Le Sentier des Petits Tamponnais Ruraux depuis Notre Dame de la Paix

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h
Distance 4.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1546 - 1304 m
Dénivelé positif 320 m
Dernière mise à jour 22/03/2019

Merci Monsieur Hoareau pour les arbres magnifiques

Le circuit des Petits Tamponnais Ruraux (voir § ci-dessous) est long et difficile mais chacun devrait y aller au moins une fois. La très longue boucle est réservée aux sportifs. Le Circuit du Bassin Samuel est court, facile et à la portée de tous. Il permet de voir de splendides bassins. Celui-ci, partant de la RD36 à Notre Dame de la Paix est court, plus difficile mais donne à admirer des dizaines de magnifiques arbres centenaires et tortueux. Enfin, la remontée de la Rivière d'Abord jusqu'au Bassin Sainte-Thérèse est un compromis beaucoup moins long que la boucle mais sportif tout de même.

De toutes les randonnées proposées le long de la Rivière d'Abord, celle-ci n'est pas la plus facile mais c'est la plus courte. Elle a été classée en sortie familiale malgré la difficulté pour franchir deux fois la rivière et remonter quelques pentes un peu fortes mais heureusement très courtes. Éviter toutefois d'y aller avec de très jeunes enfants. Les plus grands sont assurés d'un éveil à la nature avec la découverte d'arbres magnifiques. Le classement de cette sortie est dû à la forêt qui accueille les marcheurs épris de belle nature et d'arbres vénérables dont certains ont depuis longtemps dépassé le siècle d'existence. C'est un festival de racines tortueuses ou moussues, de grands tamarins, tans rouges, mahots, mapous, bois maigres qui ne laisseront personne indifférent. On dirait, comme sur certains parcours botaniques, que le sentier est spécialement tortueux pour se rapprocher de ces arbres remarquables. Ce court trajet vaut à lui seul un déplacement qui pourra facilement se combiner avec la boucle botanique dans la forêt de Notre Dame ou celui de la Forêt Avril à 200 mètres du départ de ce sentier en marchant vers le village.

La randonnée débute en rive droite de la Rivière d'Abord en partant du radier sur la route de Notre Dame de la Paix (Photo 1). On circule sur une partie étroite entre la rivière et une barre rocheuse où poussent déjà de beaux tamarins qui ne resteront pas des siècles en raison de l'équilibre instable (Photo 2). Remarquer un peu plus loin les racines de branles verts sur les roches qui se sont recouvertes de terre afin de se nourrir et se protéger. Le sentier est agréable, en pente douce et longe au plus près la Rivière d'Abord (Photo 3). On parvient au premier gué qui passe au plus près d'une cascade dont on aperçoit le bassin dans le fond (Photo 4). Dès la traversée du gué sur de gros galets, les premiers escaliers de marches en rondin apparaissent. On monte doucement vers une zone recouverte de fougères (Photo 5). On profite ensuite de beaux points de vue sur les prairies et champs du côté de la Petite Ferme depuis les deux tamarins des Hauts poussant dans les fougères (Photo 6). Plus loin, c'est un autre tamarin couché qui, comme souvent, réussit à vivre dans cette position (Photo 7). Les montées et les descentes vont se succéder sur tout le trajet, jamais très longues mais parfois assez raides. Les marches de plus de 50 cm sont très fréquentes et impliquent un entraînement correct ; rien à voir avec la portion du Bassin Samuel, presque plate. On passe parfois au plus près de la gorge verticale de la Rivière d'Abord (Photo 15). On aperçoit à travers la végétation les bassins d'eau noire où les randonneurs maladroits qui auraient glissé du sentier pourraient tomber. Heureusement, les plantes de toutes sortes créent une barrière naturelle. Les falaises abruptes des cascades à sec laissent imaginer le spectacle lors des forts épisodes pluvieux (Photo 10). Les panoramas sont inexistants depuis les deux tamarins mais le spectacle est au sol, à trouver le plus beau spécimen. On serpente horizontalement au gré de la rivière et verticalement au gré du relief. S'arrêter à chaque arbre significatif implique de prévoir une bonne heure supplémentaire pour effectuer ce trajet mais il faut en profiter car la concentration de belles racines est exceptionnelle. Certains arbres sont à demi-couchés, d'autres forment des arches et en cherchant bien, on découvre des espèces différentes qui ont soudé leurs branches après des années de vie en commun. D'autres vivent depuis des décennies sur des rochers qu'ils ont emprisonnés de leurs racines (Photo 16). On traverse plus loin une végétation plus serrée où le sac s'accroche facilement mais on ne coupe surtout pas ces branches d'arbres, endémiques pour la plupart. Une zone, sans doute plus humide que les autres, est composée d'arbres de toutes tailles recouverts de mousse (Photo 14). Ce ne sont que les feuilles qui permettent de les nommer. Certains passages sont assez larges pour ne pas avoir à se poser de questions sur le sentier (Photo 13). D'autres sont vraiment étroits et il est bon de ne pas se précipiter ; guetter les rares rubalises en place sur les branches (Photo 25). Plus nous serons nombreux à effectuer cette magnifique trace et plus le sentier se fabriquera naturellement. Après une bonne heure de montées, descentes, traversées de futaies ou photos d'ancêtres, on parvient à un gros acacia noir au tronc rougi par les minuscules lichens. Tout près, avec un peu d'attention, on remarque la trace ronde laissée par un alambic qui siégeait à 5 mètres d'un abri dont il ne reste plus que la maçonnerie basse (Photo 28). La cuve, photographiée en 2013 a disparu sans qu'on en connaisse la destination. Toutes les prairies qui entourent cette zone étaient couvertes de géranium au siècle dernier mais la production a été arrêtée depuis longtemps. Poursuivre vers l'aval devient très sportif par rapport à ce qui vient d'être effectué aussi est-il conseillé de faire demi-tour et compléter par le tour de la Forêt Avril si les jambes sont encore en forme et si l'heure du pique-nique n'a pas encore sonné.

Balises


Rares points orange

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre au Tampon et prendre la direction de Notre Dame de la Paix (2 itinéraires possibles par le D36) - Rouler jusqu'au pont-radier que franchit la Rivière d'Abord et se garer au plus près - Débuter la randonnée en rive droite le long des rochers - Marcher en rive droite, puis en rive gauche jusqu'à une zone couverte de fougères près des vestiges où siégeait un alambic - Faire demi-tour par le même sentier.

Merci aux Petits Tamponnais Ruraux

L'association, qui avait remarquablement créé les 14 kilomètres de sentier reliant Bel Air (Le Tampon) à Notre Dame de la Paix en suivant la Rivière d'Abord était en sommeil depuis quelques années, faute de financement. Le sentier, envahi par les vignes marronnes, galaberts et bringeliers était, quant à lui, plus mort qu'en sommeil. Fin 2018 et début 2019, une poignée de bénévoles s'est réunie plusieurs vendredis matins et ont entrepris un travail titanesque pour redonner à cette longue et difficile trace son aspect de 2013. Merci à toute l'équipe au nom des randonneurs qui devraient s'y rendre le plus souvent possible et plus nombreux afin de conserver à ce magnifique sentier la qualité obtenue après ces importants travaux.


Commentaires sur cette randonnée (5)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Anais, 05/05/2019 19:07
Randonnée complétée le 05/05/2019 en 3h30

Nous avons fait cette randonnée ce dimanche 05/05 sous une belle météo. Nous remercions toute l'équipe des Petits Tamponnais Ruraux : le sentier est bien visible, entretenu, et technique ! Nous avons passé un bon moment à courir à travers cette forêt ! Bravo et encore merci ! Anais, François et Marla 🐕

Christian Léautier, 18/02/2019 14:17
Randonnée complétée le 18/02/2019 en 3h00

Ce matin, sécateur et balai gazon ont fait un bon toilettage pour la première partie de cette rando bien décrite sur le site. Démarrer 4 virages plus bas que la boucle de la Forêt Avril pour découvrir notre magnifique bébé, accouché après plusieurs mois d'efforts! Merci aux randonneurs , que nous souhaitons nombreux à venir se régaler en regardant ou photographiant une des plus belles forêts de la région: énormes tamarins, bois maigres, racines tortueuses.... Enfin vaincus les jouvences, les galaberts, les murs de vigne marronne et les éboulis!!!! Que vive longtemps le PTR (Petits Tamponnais Ruraux). Bientôt vos commentaires ?

Christian Léautier, 19/06/2018 11:26
Randonnée complétée le 18/02/2019 en 3h00

Tristesse de vous annoncer la mort du sentier des petits tamponnais! La photo 2 du site randopitons devient collector! Panneau enlevé et remplacé par un autre écrit, comme dit créole, "gros doigt" : "sentier fermé danger" ! Vrai ou faux ? (où en est le passage au niveau de l'éboulis? )car déjà dans l'autre sens, des branchages avaient été mis pour dissuader les randonneurs...et cela malgré le voeu pieux de Martial qui pense que" ce sont les randonneurs qui vont entretenir le sentier"-voir nos commentaires précédents- Tout est politique et l'imbécilité de certains n'ajoutent rien à leur gloire. Sentier magnifique né il y a seulement quelques années, grâce à l'association de Mr J.B Hoarau...Pourtant financé par la Région et l'Etat...mais qui ont en ce moment d'autres priorités....Dommage!!!!!!!!!!!!!

Martial, 19/04/2017 16:54
Randonnée complétée

Refait ce matin en partant de la route de notre dame de la paix, j'ai continué après les vestiges d'alambic jusqu’à l'éboulis, ce qui me prendra 3h40 avec un retour sous la pluie. Le sentier, notamment au passage des ravines est effectivement envahi de jouvence, malgré cela et quelques branches en travers le sentier est toujours bien visible en forêt; bien penser que lorsque le sentier nous mène dans la ravine, c'est pour retrouver un passage de l'autre coté, donc la traverser et retrouver le sentier visible en scrutant quelques mètres de rive. Toujours avoir à l'esprit que ce sentier en forêt peut être éprouvant à certains endroits, la difficulté ne venant pas toujours du terrain mais également de l'orientation. Après l'alambic, cela devient très difficile mais reste faisable jusqu’à l'éboulis; après l'éboulis c'est une autre histoire, impossible de passer dans la végétation; ayant atteins le point que je m'étais fixé, j'ai fait demi tour. Je retournerai dans l'autre sens pour voir si le passage est encore possible ou voir si on peut contourner sans passer par les propriétés privés. Pour moi, l'indice de confiance est plutôt moyen que bon. La photo est l'endroit ou je suis arrivé ce matin. Bien sur, maintenant que l'association des petits tamponnais ruraux n'existe plus, ce sont les randonneurs qui vont entretenir eux mêmes le sentier.

Christian Léautier, 22/03/2017 05:51
Randonnée complétée le 18/02/2019 en 3h00

Urgence: laisserons nous mourir le sentier réanimé ces 2-3 dernières années par l'association de J.B Hoarau? Je viens de faire un tour une nouvelle fois sur la portion depuis ND de la Paix: végétation de plus en plus dense, arbres couchés....jouvences jusqu'aux genoux... Lamentable. Que tous les randonneurs du sud - St Pierre, le Tampon sont à proximité!- se mobilisent pour sauver ce bijou en le parcourant le plus possible et même jusqu'à Terrain Fleury lorsqu'on en a les capacités (car pas facile!!: beaucoup de "montagnes russes"). Nous ne pouvons quand même pas laisser mourir une 2è fois le "joli bébé" de Mr Hoarau ...Si je puis me permettre cette expression....car le sentier est déjà sous perfusion dans un état critique si nous ne faisons rien.....Bassins de la rivière d'Abord, arbres et forêt remarquables; sentier très bien réhabilité en respectant la nature.....Parfait!!!

Randonnée ajoutée le : 15/02/2019