route via le champ de chouchou.

quentin59, 07/01/2021 10:47
Randonnée complétée le 06/01/2021 en 8h00

Le niveau d'eau est beaucoup trop eau en ce moment pour pouvoir la terminer, certainement dû à des fortes précipitations ces derniers jours mais on a pu rejoindre la route par l'échappatoire du champ de chouchou ! Magnifique rando cela dit !

Jogot, 15/12/2020 11:02
Randonnée complétée le 13/12/2020 en 6h00

« Quand RandoPitons classe une randonnée 4 cœurs, il faut y aller les yeux fermés ! »

Magnifiques passages dans les méandres de la rivière du mat. Se frayer son propre chemin dans le lit de la rivière est particulièrement jouissif ! Très beau point de vue sur le cirque de Salazie depuis le Piton Maillot.

Quelques remarques :
AUCUN DANGER si on tient compte des mises en garde sur le descriptif donné par Randopitons quant au niveau de l’eau. Ne pas avoir peur de mettre les pieds dans l’eau car tôt ou tard il faudra y passer ! Mais c’est ça qu’on aime !

Jogot conseils vivement cette sortie aux personnes aventureuses et en quête d’atypisme !

Sophie M, 22/11/2020 13:50

Je suis arrivée de l'autre côté car je venais de la Boucle du piton Maillot et je voulais continuer un peu dans la rivière. Après le bivouac et son WC rose, la trace est bien visible pendant un quart d'heure environ. Et soudain il y a un mur de vignes marronnes, branches et de la vase, j'ai donc fait demi tour.

Carcajou57, 20/09/2020 12:10

Randonnée impraticable aujourd’hui. Il faut déjà suivre un chemin fermé par arrête préfectoral,puis l’ascension se stoppe à la première cascade du voile de la mariée. Impossible d’aller plus loin Carle courant est trop fort. De même, en restant sur le sentier du bas qui longe la rivière, le courant est très virulent, impossible de s’engager, nous avons dû rebrousser chemin au bout de 2km

JPG, 31/07/2020 21:39

Camillegoyet : Attention, si l'eau monte au-dessus du nombril, cette sortie devient trop dangereuse. Bien évaluer la hauteur d 'eau en franchissant les ponts entre la Rivière du Mat et Salazie.

camillegoyet, 31/07/2020 21:12
Randonnée complétée le 19/06/2020

Rando effectuée ce jour, on a mis 7h. Il faut bien avoir en-tête qu'a partir du moment où on est dans le lit de la riviere il n'y a plus vraiment de sentier et il faut donc improviser pour trouver les bons passages. Il faut être a l'aise avec le fait d'avoir de l'eau au dessus du nombril (on fait 1m70) donc pas avec des enfants. Ça glisse bien dans la riviere, attention aux chevilles et au chute ! Mais à part cela c'est magnifique et la montée au Piton est facile

Randonnée ajoutée le : 18/12/2015