Une boucle dans les Hauts du Tévelave par le Sentier de Grande Terre

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h45
Distance 10.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1805 - 1418 m
Dénivelé positif 480 m
Dernière mise à jour 11/03/2020

Tout savoir sur la fabrication du charbon de bois

On trouve, dans la région du Maïdo des dizaines d'idées de randonnées sur des sentiers ou pistes forestières. Beaucoup ont été déblayés de leurs pestes végétales par les incendies récents mais le paysage y est bien triste, d'autres sont tellement envahis qu'on ne peut plus désormais y passer sans utiliser le coupe-coupe. Cette boucle pouvait s'effectuer il y a encore 5 ans en augmentant ou en diminuant celle présentée ci-dessous par des sentiers latéraux qui se remarquent encore mais qui découragent d'y pénétrer. C'est le cas par exemple du large sentier qui reliait la Caverne Tabac au Sentier des Tamarins. Une seule pente un peu longue en une dizaine de kilomètres : le Sentier de Grande Terre. Il monte régulièrement dans les longoses et sous les tamarins ou bois de couleurs et s'adresse à tous les publics. Une fois ces deux kilomètres effectuée il n'y aura plus aucune difficulté pour terminer le trajet. Avec un peu de chance, les charbonniers seront au travail et seront heureux de fournir quelques explications sur les méthodes employées pour créer du charbon de bois à partir des branches enflammées sous leurs grandes cloches métalliques. Le chantier est un peu enfumé mais ce n'est pas un métier que l'on rencontre à tous les coins de rues alors que chacun d'entre nous possède un sac de ce charbon pour nos grillades du week-end. Plus loin, la visite à la Caverne Tabac permettra de voir qu'elle est parfois utilisée grâce à quelques vestiges de présence humaine. Elle est assez vaste pour accueillir 4 ou 5 personnes pour un casse-croûte par temps de pluie. La fin du parcours est un vrai plaisir ; tout d'abord sur une belle piste sous les tamarins qui se prolonge plus bas dans des prairies verdoyantes et bucoliques.

La randonnée débute dans les cryptomerias en bordure de la Route Forestière du Tévélave, au croisement de la Piste Forestière des Longoses. Le début du Sentier de Grande Terre qu'on rencontrait officiellement 200 mètres plus loin a petit à petit été abandonné pour être remplacé par un raccourci qui est devenu aussi large que le précédent (Photo 1). La montée est agréable dans la fraîcheur des sous-bois de tamarins malgré les racines omniprésentes ou quelques pierres moussues (Photo 2). Plus haut, on grimpe régulièrement sous les tamarins des Hauts envahis de longoses sur un tapis d'herbe (Photo 3). Quelques fougères arborescentes continuent à vivre malgré l'ombre des grands arbres (Photo 4). Les portions plates sont rares mais bienvenues (Photo 5). A peine deux kilomètres plus loin, on rejoint la route forestière des Tamarins dont les fossés sont rougis par de vastes tapis de renouées (Photo 6). Il faut alors partir vers le Tévelave sur le béton pour retrouver le beau sentier Mario qui commence juste à côté d'une grande aire de pique-nique très fréquentée en fin de semaine (photo 7). Il chemine lui-même sous les tamarins, toujours dans les longoses et sur un tapis d'herbe et de feuilles (Photo 8). Il coupe à deux reprises la RF du Haut Tévelave. Après un raccourci d'un important lacet, obliquer à gauche pour emprunter la piste qui part à plat plein Nord-Ouest (Photo 10). Elle coupe tour à tour les Ravines Laforge, Creuse et de l'Echelle, toutes les trois envahies de longoses. Cette piste change d'aspect un peu plus loin où les arbres sont moins nombreux (Photo 11). La dernière partie descend légèrement dans les fougères, bois de couleurs et de rares cryptomerias (Photo 12). L'odeur de la fumée peut attirer l'attention. S'arrêter au passage près des fours des charbonniers pour mieux comprendre le fonctionnement de ces cloches fumantes avant de repartir dans la même direction jusqu'au départ de la RF de la Caverne Tabac. Cette piste comporte quelques portions bétonnées à l'endroit des radiers (Photo 14). Suivre cette piste qui coupe plus haut le Sentier des Tamarins. Partir sur la gauche et effectuer une boucle autour de la Caverne Tabac sur des sentiers assez peu visibles mais dans une végétation rabougrie qui ne cache jamais l'horizon et empêche un éventuel égarement (Photo 15). La caverne est en réalité une bouche d'un très ancien tunnel de lave un peu caché par les herbes, fougères et autre plantes poussées à la suite des incendies (Photo 16). Elle n'est pas très vaste mais peut accueillir quelques personnes pour abriter de la pluie ou durant une pause ombragée (Photo 17). De la caverne, on voit très bien le radier bétonné de la piste un peu plus bas qu'on rejoint facilement en marchant sur les coulées de lave anciennes (Photo 18). De là, il faut repartir par la droite vers le Sentier des Tamarins et le suivre jusqu'à la Ravine du Trou lorsqu'il rejoint la route. Les longoses, fougères et bringeliers envahissent le sentier qui a beaucoup de mal à résister (Photo 19). Fort heureusement il est assez pratiqué mais mériterait de l'être un peu plus. Une petite descente amène vers le gué à sec de la Ravine Nono et on entend déjà les premiers véhicules (Photo 20). Un passage un peu abrupt est facilité par un escalier rustique en planches de tamarin appuyé sur une barre rocheuse verticale (Photo 21). A la route, partir à droite et stationner une minute pour apprécier l'important trou de la ravine éponyme. Par fortes pluies le spectacle est assuré à cet endroit. Poursuivre jusqu'à une citerne et emprunter aussitôt la Piste des Camélias (Photo 23). Elle est fermée d'une barrière qui réglemente le trafic des véhicules. Elle descend en lacets jusqu'à un long coupe-feu qui disparaît petit à petit dans la végétation mais on peut prendre un superbe raccourci nommé Ligne des Eucalyptus qui mène à une clôture de barbelés destinée à arrêter les troupeaux des prairies voisines. En face, une autre barrière ferme la piste des Camélias mais une échelle permet de passer la clôture. On retrouve alors la piste qui longe une réserve d'eau et serpente ensuite dans une très grande prairie très verdoyante (Photo 24). De magnifiques tamarins qui procurent de l'ombre aux bovins, bordent cette piste (Photo 25). Des barrières et la présence proche de troupeaux peut faire penser à un passage privé mais il n'en est rien. Le propriétaire des lieux, rencontré lors de cette boucle le confirme. Il ne supporte plus les chasseurs qui ne referment pas les barrières et espère que les randonneurs agissent différemment. Merci d'avance de bien refermer une clôture si elle était fermée à notre arrivée. La fin de la descente est un plaisir pour les yeux, pour les amoureux de la campagne (Photo 26). La dernière partie de la boucle s'effectue sous les cryptomerias de la Route Vaudeville qui finit à la Ravine du Trou (Photo 27). La fin emprunte la Piste des Longoses au bout de laquelle attend sagement le véhicule. Là encore, les cryptomerias changent des prairies, des landes sauvages et des forêts de tamarins (Photo 28).

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre aux Avirons puis rouler jusqu'au Tévelave - Traverser le village et rouler en direction du Nord jusqu'à la Route Forestière des Longoses (pancarte) - Durant le fermeture de la route, préférer une remontée par le Chemin de Grande Terre passant par Tan Rouge (également nommé chemin de Tan Rouge sur certaines cartes) -  Garer le véhicule avant la barrière et débuter la randonnée aussitôt après avoir passé le petit pont - Suivre le sentier de Grande Terre et longer ce dernier jusqu'à la RF des Tamarins - Bifurquer à droite et marcher sur la route jusqu'à la RF 83 du Haut Tévelave - Passer la piste et prendre à Gauche le Sentier Mario, juste avant l'aire de pique-nique - Suivre le sentier Mario qui coupe plus haut la RF et bifurquer à nouveau à gauche après le grand lacet (voir carte) - Longer la piste qui passe plus loin devant les fours des charbonniers puis emprunter à droite la RF de la Caverne Tabac qui coupe plus loin le Sentier des Tamarins - Rejoindre le coupe-feu matérialisé par une aire dénudée et marcher en direction de la Caverne Tabac sur une zone comportant de rares cairns - Contourner la caverne et rejoindre plus bas la route qu'on aperçoit depuis la grotte - Tourner à droite sur le Sentier des Tamarins qu'on suit jusqu'à la route - Passer le pont de la Ravine du Trou puis emprunter à gauche la Piste Forestière des Camélias - Utiliser les raccourcis qui évitent les lacets et arriver à une barrière après avoir traversé le coupe-feu - Descendre la RF des Camélias dans de très vertes prairies et retrouver vers les fermes la Route Vaudeville - Suivre cette route en partant vers le Sud - Prendre plus loin vers la gauche, à un croisement de la route et de la piste Forestière des Longoses jusqu'au véhicule garé à la fin.


Commentaires sur cette randonnée (20)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Gero_avecund, 27/05/2024 20:05

Fais le 20/05.
Sympa ! même si on a pas eu de vue particulière à cause des nuages qui sont arrivés vers 11h.
En revanche, sur la redescente, nous n’avons pas réussi a trouvé le chemin, et la trace gps nous a fait passer par une barrière et 2 barbelés…j’imagine que c’était pas ça, pourtant le chemin de tracteur empreinté était au niveau de la trace gps
Je n’ai pas réussi à rajouter de photo sur le commentaire. C’était la partie prairie, au dessus de la ravine du trou, au niveau de la piste des camélias.

ArthurBlt54, 08/05/2024 15:19
Randonnée complétée le 09/05/2024 en 4h00

Super rando avec en effet plein d’ambiances différentes : route, chemins dégagés, forêt dense, sentiers étroits, grand pré surplombant la mer… Je recommande. 4h a un rythme lent-modéré. Pour ce qui est de la boucle qui permet de voir la caverne, passez à gauche et faites demi-tour après l’avoir vue, le sentier est trop effacé de l’autre côté.

steph92, 09/03/2024 18:43
Randonnée complétée le 09/03/2024 en 4h00

Rando effectuée en mars 2024 en 4h.
Des natures de chemin très variés de la route forestière au chemin forestier en passant par la traversée de pré.
Plusieurs passages envahies de longoses ou de fougères rendent la progression lente.
La caverne n'est effectivement pas facile à trouver. Au niveau de la boucle prendre obligatoirement à gauche puis au niveau de la ravine, remonter celle-ci par le côté droit.

Juanitarun, 26/11/2022 20:59
Randonnée complétée le 26/11/2022

Rando découverte du jour impromptu après le sentier des ouvriers. Très varié et amusant, avec quelques passages peu utilisés dernièrement au vu de la végétation qui envahit le sentier. La caverne tabac n’est pas facile à trouver. Je me suis entêtée et ai trouvé trois cavernes en enfilade dont deux cachées dans la ravine. Les vues des ponts qui chevauchent les ravines sont parfois époustouflantes. Pas de passage échelle pour entrer dans la prairie… il faut escalader la barrière et se lancer pour trouver le route. L’éleveur a dû se lasser, les barrières fermées sont cadenassées.

Walking Dog 974, 06/09/2022 07:30
Randonnée complétée le 03/09/2022 en 3h20

Bonjour, j'ai effectué cette jolie boucle le 03/09/22, en complément de la 1205.
Franchement j'ai été captivé, ce circuit est varié, tant au niveau des voies utilisées que des points d'intérêt.

Photo 1 : le Sentier de Grande Terre est magnifique de par sa luxuriance

Photo 2 : quelques pistes et sentiers de la randonnée
Je n'ai pas trouvé la Princesse Peach sur le Sentier Mario ^^ (humour gamer) et la charbonnerie semble à l'abandon.

Remarque : les nombreuses herbes mouillées du matin incitent à porter des pantalons longs et imperméables....je vous conseillerais aussi d'enfiler des chaussures étanches (type Gore-tex) mais même ces chaussures finissent par prendre l'eau au bout d'un moment !
Alors j'ai poursuivi malgré ce "petit trempage des pieds" lol...
Heureusement, ces herbes humides ne sont pas la règle sur toute la boucle.

Photo 3 : pour trouver la Caverne Tabac, j'avais choisi de passer la petite boucle par la droite mais les arbres couchés m'en ont empêché (on pourrait passer mais ce serait très fastidieux et chronophage). Les effets cycloniques probablement.
Par contre, par la gauche la piste a été bien désherbée (photo 3 en bas à gauche) et j'ai donc réalisé un aller-retour bien plus facile (photo 3 à gauche).

Photo 4 : la remarquable Caverne Tabac, que j'ai bien savourée : elle ferait effectivement un bon abri contre la pluie.

Photo 5 : quelques points d'intérêt de la balade.
Des natures mortes incarnées dans des arbres morts, des îlots d'arums en fleurs, mais aussi des lits de ravine moussues et couverts de fougères ne sont pas en reste dans la valeur de cette randonnée (qui n'était pas loin des 3 coeurs).

Sympathique randonnée.

Merci Randopitons !

slovene, 30/09/2021 08:54
Randonnée complétée le 22/09/2021 en 4h00

Randonnée faite le 22/09/21 au départ du Tévelave, sentier des Ouvriers, Grande Terre jusqu'à la RF et descente par la RF pour reprendre le sentier des Ouvriers.
Sentiers entretenus et bien balisés, belle forêt de tamarins, végétation variée, beau temps, de belles couleurs durant toute la randonnée.

Matthieu, 29/09/2021 17:29

J'étais sur le point de répondre à Maaariiine13, mais Martial a... tout dit très bien, il n'y a rien à redire ! J'en rajoute quand même une couche : il *faut* pratiquer le sentier des ouvriers quand on vient dans la région du Tévelave, il est riche du point du vue botanique, et très bien entretenu. C'est le seul réellement dans la partie forêt humide entre 1000 et 1600m d'altitude, et c'est bien malheureux parce qu'il y en a plein d'autres en coeur de forêt mais qui sont aujourd'hui beaucoup plus... rock 'n roll !

Martial, 29/09/2021 10:36
Randonnée complétée le 15/04/2016

Pour Maaariline et bien d'autres, ce n'est pas parce que la route forestière du Tévelave est fermée qu'on ne peut plus effectuer ces randonnées. Il faut simplement les envisager autrement; dans la partie itinéraire de la fiche, tout est clairement expliquer pour les irréductibles qui veulent absolument arriver au départ de la rando en véhicule. Personnellement, plutôt de faire des kilomètres de voitures sur des routes forestières étroites et pas toujours en bon état, je préfère continuer au départ du Tévelave, emprunter le sentier des ouvriers, faire la boucle indiquée et redescendre par la route forestière fermée et "ou" le sentier des ouvriers empruntés à l'aller.
Certes vous allez faire quelques kilomètres de plus, moins de 7 pour l'aller et retour, soit moins de 2h de plus pour effectuer la sortie; mais l'avantage sera de faire une sortie qui justifie le déplacement, plutôt que de passer des heures à sillonner toutes les routes forestière de l'île pour une sortie de moins de 3h. Et pour ceux qui ne le connaissent pas, vous découvrirez le magnifique sentier des ouvriers, bien réhabilité.

Maaariiine13, 29/09/2021 08:50

Partie de route forestière fermée pour chantier, chemin inaccessible. Nous avons croisé un agent de l’ONF qui nous a indiqué côté Tevelave fermé.

JP Goursaud, 11/08/2021 21:37

Lea3112301 : La piste des Camelias qui traverse les prairies n'est pas privée même s'il y a des bovins et des km de barbelés pour les garder. Voilà pourquoi il y a une échelle pour franchir la clôture (que vous n'avez peut-être pas vue ?). J'ai personnellement rencontré le propriétaire qui le confirme. En revanche il n'aime guère les chasseurs qui viennent chez lui. Il va de soi qu'on n'effraye pas les troupeaux et qu'on referme une barrière pour ne pas changer les animaux de pâturage.

Randonnée ajoutée le : 01/05/2013